La langue française

Chopper

Définitions du mot « chopper »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHOPPER, verbe intrans.

A.− Vieilli. Trébucher, faire un faux pas en se heurtant contre quelque chose. Dans cette ignorance des lieux, dans cette ombre, il avait choppé à tout bout de champ (Huysmans, À rebours,1884, p. 203).
Rem. On rencontre chez Claudel (Art poétique, Connaissance du temps, 1907, p. 145) chopper construit de façon exceptionnelle avec un compl. d'obj. dir. : La pierre où notre pied choppe, en sortant, cet homme qui éternue à notre coude.
Au fig. Faire une erreur ou un écart de conduite. Les femmes déchues n'ayant pas de juges plus impitoyables que celles qui n'ont choppé que dans une circonstance (Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 71).
B.− Chopper à, contre, sur qqc. Se heurter à un obstacle d'ordre moral ou d'ordre intellectuel. Synon. buter :
− Pourquoi l'ai-je frappé? répétait-il, parlant toujours à voix basse. Il fallait que je fusse hors de moi! Sa pensée choppait à ce seul obstacle. Bernanos, L'Imposture,1927, p. 359.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɔpe], (je) choppe [ʃ ɔp]. Ac. 1694-1932 avec 2 p. Ac. Compl. 1842 consacre à choper une vedette de renvoi à chopper. À ce sujet Fér. Crit. t. 1 1787 rappelle : ,,Richelet, Trév., le Rich. Port. écrivent avec un seul p``. Homon. choper. Étymol. et Hist. Ca 1175 çoper « trébucher, faire un faux pas » (Chr. de Troyes, Chevalier lion, éd. M. Roques, 3093); 1235 chouper (Huon de Méry, Tournoiement Antéchrist, éd. G. Wimmer, 642) [choper hapax xiiies. d'apr. FEW t. 13, 2, p. 346a]; 1316-28 choper (Ovide moralisé, éd. Œuvres de Ph. de Vitry par P. Tarbé, 111 ds T.-L.). Issu prob., ainsi que l'ital. zoppo « boiteux » (DEI), l'esp. zopo et le port. zopo, zoupo « estropié, boiteux » (Cor.), d'un rad. onomatopéique tsopp- par imitation du bruit caractéristique de la démarche d'un homme boiteux (FEW t. 13, 2, pp. 345-347); le passage en a. fr. du son initial -s- à -š- est peut-être dû à l'infl. de choquer aussi bien qu'à un souci d'expressivité, l'évolution de -ts- en -s- ayant fait perdre au mot une partie de sa force expressive. Il semble difficile de retenir l'hyp. d'une formation à partir du b. lat. cloppus « estropié, boiteux » (v. clocher « marcher en boitant ») soit par croisement de celui-ci avec le lat. zanca « chaussure des Parthes » (REW3, no9598) dont l'aire d'extension est trop réduite, soit par formation d'un verbe *zoppare pour cloppare avec une transformation du rad. pour des raisons onomatopéiques (EWFS2) qui nous ramènent à la 1rehyp.; il en serait de même dans l'hyp. d'un rattachement au lat. suppus « tête en bas » (Cor.) qui suppose aussi une altération onomatopéique du rad. pour expliquer les différentes formes romanes (Hubschmid ds R. Ling. rom., t. 27, 1963, p. 417). Bbg. Gamillscheg (E.). Z. fr. Spr. Lit. 1930-1931, t. 54, pp. 203-204. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 130, 131, 135, 137; t. 2 1972 [1925], p. 110. − Vaillant (R.). Le Parler de Garancières. B. folklorique d'Île-de-France. 1953, t. 15, no1, p. 465.

Wiktionnaire

Nom commun

chopper \ʃɔ.pœʁ\ masculin

  1. (Anglicisme) (Préhistoire) Silex taillé.
    • Du chopper au biface , les gestes gagnent en précision. — (Jean-Philippe Milet, L’absolu technique: Heidegger et la question de la technique, Kimé, 2000, page 165)
  2. Type de moto américaine qui se caractérise par une fourche très longue.
    • Donnez-moi madame s'il vous plait du gasoline pour mon chopper. — (William Sheller, Rock'n Dollars -1975)
    • Je me suis occupée de lui parce que je ne vous faisais pas confiance. Son chopper est une antiquité. Un tas de boue avec un guidon très haut de type Harley Davidson. Je suis sûre que cette bécane n'est pas fiable. — (Patricia Cornwell, Registre des morts (Une enquête de Kay Scarpetta), traduit de l'anglais (États-Unis) par Andrea H. Japp, Éditions des Deux Terres, 2008)
    • L’esprit des clubs de motards américains, repris par Jesse James pour l’identité visuelle de son entreprise, le West Coast Chopper, à Los Angeles, qui construit des choppers, ces motos à long guidon. — (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, page 64.)

Verbe

chopper \ʃɔ.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire un faux pas en heurtant du pied contre quelque chose.
    • TROPIEZO , s. m. L’action de broncher , de chopper , de heurter , bronchement, choppement, faux pas, chute. — (Sobrino Aumentado O Nuevo Diccionario De Las Lenguas Española Francesa Y Latina, F - Z, Volume 1, Numéro 2, Delamolliere, 1791, page 479)
  2. (Vieilli) Se dit d'un cheval qui cède d'une jambe de l'avant-main.
    • Ce cheval choppe souvent.
  3. (Figuré) Commettre une faute grossière.
    • Il a choppé lourdement.
    • Une fillette ne choppe pas, comme le disent les romanciers, par amour, par entraînement des sens, mais beaucoup par orgueil et un peu par curiosité. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
  4. (Par extension) Prendre par surprise.
    • Tu te rends pas compte, ça a rien d’un jeu tout ça. A tout endroit de ce genre si on reste trop longtemps, on peut se faire chopper. — (Alexis S.Z., Les enfants de l’an 2100 - Moi l’indien, Éditions Eslaria)
    • Mais comme t’es le premier qu’on choppe vivant, tu seras le premier à partager ce que tu sais avec nous. — (Wolfgang Herrndorf, Sable, Thierry Magnier Adulte, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHOPPER. v. intr.
Faire un faux pas en heurtant du pied contre quelque chose. Il a choppé contre une pierre qui l'a presque fait tomber. Ce cheval choppe souvent. Fig. et fam., Il a choppé lourdement, se dit de Quelqu'un qui a fait une faute grossière.

Littré (1872-1877)

CHOPPER (cho-pé) v. n.
  • 1Heurter du pied contre quelque chose en marchant.
  • 2 Fig. Se tromper lourdement. Si l'infinité en petitesse est bien moins visible, les philosophes ont bien plus tôt prétendu y arriver ; et c'est là où tous ont choppé, Pascal, Pensées, I, art. 6. Je choppe par dessein, ma faute est volontaire, Régnier, Sat. VII. Si le plus habile d'entre eux évitait une chose, il choppait en une autre, Francion, V, p. 185.
  • 3 Terme de manége. Un cheval choppe, quand il cède d'une jambe de l'avant-main.

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors va [la fortune] soupant et jus se boute, Ausinc cum s'el ne veïst goute, la Rose, 6171.

XIVe s. Comme le cheval eut sopé, Du Cange, assopire.

XVe s. Le suppliant en soy retournant soupa, et lui coula le pié, et en soupant desserra son arbaleste, Du Cange, ib.

XVIe s. Par leurs mains seras souslevé, Afin que d'adventure Ton pied ne choppe, et soit grevé Contre la pierre dure, Marot, IV, 306. N'est-ce pas raison qu'on se moque de leur vanité, et que Dieu aussi les mette en opprobre, les faisant non seulement chopper, mais en la fin se rompre le cou du tout ? Calvin, Instit. 118. Que nous soyons sur un cheval, il ne faut sinon qu'il choppe d'un pié pour nous faire rompre le col, Calvin, ib. 154. Mon jugement ne va qu'à tastons, chancelant, bronchant et choppant, Montaigne, I, 155. Les sçavants chopent volontiers à cette pierre [la pédanterie], Montaigne, III, 280. Voyez comme il [l'Amour] va chancellant, chopant et follastrant, Montaigne, III, 386.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHOPPER, v. n. (Maréchall.) c’est heurter du pié contre terre. Le cheval a ce défaut, lorsque dans ses différentes allures il ne leve pas les piés assez haut. Voyez Cheval.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chopper »

Espagn. zopo, zompo, estropié, celui qui choppe ; ital. zoppo, boiteux ; pays de Coire, zopps ; anc. franç. chope, souche ; de l'allemand schupfen, heurter ; hollandais, schoppen. Chopper s'étant dit aussi souper, on voit que ch et s peuvent alterner l'un pour l'autre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun) (Siècle à préciser) De l’anglais chopper.
(verbe) (XVIIe siècle) De l’onomatopée (ancien français sop, top) exprimant le bruit caractéristique de la démarche d’un homme boiteux → voir zoppo et zoppicare, « boiteux, boiter » en italien ; → voir cupat et capat, « trottiner » en tchèque. Le \ts\ est devenu \ch\ pour des raisons expressives. L’ancien français a aussi le diminutif choppiner, chopiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chopper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chopper ʃɔpœr

Évolution historique de l’usage du mot « chopper »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chopper »

  • Dans le bon wagon pour accrocher les Playoffs, Brooklyn n’a qu’un seul vrai objectif avant la postseason : foutre Kyrie Irving en camisole. On déconne, quoique, et il s’agira surtout pour Jacque Vaughn et ses ouailles de conserver cette septième place car, si chopper Boston ou Toronto est un vrai calvaire, affronter Milwaukee ferait passer une vasectomie pour un moment agréable. TrashTalk, Le calendrier de la reprise, version Nets, Magic et Wizards : même Dumbledore n'est pas assez fort pour envoyer Washington en Playoffs
  • Ballistic Cycles a utilisé principalement des pièces sur mesure. En commençant par un cadre de chopper personnalisé, l'équipe a conçu toutes les pièces en relation avec ce même cadre. Toutes les pièces, fabriquées en aluminium, ont été testées et montées directement sur le cadre réel pour gagner du temps. Caradisiac.com, Un chopper électrique made in USA
  • Son association à lui, Chopper freaker’s band a vu le jour, il y a dix ans. Avec une philosophie : créer entre copains, des motos qui s’inscrivent dans la droite lignée des choppers. « J’ai un peu visité tous les styles », glisse Bubu qui aura conservé toutes ses motos, ou presque. Une douzaine de machines, comme autant d’aventures mécaniques, dont il parle comme des enfants. « Ces motos-là, je ne peux pas les vendre. Il y a celle de Sophie (son épouse décédée), celle que je lui ai faite en hommage, et puis les autres, avec les moteurs gagnés en concours. La Bohémian, on m’en proposerait 40. 000 € que je ne la vendrai pas. » , Edition Pont à Mousson | Un chopper nommé Bohemian made in Lorraine

Images d'illustration du mot « chopper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chopper »

Langue Traduction
Anglais chopper
Espagnol atrapar
Italien elicottero
Portugais apanhar
Source : Google Translate API

Synonymes de « chopper »

Source : synonymes de chopper sur lebonsynonyme.fr

Chopper

Retour au sommaire ➦

Partager