Châtrer : définition de châtrer


Châtrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHÂTRER, verbe trans.

A.−
1. [L'obj. désigne le plus souvent un animal domestique mâle] Rendre impropre à la reproduction par la castration. Doublet non sc. de castrer*.Châtrer un cheval, un chat, un bélier, un taureau; châtrer une truie, une chienne (Ac. 1835-1932; cf. bélier ex. 1) :
1. C'est le taureau de ma maison, dit la petite fille en riant, il s'est laissé tomber exprès, il est rusé, il ne veut pas être châtré, et il a bien raison. Tu sais, les gens qu'on châtre, c'est épouvantable, ils ont les yeux éteints, ils ont de la mort sur la figure. Prévert, Paroles,1946, p. 41.
Châtrer des écrevisses. ,,Enlever le boyau des écrevisses avant de les cuire`` (Mont. 1967).
2. P. métaph. Mutiler, amoindrir. Nul abandon au pessimisme qui châtre les volontés (Estaunié, L'Empreinte,1896, p. 295):
2. « Nous voulons la vérité. » Mais pour l'empêcher de se produire on a bien soin de ne pas déférer aux tribunaux l'ensemble du pamphlet de Zola. (...). On torture le texte, on le tronque, on le châtre, ... Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 450.
Rem. Châtrer reste plus fort et expressif que son doublet castrer au figuré.
B.− P. ext. [L'obj. désigne un inanimé concr.]
1. [Objets naturels] Châtrer des cotrets, des fagots. ,,En ôter quelques bâtons`` (Ac. 1835-1932). Châtrer des ruches. ,,Enlever avec un couteau de fer fait exprès, la cire et le miel d'une ruche`` (Ac. 1835-1932). Hortic. Châtrer un fraisier. ,,En ôter les rejetons superflus`` (Ac. 1835-1932). Châtrer des melons, des concombres. ,,En retrancher quelques fleurs`` (Ac. 1835-1932).
2. TECHNOL. Châtrer une roue. ,,Ôter une faible partie des jantes, pour en resserrer les rais`` (Ac. 1835-1932).
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑtʀe], (je) châtre [ʃ ɑ:tʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1718 s.v. Chastrer; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1121 chastrer « rendre impuissant » pronom. (Ph. de Thaon, Bestiaire, 1137 ds T.-L.); ca 1175 trans. (Chr. de Troyes, Cligès, 6781, ibid.); 1486 chastrer [les abeilles] « ôter de la ruche la cire ou le miel » (Prouffitz champ. et ruraulx, VII, 6 ds Littré); 1562 pommes chastrees « fruits dont les rejetons superflus ont été retranchés » (Du Pinet, Pline, XV, 14 ds Gdf. Compl.); 1690 fig. livre chastré (Fur.). Du lat. class. castrare « rendre impuissant [un homme, un animal] », « élaguer des arbres », au fig. « atténuer, affaiblir ». Fréq. abs. littér. : 47.
DÉR.
Châtreur, subst. masc.,rare. Celui qui a pour métier de châtrer les animaux. Châtreur de chiens (Ac. 1835-1932), couteau de châtreur (Ac. 1835-1878). Un châtreur de cochons (Courier, Lettres de France et d'Italie,1805, p. 697). P. métaph. Les châtreurs de pensée (...) ont eu l'imprudence d'exciser encore le lambeau d'idée d'où pouvait naître un commencement de preuve (Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 366). [ʃ ɑtʀ œ:ʀ], fém. [ø:z]. Ds Ac. 1694-1718 s.v. chastreur; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. 1resattest. 1416 castreur (Reg. de la loy, 1416-24, A. Tournai ds Gdf. Compl.), 1585 chastreur (Cholières, Matinees, p. 123, ibid.), 1659 au fig. (Chapelain ds Hunter, Lex. de la lang. de Chapelain); de chastrer, châtrer, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 4.

Châtrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

châtrer \ʃɑ.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pratiquer la castration sur ; ôter les testicules, ou plus généralement rendre impropre à la génération par l’ablation des testicules ou des ovaires, ou la compression des canaux déférents.
    • Un chapon est un coq qui a été châtré et que l’on élève uniquement pour le manger..
    • Assez de souillures infâmes
      Sur nos enfants et dans leurs âmes.
      Au besoin, sans plus de façons,
      S’il le faut, nous vous châtrerons.
      — (Georges Bargas, À bas la calotte, 1902)
  2. (Figuré) Mutiler un ouvrage ; en supprimer certains passages.
  3. (Figuré) Retrancher le superflu.
    1. En parlant d’une roue, en ôter une faible partie de la jante pour resserrer les raies ou rayons, ou le bandage en fer.
    2. En parlant d’un cotret ou d’un fagot, en ôter frauduleusement quelques-uns des brins qui les composent.
    3. En parlant d’une ruche, en enlever une partie des rayons.
    4. Supprimer les organes mâles d’une fleur.
    5. En parlant d'un fraisier, en ôter les rejetons superflus.
    6. En parlant des melons, des concombres, en retrancher quelques fleurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Châtrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHÂTRER. v. tr.
Rendre impropre à la génération par l'ablation ou la compression des testicules ou des ovaires. Châtrer un cheval, un chat, un bélier, un taureau, etc. Coq châtré. Châtrer une truie, une chienne. Par extension, Châtrer des cotrets, des fagots, En ôter quelques bâtons. Châtrer des ruches, Enlever, avec un couteau de fer fait exprès, la cire et le miel d'une ruche. Châtrer un fraisier, En ôter les rejetons superflus. Châtrer des melons, des concombres, En retrancher quelques fleurs. Châtrer une roue, Ôter une faible partie des jantes, pour en resserrer les rais. Le participe passé peut être employé comme nom C'est un châtré. Voix de châtré.

Châtrer : définition du Littré (1872-1877)

CHÂTRER (châ-tré) v. a.
  • 1Couper les testicules ou les ovaires. Châtrer un taureau, une truie. On a châtré des hommes pour avoir certaines voix de chanteurs. Les Orientaux châtrent les hommes pour en faire des eunuques et les commettre à la garde des harems. On proposa à cet Attale de châtrer Honorius, Voltaire, Mœurs, 11.
  • 2 Fig. Châtrer un livre, en retrancher ce qui peut être licencieux ou simplement trop hardi.
  • 3 Terme de jardinage. Châtrer des fraisiers, des melons, en ôter les rejetons ou les fleurs superflues.
  • 4Châtrer une ruche, en ôter la cire ou le miel.

    Châtrer des cotrets, en ôter quelques bâtons.

    Châtrer une roue, ôter quelques jantes, pour resserrer les ais.

HISTORIQUE

XIIIe s. Chastris [moutons], Joinville, 267.

XVe s. En ce moys l'en chastre les vaisseaulx des mousches, se ilz ont assez miel, Prouffitz champ. et ruraulx, VII, 6.

XVIe s. Et puis, pour couronner l'eslevation des Lorrains, le Conseil de France la chastra du droit qu'elle avait sur Bar, et les en fit souverains, D'Aubigné, Hist. I, 88. Les eunuques et chastrés degenerent en nature feminine, Paré, VI, 18. Chastrer les abeilles, c'est à dire vendanger le miel et la cire qui sont dans les rusches, De Serres, 447.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « châtrer »

Étymologie de châtrer - Littré

Picard, catrer ; provenç. castrar, crastar, crestar ; espagn. castrar ; ital. castrare ; du latin castrare, châtrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de châtrer - Wiktionnaire

(XVIIIe siècle) Du latin castrare. la forme chastrer apparaît dès 1121. C’est la forme populaire du doublet formé avec castrer, qui n'apparaît qu’au tout début du XVIIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « châtrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
châtrer ʃatre play_arrow

Conjugaison du verbe « châtrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe châtrer

Évolution historique de l’usage du mot « châtrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « châtrer »

  • il y a du boulot dans les champs, pour récolter, voire châtrer le maïs ! ladepeche.fr, Coronavirus : les saisonniers lancent un appel à l'aide - ladepeche.fr
  • C’est le moment de le châtrer pour de bon ! Closermag.fr, Le voisin paranoïaque blesse grièvement par balles un père de famille sous les yeux de son enfant de 4 ans - Closer
  • • PROGRESSION- LangoustinesDécapiter et châtrer les langoustines. Les cuire dans une eau légèrement salée environ 18 secondes, puis les glacer dans une eau salée à 2 %. Décortiquer et débarrasser au frais , Langoustine, glaçage Bloody Mary au caviar Kristal
  • Attention, si vous en attrapez une et que vous la remettez à l’eau, sans la châtrer, vous êtes passible d’une amende pour introduction d’espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques. , Environnement | Quelques conseils pour (bien) pêcher l’écrevisse
  • Pour tuer l'écrevisse avant le transport, il suffit de tordre la nageoire du milieu de la queue et de tirer dessus ce qui a pour effet d’enlever le boyau intestinal qui de surcroît donne un goût amer à la chair. Cette opération s’appelle "châtrer l’écrevisse".   France 3 Pays de la Loire, Lac de Grand Lieu, près de Nantes : les écrevisses de Louisiane prolifèrent cette année

Traductions du mot « châtrer »

Langue Traduction
Portugais castrar
Allemand kastrieren
Italien castrare
Espagnol castrar
Anglais neuter
Source : Google Translate API

Synonymes de « châtrer »

Source : synonymes de châtrer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires