La langue française

Cantilène

Sommaire

  • Définitions du mot cantilène
  • Étymologie de « cantilène »
  • Phonétique de « cantilène »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cantilène »
  • Citations contenant le mot « cantilène »
  • Traductions du mot « cantilène »
  • Synonymes de « cantilène »

Définitions du mot « cantilène »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANTILÈNE, subst. fém.

A.− Vieilli. Chant parfois opposé comme chant profane au motet, chant religieux. Cette cantilène liturgique du Moyen-Âge se présente à nous sous une foule d'aspects différents (V. d'Indy, Cours de compos. musicale, t. 1, 1897-1900, p. 66):
1. La Cantilène accompagnée [qu'on improvise à l'orgue] est assez semblable au Choral orné. Elle est basée habituellement sur une pièce à vocalises, Graduel ou Alleluia. La mélodie médiévale est employée d'un bout à l'autre et entièrement respectée dans sa forme mélodique et rythmique ainsi que dans ses césures. M. Dupré, Traité d'improvisation à l'orgue,1925, p. 135.
LITT. MÉDIÉV. Poème lyrico-épique, de forme relativement brève, destiné à la psalmodie publique. La cantilène de Sainte-Eulalie; cantilène guerrière, historique, religieuse.
B.− Poème de forme brève, d'inspiration lyrique et aux harmonies douces :
2. « Ô pluies! Lavez au cœur de l'homme les plus beaux dits de l'homme : les plus belles sentences, les plus belles séquences; les phrases les mieux faites, les pages les mieux nées. Lavez, lavez, au cœur des hommes, leur goût de cantilènes, d'élégies; leur goût de vilanelles et de rondeaux; leurs grands bonheurs d'expression; ... » Saint-John Perse, Exil,Pluies, 1942, p. 256.
P. ext. Romance simple et monotone, du ton de la complainte :
3. Cet orphelin ne pleurait pas; il chantait une complainte, sans doute quelque cantilène rituelle. Barrès, Une Enquête aux pays du Levant,t. 2, 1923, p. 47.
P. méton. Mélodie apparentée à celle de la cantilène :
4. Les notes mêmes sur lesquelles s'élève avec une douceur grandissante la voix du vieux roi d'Allemonde [dans Pelléas] (...) étaient celles qui servaient au marchand d'escargots pour reprendre, en une cantilène indéfinie : « On les vend six sous la douzaine... » Proust, La Prisonnière,1922, p. 118.
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe trans. cantiléner. Chanter doucement et de manière continue un air monotone. [Les deux Bohémiennes], d'une voix susurrante (...) se mettaient à cantiléner d'interminables complaintes de marche (J. Richepin, Truandailles, 1891, p. 23).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃tilεn]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1. Apr. 1477 « chant profane lyrique ou épique (p. oppos. au motet chant sacré) » (Molinet, Faictz et Dictz, éd. N. Dupire, t. 1, p. 89); 2. 1817 « chanson, romance » contexte ital. (de Rossini) (Stendhal, Rome, Naples et Florence, t. 1, p. 80). Empr. au lat. class. cantilena « petit chant, refrain, air rebattu » et « chant, chanson », peut-être avec infl. de l'ital. cantilena (Hope, p. 173) attesté ds Batt. au sens de « chant, psalmodie » dep. le xives. (Dante), au sens de « mélodie, mélodie monotone » dep. le xves. (Marsilio Ficino). Fréq. abs. littér. : 60. Bbg. Hope 1971, p. 173. − Sar. 1920, p. 15. − Wind 1928, p. 118, 119, 195.

Wiktionnaire

Nom commun

cantilène \kɑ̃.ti.lɛn\ féminin

  1. (Musique) Phrase musicale d’une mélodie du genre simple.
    • …sans le savoir, Modeste composait, comme on peut composer sans connaître l’harmonie, des cantilènes purement mélodiques. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Un homme accroupi à terre, la tête renversée, les yeux clos, comme en rêve, chanta une cantilène ancienne où le mot amour alternait avec le mot mort. — (Isabelle Eberhardt, La Rivale, 1904)
    • Le coude souple, le front plissé, il matérialisait la philosophie en cantilène. — (Éric-Emmanuel Schmitt, Concerto à la mémoire d’un ange, nouvelle tirée du recueil éponyme, 2010, p. 80)
  2. (Par extension) Chanson monotone.
  3. (Histoire) (Littéraire) (Moyen Âge) Morceau de poésie.
    • La cantilène de sainte Eulalie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANTILÈNE. n. f.
T. de Musique. Phrase musicale d'une mélodie du genre simple. Il se dit aussi d'une Chanson monotone. Il désignait au moyen âge un Morceau de poésie. La cantilène de sainte Eulalie.

Littré (1872-1877)

CANTILÈNE (kan-ti-lê-n') s. f.

Terme de musique.

  • 1Nom de la musique ordinaire par opposition à la musique sacrée, dite motet. Il n'est plus usité en ce sens.
  • 2La moindre phrase musicale, celle que peut trouver, par exemple, un berger, une nourrice, et, subséquemment, mélodie d'un genre langoureux ou sentimental.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cantilène »

Emprunt au latin cantilena.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. cantilena, chanson ; du latin cantilena, de cantare, chanter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cantilène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cantilène kɑ̃tilɛn

Évolution historique de l’usage du mot « cantilène »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cantilène »

  • Sortie en 78 tours sous la marque de Loninguisa, « Aimé wa Bolingo » est l’une des chansons la plus interprétée dans l’histoire de la musique des deux rives du fleuve Congo. Lors des obsèques de Madilu Système, le 21 août 2007, cette admirable cantilène fut exécutée par plusieurs artistes parmi lesquels : Tabu Ley, Verkys, Efongué, Fally Ipupa, etc. , Les immortelles chansons d’Afrique : « Aimé wa Bolingo » d’Edo Nganga | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • «On était trois déjà, alors trio, ça avait du sens (sourire). Cantilène, c’est un terme ancien en musique. On parle de cantilènes au Moyen-Âge, c’est une forme de poésie chantée. C’était aussi la référence au chant profane. Ce qu’on voulait au départ, c’était ça : de la poésie, de la douceur et du chant. Et il y a « Les cantilènes en gelée », de Boris Vian… Là, il y a une référence, une forme d’hommage indéniable…» Le Telegramme, Le Télégramme - Lamballe-Armor - Musique. Le Trio Cantilène en double voix

Traductions du mot « cantilène »

Langue Traduction
Anglais cantilena
Espagnol cantilena
Source : Google Translate API

Synonymes de « cantilène »

Source : synonymes de cantilène sur lebonsynonyme.fr
Partager