La langue française

Aubade

Définitions du mot « aubade »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUBADE, subst. fém.

A.− Concert de voix ou d'instruments donné à l'aube en l'honneur de quelqu'un, sous ses fenêtres ou à sa porte; air composé pour ce concert. Courir les aubades :
1. Ils sortent au-devant du député de gauche, et vont à sa rencontre avec musique, violons, flûtes, fifres, hautbois. Les gentilshommes de la garnison (...), résolus de troubler la fête, attaquent les donneurs d'aubade, croyant ne courir aucun risque. Courier, Pamphlets pol.,1824, p. 58.
2. Le lendemain, cette aubade de trompettes qu'on appelle la diane dans les régiments réveilla Leuwen à cinq heures, mais il se mit à se promener gravement dans sa chambre. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 2, 1836, p. 57.
3. Te souvient-il de l'aubade que les gondoliers te donnèrent l'an passé sous les fenêtres de ta belle? Tu l'entendis dans le demi-sommeil, au fond du grand lit ancien tout parfumé des songes d'Annalena assoupie. Milosz, L'Amoureuse initiation,1910, p. 207.
B.− P. anal., plais. et p. iron., fam., vx ou région. Vacarme produit dans l'intention d'insulter, de faire une avanie, charivari (d'apr. Ac. 1835).
PRONONC. : [obad]. Passy 1914 note une durée mi-longue pour la 2esyll. du mot, Barbeau-Rodhe 1930 pour la 1re.
ÉTYMOL. ET HIST. − Début xves. albade (Myst. de S. Bern. de Menthon, 1923 ds Gdf. Compl. : Une albade bien gracieuse); 1432 aubade (Hist. du chevalier Paris et de la belle Vienne, fo4 ro, ibid.). Empr. à l'a. prov. albada « aubade », prov. mod. aubada, attesté dep. 1458 (d'apr. Pansier t. 3, p. 7), dér. de alba « aubade » (dep. début xiiies., H. de La Bachelerie ds Rayn.), d'abord « aube », du lat. alba, subst. fém. tiré du lat. albus « blanc » (aube1*). Cette hyp. est préférable à celle de Marty t. 1, p. 183, pour qui aubade est empr. à l'esp. albada, car le Myst. de S. Bernard de Menthon est un texte appartenant au domaine fr.-prov., et P. de La Cépède, aut. de Paris et Vienne, est d'orig. marseillaise.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 29.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Baldinger 1950, p. 109. − France Suppl. 1907. − Le Roux 1752. − Lew. 1960, p. 22. − Rougnon 1935, p. 163.

aubade « concert donné à l'aube ou dans la matinée, sous les fenêtres de qqn »

Wiktionnaire

Nom commun

aubade \o.bad\ féminin

  1. Concert donné en plein air, vers l’aube, à la porte ou sous les fenêtres d’une personne.
    • Donner une aubade.
    • Cette coutume s’appelait aubade. Chaque année au 14 juillet, la fanfare municipale se divisait ainsi en petites formations de trois ou quatre musiciens qui allaient, sur le coup de sept heures du matin, réveiller en musique les notabilités de la ville et, quelquefois aussi, une demoiselle auprès de qui l’un de ces messieurs voulait se distinguer. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 131)
    • J’ai graissé la patte au berger
      Pour lui faire jouer une aubade
      — (Georges Brassens, Il suffit de passer le pont, in Le Vent, 1953)
    • Sûr, faut que je chante
      Mon aubade à Lydie :
      Ô ma Lydie tu hantes
      Mes rudes rêves au lit
      Dis ! Tu me séduis en te
      Riant de mes ridicules
      Et vaines tentatives de conciliations
      Avec tes tantes hâtives à te marier
      Avec un marchand de tapis né à Tunis
      — (Boby Lapointe, Aubade à Lydie en do)
  2. (Figuré) (Familier) Par ironie, insulte, avanie, peur faite avec vacarme à quelqu’un.
    • Il a eu une étrange aubade, une furieuse aubade.
  3. Genre de l’ancienne poésie lyrique.

Forme de verbe

aubade \o.bad\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de aubader.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de aubader.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de aubader.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de aubader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de aubader.

Nom commun

aubade

  1. Aubade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AUBADE (ô-ba-d') s. f.
  • 1Concert donné en plein air, le plus souvent vers l'aube du jour, à la porte ou sous les fenêtres de la personne à qui on veut faire honneur. Le régiment a donné une aubade à son colonel. Les gentilshommes de la garnison attaquent les donneurs d'aubade, Courier, I, 267.
  • 2 Ironiquement. Lefranc fait bien tout ce qu'il peut pour m'attirer cette aubade [les sifflets], Voltaire, Lett. vers.... 45. Hubert me faisait rire avec ses pasquinades, Et j'entrais dans la tombe au son de ses aubades, Voltaire, Ép. 102. Pour vous venir donner une fâcheuse aubade, Molière, l'Étour. III, 10. Qu'il aille au diable avec sa sérénade ; Je vais songer à lui donner l'aubade, moi, Regnard, Sérénade, sc. 1.

HISTORIQUE

XVe s. Mais les seigneurs dont nous parlons Eurent tous pour ce coup l'aubade ; Chascun d'eulx fut, que ne faillons, De la grant peur troys jours malade, Villon, 1re rep. franche. Et durant ces devises, elle n'oublia pas de le servir d'aubades [agaceries] assez largement, Louis XI, Nouv. XXIII.

XVIe s. Et une aubade que lui donnerez tous les ans, le premier jour du mois de mai, Despériers, Contes, LI. Quand oirrons nous au matin les aubades De divers luths mariez à la vois ? Ronsard, 697.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aubade »

De l’ancien français albade, du latin albus (« blanc »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. albada, de alba (voy. AUBE) ; wallon, ombâde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aubade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aubade obad

Évolution historique de l’usage du mot « aubade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aubade »

  • À l’EHPAD du Château Fleuri, la directrice, Béatrice Cabannes a accueilli avec grand plaisir mardi l’orchestre du d’Artagnan Band, qui après le vif succès de leurs aubades dans les EHPAD et centres hospitaliers, avait été contacté pour faire une seconde journée pour les personnels soignants et résidents. "Nous sommes heureux de venir rendre hommage à tous les personnels soignants qui s’occupent de la vie des autres. Nous avons envie de jouer, même si les gens sont masqués, car derrière ces masques, nous devinons de beaux sourires, même si nous ne les voyons pas ! Quelques larmes d’émotion, vite essuyées par le masque !", confie Bernard Thore, qui présente l’orchestre. "À l’accordéon, Fabien Argiro, à la trompette, Bruno Bielsa, au trombone, Jérôme Laborde, à la percussion Benoît Auprêtre et moi-même au saxophone". Le maire de Vic, Michel Espié était venu saluer leur présence. "L’orchestre du d’Artagnan Band m’avait demandé l’autorisation de venir lancer une aubade à l’hôpital de Vic-Fezensac et à l’EHPAD du Château-Fleuri et naturellement, j’ai tout de suite donné mon accord. Une façon de penser à Pentecôte, car les résidents chaque année accueillent des fanfares envoyées par l’association Pentecôvic. Aujourd’hui, nous voulons montrer aux résidents que nous ne les oublions pas, ainsi que les personnels soignants !". Tous les résidents étaient à leurs balcons et ont applaudi avec grand plaisir les divers morceaux joués par l’orchestre, sans oublier le personnel qui était de la fête. ladepeche.fr, Vic-Fezensac. Aubade pour les résidents - ladepeche.fr
  • La fête de la St-Cyr a dû supprimer toutes ses manifestations habituelles (vide-greniers, ball-trap, fête foraine, soirée dansante, concours de belote) pour ne conserver que le traditionnel déjeuner aux tripoux, cela au regard des contraintes de sécurité sanitaire imposées par les Pouvoirs publics en raison de la Covid 19. En effet tout rassemblement non contrôlable reste actuellement interdit. Qu’à cela ne tienne, cela n’a pas empêché le comité des fêtes de Campagnac de maintenir cette coutume consistant à commencer la journée par un déjeuner aux tripoux. Dés 8 heures, toute l’équipe du comité était à pied d’œuvre pour préparer les plateaux-repas. Camille, Martine, Thibaud, Margaut et Cécile, entre autres, assuraient l’accueil, la confection et la distribution des plateaux. Pour cela 340 tripoux faits maison, permettant la confection de 170 plateaux étaient prêts pour les convives ou les plateaux à emporter : charcuterie/salade, tripoux, pommes de terre, fromage et dessert. Vin et café. Peu à peu les convives sont arrivés et à 9 h on comptait déjà 73 plateaux servis et 50 emportés. Une aubade aux habitants a précédé le vendredi dans les hameaux et le samedi dans le village. Une nouvelle aubade a été organisée dimanche avec distribution de fleurs et plantes pour orner les jardins. centrepresseaveyron.fr, La fête de la St-Cyr a été réduite à sa plus simple expression - centrepresseaveyron.fr
  • Après avoir sonné dans le quartier de La Ville-Jouha pendant la période de confinement, afin de rendre hommage au personnel soignant, Anaïs et son grand-père Dédé Penglaou poursuivent leurs aubades. Mercredi, ils se sont rendus au centre commercial de la Grand’porte pour encourager les commerçants dans cette difficile période de reprise. Malgré un temps incertain, commerçants et clients ont apprécié ce moment musical associant bombardes, flûte, dans un répertoire de Haute et Basse-Bretagne. Le Telegramme, Une aubade celtique au centre de la Grand’porte - Trégueux - Le Télégramme

Traductions du mot « aubade »

Langue Traduction
Anglais aubade
Espagnol alborada
Italien aubade
Allemand aubade
Chinois 奥巴德
Arabe أوباد
Portugais aubade
Russe утренняя серенада
Japonais オーバード
Basque aubade
Corse aube
Source : Google Translate API

Synonymes de « aubade »

Source : synonymes de aubade sur lebonsynonyme.fr

Aubade

Retour au sommaire ➦

Partager