La langue française

Coloration

Sommaire

  • Définitions du mot coloration
  • Étymologie de « coloration »
  • Phonétique de « coloration »
  • Évolution historique de l’usage du mot « coloration »
  • Citations contenant le mot « coloration »
  • Images d'illustration du mot « coloration »
  • Traductions du mot « coloration »
  • Synonymes de « coloration »
  • Antonymes de « coloration »

Définitions du mot « coloration »

Trésor de la Langue Française informatisé

COLORATION, subst. fém.

A.− Action de colorer :
1. La coloration artificielle se pratique encore pour corriger l'apparence des vins sans couleur et de mauvaise qualité. Macaigne, Précis d'hyg.,1911, p. 260.
Spécialement
1. BIOL. Imprégnation à l'aide d'un colorant en vue d'un examen microscopique :
2. Je compte pour rien la surveillance de mon service. Le personnel est dressé : cela marche tout seul. Je ne compte pas non plus les piqûres aux cochons d'Inde ou l'examen de quelques préparations, la coloration de quelques microbes, enfin des blagues. Je n'ai rien fait depuis trois jours. J'attends. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 79.
Coloration directe (anton. coloration indirecte). Coloration ne nécessitant pas l'usage d'un mordant (cf. R. Husson, F. Graf, Manuel de biol. gén., 1965, p. 13).
2. Coiffure. Faire une coloration. Synon. teinture.(Attesté ds Rob. Suppl. 1970).
Au fig. :
3. ... la mode des prix et des expositions pourvues de récompenses; le rôle de la publicité donnent à l'art un aspect de compétition. Et, (...) il ne s'agit pas là d'une simple « coloration extérieure de la vie artistique par les mœurs de l'époque ». Jeux et sp.,1968, p. 737.
Spéc., PHONÉT. ,,Phénomène d'assimilation progressive (anticipation) ou régressive par lequel une voyelle communique sa couleur* aux consonnes contiguës`` (Ling. 1972).
B.− P. méton.
1. Fait d'être coloré, qualité de ce qui est coloré. [Dans la sculpture] Le défaut de coloration des yeux, des cheveux, etc., n'est pas un obstacle au genre d'expression que comporte cet art (E. Delacroix, Journal,1863, p. 19).Si nous laissons reposer la bouteille, la liqueur perdra beaucoup en coloration et en saveur (A. France, M. Bergeret à Paris,1901, p. 349).Le nègre ne doit sa coloration qu'à la quantité plus considérable des dépôts pigmentaires (P. Richer, Nouv. anat. artistique,t. 2, 1920, p. 100):
4. Le soleil (...) attaquait victorieusement le brouillard (...). Les vapeurs, tout à l'heure si profondes, s'amincissaient, devenaient transparentes en prenant les colorations vives de l'arc-en-ciel. Zola, Une Page d'amour,1878, p. 849.
Au fig. :
5. L'admirable Toccata de Bach est exécutée par l'Orchestre de Philadelphie, encore qu'écrite pour orgue (...). Il ne me paraît pas que la musique de Bach ait à gagner beaucoup dans ces colorations que lui donne l'orchestration, si bien appliquée qu'elle puisse être... Gide, Journal,1942, p. 121.
6. Mais la marche du Jour, si elle est insensible dans l'exercice de l'esprit, toutefois secrètement lui impose une variation de ses forces, − c'est-à-dire une coloration, un relief, une énergie, une évaluation diurnes de ses idées. Valéry, Mauvaises pensées et autres,1942, p. 51.
2. En partic. (avec valeur intensive). Teinte, couleur.
a) [En parlant de la peau, du visage] :
7. ... ses joues, naturellement pâles, avaient cette légère coloration fiévreuse que donne l'âme inquiète à son enveloppe au moment d'une douleur ou d'une émotion. Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 29.
8. La petite princesse habitait une chambre spacieuse (...). Elle y passait les heures nocturnes sur un lit de soie bleuâtre où la peau de ses jeunes membres, déjà finement teintée, prenait une coloration encore plus sombre. Louÿs, Aphrodite,1896, p. 167.
9. Cette déclaration [de Jean de la Fontange] la toucha jusqu'au fond de l'âme... Elle [Sabine] fut parcourue d'un frisson et sentit la coloration de son visage changer, sans savoir s'il rougissait ou devenait pâle. Lacretelle, Les Hauts ponts,t. 1, 1932, p. 68.
b) [En parlant d'un tableau] Certaines toiles les surprenaient sans doute [les visiteurs de l'exposition des Impressionnistes, en 1876] par la coloration ou la facture, mais ils ne s'indignaient plus (G. Rivière, Cézanne,1936, p. 120).
P. méton., usuel :
10. [les toiles de Delaunay sont de] tumultueuses compositions où la souplesse alerte de Florence se concilie avec les colorations fastueuses de Venise. L. Hourticq, Hist. gén. de l'Art,La France, 1914, p. 419.
11. ... la coloration du Titien (...) n'a de véritable agrément que parce qu'elle donne l'idée d'une souveraineté somptueuse et dominatrice. A. Rodin, L'Art,1911, p. 181.
c) Au fig. :
12. ... ressouvenirs sur la batellerie de l'époque, sortant de la bouche édentée d'un vieux du pays (...), ressouvenirs donnant toute la coloration de l'époque en quelques mots. E. et J. de Goncourt, Journal,1888, p. 829.
13. ... leur jargon souvent teinté de colorations argotiques, ... Vie Lang.,1952-54, p. 35.
14. Faire le décor, l'atmosphère, l'ambiance (...) avec les inflexions, les colorations vocales, c'est l'enfance de l'art. A. Arnoux, Zulma l'infidèle,1960, p. 141.
Prononc. et Orth. : [kɔlɔ ʀasjɔ ̃]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1370 (La Gde Chirurgie de Guy de Chauliac d'apr. G. Sigurs ds Fr. mod., t. 33, 1965, p. 204). Dér. de colorer*; suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér. : 226. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 54, b) 452; xxes. : a) 607 b) 306.

Wiktionnaire

Nom commun

coloration \kɔ.lɔ.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de colorer ; fait de devenir coloré.
    • L’exploitation du bismuth, et surtout du cobalt pour la coloration en bleu des verres et faïences, ralentit le déclin pendant la seconde moitié du xvie siècle. — (Bertrand Goldschmidt, Pionniers de l’atome, Stock, 1987, page 44)
    • La technique de coloration des agates est connue depuis l’Antiquité, mais aujourd’hui on utilise des colorants inorganiques aux teintes plus vives et qui ne palissent pas à la lumière. — (Yves Gautier, Agates, in Dictionnaire des Pierres précieuses fines et ornementales, Encyclopaedia Universalis, 2015)
  2. (Spécialement) (Coiffure) Fait de se teindre les cheveux ; teinte que l’on donne à ses cheveux.
    • A priori, toutes les femmes (et tous les hommes) peuvent avoir recours à la coloration végétale. Cette méthode permet de reproduire de nombreuses couleurs même si le nuancier de la coloration végétale est plus restreint que celui de la coloration classique. — (Auriane Hamon, Tout ce qu’il faut savoir avant de passer à la coloration végétale, Marie-Claire, 06/04/2018)
  3. (Spécialement) (Foresterie) (Menuiserie) Changement de couleur du bois sans dégradation de ses qualités mécaniques.
    • L’altération se limite très généralement à une coloration anormale de tout ou partie du duramen, de brun léger à brun foncé, essentiellement visible sur bois humide et n’affectant pas les caractéristiques mécaniques du bois. Cette coloration peut présenter divers faciès : uniforme, sous forme de lignes rayonnantes ou encore d’écailles. Longitudinalement la coloration prend l’allure d’une flamme d’une hauteur de un à plusieurs mètres. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)
  4. État de ce qui est coloré ; teinte, couleur.
    • Quelques blancheurs commencent à nuancer l’horizon vers l’est. Les nuages du zénith en reçoivent une première coloration. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • J’ai d’abord fait réagir le réactif à la vanilline et au pipéronal sur une série d’huiles, et j’ai observé les colorations directement après mélange et également au bout d’un certain temps. — (Revue internationale des falsifications, vol. 13-14, 1900, p. 204)
    • Le perchlorure de fer ajouté à une solution d’antipyrine donne une coloration rouge. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • La soie Glanzstoff ou la soie de Givet sthénosée, n’est plus colorée qu’en jaune pâle. Le permanganate de potasse donne une coloration légère de bistre manganèse , s’accentuant peu à peu. — (Le Moniteur scientifique du docteur Quesneville, vol. 74-75, 1911, p. 638)
  5. (Figuré) Dimension, aspect, tournure.
    • Systématiquement ou presque, sur tout le continent, cette méfiance s’est accompagnée d’une politique de rejet à forte coloration xénophobe. — (Hughes Moutouh, Les tsiganes, Flammarion, 2000, page 74)
    • Il voulait aussi donner une coloration scientifique à son aventure extrême pour faire partie de ceux qui font progresser la connaissance. — (Christine Le Scanff, Les aventuriers de l’extrême, Calmann-Lévy, 2000, page 159)
    • L’amygdale […] que la neurologie clinique a depuis longtemps identifiée comme étant l’une des clés de voûte de notre faculté à attribuer une coloration émotionnelle à nos pensées et à nos percepts les plus divers. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 38)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLORATION. n. f.
État de ce qui est coloré. La coloration des fruits par la chaleur du soleil. La coloration de la peau.

Littré (1872-1877)

COLORATION (ko-lo-ra-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Action par laquelle un corps devient coloré ; résultat de cette action. La coloration des fruits par la chaleur du soleil.

    État, apparence d'un corps coloré. La coloration de la peau, du visage.

HISTORIQUE

XVIe s. Coloration, Oudin

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COLORATION, s. f. COLORER, (Pharmacie.) On colore, en Pharmacie, différentes préparations, soit pour leur donner de l’élegance, soit pour les déguiser ou cacher leur composition ; c’est dans la premiere vûe qu’on colore plusieurs ratafiats, & sur-tout ceux qu’on ne sauroit avoir parfaitement limpides (voyez Ratafiat) ; plusieurs remedes extérieurs, comme huiles, onguens, & sur-tout ceux qui sont destinés à l’embellissement du corps, comme la pommade pour les levres qu’on colore avec l’orcanette, la poudre dentrifique qu’on colore avec la cochenille ou le carmin.

Le peu de cinnabre qui entre dans la poudre tempérante de Stahl, & dans quelques autres poudres rougies par ce minéral, ne paroît pas avoir été employé dans leur composition dans la vûe d’en augmenter la vertu, mais plûtôt dans celle de masquer les ingrédiens.

C’est apparemment parce que quelques medecins ou le public ont imaginé que l’huile ou l’onguent rosat devoit avoir la couleur des roses avec lesquelles on les prépare, & qu’il a été facile de les contenter à cet égard, que les Apoticaires se sont mis dans l’usage de colorer avec l’orcanette ces préparations, dans lesquelles il ne passe presque rien de la partie colorante des roses.

La coloration des matieres seches, comme des poudres, se fait par un simple mêlange ; mais celle des préparations liquides ou molles se fait par la dissolution de différentes parties colorantes : c’est ainsi que la partie colorante de l’orcanette soluble dans toutes les substances huileuses passe dans l’onguent ou dans l’huile rosat dont nous venons de parler ; que la fécule ou partie colorante verte des plantes colore certains emplâtres & onguens, tels que l’emplâtre de ciguë, l’onguent martiatum, &c.

La coloration se fait aussi quelquefois par cette action des acides & des alkalis, par laquelle ils exaltent certaines couleurs végétales, ou les changent même entierement ; c’est ainsi qu’on exalte la couleur de la conserve de roses rouges par quelques gouttes d’acide vitriolique, celle de l’infusion de rhubarbe par l’addition d’une très-petite quantité d’alkali fixe ; qu’on pourroit donner un julep rouge préparé avec le syrop de violettes rougi par deux ou trois gouttes d’acide, &c. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coloration »

Colorer ; provenç. coloratio ; espagn. coloracion ; ital. colorazione.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de colorer avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coloration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coloration kɔlɔrasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « coloration »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coloration »

  • L'été rime avec changement capillaire. Et cette saison, les stars adoptent toutes le même type de coloration ultra-tendance qui les change. Vous aimez ? Femme Actuelle, Découvrez la coloration qui fait fureur chez les stars cet été (Vous aimez ?) : Femme Actuelle Le MAG
  • La coloration que vous devez utiliser dépend de la proportion de vos cheveux blancs. Pour ceux qui en ont peu, l’idéal est d’opter pour une coloration temporaire. amomama.fr, Coloration des cheveux blancs : la bonne façon de faire
  • Le Rapport sur les hôtels souligne les données vitales qui sont basées sur la région de fabrication, les principaux acteurs de Solution de coloration DAB, le type, les applications, etc. Et il donnera une vue transparente de lindustrie hôtelière. La présence importante de différents acteurs régionaux et locaux du marché Solution de coloration DAB est extrêmement compétitive. Le rapport sur les hôtels est bénéfique pour reconnaître les revenus annuels des principaux acteurs, les stratégies commerciales des hôtels, les profils clés des entreprises et leur bienfait pour la part de marché des hôtels. La recherche sur le marché Solution de coloration DAB contient une représentation illustrée de données importantes sous forme de graphiques, de figures, de diagrammes et de tableaux pour simplifier la compréhension des nouvelles tendances du marché Solution de coloration DAB par les utilisateurs. Journal l'Action Régionale, Marché mondial des Solution de coloration DAB 2020: analyse de l’industrie et profils détaillés des principaux acteurs clés , Ventana Medical Systems, Lab Vision Corporation, Dako, Biogenex Laboratories – Journal l'Action Régionale
  • Alerte nouvelle tête ! Le mannequin a décidé de troquer sa chevelure blonde pour une coloration tendance et intemporelle. Résultat ? C’est canon !  , Ilona Smet succombe à la coloration du moment - Elle
  • Avec des racines et des cheveux blancs qui réapparaissent plus vite que l’éclair, nous sommes nombreuses à être tentées d’avoir recours à une coloration en kit. Est-ce pour autant une bonne idée ? Nous avons posé la question à Gianni Coppa, coiffeur et fondateur du salon R'Factory à Paris. Femme Actuelle, Cheveux blancs : faut-il éviter les colorations des grandes surfaces ? : Femme Actuelle Le MAG

Images d'illustration du mot « coloration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coloration »

Langue Traduction
Anglais coloring
Espagnol colorante
Italien colorazione
Allemand färbung
Chinois 染色
Arabe تلوين
Portugais coloração
Russe раскраска
Japonais 着色
Basque kolore
Corse culore
Source : Google Translate API

Synonymes de « coloration »

Source : synonymes de coloration sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « coloration »

Partager