Charnière : définition de charnière


Charnière : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHARNIÈRE, subst. fém.

I.− Assemblage composé de deux pièces de métal ou d'une autre matière, enclavées l'une dans l'autre et jointes par une broche disposée sur un axe commun, autour duquel l'une au moins peut décrire un mouvement de rotation. La charnière d'un compas, d'un guichet, d'une trappe; couvercle, fermoirs, planchette à charnière(s); charnière de cuir, d'osier (Lar. 20e) :
1. L'un d'eux [un ange] a des ailes mobiles qui tournent sur une charnière comme une porte sur ses gonds. Green, Journal,1935, p. 19.
Fam. Nom à charnière(s). Patronyme complexe, composé de différents éléments s'articulant à l'aide notamment de la particule nobiliaire de : François de Salignac de la Mothe-Fénelon (nom de l'écrivain Fénelon) (cf. G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956 et Lar. Lang. fr.).
II.− [P. anal. de forme, de fonction]
A.− Sens concr.
1. Articulation d'un membre artificiel. Quand je serai de retour, dit Casimir, on m'essayera une jambe de fer, avec une charnière au genou. C'est comme du vrai (Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 226).
2. [Dans un environnement syntaxique exprimant ou suggérant la comparaison avec l'attache articulée] Dans les ondes stationnaires, cette amplitude s'annule également le long des lignes nodales, sortes de charnières du balancement d'ensemble de la surface (V. Romanovsky, La Mer, source d'én.,1950, p. 13).
3. À, en charnière(s).À la manière d'une, de charnière(s). Cette porte est en somme un bateau-porte qui tourne à charnières à l'une de ses extrémités sur un bateau-tourillon (J. Bourde, Les Trav. publ.,t. 2, 1929, p. 297).
4. Emplois techn.
a) ANAT. Articulation, région articulaire. La charnière du pouce. La charnière atlas-axis (Quillet Méd. 1965); la charnière lombo-sacrée (Lar. Méd. t. 1 1971) :
2. Toutes les charnières du corps, les poignets, les genoux, la taille étaient minces, délicates, rondes et lisses, lisses, lisses... E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 158.
Fam. Mâchoire, dent. Et le Diable tire dans l'ombre Et revient bredouille chaque nuit Rien dans son charnier Rien à se mettre sous la charnière (Prévert, Paroles,Écritures saintes, 1946, p. 199).
b) SC. NAT.
GÉOL. Charnière d'un pli. Région où se rejoignent les deux flancs d'un pli anticlinal ou synclinal (cf. A. de Lapparent, Abrégé de géol., 1886, p. 407; Rob.).
ZOOL. (conchyliologie). Point où sont attachées ensemble les deux valves d'une coquille et sur lequel se font leurs mouvements. Charnière dentée :
3. ... en ouvrant les poulettes vivantes, on trouve des dents qui composent leur charnière, et qui sont même plus grosses que dans un grand nombre de coquilles. Voyage de La Pérouse,t. 4, 1797, p. 122.
c) AGRIC. Espace dont la forme allongée et étroite rappelle celle d'une charnière (cf. bande1B 1). La « charnière » de terre empêche le déplacement latéral [du sillon] et oblige la bande à se soumettre complètement à la révolution sollicitée par le versoir (T. Ballu, Machines agricoles,1933, p. 55).
d) MÉCAN. Charnière universelle ou genou de Cardan ou joint universel. Appareil servant à transmettre le mouvement de rotation d'un arbre à un autre arbre qui se trouve dans une position variable (cf. Littré).
e) TECHNOL. Outil du graveur sur pierre, qui sert à percer des trous, à enlever les parties grossières (cf. Chesn. 1857, Nouv. Lar. ill.).
f) PHILATÉLIE. Petit morceau de papier gommé plié en deux, utilisé pour fixer les timbres sur un album [cf. Catal. de jouets (Magasins du Bon Marché), 1936].
g) RELIURE. ,,Articulation du dos et des plats dans la reliure d'un volume`` (Brun 1968).
B.− Au fig.
1. ART MILIT. Point où deux éléments d'un système stratégique, d'origine ou de nature différente, opèrent leur jonction. Les tentatives allemandes pour faire sauter le saillant d'Ypres, en l'attaquant à la charnière nord et à la charnière sud, ont amené deux sérieuses batailles de plusieurs jours (Foch, Mémoires,t. 1, 1929, p. 231).
2. Dans d'autres domaines.Point d'articulation, de jonction, de transition :
4. 1789 se place à la charnière des temps modernes, parce que les hommes de ce temps ont voulu, entr'autres choses, renverser le principe de droit divin et faire entrer dans l'histoire la force de négation et de révolte qui s'était constituée dans les luttes intellectuelles des derniers siècles. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 143.
3. [En constr. d'appos. ou comme 2eélément de subst. composés, avec valeur d'adj.] Intermédiaire, de transition. Une œuvre charnière où les traces évidentes de romantisme rappellent un passé proche tandis que se dessine nettement l'esthétique nouvelle (G. Samuel, Panorama de l'art musical contemp.,1962, p. 181).Des hommes-charnières (Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 557).
Prononc. et Orth. : [ʃaʀnyε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xiies. carnière [Nord-Est, v. G. Paris ds Romania, t. 19, p. 331] « attache articulée » (Naissance chevalier au cygne, éd. H. A. Todd, 842), spéc. attesté en pic. et wallon, v. Gdf. Compl.; 2. fin xvies. « articulation (d'un membre artificiel) » (A. Paré, XVII, 12, éd. Malgaigne, t. 2, p. 620); 1611 la charniere des genoux (Cotgr.); 3. 1676 « outil de graveur en pierre » (Félibien Dict., 362-63 ds IGLF); 4. 1752 conchyliologie (Trév.); 5. 1936 fig. en apposition (Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours, p. 524 : époques-charnières). Prob. dér. de l'a. fr. charne attesté au début du xiies. sous la forme agn. carne au sens de « pivot, pilier » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, Cantium Annae, p. 235; cf. charniere, même cont. xves. Psautier xves., ms. B.N. 15370, fo182 ds Gdf. Compl.) issu du lat. class. cardo, -inis « gond, point cardinal, pôle » au sens fig. « point essentiel, élément capital » (FEW t. 1, p. 366b; Bl.-W51rehyp.). Cette hyp. semble préférable à celle d'un étymon lat. vulg. *cardinaria dér. de cardo (Bl.-W.52ehyp.), qu'aucune autre forme romane ne confirme. Fréq. abs. littér. : 126.

Charnière : définition du Wiktionnaire

Nom commun

charnière \ʃaʁ.njɛʁ\ féminin

  1. Assemblage mobile de deux pièces de métal, de bois ou d’autre matière, enclavées l’une dans l’autre et jointes ensemble par une broche, par un clou qui les traverse.
    • Le grincement des charnières et des essieux rouillés réveillèrent [sic : réveilla] à l’autre bout de la ville le veilleur de nuit qui, soulevant sa hallebarde, s’écria à tue-tête : « Qui va là ? » — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Elle avait dû laisser ouvert un des volets du salon, dont les charnières à moitié descellées ne permettaient pas aux contrevents de rouler sur leurs gonds. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
  2. (Biologie) Partie où sont attachées ensemble les deux valves d’une coquille et sur laquelle se font leurs mouvements.
  3. (Bijouterie) Fil creux.
  4. (Histoire des techniques) Outil de graveur sur pierre.
  5. (Fauconnerie) Place du leurre.
  6. Moment historique lors duquel des changements importants s’opèrent.
  7. (Philatélie) Petit morceau de papier gommé et plié, destiné à fixer un timbre dans un album.
  8. (Rugby) Groupe de deux joueurs assurant la liaison entre les arrières et les avants, la paire de demis (n° 9 et 10).
  9. (Militaire) Point de jonction des deux dispositifs stratégiques.
    • Un dernier espoir : Gouraud tient toujours, la charnière de Reims n’a pas cédé […] — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p. 113)
    • Sedan était la charnière entre la 4e Armée française et la 1re Armée américaine. — (Pierre Congar, ‎Jean Lecaillon & ‎Jacques Rousseau, Sedan et le pays sedanais: vingt siècles d'histoire, Guénégaud, 1969, p.548)
  10. (Par extension) (Familier) Sexe féminin, périnée, espace entre anus et vagin.
    • Cependant elle remuait admirablement de la charnière, et le foutoir craquait sous nous. — (Nicolas Edme Rétif de la Bretonne, L’Anti-Justine ou Les délices de l’amour, Veuve Girquard, Paris, 1798)

Adjectif

charnière \ʃaʁ.njɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Marque un point de jonction entre deux périodes.
    • Un moment charnière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Charnière : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARNIÈRE. n. f.
T. d'Arts. Assemblage mobile de deux pièces de métal, de bois ou d'autre matière, enclavées l'une dans l'autre et jointes ensemble par une broche, par un clou qui les traverse. La charnière d'un compas, d'une boîte, d'une montre, d'une tabatière. Boîte à charnières. En termes d'Histoire naturelle, il se dit de la Partie où sont attachées ensemble les deux valves d'une coquille et sur laquelle se font leurs mouvements.

Charnière : définition du Littré (1872-1877)

CHARNIÈRE (char-niê-r') s. f.
  • 1Assemblage de deux pièces de bois ou de métal enclavées l'une dans l'autre, réunies par une broche et mobiles l'une sur l'autre. La charnière d'un compas, d'une tabatière. Boucle, boîte à charnière. Petits os emboîtés les uns dans les autres en forme de double charnière, Bossuet, Connaiss. II, 7.
  • 2 Terme d'anatomie. Charnière ou ginglyme, articulation qui n'exécute que des mouvements de flexion et d'extension.

    La partie qui unit les valves d'une coquille. Charnière d'un coquillage.

  • 3 Terme de mécanique. Charnière universelle, appareil pour transmettre le mouvement de rotation d'un axe à un autre axe de position variable.
  • 4Outil qui sert à graver sur les pierres dures.

HISTORIQUE

XIIIe s. De nostre Seigneur Dieu sunt les charnieres de la terre, et il posa seur elles la reondece, Psautier, f° 182. Ces sept estoiles [la grande ourse] apelent li sage home l'une des carnieres du firmament ù il torne, Comput, f° 13.

XIVe s. À Guillaume Arode, orfevre, pour argent doré par lui mis et employez en avoir fait et forgié quatre coplettes à charnieres, De Laborde, Émaux, p. 166. Uns tableaux d'argent doré, fermans à chernieres, où il y a plusieurs reliques, De Laborde, ib. p. 208. S'avoit une chainture de fin or d'Arrabie, à carnieres estoit ouvrée et entaillie, Baud. de Seb. XI, 873. Car la table estoit d'or ; en croix aloit ploiant Par charnieres d'or fin qui bien furent seant, Guesclin. 9095.

XVe s. Celle ville estoit tellement ouvrée et charpentée que on la pouvoit defaire par charnieres ainsi que une couronne et rasseoir membre à membre, Froissart, II, III, 35.

XVIe s. La charniere pour faire jouer et mouvoir la jambe, mise au devant du genouil, Paré, XVII, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « charnière »

Étymologie de charnière - Littré

Charniere, qui dans le Psautier traduit cardines du texte latin, vient d'un bas-latin cardinaria, dérivé de cardo, cardinis, gond (voy. CARDINAL). Diez, avec bien moins d'apparence, le rapporte à cran.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de charnière - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Du latin cardo (« gond »), dont le génitif fait cardinis. Latin populaire cardinaria, ancien français charne.
À noter qu’une forme courte en carna, liée à cardina/cardea est également attestée en latin (nom d’une déesse protectrice des gonds de portes).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charnière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charnière ʃarnjɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « charnière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charnière »

  • Tu parles C est pour elle la période charnière, elle va partir à Paris et C est le 1er adjoint qui va continuer sa politique du laisser faire. Lyonmag.com, Hélène Geoffroy : “Vaulx-en-Velin est à un moment charnière”
  • De plus, comme la charnière est le point le plus sensible, le type de structure conçu empêcherait les dommages et l’entrée de poussière ou de pierres qui pourraient casser la charnière entre les deux écrans. La charnière aurait également un «mur» protecteur pour que la charnière le protège encore plus. Breakingnews.fr, Microsoft brevète un appareil pliable avec des écrans détachables
  • Trois éléments sont nécessaires pour ouvrir une trappe, le couvercle d’un coffre, et pourquoi pas une porte. Déjà, il faut une pièce fixée sur la partir immobile, le montant de la porte ou la caisse du coffre. Une autre pièce se trouve sur la partie qui bouge, le couvercle du coffre ou la porte elle-même. Entre les deux, une troisième pièce, une broche qui est le point de rotation : nous avons une charnière. C’est de cet assemblage que naît le mouvement, le changement, mais de quoi est constituée une année charnière ? France Culture, 476, la chute de Rome : décadence d’un empire décati ? - Ép. 1/4 - Années charnières, l’histoire au tournant
  • Obraniak dit donc vrai, cette charnière central a fait ses preuves au niveau européen. C’est elle qui était présente pour le match de Ligue des Champions lors des 8ème de finale retour (2-0). Elle s’était également illustrée auparavant lors du match en 8es face au Barça l’année précédente, où Kimpembe a été monstrueux face à Lionel Messi ( attaquant FC Barcelone), tandis que Marquinhos réalisait un sauvetage exceptionnel, qu’il célébrait avec son cri ravageur et ses poings. ParisFans, Obraniak pour installer et stabiliser la charnière Marquinhos/Kimpembe
  • Candace Bushnell : En se rapprochant de cette tranche d'âge, on se rend compte que rien n'est garanti, que rien ne dure, et on s'affranchit d'un grand nombre de certitudes que l'on avait pendant nos jeunes années - notamment concernant le mariage et l'amour. Parce que chacun d'entre nous est amené à vivre des moments difficiles, à perdre des proches, ou à rencontrer des obstacles dans sa carrière, on vit davantage dans le moment présent, avec tout ce que cela comporte d'incertitude et de prise de risque. La cinquantaine, c'est une étape charnière de l'existence : le moment où - d'autant plus si l'on est une femme célibataire - l'on ne doit compter que sur soi pour trouver de la sécurité et de la confiance, et où l'on ne doit surtout pas attendre que cela vienne de l'autre, d'un potentiel partenaire de vie. Pour être épanouie, il faut d'abord puiser en soi, créer les conditions de son propre bonheur.  LExpress.fr, Candace Bushnell : "La cinquantaine, c'est une étape charnière de l'existence" - L'Express Styles
  • Le Québec. Vieille terre de souvenirs et rêves posés à la charnière d'un continent jeune, en perpétuelle métamorphose. De Pierre de Grandpré / La Patience des justes
  • Pantalon. Habillement inférieur du mâle adulte civilisé. Le vêtement est tubulaire et dépourvu de charnières aux points de flexion. Il fut inventé, probablement, par un humoriste. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable

Traductions du mot « charnière »

Langue Traduction
Portugais charneira
Allemand scharnier
Italien cerniera
Espagnol bisagra
Anglais hinge
Source : Google Translate API

Synonymes de « charnière »

Source : synonymes de charnière sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires