La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « reclure »

Reclure

Définitions de « reclure »

Trésor de la Langue Française informatisé

RECLURE, verbe trans.

A. − Vieilli. Renfermer dans une cellule étroite et rigoureuse. Reclure un pénitent, un religieux. Le mur de ce petit logis pour toujours qu'elle s'est fait à douze pas du Saint-Sacrement (...). Pour la reclure désormais, plus besoin de cet œuf de pierre, elle est libre dans le sel, elle est ensevelie dans la lumière! (Claudel, Feuilles Saints, 1925, p. 605).
Empl. pronom. réfl. Se reclure dans une cellule (Ac.1835-1935).
B. − [Usuel à l'inf. et au part. passé] Isoler du monde, du reste des hommes. Il est reclus dans sa chambre, dans sa maison (Ac.).Il convoque un certain jour tous les aliénés qui ne sont point reclus (Pinel, Alién. ment., 1801, p. 77).Ce qu'elle nommait isolement naguère comportait de multiples rapports avec l'extérieur. Aujourd'hui elle est bien recluse, murée en elle-même, indifférente à tout, étrangère partout (Chardonne, Chant Bienh., 1927, p. 60).
REM.
Réclusoir,(Reclusoir, Réclusoir) subst. masc.,arch. ,,Petite cellule que l'on aménageait auprès de certaines églises, au Moyen Âge, et dans laquelle s'enfermaient des femmes renonçant au monde`` (Noël 1968). Les réclusoirs transformés en chapelles ou débarras, sont reconnaissables à leur fenestrelle gothique tournée vers l'autel (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 76).P. anal. Retraite. Quand quelquefois tout s'agite et bruit en la maison, et que j'entends cela du calme de ma chambrette, le contraste me fait délices; dans mon haut reclusoir, je sens quelque chose des stylites sur leur colonne (E. de Guérin, Journal, 1840, p. 334).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkly:ʀ]. Ac. 1694-1740: reclurre; dep. 1762: reclure. Conjug. uniquement à l'inf. et au part. passé reclus (Ac. dep. 1835). Étymol. et Hist. 1. 2emoit. xes. verbe trans. « renfermer dans une clôture étroite et rigoureuse, dans une cellule, dans un couvent, où l'on n'a aucune communication avec le reste des hommes » (St Léger, éd. J. Linskill, 178); 2. 1664, 24 janv. se reclure monastiquement « se retirer du monde » (Jean Chapelain, Lettres, éd. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 347); 3. 1690 « s'isoler du monde » (Fur.). Du lat. recludere « ouvrir; ouvrir la porte » qui a pris en b. lat. le sens de « enfermer »: le préf. marquant l'action de tirer la porte en arrière pour la fermer (v. Ern.-Meillet, p. 126).

Wiktionnaire

Verbe - français

reclure \ʁə.klyʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Renfermer dans une clôture étroite et rigoureuse, où l’on n’a aucune communication avec le reste des hommes.
    • Reclure un pénitent, un religieux.
    • Se reclure dans une cellule. Il vieillit.
    • Il est reclus dans sa chambre, dans sa maison, Il n’en sort point et ne veut voir personne.
    • Il demeure reclus dans sa maison tout le long de l’hiver.
Notes[modifier le wikicode]
  • Il n’est d’usage qu’à l’infinitif et au participe passé : reclus.
  • Le participe passé s’emploie substantivement. Exemple : vivre comme un reclus, comme une recluse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECLURE. (Il n'est d'usage qu'à l'infinitif et au participe passé Reclus.) v. tr.
Renfermer dans une clôture étroite et rigoureuse, où l'on n'a aucune communication avec le reste des hommes. Reclure un pénitent, un religieux. Se reclure dans une cellule. Il vieillit. Il est reclus dans sa chambre, dans sa maison, Il n'en sort point et ne veut voir personne. Il demeure reclus dans sa maison tout le long de l'hiver. Le participe passé s'emploie substantivement. C'est un reclus. Vivre comme un reclus, comme une recluse.

Littré (1872-1877)

RECLURE (re-klu-r') v. a.
  • usité seulement à l'infinitif et aux temps composés : j'ai reclus, j'avais reclus, etc. Renfermer dans une clôture rigoureuse, priver de toute communication avec le reste des hommes.

    Se reclure, v. réfl. S'enfermer et ne voir personne.

HISTORIQUE

XIIe s. Pluisur rei le requerent en dreit pelerinage, Gens de divers païs, de mult divers language, Prelat, moine reclus, Th. le mart. 158.

XIIIe s. Qui de fame vuet avoir grace, Mete la tous jors en espace ; Jà cum recluse ne la tiengne, Ains voise [aille] à son voloir et viengne, la Rose, 9751.

XIVe s. Sa main [de Milon] demora en la fente, qui se reclost quand le coing fu hors, Oresme, Eth. 44.

XVIe s. Le lieu estoit tellement reclus qu'on n'y pouvoit rien voir, Calvin, Instit. 54. Les plus reclus secrets et plus cachées subtilitez de la geometrie, Amyot, Numa, 35. L'humeur chaud et pourri, reclus en quelque lieu que ce soit hors des veines…, Paré, XX, 20. Sera bon, en mesme temps qu'on bisne la vigne, qu'en certains endroits du Languedoc on appelle reclorre, de la faire espamprer et esbourgeonner, De Serres, 174.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RECLURE. Ajoutez : La seule détention de sa personne [de la femme du maréchal d'Ancre] en lieu où elle avait conseillé de reclure l'un des plus proches du sang royal, les Larmes de la marquise d'Ancre, Paris, 1617, p. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « reclure »

Prov. reclaure, resclure, part. reclus ; espagn. recluir, part. reclu o ; ital. richiudere, port. richiuso ; du lat. recludere, qui veut dire ouvrir, mais, dans les bas temps, fermer, de re, et claudere, fermer (voy. CLORE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin recludere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « reclure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reclure rœklyr

Citations contenant le mot « reclure »

  • Marnie Ellen Hertzler a des amis d’enfance un peu particuliers, puisque nombre d’entre eux ont décidé de se reclure dans le désert du Colorado afin de fonder une communauté où les membres seront des rappeurs, et des gros consommateurs de marijuana. La bonne nouvelle, c’est que les connaissant bien, ceux-ci ont facilement accepté de lui ouvrir les portes de cet étrange paradis. Pour son premier long métrage, la cinéaste va ainsi inviter les spectateurs à plonger également durant 1h15 au cœur de cette société atypique, où la nourriture manque, mais les punchlines et la weed abondent. Si son sujet suscitait immédiatement la curiosité, "Crestone" déçoit grandement par son incapacité à prendre du recul sur sa matière originelle. Abus de Ciné, Critique film - CRESTONE - Abus de Ciné
  • Au lendemain d’un revers qui devrait faire date, certains Lyonnais bénéficient d’un jour « off », ce lundi. Les internationaux ont quant à eux pris la direction de leur sélection respective, où ils devraient évacuer la déception de la défaite dans le derby à Saint-Etienne (0-1), dimanche. Les autres retrouveront le chemin de l’entraînement mardi, pour une semaine à huis clos. Un programme, sans doute dicté par le fiasco du derby. La semaine dernière, l’OL se demandait en effet s’il ouvrirait au public les entraînements de mercredi et vendredi. Le club rhodanien a donc décidé de se reclure derrière les murs de son centre d’entraînement. Olympique & Lyonnais, OL : le club ne programme aucun entraînement ouvert au public
  • Eugène Ribadier est le second mari d'Angèle, veuve Robineau, dont le premier mari avait trompé 365 fois sa femme en huit ans, consignant ses adultères dans un carnet qu’Angèle trouva après sa mort, ne découvrant qu’alors son infortune. Du coup, Angèle surveille de très près les activités de son deuxième époux, mais ne connaît pas le véritable secret de celui-ci. Surgit tout à coup Aristide Thommereux, tout juste arrivé d'un exil de plusieurs années à Batavia, où il était parti se reclure pour s’éloigner de celle qu’il aimait, Angèle, et qu’il ne se donnait pas le droit d’aimer, puisqu’elle était mariée alors à son ami Robineau…Les bases de ce vaudeville sont posées, nous n’en dirons pas plus, pour ne pas divulgâcher. France Culture, Laissez-vous hypnotiser par le Système Ribadier, et goûtez le délire orchestré par Feydeau !
  • Souvenons-nous avant toute chose, que le verbe «conclure», à l'instar de «inclure», «exclure», «occlure» ou encore «reclure», fait partie du 3e groupe. Celui-ci ne peut donc se conjuguer sur le modèle du verbe «aimer» au 1er groupe et «finir», au 2e groupe. On devra donc écrire «il conclut» au présent et non pas «il conclue», qui ne peut s'employer qu'au subjonctif présent. Le Figaro.fr, «Il conclue» ou «Il conclut» : ne faites plus la faute !

Traductions du mot « reclure »

Langue Traduction
Anglais reclure
Espagnol reclinarse
Italien reclure
Allemand zurückziehen
Chinois 隐士
Arabe سيئ
Portugais reclusão
Russe reclure
Japonais 救済
Basque reclure
Corse recidiva
Source : Google Translate API

Synonymes de « reclure »

Source : synonymes de reclure sur lebonsynonyme.fr

Reclure

Retour au sommaire ➦

Partager