Charade : définition de charade


Charade : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHARADE, subst. fém.

A.− JEUX. Divertissement verbal qui consiste à faire deviner un mot sommairement défini (appelé mon tout ou mon entier) d'après la définition d'un homonyme (appelé mon premier, mon second, etc.) de chacune de ses syllabes. Donner une charade à deviner; résoudre une charade. Deux gros registres (...) remplis d'énigmes, de charades, de logogriphes (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 3, 1813, p. 39).L'art de deviner les rébus et de débrouiller les charades (Nerval, Voyage en Orient,t. 3, 1851, p. 120).
P. métaph. Il me reste encore quelques syllabes à deviner dans la charade de mon avenir (Balzac, Modeste Mignon,1844, p. 272).
Charade (en action). Variante de ce jeu dans laquelle le mot à deviner et les homonymes de chacune de ses syllabes sont évoqués par des scènes mimées. Jouer aux charades, des charades; représenter une charade en action. Nous organisions pour les enfants des charades en action, des travestissements (G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 385).On a joué au Vaudeville une charade en action dont le mot était Pluton et dont la première syllabe était représentée par une scène persane (H.-R. d'Allemagne, Récréations et passe-temps,1904, p. 217).
Rem. Le synon. comédie-charade n'est attesté qu'une fois ds notre docum. (cf. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 199).
B.− P. ext. Chose difficile à comprendre, énigme. Telle peinture [de Chirico] me semblait un rébus, telle un oracle, telle une charade (Cocteau, Essai de critique indirecte,1932, p. 219).
Rem. Parler par charades, « parler par énigmes » est attesté ds Ac. 1878-1932, Guérin 1892, Rob., Lar. Lang. fr. On relève ds la docum. le syntagme jouer à la charade empl. en ce sens (cf. Bernanos, Monsieur Ouine, 1943, p. 1477).
Prononc. et Orth. : [ʃaʀad]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. 1770 (A. Sabatier, Dict. de litt., Paris ds Littré : ce mot vient de l'idiome languedocien et signifie, dans son origine, un discours propre à tuer le temps; on dit en Languedoc : allons faire des charades, pour allons passer l'après-soupé, ou allons veiller chez un tel); 2. 1777 « jeu » (Encyclop. Suppl. t. 3, p. 681b, s.v. kalembour : pour faire une charade, il faut choisir un mot composé de deux syllabes qui chacune fasse un mot); 3. 1835 p. ext. « chose bizarre ou incompréhensible » (Balzac, La Fille aux yeux d'or, p. 384 : de Marsay à Paquita : tu es, foi d'honnête homme, une charade vivante dont le mot me semble bien difficile à trouver). Prob. empr. au prov. charrado « causerie, conversation », dér. de charrá « causer, faire la conversation; babiller, jaser » (Mistral), mot d'orig. onomatopéique (REW3, no2451; FEW t. 13, 2, p. 362) apparenté à l'ital. ciarlare « jaser » (v. charlatan). Fréq. abs. littér. : 62.
DÉR.
Charadier, subst. masc. (attest. isolée).Celui ou celle qui compose ou cherche à résoudre des charades. Je dois venir ce soir et m'habiller, puisque vous avez vos charadiers (Balzac, Lettres à l'Étrangère,t. 1, 1834, p. 103). 1reattest. 1834 id.; de charade, suff. -ier*. Rem. Vx et peu usité, le synon. charadiste est attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892, Quillet 1965.
BBG. − Gall. 1955, p. 503. − Quem. 2es. t. 1 1970 (s.v. charadier).Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 270. − Spitzer (L.). Charade. Philological Quarterly. 1944, t. 23, pp. 77-88.

charade, -

Charade : définition du Wiktionnaire

Nom commun

charade \ʃa.ʁad\ féminin

  1. Sorte d’énigme qui donne à deviner un mot de plusieurs syllabes décomposé en parties dont chacune fait un mot.
    • Jouer des charades, jouer aux charades.
    • Le reste du temps, on se contentait de jouer des charades, de souper en costumes, mais entre soi, en ne mêlant aucun étranger au petit « noyau ». — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 7)
    • L’hypothèse la plus vraisemblable avait été qu’il s’agissait d’une série de décors pour une de ces longues « charades animées » qui faisaient fureur dans les salons parisiens aux alentours des années 1880. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 45)
  2. (Par extension) Énigme.
    • Cet ouvrage est une vraie charade.
    • Il veut avoir trop d’esprit, il ne parle que par charades.
    • Charade en action, divertissement où plusieurs personnes donnent à deviner à d’autres chaque partie d’un mot et le mot entier, en exécutant des scènes de pantomime ou de comédie qui en expriment la signification.
    • Ça sent le rance, ce galimatias, il serait peut-être raisonnable de transmettre cette charade à l’inspecteur Lecacheur, je n’ai aucune envie d’avoir un fils orphelin. — (Claude Izner, Le talisman de la Villette, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Charade : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARADE. n. f.
Espèce d'énigme qui donne à deviner un mot de plusieurs syllabes décomposé en parties dont chacune fait un mot. Charade en action, Espèce de divertissement où plusieurs personnes donnent à deviner à d'autres chaque partie d'un mot et le mot entier, en exécutant des scènes de pantomime ou de comédie qui en expriment la signification. On dit dans ce sens Jouer des charades, jouer aux charades. Il se dit aussi, par extension, d'une Chose bizarre ou difficile à comprendre. Cet ouvrage est une vraie charade. Il veut avoir trop d'esprit, il ne parle que par charades.

Charade : définition du Littré (1872-1877)

CHARADE (cha-ra-d') s. f.
  • Sorte d'énigme dans laquelle le mot que l'on donne à deviner est partagé en deux, rarement en trois autres mots, que l'on appelle premier, second ou dernier, et que l'on fait connaître par leurs définitions ; le mot à deviner s'appelle alors le tout ou l'entier. Pour aller me trouver, il faut plus que les pieds, Et souvent en chemin on dit sa patenôtre ; Mon tout est séparé d'une de ses moitiés ; La moitié de mon tout sert à mesurer l'autre. Le mot est Angleterre ; c'est le tout, qui se décompose en angle et terre, lesquels sont ses moitiés.

    Charade en action, jeu dans lequel on exécute des scènes qui expriment le sens des diverses parties d'un mot propre à mettre en charade.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHARADE. - ÉTYM. Ajoutez : Le provençal charrada est mal interprété. M. Emile Durand fait remarquer que charrada signifie aussi longue causerie, et a une tout autre origine : le verbe charrà, causer, jaser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Charade : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHARADE, (Hist. mod.) voyez Soudras.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « charade »

Étymologie de charade - Littré

Charade n'est pas dans les anciennes éditions du Dictionnaire de l'Académie. " Ce mot vient de l'idiome languedocien et signifie, dans son origine, un discours propre à tuer le temps ; on dit en Languedoc : allons faire des charades, pour allons passer l'après-soupé, ou allons veiller chez un tel, parce que, dans les assemblées de l'après-soupé, le peuple de cette province s'amuse à dire des riens pour passe-temps, " SÉBASTIEN, Dict. de la littérature, 1770. Charade paraît être venu en usage dans le courant du XVIIIe siècle ; ce semble être le mot provençal charrada, qui signifie une charrette, qui vient de char, et qui aura été pris par une métaphore plaisante pour un tas, une charretée de bavardages.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de charade - Wiktionnaire

(XVIIIe siècle) De l’occitan charrada (« causerie »), dérivé de charrar (« causer ») avec le suffixe -ada.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charade ʃarad play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « charade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charade »

  • Pour plus de renseignements : 06 82 50 44 67 ou www.charadeaventure.fr www.lamontagne.fr, Le plein d'émotions et de sensations au parc Charade aventure de Royat (Puy-de-Dôme) - Royat (63130)
  • Les propriétaires de véhicules concernés peuvent s’inscrire sur www.charade-heroes.com , "Charade Heroes" est de retour | Le journal de l'éco
  • Converser pendant le sexe, c'est comme parler à un étranger ; les mots sont souvent répétés, les verbes abandonnés au profit d'une charade de gestes, et une feinte compréhension s'exprime dans un sourire. De David Gilbert / Les Marchands de vanité
  • Le monde est une charade que Dieu a donné à deviner aux hommes. De Alphonse Karr

Images d'illustration du mot « charade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « charade »

Langue Traduction
Portugais charada
Allemand charade
Italien sciarada
Espagnol farsa
Anglais charade
Source : Google Translate API

Synonymes de « charade »

Source : synonymes de charade sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires