La langue française

Commenter

Définitions du mot « commenter »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMMENTER, verbe trans.

A.−
1. CRIT. Expliquer un texte, une œuvre en l'éclairant de remarques, de jugements critiques en vue d'une meilleure appréciation de sa valeur :
1. On a tant écrit sur la Bible, on l'a tant de fois commentée, que le seul moyen qui reste peut-être aujourd'hui d'en faire sentir les beautés, c'est de la rapprocher des poëmes d'Homère. Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 543.
P. méton. Commenter un écrivain. Donner un commentaire de l'une de ses œuvres. On lisait et commentait Péguy, Claudel, Valéry, Gide et Proust (Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 310).
2. DIDACT. Commenter une pensée. Illustrer une pensée par des analyses et des exemples, qui en confirment ou en infirment la justesse :
2. Expliquer et commenter cette pensée de Franklin : « l'oisiveté est comme la rouille, elle use plus que le travail. » Colette, Claudine à l'école,1900, p. 154.
B.− P. ext.
1. Réagir devant un fait, devant une attitude par des appréciations, des interprétations diverses. Dans les « thés » autour d'une table de bridge en commentant les nouvelles du « front » (Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 725):
3. Peut-être une des choses qui manque le plus à la société contemporaine, c'est l'une de ces grandes voix presque téméraires, qui, au xviiesiècle, commentaient à la face du monde les misères les hontes et les crimes du monde. Mauriac, Journal 1,1934, p. 87.
En prop. incise. Pour t'acheter des bonbons, commenta Aurelle (Maurois, Les Silences du colonel Bramble,1918, p. 115).
2. Péj. Interpréter dans un sens généralement malveillant. Tout cela (...) se trouvait commenté souvent avec des intentions fort malignes (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 712):
4. Nous sommes surveillés. Ma présence au château peut être commentée. Sommes-nous jamais sûrs du domestique? Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 754.
Rem. Pour cet emploi, les dict. de l'Ac. notent une constr. intrans., aujourd'hui vieillie, où le verbe régit un compl. introd. par la prép. sur. Je ne crains pas que l'on commente sur mes actions (Ac. 1932).
Prononc. et Orth. : [kɔmɑ ̃te], (je) commente [kɔmɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1314 declarations commentees (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, t. 1, p. 136); 2. 1675 « interpréter malignement » (J. H. Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr., Bâle). Empr. au lat. impérial commentari « expliquer, interpréter [des écrits] », lat. class. « méditer, appliquer sa pensée à quelque chose ». Fréq. abs. littér. : 668. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 656, b) 641; xxes. : a) 945, b) 1 365. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 447.

Wiktionnaire

Verbe

commenter \kɔ.mɑ̃.te\ transitif intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Interpréter par un commentaire, par des commentaires.
    • (Transitif)C'est ici qu'intervient le « Sturm-Lokal », la brasserie qui sert d'annexe à chaque « Sturm-Kaserne ». On s'y réunit le soir pour commenter le Coran brun en buvant des chopes. — (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.78)
    • Le pire dans tout ça c'est que Coco a posté la vidéo sur le net, la garce, pleins de gens l’ont vue et commentée, il n'y avait que des « lol, mdr, xptdr, lmao... ». — (Carol L. Bing, Madi, un conte de faits : Une comédie romantique déjantée, traduit de l'anglais (Inde), éd. Publishroom, 2016, chap. 7)
    • Mon père avait déplié son journal, L'Express de l'Est', dirigé par M. Chatelain, un ex-Kédale. Il commentait les nouvelles. — (Marcel Thomas, L'enfant du siècle se souvient: Mémoires, Éditions Criterion, 2018)
    • (Absolument)Il sait très bien commenter.
    • (Intransitif)Il commente sur tout. - Je ne crains point que l’on commente sur mes actions. - Il n’y a point à commenter là-dessus.
  2. (Par extension) Ajouter malignement à la vérité de la chose.
    • Ces propos seront répétés, déformés, commentés.
  3. (Programmation informatique) Désactiver temporairement une partie d’un code source en la transformant en commentaire.
    • Commente cette ligne pour voir si c’est elle qui cause l’erreur de segmentation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMENTER. v. tr.
Interpréter par un commentaire, par des commentaires. Commenter la Bible, Homère, Virgile, etc. Absolument, Il sait très bien commenter. Par extension, Il en dit plus qu'il n'y en a, il commente un peu, Il ajoute malignement à la vérité de la chose. Il est aussi intransitif et a un complément précédé de la préposition Sur. Il commente sur tout. Je ne crains point que l'on commente sur mes actions. Il n'y a point à commenter là-dessus.

Littré (1872-1877)

COMMENTER (ko-man-té)
  • 1 V. a. Expliquer par un commentaire. Commenter la Bible. Il a commenté le code civil.

    Par extension. Se plaît à l'entretien, commente les bons mots, Régnier, Sat. V.

  • 2 V. n. Amplifier quelque peu par malice les faits et les choses. Il aime à commenter.

    Commenter sur tout, interpréter malignement toute chose.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ferois un registre commenté des morts diverses, Montaigne, I, 81. G. Guerente, qui a commenté Aristote, Montaigne, I, 194.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « commenter »

Du latin commentari.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le latin commentari, commenter, proprement méditer, de cum, et mens, esprit (voy. MENT, suffixe) ; espagn. comentar ; ital. commentare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « commenter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commenter kɔmɑ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « commenter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commenter »

  • Il faut traduire, commenter, publier, imprimer, réimprimer, clicher, stéréotyper, distribuer, crier, expliquer, réciter, répandre, donner à tous, donner à bon marché, donner au prix de revient, donner pour rien, tous les poëtes, tous les philosophes […] De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Ecrire, ce n'est pas commenter ce que l'on croit savoir, mais chercher ce qu'on ne sait pas encore et ce que parler veut dire. De Viviane Forrester / La Violence du calme
  • "Je ne vais pas commenter les propos de mon ancien président. Je ne peux pas dire que ce qu'il a dit ne me touche pas mais je ne vais pas juger ces paroles", a réagi le nouveau directeur technique des Rouge et Noir. , Sport | Florian Maurice "ne veut pas commenter" les tacles de Jean-Michel Aulas
  • Nous avons contacté Marcel Jean, directeur artistique du festival, pour commenter cette petite anomalie dans la chronologie des médias. Les distributeurs étrangers sont-ils frileux à l'idée de diffuser leurs films sur internet? «Vous le savez, je suis canadien et j'ai pris dans mon pays des positions assez controversées quant à la chronologie des médias», rappelle-t-il. korii., Annecy 2020, ou comment organiser un festival en ligne malgré tout | korii.

Images d'illustration du mot « commenter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « commenter »

Langue Traduction
Anglais comment
Espagnol comentario
Italien commento
Allemand kommentar
Chinois 评论
Arabe يعلق
Portugais comente
Russe комментарий
Japonais コメント
Basque iruzkin
Corse cumentà
Source : Google Translate API

Synonymes de « commenter »

Source : synonymes de commenter sur lebonsynonyme.fr

Commenter

Retour au sommaire ➦

Partager