La langue française

Civilement

Définitions du mot « civilement »

Trésor de la Langue Française informatisé

CIVILEMENT, adv.

A.− Vx. Conformément aux bons usages, aux règles de la politesse, de la civilité. On se saluait civilement. Devant les dames, les officiers allemands s'inclinaient, avec la politesse un peu raide, mais extrême, de l'Allemand bien élevé (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 230).
B.− Selon les lois qui régissent la vie des citoyens.
1. DROIT
a) Vx. Être mort civilement. Être frappé de la privation de ses droits civils. Chez les Romains, l'homme qui avait eu le malheur de se laisser prendre par l'ennemi était censé mort civilement (Proudhon, La Guerre et la Paix,1861, p. 304).
Au fig. Il y a des moments où l'âme est morte civilement, ne prenant part à rien de ce qui se fait autour d'elle (E. de Guérin, Journal,1839, p. 255).
b) Selon la voie civile. Juger, poursuivre civilement :
Des commissaires furent choisis (...); pouvoir leur fut donné de faire des informations, d'entendre des témoins et de prononcer civilement en dernier ressort, c'est-à-dire d'imposer des amendes à qui ils voudraient. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 3, 1824, p. 260.
c) Être civilement responsable. Pour certaines personnes déterminées, être responsable du dommage causé par le fait de certaines autres personnes dont elles ont légalement la garde (enfants mineurs, apprentis, etc.), ou qui sont leurs préposés. Arnoux, civilement responsable, venait d'être condamné, avec les autres, à la garantie des dommages-intérêts (Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 1, 1869, p. 220).
2. [P. oppos. à religieusement et à politiquement]
a) [P. oppos. à religieusement] Se marier civilement; être enterré civilement. Uniquement devant les autorités civiles. La bonne mère opina que, mariés civilement, ils pourraient ensuite, de passage dans quelque trou de campagne, se faire bénir, comme ça, par le curé (Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1270).
b) [P. oppos. à politiquement] L'homme qui possédait le titre de citoyen romain, ne faisait plus partie civilement ni politiquement de sa ville natale (Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 509).
Prononc. et Orth. : [sivilmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1370 « en citoyen » (Oresme, Eth., B.N. 204, fo355ads Gdf. Compl.); 2. 1381 « selon la procédure civile » (A. mun. Rouen, tir. 3, nos2 et 3, ibid.). B. 1606 « avec urbanité » (Nicot). Dér. de civil*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 44. Bbg. Gohin 1903, p. 294.

Wiktionnaire

Adverbe

civilement \si.vil.mɑ̃\

  1. En matière civile.
    • Si l'auteur ne paie pas les dommages et intérêts auquel il a été civilement condamné, la victime peut s'adresser au service de recouvrement géré par le Fonds de garantie des victimes (FGTI). — (Éric Baccino, Médecine légale clinique: Médecine de la violence - prise en charge des victimes et agresseurs, éd. Elsevier Masson, 2015, p. 9)
    • Les appels des causes ayant pour objet une valeur supérieure seront portés devant le tribunal de l'arrondissement de Strasbourg, lequel remplira, à cet effet, les fonctions de tribunal d'appel des droits de navigation, et jugera civilement ou correctionnellement selon les cas. — (« Loi relative à la navigation sur le Rhin », des 21-26 avril 1832, dans la Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d’État, par J.-B. Duvergier, tome 32, Paris : chez a. Guyot & Scribe & chez Bousquet, 1833, p. 214)
  2. Relativement aux obligations civiles.
    • Mais le père n'est pas civilement responsable du délit de maraudage commis dans mie forêt par son enfant majeur, demeurant avec lui, si, d'ailleurs, ce dernier n'a pas été préposé par lui (ord. de 1669, lit. 32, art 3). — (« Responsabilité civile », §.1, dans la Table générale alphabétique et chronologique de la Jurisprudence du XIXe siècle..., par L.-M. Devilleneuve & P. Gilbert, tome 5, Bruxelles : chez Méline, Cans & Cie & chez Bruylant-Christophe & Cie, 1857, p. 490)
  3. (Spécialement) (Archaïsme) Relativement à la mort civile.
    • Quoi ! le Maître sera le maître de laisser dans la Société un homme incapable, de lui donner une liberté indéfinie, de lui accorder la grâce de contracter avec ses concitoyens, disons plutôt, de lui permettre d’attrapper ses compatriotes, puisqu'il peut demander la nullité des actes qu'il a passés pendant qu'il a vécu , sans porter, ni sur son front, ni sur la poitrine, la preuve de son incapacité , sans être inscrit dans aucune liste publique des interdits, sans porter l'écrit visible qu'il n'est pas permis de contracter avec un Quinze-Vingts, qu'un aveugle est mort civilement. — (Jean-Baptiste Izambart, Maître Charlet, avocat : Mémoire pour le sieur Izambart, contre l'Hôpital des Quinze-Vingts, Paris : imprimerie de L. Cellot, 1769, p. 61)
    • En cet état-là il est mort civilement, et s’est comme déposé soi-même. — (Jean-Louis Guez de Balzac, Discours Septième)
  4. Avec civilité, d’une façon honnête et polie.
    • Il m’a reçu fort civilement.
    • Il en a usé le plus civilement du monde. — (Antoine Hamilton, Gramm. 5.)
    • Je ne laisse pas de vivre civilement avec ceux qui ne le croient pas. — (Bernard le Bouyer de Fontenelle, Les mondes, 2e soir.)
    • Je n'ai garde d’insulter sur vos misères, comme vous le reprochez civilement. — (Jean-Louis Guez de Balzac, Liv. V, lett. 3.)
    • C'est une grande bonté à vous de prendre la peine de m’écrire et de me traiter aussi civilement que si je ne vous avais pas les infinies obligations que je vous ai. — (Vincent Voiture, Lett. 129.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CIVILEMENT. adv.
T. de Procédure. En matière civile, en procès civil. Procéder civilement. Juger civilement. Poursuivre civilement. Être mort civilement, Être frappé de mort civile. Être civilement responsable d'un délit, Être responsable du dommage qui résulte d'un délit commis par une personne sur laquelle on exerce quelque autorité. Il signifie aussi Avec civilité. Vivre civilement avec quelqu'un. Traiter civilement. Recevoir civilement. Agir, parler civilement.

Littré (1872-1877)

CIVILEMENT (si-vi-le-man) adv.
  • 1En matière civile. Poursuivre, juger civilement.

    Être mort civilement, être frappé de la privation de tous ses droits civils. En cet état-là il est mort civilement, et s'est comme déposé soi-même, Guez de Balzac, 7e Discours sur la cour.

    Être civilement responsable du dommage causé par une personne sur laquelle on a autorité, être tenu des réparations qui dépendent du droit civil, en cas de délit.

  • 2Avec civilité, d'une façon honnête et polie. Il m'a reçu fort civilement. Il en a usé le plus civilement du monde, Hamilton, Gramm. 5. Je ne laisse pas de vivre civilement avec ceux qui ne le croient pas, Fontenelle, Les mondes, 2e soir. Je n'ai garde d'insulter sur vos misères, comme vous le reprochez civilement, Guez de Balzac, Liv. V, lett. 3. C'est une grande bonté à vous de prendre la peine de m'écrire et de me traiter aussi civilement que si je ne vous avais pas les infinies obligations que je vous ai, Voiture, Lett. 129.

HISTORIQUE

XIVe s. Home est ordené à vivre civilment et en communité, Oresme, Eth. VIII, 14. L'on dit que telz gens conversent civilment, Oresme, ib. 180.

XVIe s. Qui repond pour un criminel corps pour corps, avoir pour avoir, n'en est pourtant tenu que civilement, Loysel, 671. Et pource qu'il y a deux voies de se justifier, l'une civile et l'autre chevaleresque, je m'offre à deffendre civilement, que…, Du Bellay, M. 489. Sylla ayant du commencement usé moderéement et civilement de sa fortune, Amyot, Sylla, 64. En quoy je ne sçay s'il feit sagement ne civilement, de prendre inimitié capitale à l'encontre d'un tel personnage, Amyot, Flam. 37.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CIVILEMENT. - HIST. Ajoutez :

XVe s. L'avons restitué et restituons à ses bone fame et renommée… satisfaction faicte à partie civilement tant seulement, se faicte n'est, Lettres de remission, dans Romania, avril 1873, p. 234.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « civilement »

Dérivé de civil, par son féminin civile, avec le suffixe -ment. Dans l’ancien français, civilment, civil est aussi au féminin, par la règle des adjectifs latins en is qui sont des deux genres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Civile, et le suffixe ment ; provenç. civilment ; ital. civilmente. Dans l'ancien français, civilment, civil est aussi au féminin, par la règle des adjectifs latins en is qui sont des deux genres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « civilement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
civilement sivilmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « civilement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « civilement »

  • L’homme a sa loi ; il se l’est faite à lui-même ; la femme n’a pas d’autre loi que la loi de l’homme. La femme est civilement mineure et moralement esclave. […] Une réforme est nécessaire. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • Samedi midi, Clémentine Delaby et Maxime Delion se sont mariés civilement, à Averdoingt. Un mariage en deux temps car du fait du déconfinement, pour la cérémonie religieuse, le vin d’honneur et la soirée, il faudra patienter. Un mariage qui ne s’est pas fait à l’intérieur de la mairie, mais dans la cour de l’école, pour éviter le port du masque. Ambiance… La Voix du Nord, Mariage en mode déconfinement, à Averdoingt, pour Clémentine et Maxime
  • Reconnu civilement responsable de l’explosion qui, en février 2011, a coûté la vie à trois personne dans la Cité des Fleurs, GRDF va sans doute devoir aussi indemniser les voisins du pavillon détruit.   SudOuest.fr, Saint-Jean-d’Angély : neuf ans après l’explosion, la responsabilité de GRDF pleinement engagée
  • Le maire, Eric Collin, a officialisé la première union civile de sa mandature ce samedi. Il a uni civilement, Jérôme Sansonetto à Aurélie Sciarrino en présence des témoins majeurs, Stéphane Sansonetto, Emmanuel Caradec, Maurice et Elodie Sciarrino.  Var-Matin, PHOTOS. Les mariés du week-end dans le Var - Var-Matin
  • Charlotte Casiraghi n'a jamais connu sa grand-mère, la princesse Grace Kelly, décédée dans un accident de voiture quatre ans avant sa naissance. Toutefois, l'ancienne grande actrice hollywoodienne conserve une place importante dans le cœur de sa petite fille. Pour preuve, quand Charlotte Casiraghi a épousé, civilement, Dimitri Rassam, le 1er juin 2019 à Monaco, elle n'a pas manqué de rendre hommage à sa grand-mère avec sa tenue. Closermag.fr, Charlotte Casiraghi : quels hommages a-t-elle rendus à sa grand-mère Grace Kelly le jour de son mariage ? - Closer
  • Même si les abattements en ligne directe (100.000 € par parent et par enfant) peuvent venir modérer ces impositions, un moyen plus efficace pour l'héritier d'organiser une telle transmission est de renoncer à la succession. De cette façon, les enfants du renonçant viennent en représentation, civilement et fiscalement. C'est-à-dire qu'ils perçoivent la part qui serait revenue à l'héritier mais également se partagent l'abattement auquel il aurait pu prétendre et bénéficient du tarif des droits de mutation à titre gratuit qui lui aurait été appliqué. Le patrimoine des grands-parents est ainsi directement transmis aux petits-enfants, qui en ont davantage l'utilité, et une seule taxation est acquittée. L'abattement entre l'héritier et ses enfants est de surcroît préservé, ce qui lui permet de réaliser des donations sur son propre patrimoine dans de bonnes conditions. Investir, Succession : renoncer pour mieux transmettre, Avis d'experts - Investir-Les Echos Bourse
  • La plupart ont un double langage. Un homme politique devrait être clair avec lui-même et informer la population du problème. Mais l’immigration, celui que l’on appelle l’autre, est devenue tellement intouchable avec toute la mythologie qui s’est créée autour, que si un homme politique ouvre la bouche sur ce point, il est civilement mort… Tout cela est expliqué dans la préface. Il y a une pression considérable qui cherche à nous persuader qu’il faut absolument ouvrir les frontières… Kernews, Hommage à Jean Raspail - Kernews

Traductions du mot « civilement »

Langue Traduction
Anglais civilly
Espagnol civilmente
Italien civilmente
Allemand zivilrechtlich
Portugais civilmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « civilement »

Source : synonymes de civilement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « civilement »

Civilement

Retour au sommaire ➦

Partager