La langue française

Contrefort

Sommaire

  • Définitions du mot contrefort
  • Phonétique de « contrefort »
  • Évolution historique de l’usage du mot « contrefort »
  • Citations contenant le mot « contrefort »
  • Images d'illustration du mot « contrefort »
  • Traductions du mot « contrefort »
  • Synonymes de « contrefort »

Définitions du mot contrefort

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTREFORT, subst. masc.

A.− Pilier de maçonnerie servant à consolider un mur. Arcades séparées par un contrefort clochetonné d'où s'élance une gargouille (Du Camp, Hollande,1859, p. 230).
P. métaph. :
Il n'en est pas des conceptions philosophiques qui servent de prémisses nécessaires à la construction scientifique, comme des fondements d'un édifice matériel, qu'il faut rendre inébranlables si l'on ne veut que l'édifice s'écroule. Ce genre de construction se soutient malgré l'imperfection des fondements, parce qu'il trouve à chaque assise, dans les vérifications du calcul et de l'expérience, comme autant de contreforts et d'appuis solides : ... Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 485.
B.− P. anal.
1. Petite chaîne de montagne longeant une chaîne principale. Des montagnes dont les premiers contreforts tombaient à pic sur d'étroites berges (Verne, Enf. cap. Grant,t. 3, 1868, p. 110).
2. Pièce qui renforce la tige (l'arrière) de la chaussure et maintient le talon (d'apr. Chauss. 1969).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀ əfɔ:ʀ]. Écrit avec un trait d'union ds Ac. 1762 et 1835; cf. aussi ds Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845, Lar. 19eet Littré. Écrit en 1 seul mot ds Ac. 1878 et 1932; cf. aussi DG, Guérin 1892. Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Rob., Quillet 1965 et Dub. Étymol. et Hist. 1. Début xiiies. archit. (Vengeance Raguidel, 2846 ds T.-L.); 2. ca 1268 mét. « pièce de cuir renforçant la tige d'une chaussure » (E. Boileau, Livre des métiers, éd. R. de Lespinasse et F. Bonnardot, p. 183 ds IGLF); 3. 1831 géogr. (E.-F. Jomard, Consid. sur objet et avant. coll. géogr., p. 29). Composé de contre-* et de fort*. Fréq. abs. littér. : 182. Bbg. Archit. 1972, p. 94. − Lew. 1960, p. 135.

Wiktionnaire

Nom commun

contrefort \kɔ̃.tʁə.fɔʁ\ masculin

  1. (Architecture) Mur servant d’appui à un autre mur pour éviter que ce dernier ne boucle sous l’effet d’une poussée latérale causée, entre autres, par le soutènement d’une terrasse ou d’une voûte.
    • Il n’en reste qu’un portail composé de trois arcades ; [...] De chaque côté de l’une d’elles, après un contrefort, une longue petite fenêtre cintrée va s’évasant du dehors comme les meurtrières d’une forteresse. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 171, 2012)
    • L’antique carrière de la Grèce archaïque, dite de la Corderie, a été mise au jour sur les contreforts de Notre-Dame-de-la-Garde par la fouille de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).— (Florence Evin, Marseille sanctuarise une antique carrière grecque, Le Monde, 2 août 2017)
  2. (Géographie) Chaînes de montagnes latérales qui sont comme les appuis de la chaîne principale dont elles dépendent.
    • Ayant cheminé deux jours dans les gorges formées par des contreforts, nous arrivâmes au pied du premier plateau éthiopien, …. — (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
  3. (Géographie) Bordure d’une montagne ou d’un causse.
  4. (Cordonnerie) Pièce de cuir dont on fortifie le derrière de la chaussure au dessus du talon.
  5. (Botanique) Racine-contrefort.
    • Cette interrogation a retenu notre attention car, dans un modeste travail […], nous avions signalé la possibilité d’existence de contreforts dans la zone tempérée. — (Jean-Max Palierne, Retour sur la question mal éclaircie des arbres à contreforts : Quelques observations faites dans le domaine océanique armoricain et leur interprétation, Norois, volume 64, 1969, pp.503-504)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTREFORT. n. m.
T. d'Architecture. Mur servant d'appui à un autre mur chargé d'une terrasse ou d'une voûte. En termes de Géographie, il se dit des Chaînes de montagnes latérales qui sont comme les appuis de la chaîne principale dont elles dépendent. Les contreforts de la chaîne des Andes. Les contreforts des Alpes. En termes de Cordonnerie, il désigne une Pièce de cuir dont on fortifie le derrière de la chaussure au dessus du talon.

Phonétique du mot « contrefort »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contrefort kɔ̃trœfɔr

Évolution historique de l’usage du mot « contrefort »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contrefort »

  • Le soutien-gorge a pour fonction de soutenir quelque chose de plus lourd que prévu, dont le poids a été mal calculé, et qu'il faut étayer après coup un peu comme on étaye avec des piliers et des contreforts le balcon d'une bâtisse mal construite. De Milan Kundera / L’Immortalité
  • Le PETR du Haut Rouergue (Pôle d’équilibre territorial et rural) propose un nouveau document pour comprendre et décrypter nos paysages. Il s’intitule : "Regards croisés sur le Paysage – Orientations paysagères du Haut Rouergue". Cette brochure est la synthèse d’une démarche de plusieurs mois engagée avec l’École Nationale Supérieure de Versailles-Marseille, la Chaire Paysage Énergie et les partenaires du PETR du Haut Rouergue (CAUE de l’Aveyron, Communauté de communes Comtal Lot et Truyère dont Terra Memoria, Communauté de communes des Causses à l’Aubrac et l’État). Six "types" de paysages avec leurs propres caractéristiques ont été décrits allant des causses au contrefort de l’Aubrac en passant par les vallées du Lot et de l’Aveyron. centrepresseaveyron.fr, Comprendre et décrypter nos paysages - centrepresseaveyron.fr
  • Ces murs ondulants sont évidemment plus longs qu'un mur en ligne droite mais permettent de n'utiliser qu'une seule brique fine en largeur et ne nécessitent pas de contrefort pour renforcer leur structure. Au bout du compte, pour de grands murs on dispose ainsi d'une structure durable à moindre coût. La structure du carton ondulé rappelle d'ailleurs les vertus de solidité de cette disposition. Boursorama, Ces murs en zig-zag permettent d'économiser des briques - Boursorama
  • Il faut les choisir avec ses pieds et non avec ses yeux ! Si vous ne vous sentez pas bien dedans, c'est que la chaussure n'est pas faite pour vous. De même, il faut qu'elle vous aille tout de suite, même si les vendeurs vous assurent “qu'elles vont se faire”. Si vous avez les pieds ou les jambes parfois gonflés, faites les essayages en fin de journée, lorsque c'est le cas. L'idéal est d'avoir une petite épaisseur de talon d'environ 2 cm. Assurez-vous que le pied ne fait pas d'effort pour tenir la chaussure, c'est elle qui doit le maintenir. Privilégiez les chaussures avec un contrefort pour avoir assez de maintien et une bonne assise talonnaire. Afin de pouvoir ajuster la chaussure à votre guise, les lacets sont préférables aux scratchs.  www.pourquoidocteur.fr, Santé du pied : l'importance de bien se chausser pour se sentir bien dans son corps

Images d'illustration du mot « contrefort »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contrefort »

Langue Traduction
Anglais buttress
Espagnol contrafuerte
Italien contrafforte
Allemand stützpfeiler
Chinois 支持
Arabe دعم
Portugais contraforte
Russe контрфорс
Japonais バットレス
Basque kontrahorma
Corse contrastu
Source : Google Translate API

Synonymes de « contrefort »

Source : synonymes de contrefort sur lebonsynonyme.fr
Partager