La langue française

Cocard

Sommaire

  • Définitions du mot cocard
  • Étymologie de « cocard »
  • Phonétique de « cocard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cocard »
  • Citations contenant le mot « cocard »
  • Traductions du mot « cocard »
  • Synonymes de « cocard »

Définitions du mot « cocard »

Trésor de la Langue Française informatisé

COCARD1, ARDE, COQUARD1, ARDE, subst.

A.− Subst. masc., ORNITH., anc. lang. Vieux coq.
Mod. Métis obtenu par le croisement du faisan et de la poule. Le coquard a la forme du faisan; mais il est plus petit (Baudr.Chasses1834).
B.− Subst. masc. et fém., au fig., péj. Niais prétentieux, débauché, etc. Cocu, coquin, coquard (...), cafard (R. Rolland, Colas Breugnon,1919, p. 123).
[Emploi adj. en constr. d'attribut ou d'appos.] Sot, naïf. Ils disaient de Jeanne qu'elle était cocarde, c'est-à-dire toute niaise (A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 491).
Prononc. et Orth. : [kɔka:ʀ]. Orth. coquard et coquart, moins souvent cocard (Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, Quillet 1965), cocart (Ac. Compl. 1842). Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 subst. quoquart « niais, prétentieux, imbécile » (Dit de la queue de Renart, éd. A. Jubinal, Nouveau Recueil de contes, dits, fabliaux, p. 94); 1489 adj. coquarde impudence (Robert Gaguin, Le passe-temps d'oysiveté, Poés. fr. des xveet xvies., t. VII, p. 262 ds Gdf. Compl.); 2. 1803 coquard « faisan bâtard » (Boiste). Dér. du nom de l'oiseau de basse-cour coq, p. réf., pour le 1ersens, au comportement fanfaron que l'on attribue à cet animal; suff. -art, -ard*. Les attest. comme nom de personne dans des textes de lat. médiév. du début du xiies. (Bambeck Boden 1968, p. 216) sont peut-être à identifier avec ce mot.
DÉR.
Cocarderie, subst. fém.,vx. Sottise, niaiserie. Jacques, se retenant de rire aux cocarderies, aux cascades que son esprit merveilleusement preste (...) suggérait (F. Fabre, Le Roi Ramire,1884, p. 81). Seule transcr. ds Littré : ko-kar-de-rie [e = ə]. 1reattest. fin xives. (Eustache Deschamps, Œuvres, éd. G. Raynaud, t. IX, p. 51, 1490); de cocard1, coquard, suff. -erie*.
BBG. − Bambeck (M.) Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 216. − Goosse (A.). Le Pic. et le wallon, source du jargon des Coquillards. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, pp. 105-107; Le jargon de la Coquille. Cah. Lexicol. 1967, t. 11, p. 54. − Lew. 1960, p. 217; pp. 278-279. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 190. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 80; t. 2 1972 [1925], p. 312.

COCARD2, COQUARD2, COQUART, subst.

Arg. Œil.
En partic. Œil tuméfié, œil au beurre noir. Synon. cocarde, coquillard.S'en tamponner le coquard. S'en moquer. Sur l'œil droit, un coquart fâcheusement détourné de sa destination (Courteline, Les Linottes,1912, 10, p. 136).Le beau Lamballe portait à l'œil gauche un coquard du plus bel outremer (J. de La Varende, Monsieur le Duc de Saint-Simon et sa Comédie hum.,1955, p. 412):
Il a fallu qu'on se mette à huit pour en venir à bout du gorille... On a rappelé tous les copains... Antoine a pavoisé dur. Il a pris deux cocards énormes... un bleu et un jaune... Céline, Mort à crédit,1936, p. 220.
Prononc. et Orth. : [kɔka:ʀ]. Orth. cocard, coquard, coquart (cf. supra). Étymol. et Hist. 1. 1867 « œil » (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, p. 110); 2. 1883 « œil à la coque » (L. Larchey, Dict. hist. d'arg., 2esuppl., p. 42). Terme prob. dér. de coque* (suff. -ard*) d'apr. l'idée de « objet rond, globuleux » encore illustrée par coquar, cocard, quoquart « œuf » (v. coco2« œuf »; cf. aussi arg. coquillard « œil » ds L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 97 et G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 279). 2 semble à mettre en relation d'une part avec (œil) à la coque et coque « coup, contusion » (FEW t. 2, p. 823aet 825a), et d'autre part avec cocarde* désignant un œil tuméfié et une gifle (FEW t. 2, p. 861a); les rapports entre les représentants de l'étymon cok- (coq*, cocard2*) et coccum (coque*) étant certains (v. FEW t. 2, p. 825bet aussi Cah. Lexicol., t. 11, pp. 54-55, t. 16, p. 105, 107). Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 185. − Sain. Lang. par. 1920, p. 348. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 95.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cocard \kɔ.kaʁ\ masculin

  1. (Médecine) (Familier) Ecchymose à l’œil due à un coup.
    • Un jour, il a fait ça dans le noir et il a mis un cocard à notre mère qui n’avait pas pensé à s’annoncer. — (Emmanuelle Guattari, Ciels de Loire, 2013)

Nom commun 2

cocard \ko.kaʁ\ masculin (pour la femelle on dit : cocarde)

  1. (Vieilli) Vieux coq. Hybride issu d’un coq faisan et d’une poule.
    • Le coquard a la forme du faisan; mais il est plus petit.
  2. (Figuré) Naïf, niais, prétentieux.
    • Mieux vaut l'ombre d'un sage vieillard que les armes d'un jeune coquard. — (XVIe siècle)
    • Cocu, coquin, coquard. — (Romain Rolland, Colas Breugnon, 1919)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COCARD (ko-kar) s. m.
  • Voy. COQUART.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cocard »

(Nom 1) (1867)[1] Dérivé de coque (« objet globuleux ») avec le suffixe -ard, on disait aussi œil à la coque. Voir aussi coquillard (« œil »).
(Nom 2) (XIVe siècle)[1] Dérivé de coq avec le suffixe -ard[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cocard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cocard kɔkar

Évolution historique de l’usage du mot « cocard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cocard »

  • Sur cette place des Terreaux devenue un véritable coupe-gorge dans les heures avancées des nuits le weekend, une autre agression s’est déroulée un peu plus d’une heure après. Un jeune homme âgé d’une vingtaine a été importuné par plusieurs individus dans la rue des Capucins. Après quelques coups, il réussira à se soustraire des griffes de ses agresseurs et s’en sortira avec un cocardLyonmag.com, Lyon : le weekend marqué par une nouvelle agression dans l’hypercentre, un jeune transporté à l’hôpital
  • Et la cocarde ?  Club de Mediapart, Une cocarde, un cocard | Le Club de Mediapart
  • L’image est impressionnante. Sur son compte Twitter, Joe Bennett a publié une photo où il dévoile son œil gauche extrêmement gonflé. Un cocard spectaculaire qu’il s’est fait dimanche lors de la victoire de Cardiff sur la pelouse de Sheffield Wednesday (2-1), à l’occasion de la 25e journée de Championship, la deuxième division anglaise. RMC SPORT, Championship: le cocard spectaculaire d'un défenseur de Cardiff
  • Whaaat le Olivier qui se ramne avec un cocard et ne raconte pas comment il a eu ?? moi je flippe direct #ADP #adp2019 pic.twitter.com/ujE9iN79Tl purebreak.com, Olivier (L'Amour est dans le pré 2019) : son coquard intrigue les internautes, ON VEUT SAVOIR ! - Purebreak

Traductions du mot « cocard »

Langue Traduction
Anglais cockade
Espagnol escarapela
Italien coccarda
Allemand kokarde
Chinois 帽徽
Arabe كوكتيل
Portugais cocar
Russe кокарда
Japonais コッカド
Basque cockade
Corse cockade
Source : Google Translate API

Synonymes de « cocard »

Source : synonymes de cocard sur lebonsynonyme.fr
Partager