La langue française

Caserne

Définitions du mot « caserne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CASERNE, subst. fém.

A.− Bâtiment destiné à loger des troupes. Caserne d'artillerie, de cavalerie, de gendarmerie, des pompiers; la cour, le mur de la caserne; être consigné à la caserne.
P. méton.
1. Ensemble des soldats logés dans une caserne :
1. Pour être fins, ils font des jeux de mots qui seraient bons à dérider une caserne, ... Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Moustache, 1883, p. 616.
2. Service militaire :
2. − « Le devoir » dit Beauville, « est individuel. Jean Paul ne dit-il pas que celui de l'homme de lettres consiste à faire un volume par an? » − « Vraiment oui », fit Mérodack, « si je refuse le devoir de la caserne, j'en accomplis un autre, celui du Verbe ». J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 188.
B.− P. compar.
1. [P. réf. à la vie ou à l'état d'esprit des soldats logés en caserne, gén. dans le tour subst. + de + caserne] Chanson, expression, plaisanterie de caserne :
3. Mon oncle était tout à fait jovial. La seule pensée d'être importun le gardait en belle humeur. Il nous conta dans un excellent style de caserne, ma foi, certaine histoire d'une religieuse, d'un trompette et de cinq bouteilles de chambertin qui doit être fort goûtée dans les garnisons et que je n'essayerais pas de vous conter, madame, même si je me la rappelais. A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 396.
2. [P. réf. à l'aspect uniforme et massif d'une caserne] :
4. Le Philosophe (...) Les tisserands à la main travaillaient en famille dans leurs villages normands ou picards; est-il bon que vos industriels aient construit pour eux de tristes casernes? A. Maurois, Dialogues sur le commandement,1924, p. 128.
5. ... elle [l'Ambassade de France] fut bâtie, conjointement avec la maison qui lui fait face, en 1852, sur la rivière Westbourne, par un nommé Hudson qui avait fait fortune dans les chemins de fer; c'étaient les maisons les plus hautes de Londres, et comme ces deux casernes carrées ne trouvaient pas de locataires, on les surnommait Malte et Gibraltar, parce qu'imprenables. Morand, Londres,1933, p. 122.
3. [P. réf. à la discipline régnant à l'intérieur d'une caserne] :
6. ... on ne demandera pas à la France dans l'économie continentale, d'être une caserne où tous nos jeunes soient capables de se figer au même garde-à-vous... (R. Château). L'Œuvre,18 mars 1941.
Emploi adj. :
7. Règle, discipline, obéissance passive (...) tel est le joug sous lequel se courbe en ce moment la grande France révolutionnaire. Le réformateur ne s'arrêtera que lorsque la France sera assez caserne pour que les généraux disent : À la bonne heure! Hugo, Napoléon le Petit,1852, p. 58.
Prononc. et Orth. : [kazε ʀn]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Av. 1547 « abri sur les remparts pour les soldats de garde » (Journ. d'un bourg. de Par. s. le règne de Fr. Ier, p. 335 ds Gdf. Compl.) − Ac. 1798; 2. 1680 « bâtiment destiné à loger des troupes » (Rich.). Empr. à l'a. prov. cazerna, quazerna « groupe de quatre personnes » (fin xiiies. ds Levy Prov.), issu du lat. vulg. *quaderna, altération de quaterna plur. neutre de quaterni (cahier*). Fréq. abs. littér. : 858. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 578, b) 1 484; xxes. : a) 1 724, b) 1 323. Bbg. Bréal (M.). Notes d'étymol. B. Soc. Ling. 1910/11, t. 16, p. 62. − Duch. 1967, § 9.6. − Lammens 1890, pp. 79-80.

Wiktionnaire

Nom commun

caserne \ka.zɛʁn\ féminin

  1. (Militaire) Bâtiment destiné au logement des troupes.
    • Un escadron de dragons, sortant sur ces entrefaites de la caserne du quai d'Orsay, s'avance au grand trot, le sabre à la main, sur la foule. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Je suis habitué à ces fantaisies d'officiers. A la caserne, on est fréquemment convoqué par un capitaine inconnu qui veut connaître sans délai l'horaire de paquebots pour la Chine. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Le soir, les forçats regagnaient l'île Nou qui était en face, dans la baie et les soldats sortaient de la caserne : […]. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Faire lanterner des heures durant ceux qu'il avait convoqués, déjeuner à pas d'heure ou procéder à une inspection générale d'une caserne en pleine nuit, faisaient partie de ses habitudes. — (Jean-Paul Autant, De la mobilisation à la victoire 1939-1946, page 291, Éditions L'Harmattan, 2012)
  2. (Par extension) Service militaire.
    • La caserne est l’école de toutes les aberrations. Elle est également le terrain le plus propice à l’éclosion des révoltes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 28)

Forme de verbe

caserne \ka.zɛʁn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de caserner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de caserner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de caserner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de caserner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de caserner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASERNE. n. f.
Bâtiment destiné au logement des troupes. Tous les soldats furent logés dans des casernes. Caserne d'infanterie. Fig. et fam., C'est une grande caserne, C'est une grande maison divisée en beaucoup de petits appartements.

Littré (1872-1877)

CASERNE (ka-zèr-n') s. f.
  • Bâtiment destiné au logement des troupes.

    Par extension, les soldats qui sont dans une caserne. On a fait prendre les armes à toute la caserne.

    Familièrement. C'est une caserne, une vraie caserne, se dit d'une grande maison divisée en petits logements, ou d'une maison mal habitée, ou encore d'un établissement où l'on est tenu de rentrer à heure fixe comme dans une caserne.

    Des habitudes de caserne, des habitudes soldatesques. Voilà Dorante husard, sentant la caserne, si ce n'est peut-être le bivouac, Courier, I, 227.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CASERNE. - ÉTYM. Ajoutez : D'après M. Gaston Paris, Mém. de la Soc. de linguist. t. I, p. 287, cazerna est un mot provençal, attesté par le composé descazernar ; cela établi, cazerna représente le lat. quaterna, comme cazern représente quaternus. Mais le sens ? La caserne est effectivement une chambre destinée à un petit nombre de soldats, quatre sans doute primitivement. Furetière dit : Cazernes, ce sont de petites chambres bâties sur le rempart des villes de guerre pour loger les soldats de la garnison ; on y loge ordinairement six soldats qui montent la garde alternativement. Pomey, en 1664, écrit caserne, et définit le mot ainsi : " Petite chambre pour loger les soldats qui sont en garnison. " Quand Louis XIV construisit dans les villes de guerre des logis affectés aux soldats, ces logis prirent naturellement le nom de ce qui jusque-là leur avait servi de logement, et s'appelèrent des cazernes ou casernes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caserne »

(XVIe siècle) De l’ancien occitan cazerna, variante de quazerna, du latin quaterna, neutre pluriel de quaterni, sémantiquement, il correspond au sens militaire de quartiers → voir quartel en portugais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. casane ; provenç. des-cazernar, déloger ; espagn. et portug. caserna ; ital. caserma ; du latin casa, maison (voy. CASE), à l'aide d'un suffixe semblable à celui de cav-erna, dérivé de cava.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « caserne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caserne kazɛrn

Évolution historique de l’usage du mot « caserne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caserne »

  • Toute une compagnie de CRS, venue de Toulouse, a été confinée dans une caserne à Marseille ce vendredi. En cause : un agent technique de cette compagnie testé positif au Covid-19. France Bleu, Coronavirus : une soixantaine de CRS confinés dans une caserne à Marseille
  • A la caserne, on ne fait rien, mais on le fait tôt et ensemble. De Jacques Deval
  • La civilisation, qu’est-ce que c’est, sinon la caserne, le bureau, l’usine, les apéritifs, et les garçons de banque ? De Alphonse Allais / A se tordre
  • A la caserne, tout le monde est mien. J'ai "mon" adjudant, "mon" lieutenant, "mon" capitaine, "mon" colonel. Ce qui n'empêche pas qu'au bout du compte, c'est moi qui suis possédé. De Jacques Grello
  • Quoi d'étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, qui tous ressemblent aux prisons ? De Michel Foucault / Surveiller et punir
  • Tu veux bâtir des cités idéales, détruis d'abord les monstruosités : gouvernements, casernes, cathédrales, qui sont pour nous autant d'absurdités. De Charles d'Avray / Le triomphe de l'anarchie
  • L’effort humain n’a pas de savoir-vivre l’effort humain n’a pas l’âge de raison l’effort humain a l’âge des casernes l’âge des bagnes et des prisons l’âge des églises et des usines l’âge des canons. De Jacques Prévert / Paroles
  • La caserne commence à sortir de terre. Situé impasse Suzanne Lenglen, dans le quartier des Minimes, à Toulouse, ce nouveau centre de secours devrait voir le jour en juillet 2021.  , Une nouvelle caserne de pompiers sort de terre en plein Toulouse : voici son emplacement | Actu Toulouse
  • Le feu serait parti de la cuisine ce samedi matin, vers 6h30. Une salle annexe est endommagé, un pompier a été intoxiqué par les fumées. La caserne reste opérationnelle. France Bleu, Ardèche : la caserne des pompiers de Saint-Péray touchée par un incendie
  • Peu à peu, le projet de nouvelle caserne des pompiers de Villers-Cotterêts avance. Si tout se passe bien, les sapeurs-pompiers devraient y être dans deux ans et demi. Ce qui ne sera pas un luxe. Journal L'Union abonné, Les pompiers de Villers-Cotterêts devraient être dans leur nouvelle caserne dans moins de 3 ans
  • À l’approche d’une nouvelle semaine de canicule qui laisse craindre des incendies en série, les pompiers de Sens ont connu une matinée un peu particulière samedi 20 juin 2020, à la caserne : ils ont reçu dix candidats qui souhaitaient intégrer leurs rangs en tant que sapeurs-pompiers volontaires. www.lyonne.fr, La caserne de pompiers de Sens veut renforcer ses équipes avec des volontaires - Sens (89100)
  • Cette opération se situe sur le terrain de l’ancienne caserne des pompiers et son parking attenant. Cette parcelle est maintenant privative. L’opération comporte 16 logements répartis sur deux bâtiments en R+1. , Gironde. La démolition de l'ancienne caserne des pompiers de La Brède va débuter | Le Républicain Sud-Gironde

Traductions du mot « caserne »

Langue Traduction
Anglais firehouse
Espagnol cuartel
Italien caserma
Allemand kaserne
Portugais quartel
Source : Google Translate API

Synonymes de « caserne »

Source : synonymes de caserne sur lebonsynonyme.fr

Caserne

Retour au sommaire ➦

Partager