La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « caponner »

Caponner

Définitions de « caponner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAPONNER, verbe.

A.− Emploi trans. Flatter, flagorner :
1. [L'aide du bourreau :] − ... petit z-à petit je commence à jouer du radouci, je fais, comme on dit, l'âne pour avoir du son, je vous la mitonne, je vous la caponne [la marchande de vin]... Balzac, Œuvres diverses,t. 1, 1850, p. 575.
B.− Emploi trans. ou intrans., fam. Moucharder. Si tu as peur, si tu caponnes, je me chargerai de l'affaire (A. Arnoux, Le Rossignol napolitain,1937, p. 242):
2. Les écoliers admettent en principe qu'ils sont naturellement en ligue contre le maître, qu'en aucun cas il ne faut dénoncer un camarade; ce serait caponner; ... Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 257.
Prononc. et Orth. : [kapɔne]. Ds Ac. 1718-1798 (avec le sens de user de finesse au jeu). Ds Ac. 1835-1932 (avec le même sens que supra). Étymol. et Hist. [1701 d'apr. Bl.-W.1-5]. A. 1. 1704 arg. de collège « tromper ses camarades » (Trév.) − 1771 (Ibid.); 2. 1740 « filouter au jeu » (Ac.). B. 1. 1808 « dénoncer ses camarades » (D'Hautel, Dict. du b. lang.); 2. 1845 « flagorner » (Besch.). Dénominatif de capon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe - français

caponner \ka.pɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) \ka.pɔ.ne\

  1. (Vieilli) Agir en capon, se montrer lâche.
    • Je lui en avais voulu, tout enfant que je fusse, de si peu croire au courage de son fils.
      Aujourd’hui encore il me rirait au nez et il croirait que je caponne !
      — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
  2. (Marine) Hisser l’ancre à l’aide du capon.
  3. (La Réunion) Avoir peur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAPONNER. v. intr.
Agir en capon. Il est populaire.

Littré (1872-1877)

CAPONNER (ka-po-né)
  • 1 V. n. Terme populaire. Agir en capon, faire le capon, et, au collége, dénoncer un camarade pour échapper à une punition collective. Il caponne au jeu. Touche-moi, si tu oses, tu verras si je caponne.
  • 2 V. a. Cajoler. Ah ! le petit câlin, comme il me caponne pour obtenir ce qu'il veut !
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caponner »

Capon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De capon 'lâche', de chapon, l'italien capon, cappone, du latin capo, cognat du grec (kapoon), anglais et espagnol capo, néerlandais kapoen etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caponner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caponner kapɔne

Évolution historique de l’usage du mot « caponner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « caponner »

Langue Traduction
Anglais caper
Espagnol alcaparra
Italien cappero
Allemand kapern
Chinois 跳跃
Arabe القبر
Portugais alcaparra
Russe каперсы
Japonais ケーパー
Basque caper
Corse capu
Source : Google Translate API

Synonymes de « caponner »

Source : synonymes de caponner sur lebonsynonyme.fr

Caponner

Retour au sommaire ➦

Partager