La langue française

Contresens

Sommaire

  • Définitions du mot contresens
  • Étymologie de « contresens »
  • Phonétique de « contresens »
  • Citations contenant le mot « contresens »
  • Traductions du mot « contresens »
  • Synonymes de « contresens »
  • Antonymes de « contresens »

Définitions du mot contresens

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRESENS, subst. masc.

A.− Direction, sens inverse d'une première direction, du sens « normal ». Prendre le contresens d'une étoffe (Ac.1932).
[Usité surtout dans la loc. adv. ou prép. à contresens (de)] Une dentelle cousue à contresens (Ac.1932).[Les paysages] glissaient à contre-sens d'un train dont la vitesse de fuite amusait et décevait à la fois (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 27).
P. métaph. Cette femme, avec son sang russe, est bâtie à contresens de toutes les autres (Goncourt, Journal,1868, p. 397):
1. Pour que Waterloo fût la fin d'Austerlitz, la providence n'a eu besoin que d'un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contresens de la saison a suffi pour l'écroulement d'un monde. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 374.
B.− Au fig.
1. Interprétation contraire au sens véritable d'un texte. Faire un contresens :
2. Je préfère cette vieille Vulgate, à cause du latin! Comme ça ronfle, à côté de ce pauvre petit français malingre et pulmonique! Je te montrerai même deux ou trois contresens (ou enjolivements) de ladite Vulgate qui sont beaucoup plus beaux que le sens vrai. Flaubert, Correspondance,1857, p. 213.
2. Ce qui est contraire au bon sens, à la raison :
3. Il a dit qu'il n'y avait lieu à statuer parce que la peine était subie et que c'était un contresens que de remettre une peine subie, qu'il ne pouvait que remettre la peine et non innocenter. Balzac, Correspondance,1828, p. 348.
4. Les deux partis me font une égale horreur. Je me trompe : je comprends le crime, il est intelligible au moins. Mais la stupidité et le contresens atroce de ceux qui demandent la mort pour se guérir de la maladie, je ne peux les comprendre et cela surpasse mes capacités intellectuelles. Lamartine, Correspondance,1834, p. 385.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀ əsɑ ̃:s]. Écrit avec un trait d'union ds Ac. 1694-1835 cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845, Littré et DG. Écrit en un seul mot ds Ac. 1878 et 1932 cf. aussi Rob., Pt Rob., Dub., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Cf. contre-. Étymol. et Hist. 1. Fin xvie-début xviies. « signification ou interprétation contraires au véritable sens » (E. Pasquier, Recherches, VII, 13 et 14 ds Hug.); 2. 1655 « aberration, chose contraire au bon sens » (Th. Corneille, Le Geôlier de soi-même, II, 6 ds Littré); 3. 1607 à contresens « dans un sens contraire au sens naturel » (Hulsius, Dict. fr. all. d'apr. FEW t. 11, p. 464 b); 1671 « id. » sens concr. (Rohault, Traité de physique ds Rich.). Composé de contre-* et de sens* « signification, intelligence, compréhension » et « direction ». Fréq. abs. littér. : 242. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 224, b) 309; xxes. : a) 261, b) 514.

Wiktionnaire

Nom commun

contresens \kɔ̃.tʁə.sɑ̃s\ masculin invariable

  1. Sens contraire au sens naturel d’une proposition, d’une phrase, etc.
    • Vous interprétez mal ce que je dis vous prenez le contresens de mes paroles.
    • Mais ces deux noms, et un certain dialogue Lamartine-Musset, ont créé une équivoque, donné même l’occasion d’un contresens. — (Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours, 1936)
  2. Tout sens différent du sens véritable d’un texte.
    • Autrefois j’aimais rester assis à ma table, préparer une leçon sur La Fontaine, débusquer les contresens d’une version. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 18)
    • Cette traduction est pleine de contresens.
    • Ce lycéen a fait un contresens, plusieurs contresens dans sa version.
  3. Toute manière de lire, de prononcer, de déclamer, etc., qui ne s’accorde pas avec le sens des paroles.
    • Sa manière de lire est un perpétuel contresens.
    • Cet acteur fait sans cesse des contresens.
    • Cette musique forme un véritable contresens avec les paroles.
  4. Dans le code de la route français, ainsi que dans la législation belge, le sens opposé au sens de circulation des véhicules.
    • il revient sur les principes du code de la route pour appuyer la logique des contresens cyclables: « Les sens uniques, créés soit pour faciliter, soit pour dissuader le trafic motorisé sur certains axes, ne doivent en règle générale concerner ni les piétons ni les cyclistes» — (RAPPORT FINAL, L’évaluation de la concertation productive Au service d’une politique de déplacements durables en CANCA, Lettre de commande n°07 MTE 041, Paris, octobre 2008)
    • L’étude de D. Alrutz et al. (2002), menée dans 15 villes allemandes, a montré que la plupart des accidents avec un cycliste circulant dans le contresens avaient lieu avec des piétons, ceux-ci omettant de vérifier si un cycliste arrive dans le sens contraire. — (sécurité des cyclistes et sens unique limité, vade-mecum vélo en Région de Bruxelles-capitale, analyse détaillée des accidents de cyclistes circulant dans les sens uniques limités en Région de bruxelles-capitale (2008, 2009 et 2010), Bruxelles mobilité, IBSR)
  5. En parlant d’étoffes, du linge et d’autres choses, sens contraire à celui où ils doivent être.
    • En faisant ce manteau, on a pris le contresens de l’étoffe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTRESENS. n. m.
Sens contraire au sens naturel d'une proposition, d'une phrase, etc. Vous interprétez mal ce que je dis vous prenez le contresens de mes paroles. Il se dit également de Tout sens différent du sens véritable d'un texte. Cette traduction est pleine de contresens. Ce lycéen a fait un contresens, plusieurs contresens dans sa version. Il se dit encore de Toute manière de lire, de prononcer, de déclamer, etc., qui ne s'accorde pas avec le sens des paroles. Sa manière de lire est un perpétuel contresens. Cet acteur fait sans cesse des contresens. Cette musique forme un véritable contresens avec les paroles. Il signifie aussi, en parlant des Etoffes, du linge et d'autres choses, Sens contraire à celui où ils doivent être. En faisant ce manteau, on a pris le contresens de l'étoffe.

À CONTRESENS, loc. adv. Dans un sens contraire au sens naturel. Jouer un rôle, lire, déclamer à contresens. Employer une étoffe à contresens. Une dentelle cousue à contresens. Il a pris cette affaire à contresens.

Étymologie de « contresens »

(Date à préciser) Formé à l’aide du préfixe contre- et du mot sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contresens »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contresens kɔ̃trœsɑ̃s

Citations contenant le mot « contresens »

  • L'homme injuste est celui qui fait des contresens. Victor Hugo, Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 8
  • Le marxisme est l’ensemble des contresens qui ont été faits sur Marx. De Michel Henry / Marx
  • Tout a son endroit et son envers. La meilleure chose blesse si on la prend à contresens ; au contraire, la plus incommode accommode si elle est prise par le manche. De Baltasar Gracian y Morales / L'homme de cour
  • Connaître une chose et en vivre une autre est une erreur, un contresens. A partir de là, une tension apparaît. Elle est due au conflit de la pensée et du sentiment. Connaître, c'est être. De Swami Prajñanpada
  • Un poids lourd qui circulait à contresens sur l’autoroute A9 a percuté de plein fouet une voiture dans la nuit de vendredi à samedi, tuant ses trois occupants. Le chauffeur a été placé en garde à vue ce samedi, selon le parquet de Nîmes. SudOuest.fr, Un poids lourd à contresens sur l’autoroute : trois morts à hauteur de Nîmes
  • Hantise des automobilistes, les contresens sur les axes autoroutiers tendent à se multiplier, conduisant à la mise en place d’une surveillance accrue par le gestionnaire du réseau. , Ain | Accidents. Comment lutter contre les contresens sur l’autoroute
  • Trois personnes, dont deux de nationalité portugaise, sont mortes samedi dans la collision de leur véhicule avec un poids lourd qui circulait à contresens sur une autoroute du sud de la France, a-t-on appris auprès du parquet de Nîmes. Mediapart, France: deux Portugais meurent en percutant un poids lourd à contresens sur l’autoroute | Mediapart
  • Le chauffeur d’un poids lourd, qui circulait à contresens sur l’autoroute A9 et a percuté de plein fouet une voiture tuant ses trois occupants, a été placé samedi en garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet de Nîmes. Mediapart, Poids lourd à contresens sur l’A9: 3 morts à hauteur de Nîmes | Mediapart
  • Le trio était recherché depuis la nuit du 4 au 5 janvier où, circulant sur la D785, la Transbigoudène reliant notamment Quimper à Pont-l’Abbé, il aurait commis plusieurs refus d’obtempérer aggravés alors que des gendarmes cherchaient à le contrôler. « L’un, au volant d’une des voitures volées et faussement immatriculée, a roulé à contresens sur la D785 à hauteur de Plomelin, a eu un accident et a pris la fuite ». Le Telegramme, À Plomelin, le trio roulait à contresens sur la D785 et se fait arrêter à Brest avec des stupéfiants - Bretagne - Le Télégramme
  • Dans la nuit de dimanche à lundi, une voiture a emprunté l'A28 à contresens entre Le Mans et Alençon sur 16 kilomètres. Le conducteur n'a heureusement provoqué aucun accident. France Bleu, Une voiture à contresens sur l'autoroute A28 entre Le Mans et Alençon

Traductions du mot « contresens »

Langue Traduction
Anglais misinterpretation
Espagnol mala interpretación
Italien incomprensioni
Allemand fehlinterpretation
Chinois 曲解
Arabe تفسير خاطئ
Portugais má interpretação
Russe неверное толкование
Japonais 誤解
Basque interpretazio okerra
Corse misinterpretazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « contresens »

Source : synonymes de contresens sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contresens »

Partager