Catacombe : définition de catacombe


Catacombe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CATACOMBE, subst. fém.

A.− Le plus souvent au plur. Cimetière souterrain en forme de galeries dont les parois sont creusées de tombeaux superposés. Entrée des catacombes, fond des catacombes. Synon. hypogée :
1. Cinq routes divergeaient comme les rayons d'une étoile, et les parois des murailles, creusées de niches superposées ayant la forme de cercueils, indiquaient que l'on était enfin entré dans les catacombes. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 545.
Spéc., HIST. DE L'ÉGLISE. Catacombes romaines (H.-I. Marrou, De la Connaissance hist.,1954, p. 139).Où les chrétiens célébraient leur culte sur les tombeaux des premiers martyrs. Église des catacombes (Malraux, La Condition humaine,1933, p. 426).
P. anal. :
2. Je ne manque jamais, lorsque je suis à New-York, de descendre dans le sous-sol de Brentano's. Ce sont les catacombes de l'information. On trouve là tous les périodiques américains. Morand, New-York,1930, p. 128.
P. métaph. [En réf. à l'obscurité qui règne dans les galeries] Les catacombes obscures de la vie (Les Chants de Maldoror, 1869, p. 182); les catacombes de l'incertitude humaine (Vigny, Le Journal d'un poète,1840, p. 1130).
B.− P. ext. Carrières souterraines qui ont recueilli des ossements de cimetières. Les catacombes de Paris. Cette partie des carrières qui s'étend sous la plaine du Petit Mont-Rouge, et à laquelle sa nouvelle destination a fait donner le nom de Catacombes (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 356).
Prononc. et Orth. : [katakɔ ̃:b]. Vedette au plur. ds Ac. 1740-1878, cf. aussi Besch. 1845, Littré, Guérin 1892, Pt Lar. 1906-Lar. Lang. fr., Quillet 1965, Dub.; cf. encore Gramm. Ac. 1932 : ,,Plusieurs noms ne s'emploient qu'au pluriel : annales, besicles, catacombes, décombres, doléances et condoléances, fonts baptismaux, frais, funérailles, grègues, mânes, nippes, obsèques, prémices, tenailles, ténèbres et vêpres``; vedette au sing. ds Ac. 1932, cf. aussi Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. (qui signale cependant : ,,ne s'emploie guère qu'au pluriel``), DG. Étymol. et Hist. 2emoitié xiiies. cathacombes (Passion S. Sébastien, B.N. 818, fo226cds Gdf. Compl.); xves. cathacu[m]be (Lille, ap. La Fons., ibid.), attest. isolées; 1690 catacombes (Fur.). Empr. au lat. chrét. catacumbae « cimetière souterrain », nom donné primitivement à un cimetière situé non loin de la Voie Appienne, composé du gr. κ α τ α ́ « en bas » et du lat. chrét. tumba « tombe » (cf. au vies., catatumbas, Grégoire le Grand ds TLL s.v., 588, 44); la dissimilation est prob. due à l'infl. de cumbere « être couché » (v. FEW t. 13, 2, p. 411) ou de cumba (combe*; DEI). Fréq. abs. littér. : 209. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 438, b) 420; xxes. : a) 268, b) 127.
DÉR.
Catacombal, ale, aux, adj.Propre aux catacombes ou qui rappelle les catacombes. Un art (...) fugitif, guenilleux et catacombal (Bloy, Le Désespéré, 1886, p. 41); des villes catacombales (Maeterlinck, La Vie des fourmis,1930, p. 81). 1reattest. 1886 supra; de catacombe, suff. -al*.
BBG. − Kohlm. 1901, p. 16.

Catacombe : définition du Wiktionnaire

Nom commun

catacombe \ka.ta.kɔ̃b\ féminin

  1. Cavité souterraine ou excavation d’anciennes carrières qui a servi quelquefois de sépulture ou d’ossuaire.
    • On sait qu'Issoire est le nom d'un fameux brigand […]. Il fut un peu pendu, à ce que je crois, et enterré à l'endroit qui porte aujourd'hui son nom, à quelque distance de l'entrée des catacombes. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses, 1849)
    • Personne ne croit plus que les chrétiens se réfugiaient dans des carrières souter­raines pour échapper aux perquisitions de la police ; les catacombes furent creusées, à très grands frais, par des communautés disposant d'importantes ressources, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, page 257)
    • La vermine des catacombes s'épanouissait lentement au soleil ; les couvents et monastères champignonnaient, rongeant le sol gaulois comme une lèpre hideuse. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)

Forme de verbe

catacombe \ka.ta.kɔ̃b\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe catacomber.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe catacomber.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe catacomber.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe catacomber.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe catacomber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Catacombe : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CATACOMBE. n. f.
Cavité souterraine ou excavation d'anciennes carrières qui a servi quelquefois de sépulture ou d'ossuaire. Les catacombes de Rome. Les catacombes de Naples. Il y a sous plusieurs quartiers de Paris des catacombes où sont déposés les ossements tirés des cimetières.

Étymologie de « catacombe »

Étymologie de catacombe - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin catacumba, attesté en latin médiéval.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « catacombe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
catacombe katakɔ̃b play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « catacombe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « catacombe »

  • Habitué des discours en faveur des minorités et pour la paix, le pape n'a pas dérogé à la règle ce samedi. Lors d'une messe pour les défunts dans l'une des plus anciennes catacombes de Rome, il a eu une pensée pour « les chrétiens persécutés » qui doivent encore aujourd'hui se cacher pour des célébrations. « C'est la première fois de ma vie que j'entre dans une catacombe », a confié samedi François dans la catacombe de Priscille, un cimetière s'étendant sur 13 kilomètres de galeries souterraines des premiers siècles du christianisme. Le Point, Le pape rend hommage aux « chrétiens persécutés » - Le Point
  • Des participants au Synode sur l’Amazonie ont renouvelé, dimanche 20 octobre, le « Pacte des catacombes » signé en 1965 par une quarantaine de participants à Vatican II. La Croix, Au Synode sur l’Amazonie, un nouveau « Pacte des catacombes »
  • Dans l’après-midi du 2 novembre 2019, le pape François s’est rendu aux catacombes de Priscille, à Rome, où il a célébré la messe pour les défunts dans l’église Saint-Sylvestre pape. Après avoir signalé qu’il venait pour la première fois dans une catacombe, le pape a fait le lien entre aujourd’hui et hier : « il y a des chrétiens persécutés, plus que pendant les premiers siècles. Cela - les catacombes, la persécution, les chrétiens - et ces lectures, me fait penser à trois mots : l’identité, le lieu, et l’espérance. Il a ainsi développé son homélie : « L’identité du chrétien est celle-ci : les Béatitudes (…). Il y a un autre passage de l’Évangile qui nous aide à mieux comprendre cela, et ce passage de l’Évangile sera également “le grand protocole” selon lequel nous serons jugés. C’est Matthieu 25. Avec ces deux passages de l’Évangile, les Béatitudes et le grand protocole, nous ferons voir, en vivant cela, notre identité de chrétiens. Sans cela, il n’y a pas d’identité. On a l’apparence de chrétiens, mais pas l’identité ». La Croix, “Ou tu vis des Béatitudes ou tu n’es pas chrétien, tout simplement”, affirme le pape François aux catacombes de Priscille
  • Des crânes et des fémurs, par millions. Empilés en murets dans le plus grand ossuaire de France. La visite des catacombes de Paris, sous la place Denfert-Rochereau (XIVe), laisse rarement indifférent. Elle impressionne par la masse de squelettes démembrés entassés à 20 m sous terre. On pénètre dans le cœur des ténèbres avec le tournis, après la descente de 120 marches d'un étroit escalier en colimaçon. Une fois maîtrisés le taux d'humidité (au-dessus de 60 %) et l'éventuelle sensation de malaise des premiers instants, on s'habitue très vite à cette décoration mortuaire. Les catacombes s'étirent sur un dédale d'1,5 km de carrières du Moyen Age. leparisien.fr, Patrimoine à Paris : les Catacombes, une étonnante visite à 20 m sous terre - Le Parisien
  • Les catacombes de Paris, les carrières souterraines de Paris à visiterVous-êtes-vous déjà aventuré dans les catacombes ? Nous non plus, avant une visite guidée plutôt agréable ! Ce lieu connu de tous est, avouons-le, plutôt flippant. On a tous l’image des crânes qui nous regardent, alignés, nous faisant limite craindre pour notre vie. Après une visite, on peut vous dire que les Catacombes ne font pas si froid dans le dos et nous font même redécouvrir un pan oublié de l’Histoire de Paris, fascinant ! , Réouverture des Catacombes de Paris - Sortiraparis.com

Traductions du mot « catacombe »

Langue Traduction
Portugais catacumba
Italien catacomba
Espagnol catacumba
Anglais catacomb
Source : Google Translate API

Synonymes de « catacombe »

Source : synonymes de catacombe sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires