La langue française

Conque

Définitions du mot « conque »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONQUE, subst. fém.

A.− ZOOLOGIE
1. Mollusque à grande coquille bivalve; coquille de ce mollusque. Conque marine, de Vénus. Les conques. Vénéricarde, Vénus, Cithérée, Donace, Telline (Lamarck, Philos. zool.,t. 1, 1809, p. 318):
1. Les coquillages, comme les fossiles, sont autant d'essais de la nature pour préparer les formes des différentes parties du corps humain (...). Robinet donne une description de la conque de Vénus qui représente la vulve d'une femme. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 112.
P. compar. Le champignon blanc, rosé dans sa conque comme un coquillage (Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 69).Je fus sûr qu'elle m'ouvrirait la conque de la vie mystérieuse. Nos deux corps inconscients ne feraient qu'un corps inconscient (Jouve, La Scène capitale,1935, p. 239).
2. Grande coquille en spirale.
Coquille en spirale, à la pointe brisée, servant de trompe. Prenant un coquillage percé par le haut. Voici la conque, le triton avec lequel on appelle les chasseurs dans les montagnes (Vigny, Le Journal d'un poète,1830, p. 908).
En partic. (dans la mythol.). Trompe des dieux de la mer :
2. Triton trottait devant, et tirait de sa conque Des sons si ravissants qu'il ravissait quiconque. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 617.
B.− [P. anal. de forme]
1. ANAT. Cavité de l'oreille externe où prend naissance le conduit auditif :
3. Muscles qui unissent l'écusson à la conque ou au tube de l'oreille (...). Le Soutien-rotateur (...) se porte en écharpe derrière la partie de la conque voisine du tube; il lui fait tourner sa concavité vers la terre et en arrière quand elle est horizontale. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 526.
P. méton. Pavillon de l'oreille :
4. Je graverais d'abord avec un diamant, En traits fins, le sourcil, l'œil, la joue et l'oreille, Conque rose écoutant mes vers malignement. Ch. Cros, Le Coffret de santal,Vingt sonnets, 1873, p. 95.
2. TECHNOL. Enceinte acoustique rappelant la forme de l'oreille. Les ondes sonores qui traversent l'espace sans que nous les percevions ne nous atteignent que par l'intermédiaire d'antennes, de plaques ou de conques de métal (É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 167).
3. ARCHIT. Partie circulaire terminant la grande nef d'une église. Ce fond semi-circulaire, cette conque absidale, avec ses chapelles nimbant le chœur (Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 161).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃:k]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. 1375 [éd. 1531] « coquille concave de divers mollusques bivalves » (Raoul de Presles, Cité de Dieu, v. 6 ds Quem.); spéc. xives. [ms. A, var.] conpkes « coquille en spirale servant de trompe » (Raimbert de Paris, Chevalier Ogier, éd. J. Barrois, 6109); 1680 (Rich.); 2. 1690 anat. conque de l'oreille (Fur.). Empr. au lat. concha (empr. au gr. κ ο ́ γ χ η) « coquillage »; « coquille »; sens 2 en lat. impérial. Fréq. abs. littér. : 232. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 473, b) 325; xxes. : a) 183, b) 297. Bbg. Vincent (A.). Les N. d'objets creux comme n. de lieux. Mél. Dauzat (A.) 1951, pp. 389-390.

Wiktionnaire

Nom commun

conque \kɔ̃k\ féminin

  1. Gros coquillage creux.
    • Horreur et honte sur mes yeux de journaliste : cette année-là ils avaient, en état de veille, rêvé que la conque * du pèlerin — et la liberté d’y coller l’oreille pour écouter la mer — était l’une des Cent Fleurs de la révolution chinoise. — (René Depestre, Éros dans un train chinois, p. 35)
  2. (Musique) Certaines coquilles en spirale, dont certains peuples se servaient comme de trompettes.
    • C’en était fait de ma vie, quand tout à coup le bruit d’une conque se fait entendre, et le Mico, ou chef de la nation, ordonne de s’assembler. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
  3. (Anatomie) Cavité de l’oreille, au fond de laquelle se trouve l’orifice externe du conduit auditif.
  4. (Héraldique) Meuble représentant le coquillage du même nom dans les armoiries. À rapprocher de coquille, coquille Saint-Jacques, huître et vannet.
    • De gueules à trois conques d’argent, qui est de Conques-sur-Orbiel → voir illustration « armoiries avec 3 conques »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONQUE. n. f.
Grande coquille concave. On voyait dans ce tableau Vénus portée sur une conque. Une conque marine. Il se dit aussi de Certaines coquilles en spirale, dont, suivant la mythologie, les Tritons se servaient comme de trompettes. Il désigne, en termes d'Anatomie, la Cavité de l'oreille, au fond de laquelle se trouve l'orifice externe du conduit auditif.

Littré (1872-1877)

CONQUE (kon-k') s. f.
  • 1Grande coquille marine, de l'espèce des bivalves. Dans une conque de saphir, De huit papillons attelée, Elle passait comme un zéphir, Et la terre était consolée, Béranger, Petite fée.

    L'animal qui vit dedans. Les conques n'ont ni tête ni cornes ni mâchoires : on ne leur voit que des trachées, des ouïes, une bouche, un anus et quelquefois une sorte de pied, Bonnet, Contemplation de la nat. 3e partie, ch. 21.

    Conque de Vénus, nom donné à quelques-unes de ces coquilles.

  • 2Coquille en spirale dont, suivant la Fable, les tritons se servaient comme de trompe. Après venaient des tritons qui sonnaient de la trompette avec leurs conques recourbées, Fénelon, Tél. IV.

    Par extension. Ma conque, rappelant mes troupeaux vagabonds, Leur chanterait cet air si doux à ces campagnes, Chénier, 169.

  • 3 Terme d'anatomie. Cavité profonde que présente dans son milieu le pavillon de l'oreille, et dans laquelle est l'orifice du conduit auditif.
  • 4Vase fait en coquille.
  • 5 Terme de botanique. Conque oreille, famille de champignons d'une forme contournée.
  • 6Ancienne pièce d'artillerie dont l'âme était plus large à la bouche qu'à la culasse.
  • 7Mesure romaine qui valait la moitié du cyathe.

HISTORIQUE

XVIe s. Telle qu'estoit la nouvelle Cyprine Venant à bord dans sa conque de mer, Du Bellay, J. VIII, 20, verso. Le poix du bled doit estre de cinquante quatre livres pour conque [sorte de mesure] et de vingt sept livres pour demie conque, Coustum. génér. t. II, p. 719.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONQUE. Ajoutez :
8Sorte de vase de verre. Le dépècement du Magenta a eu lieu à l'aide de torpilles chargées de 20 à 50 kilos de poudre enfermés dans des conques ou dame-jeannes en verre, Extr. de la Sentinelle du Midi, dans Journ. offic. 25 mars 1876, p. 2099, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONQUE-ANATIFERE, voyez Bernacle.

* Conque sphérique ou Globosite, globositi, espece de coquille fossile ; elle est globuleuse, grosse au milieu, presque point en volute, & ordinairement sphérique comme des noix : la bouche en est grande & large ; elle a communément un nœud ou bouton au sommet ou à l’endroit où se terminent les spirales. On l’appelle aussi tonnite, tonniti ; tinus maris lapideæ ; bullæ lapideæ. Minéral. de Wallerius.

Conque, en terme d’Anatomie, est le nom qu’on donne à la seconde cavité ou cavité interne de l’oreille externe, qui est au-devant du conduit auditif. Voyez Oreille.

Ce nom lui vient de la ressemblance qu’il a avec une coquille de mer qui se nomme en Latin concha.

Quelques-uns donnent le même nom à la premiere cavité de l’oreille interne, que d’autres appellent la caisse du tambour : d’autres le donnent encore au vestibule du labyrinthe, qui est dans la seconde cavité de l’oreille interne. Voyez Tambour & Vestibule. Chambers.

On donne aussi ce nom aux cornets du nez. Voyez Nez & Cornet. (L)

* Conque, (Hist. anc.) mesure de liquide ; elle tenoit la moitié du ciathus, ou deux mistra, ou pesoit cinq drachmes & un scrupule & vingt grains d’huile.

C’étoit encore un vase à boire, & à mettre des feves apprêtées avec de l’huile sans être écossées, nourriture des pauvres. Dans les églises, la conque en étoit la partie où le maître-autel est placé.

Conque, (Comm.) mesure de grains dont on se sert à Bayonne & à Saint-Jean-de-Luz.

Trente conques font le tonneau de Nantes, ce qui revient à neuf septiers & demi de Paris. Il faut environ 38 conques pour le tonneau de Vannes & de Bordeaux, c’est-à-dire environ dix pour cent plus que pour celui de Nantes.

On se sert aussi de la conque à Bayonne pour mesurer les sels, & deux conques y composent un sac mesure de Dax. Voyez les dict. de Trév. du Comm. & de Chamb.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conque »

Du latin concha (« coquillage »), lui-même du grec ancien κόγχη, kógkhê (« coquillage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. conca, concha, comca ; espagn. et ital. conca ; portug. concha, du latin concha ; sanscrit, çankha.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « conque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conque kɔ̃k

Évolution historique de l’usage du mot « conque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conque »

  • Zone humide de la conque : venez découvrir votre patrimoine naturel Étang de Thau – La Conque, le samedi 19 septembre à 14:00 Description de l’animation : Unidivers, Zone humide de la conque : venez découvrir votre patrimoine naturel Étang de Thau – La Conque Mèze samedi 19 septembre 2020
  • Vers 9h00 du matin, des témoins ont vu une dame se jeter volontairement des falaises volcaniques situées entre la plage de la conque et la plagette. www.herault-tribune.com, ACTUALITÉS : LE CAP D'AGDE - Une femme se jette de la falaise de la conque : Hérault Tribune
  • « Le parc des Anciennes-Mairies est un lieu de vie assez emprunté et on voulait y mettre des œuvres artistiques diverses et variées, explique la municipalité. Le choix de faire vivre cette conque a été pris en 2011. » De par sa courbure, elle offre une très grande surface d'expression : 18 m de hauteur pour 20 m de large. Ce qui en fait rien de moins que « la scène du plus grand tableau concave de peinture contemporaine à ciel ouvert en Ile-de-France ». leparisien.fr, A Nanterre, la conque géante de béton abrite une nouvelle perle - Le Parisien

Images d'illustration du mot « conque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conque »

Langue Traduction
Anglais conch
Espagnol concha
Italien conchiglia
Allemand muschel
Chinois 海螺
Arabe محارة
Portugais concha
Russe раковина
Japonais 巻き貝
Basque conch
Corse conch
Source : Google Translate API

Synonymes de « conque »

Source : synonymes de conque sur lebonsynonyme.fr

Conque

Retour au sommaire ➦

Partager