Carre : définition de carre


Carre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CARRE, subst. fém.

A.− [Avec une idée de carré]
1. Forme carrée d'un objet (surtout plat). Carre d'un soulier. Bout d'un soulier se terminant en carré.
2. Pop., vieilli. Forme carrée d'une personne; carrure. Cet homme a une bonne carre (Ac.1835, 1878).
P. méton. Carre d'un habit. Largeur d'un habit au niveau des épaules.
B.− P. méton. [Avec l'idée dominante d'angle]
1. Angle que forme la face verticale d'un objet avec sa face horizontale. Carre d'un chapeau. Les hommes ont le grand chapeau flamenco, à carre droite (T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 123).
2. Vx. Face d'une lame d'épée ou de fleuret.
3. SP. (ski). Baguette de métal encastrée sur les bords de la semelle d'un ski et protégeant ses arêtes (cf. Le Monde, 19 janv. 1952, p. 7, col. 4).
C.− P. ext. [Avec une idée de mise au carré, puis de doublage] Cf. se carrer.
JEUX. [Au jeu de la bouillotte] Fait qu'un joueur s'assure la priorité en doublant la mise. On fit d'abord une partie d'essai; Armand expliqua le brelan et la carre (Mme V. Hugo, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie,1863, p. 144).
P. ext., arg. ,,Masse des enjeux représentant la contrepartie des jetons et plaques délivrés aux participants d'une partie clandestine (poker, baccara, pharo)`` (A. Simonin, Le Pt Simonin ill., 1957, p. 74).
Rem. Comme le montrent les emplois, ce mot ne se rencontre plus que dans des cont. étroitement délimités.
Prononc. et Orth. : [ka:ʀ] ou [kɑ:ʀ]. [a] ant. ds Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr., cf. aussi Nod. 1844 et Littré; [ɑ] post. ds Warn. 1968, cf. aussi DG et Grammont Prononc. 1958, p. 29; [a] ou [ɑ] ds Passy 1914 et Pt Rob. Ds Ac. 1694-1932. Ac. 1694, 1835 et 1878 renvoient en outre à quarre. Homon. car, quart. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. querre « coin, côté du heaume » (Jean Bodel, Saisnes, éd. E. Stengel, Marburg, 1909, 7729); 1275 quierre « facette d'une pierre précieuse » (J. de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 20942); 1710 quarre « bout de soulier terminé en carré » (Rich.); 2. 1213 quarre « arête courant le long d'un fer de lance » (Faits des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, Paris, 1938, p. 489, ligne 4 et 5); 1845 « chaque face de la lame d'une épée » (Besch.); 3. xves. caire « carrure » (Coquillart, Droits nouveaux ds Littré); 1690 care d'un habit (Fur.); 4. 1819 jeux (Boiste : Carre [...] mise avec laquelle on se carre à la bouillotte). Déverbal de carrer*; la forme a. fr. querre est directement issue du lat. quadrus « carré » (REW3, no6921) puis confondue avec le déverbal. Fréq. abs. littér. : 24. Bbg. Quem. Fichier.

Carre : définition du Wiktionnaire

Nom commun

carre \kaʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Stature, carrure.
    • Cet athlète a une belle carre.
  2. (Vieilli) Angle, bout carré, à angle droit. (Toujours utilisé en (Suisse)).
  3. (Escrime) Chacune des faces d’une lame d’épée.
  4. (Patinage) Déplacement en courbe.
  5. (Par extension) (Ski alpin, Snowboard) Partie métallique située de part et d’autre de la semelle des skis permettant une accroche de ceux-ci dans la neige.
  6. (Vieilli) (Cartes à jouer) (Jeu de la bouillotte) Mise avec laquelle on se carre.
  7. (Menuiserie) Épaisseur d’une pièce de bois méplate.
    • La carre des planches et leur épaisseur de chant.
  8. (Métrologie) (Loiret) (Désuet)
    • CARSE, Carre. Mesure de capacité pour grains, autrefois usitée en France, dans le département du Loiret.
      À Briare, la carse était égale à 1 1/10 boisseau de Paris = 3.143 gallons = 14.28 litres.
      À Gien et Sully, la carse était égale à 1 ¼ boisseau de Paris = 3.58 gallons = 16.27 litres.
      — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)

Forme de verbe

carre \kaʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de carrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de carrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de carrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de carrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de carrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Carre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARRE. n. f.
Angle qu'une face d'un objet fait avec les autres. Il n'est guère usité que dans ces locutions : La carre d'un chapeau, Le haut de la forme d'un chapeau. La carre d'un habit, Le haut de la taille d'un habit. La carre d'un soulier, Le bout d'un soulier qui se termine carrément. Il se dit aussi de Chacune des faces d'une lame de fleuret.

Carre : définition du Littré (1872-1877)

CARRE (ka-r') s. f.
  • 1Angle, face ou carrure. Dans les locutions suivantes : La carre d'un chapeau, le haut de la forme ; La carre d'un habit, le haut de la taille ; La carre d'un soulier, le bout d'un soulier qui se termine carrément ; La carre d'un bois, l'angle : N'allez pas jouer dans ce tripot, on y est volé comme à la carre d'un bois.

    Populairement. Cet homme a une bonne carre, il a des épaules larges et fortes.

  • 2Au jeu de bouillotte, voir, doubler la carre, tenir, doubler l'enjeu proposé par celui qui s'est carré.
  • 3Chacune des faces d'une lame d'épée.

HISTORIQUE

XVe s. Ceux aussi qui n'ont pas de qoy Ne peuvent tels grans despens faire ; Pour ce c'est le pis que je voy, Quant ung homme est mince de caire, Coquillart, Droits nouveaux. De rechef donne à Perinet… Pour ce qu'il est beau filz et net En son escu, en lieu de barre, Trois detz plombez de bonne carre, Villon, Test. Legs à Perinet.

XVIe s. [Un arc de triomphe] qui de haulteur Cent couldez eut, et trente de largeur, Chascune carre et chascune carreur Avoit cinq arcs, figurez de couleur, à mode antique, Marot, J. V, 182. Des marcassites quarrées naturellement, formées à quatre quarres, ou faces polies et egales en grandeur, Palissy, 282.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Carre : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARRE, qu’on nomme aussi carse, s. f. (Comm.) mesure de continence, dont on se sert à Briare pour mesurer les grains.

La carre pese vingt livres ; & dix carres & 10/11 de ces carres font le septier de Paris. Voyez Septier. Diction. de Commerce, tom. II. pag. 102. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carre »

Étymologie de carre - Wiktionnaire

(nom) De l’occitan caire (« quartier de pierre, pierre de l’angle, côté ») vient du latin quadrum (voir aussi cadre).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de carre - Littré

Quadra, un carré, une forme carrée. Le provençal caire, s. m. quartier de pierre, pierre de l'angle, côté, vient de quadrum (voy. CADRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « carre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carre kar play_arrow

Traductions du mot « carre »

Langue Traduction
Corse quatratu
Basque karratu
Japonais 平方
Russe квадрат
Portugais quadrado
Arabe ميدان
Chinois 广场
Allemand quadrat
Italien quadrato o quadrata
Espagnol cuadrado
Anglais square
Source : Google Translate API

Synonymes de « carre »

Source : synonymes de carre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « carre »


Mots similaires