La langue française

Galamment

Définitions du mot « galamment »

Trésor de la Langue Française informatisé

GALAMMENT, adv.

De manière galante.
A. −
1. [À propos de l'aspect extérieur d'une pers.] Avec élégance, gracieuseté. Galamment vêtu. Un chapeau rond galamment orné d'une fleur (Tharaud, Ombre de la Croix,1917, p. 32).Elle semblait désormais embellir, elle avait gagné du corps, elle rapetissait galamment (Queffélec, Recteur,1944, p. 84) :
1. Que le dolman bleu à tresses d'argent faisait ressortir avec grâce l'élégance de sa taille, (...) qu'il portait galamment sur l'épaule la pelisse bordée de fourrures! Que sa brune moustache relevait fièrement sur sa lèvre... Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 18.
2. [À propos du comportement moral d'une pers.] Avec une politesse raffinée, avec obligeance, bonne grâce. Votre père m'a galamment obligé, j'aurai toujours quelques écus à votre service (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 197).J'en avais pris mon parti galamment. Il eût été du dernier mauvais goût de choisir cette occasion pour faire profession d'athéisme (Feuillet, Morte,1886, p. 38).
Avec une nuance iron. Le grand maître le combla de cadeaux et, pour finir, lui proposa galamment de faire assassiner tels de ses ennemis qu'il désignerait (Grousset, Croisades,1939, p. 286).
En partic. [À propos d'un homme, vis-à-vis de toutes les femmes indifféremment] Avec de respectueux égards, avec déférence, courtoisie. Baiser galamment la main, offrir galamment le bras. Mouret la saluait d'un air galamment respectueux (Zola, Bonh. dames,1883, p. 796).S'occupant galamment d'elle, et lui offrant la main dans les endroits difficiles (Pourrat, Gaspard,1925, p. 52).
B. −
1. D'une façon qui exprime le désir de plaire, de séduire, qui manifeste une tendre inclination. Dire, répondre galamment. Le comte Franz, galamment, lorgnait Émilia Catana, la camériste italienne, qui commençait à lui faire impression (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 12).Il la trouve charmante, il lui veut du bien, lui conte des douceurs, soupire galamment, fait le passionné (Claudel, Raviss. Scapin,1952, p. 1324).
2. D'une façon qui exprime le goût des relations charnelles hors mariage, des aventures amoureuses. Cf. galanterie B 2 :
2. Tous les instincts de Josiane inclinaient plutôt à se donner galamment qu'à se donner légalement. Se donner par galanterie implique de la littérature (...) et est presque une action docte. Hugo, Homme qui rit, t. 1, 1869, p. 198.
Prononc. et Orth. : [galamɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1532 galantement « avec élégance, avec goût » (R. Rabelais, Pantagruel, éd. Verdun L. Saulnier, XI, 174); 2. a) 1636 galamment « de façon galante, avec courtoisie » (Monet); b) ca 1700 « avec une politesse qui plaît ou vise à plaire aux dames » (Saint-Evremont ds Trév. 1704). Dér. de galant*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 189.

Wiktionnaire

Adverbe

galamment

  1. D’une manière galante, en galant homme.
    • Vers la tombée du jour, le poète, ayant pris son parapluie, baisa galamment les mains de Mme Mirondeau et lui fit ses adieux. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le roi la salua aussi aimablement, et la prit galamment par la taille, en homme courtois. — (s:Yvain, le Chevalier au Lion)
    • J'étais alors d'une candeur stupéfiante et d'une délicatesse de sentiment si raffinée que, pour recevoir galamment une « femme mariée » qui me venait voir, j'avais allumé toutes les bougies de mes deux candélabres. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Galamment, il lui baisa la main et badina un instant avec gentillesse. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort" , 1940)
  2. (Vieilli) Avec goût, avec élégance,
    • La noblesse avait les gens de lettres pour habiller galamment son esprit, et des valets pour soigner sa toilette de corps. — (Paul Lafargue, Sapho , paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)
  3. Habilement, adroitement, avec une délicatesse heureuse.
    • Il s’est tiré galamment de ce mauvais pas. Il a mené cette affaire-là fort galamment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GALAMMENT. adv.
D'une manière galante, en galant homme. Il a agi galamment. En user galamment. Se conduire galamment. Il signifie quelquefois Avec goût, avec élégance, S'habiller galamment. Il a vieilli. Il signifie encore Habilement, adroitement, avec une délicatesse heureuse. Il s'est tiré galamment de ce mauvais pas. Il a mené cette affaire-là fort galamment.

Littré (1872-1877)

GALAMMENT (ga-la-man) adv.
  • 1D'une manière galante. Et surtout quand les vers sont tournés galamment, Molière, Femmes sav. III, 2. Je suis trop heureux, madame, d'avoir pu vous rendre ce petit service, lui répondis-je le plus galamment qu'il me fut possible, Marivaux, Pays. parv. 4e part. Toi [Mlle Clairon] qui ressuscitas sous mes rustiques toits L'Électre de Sophocle aux accents de ta voix, Non l'Électre française à la mode soumise, Pour le galant Itys si galamment éprise, Voltaire, Épît. LXXXV.
  • 2Avec goût et élégance. S'habiller galamment. Et, tirant sa montre à laquelle pendait galamment une petite boussole, il lui fit voir que c'était avec une aiguille qu'on était arrivé dans un autre hémisphère, Voltaire, Dial. 13.
  • 3De bonne grâce. Faire les choses galamment. Il faut vous dire seulement Que vous donnez si galamment, Qu'on ne peut se défendre De vous donner son cœur ou de le laisser prendre, Scudéry, dans RICHELET. Allons, monsieur, faites les choses galamment et sans vous faire tirer l'oreille, Molière, Mar. forcé, sc. 16. …Dites-lui qu'on sait son mariage, Et conseillez-lui fort de s'armer de courage, Afin de recevoir galamment aujourd'hui Certains petits brocards qui vont fondre sur lui, Destouches, Phil. marié, IV, 9. C'est de vous qu'en sept cent un Une anguille de Melun M'arriva si galamment, Souvenez-vous-en, souvenez-vous-en, Avec des pruneaux de Tours, Désaugiers, M. et Mme Denis.
  • 4Avec courage. Ton maître a galamment soutenu cette affaire, Piron, Métrom. IV, 1. Ce mot [galant] reçut une signification plus noble dans les temps de chevalerie, où le désir de plaire se signalait par les combats ; se conduire galamment, se tirer d'affaire galamment veut même encore dire se conduire en homme de cœur, Voltaire, Dict. phil. Galant. Ma foi, je cours encor la poste galamment, Boissy, Impatient, v, 8.
  • 5En galant homme. Ma foi, lui dit-il, vous venez d'en user si galamment, que je ne veux point vous le cacher, Hamilton, Gramm. 5.
  • 6Habilement, adroitement. Il s'est tiré galamment d'intrigue.

HISTORIQUE

XVIe s. Fouette moy ce voyre gualentement, Rabelais, Garg. I, 5. Il y a d'autres qui le font encore plus galantement, et en parlant à d'autres admonestent leurs familiers, Amyot, Com. discern. le flatt. 54.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « galamment »

 Dérivé de galant avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Galant, et le suffixe ment. Galantement du XVIe siècle est la trace de l'effort que la langue, en formant de nouveaux adverbes, fit pour conserver l'ancienne syntaxe où le suffixe ment se construit toujours avec le féminin. Galantement se disait encore au commencement du XVIIe siècle. Le valet… L'avoit galantement payé d'une cassade, Régnier, Sat. X.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « galamment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
galamment galamɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « galamment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « galamment »

  • Le fameux lundi, monsieur le maire vit enfin arriver le taxi que tout le monde attendait. Celui-ci s’arrêta devant Monsieur le Maire et ce dernier s’empressa d’ouvrit galamment la portière à Molly Warwick qui fit son entrée dans le village comme une tornade de couleurs dans ce début grisâtre d’un été plutôt morose. Elle fut conduite dans le bar hôtel-restaurant dont il était le propriétaire jusqu’à la salle de réception réservée aux invités d’honneur. Bordeaux Gazette, Bienvenue à Sainte Gueille Sur Gironde : Chapitre III
  • Le projet se concentre sur quatre filles au plus fort de leur jeunesse, tentant de réaliser leurs rêves alors qu’elles luttent galamment. Urban Fusions, Maesetsu! Anime retardé à octobre en raison de COVID-19 - Nouvelles | Mangas
  • Queensrÿche ne joue pourtant pas la facilité, débutant son show avec une nouveauté, « Blood of the Levant », deux obscures vieilleries, « I am I » et « NM 156 », et encore une nouveauté, « Man the machine ». Mais le public réagit d'emblée, refusant de se laisser accabler par la chaleur ambiante. Les musiciens font également preuve de pas mal d'énergie. Todd La Torre en premier, qui promet, au bout de trois morceaux, « et ce n'est que l'échauffement », fait monter sur scène une gamine de 11 ans dénicher au premier rang, ou réceptionne galamment une jeune femme en train de slammer. leparisien.fr, De retour à Paris, Queensrÿche réjouit ses fans au Petit Bain - Le Parisien
  • Dans ce challenge partagé du « comment galamment transpirer en temps de réclusion », j'ai donc tenté, les semaines précédentes quoiqu'avec un succès mitigé, la natation en baignoire et le lancer de marteau indoor. Pour revenir à des bases plus en phase avec la superficie de mon modeste appartement et la pratique adéquate d'une activité de cistercien, je viens de me reconvertir à la gymnastique. Des souvenirs de justaucorps, de cheval à sauter en roulant des mécaniques, et de barres plus roides que la justice divine. Avec, dans cette Mecque des efforts méritoires, les anneaux, qui représentent l'acmé de la souffrance jouissive. L'Équipe, Croix de bois, croix de fer - Humeur - L'Équipe
  • « Je sais tout cela. Quelle femme peut l’ignorer ? C’est donc bien consciente de mon démérite et sachant que je ne bénéficierai plus du sourire paternel réservé aux ouvrages de dames que j’entreprends d’écrire un ouvrage féministe. Je sais que j’aurais mieux fait d’écrire un roman féminin. On aurait continué à me dire galamment dans les salons - Ravi de vous connaître. Ma femme a adoré vos livres, le Piano à quatre mains surtout… Et j’aurais continué à esquisser un humble sourire de remerciement, résignée au fait que les auteurs à seins ne soient lus que par des lecteurs à seins. Et si dans un sursaut d’amour-propre, tout en maintenant mon sourire aimable car une femme doit rester charmante, j’avais ajouté : “ Parce que vous, bien sûr, les livres de femmes ne vous intéressent pas ? ” les maris en question auraient souri avec courtoisie en s’excusant de n’avoir de temps que pour les choses sérieuses. Ils lisent bien sûr, ces hommes-là, mais des livres d’hommes, des livres normaux, quoi ! Évidemment, mes livres à moi parlent d’amour. C’est un sujet si féminin… quand il est traité par une femme. Mais quand c’est Flaubert qui décrit l’amour, cela devient un sujet humain. Il n’existe pas de sujet masculin pour la raison irréfutable que la littérature masculine c’est LA littérature ! » The Conversation, Débat : Peut-on « séparer la femme de l’artiste » ?
  • Sont alors arrivés, et se sont promptement installés, quatre messieurs, gonflés de leur importance. Suivie par une dame, à laquelle ils ont galamment fait de la place. Quatre hommes, donc. Et une femme. Qu’il était ­difficile de ne pas inviter, vu que c’est l’éditorialiste maison du service public, lequel diffusait le débat. Quatre hommes, donc. Pour commenter une joute politique entre sept candidats, dont cinq sont des candidates. Autant dire des femmes. Il n’y avait donc, dans la France entière, à cette heure-là, parmi tous les éditorialistes, que quatre hommes aptes à tirer les leçons d’un débat politique qui concerne tous les Parisiens et toutes les Parisiennes. Et une seule femme. Comme quoi, ­éditorialiste, c’est un boulot de mâle. Il faut en avoir dans le ­ciboulot. C’est du sérieux. Bon, que des femmes se présentent à une élection, OK, on veut bien, ainsi va le monde. Mais pour le jus de crâne, la réflexion : on veut des mecs. C’était deux jours après la Journée internationale des droits des femmes. Je dis bravo. La Croix, Comme quoi, ­éditorialiste, c’est un boulot de mâle

Traductions du mot « galamment »

Langue Traduction
Anglais gallantly
Espagnol gallardamente
Italien galantemente
Allemand galant
Chinois 英勇地
Arabe بشجاعة
Portugais galantemente
Russe галантно
Japonais 堂々と
Basque galaiki
Corse galantamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « galamment »

Source : synonymes de galamment sur lebonsynonyme.fr

Galamment

Retour au sommaire ➦

Partager