La langue française

Caboter

Définitions du mot « caboter »

Trésor de la Langue Française informatisé

CABOTER, verbe intrans.

Faire le cabotage. Pour aller de Macédoine en Crète, Paul aurait dû passer en cabotant, ou à Ephèse (...) ou à Corinthe (Renan, Hist. des orig. du Christianisme,Saint-Paul, 1869, p. XLII).
P. métaph. :
Mes minutes, mes heures, mon reste de temps (...) s'en iraient à passer des petites chevilles à l'aveugle d'à côté qui les calibrait, lui, depuis des années les chevilles, les mêmes. Moi j'ai fait ça tout de suite très mal. On ne me blâma point, seulement après trois jours de ce labeur initial, je fus transféré, raté déjà, au trimbalage du petit chariot rempli de rondelles, celui qui cabotait d'une machine à l'autre. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 282.
Prononc. : [kabɔte]. Étymol. et Hist. 1678 (Guillet, Les Arts de l'homme d'épée, 3epart., p. 75). Orig. obsc. On voit généralement dans ce mot un dér. du m. fr. cabo « cap », qui serait empr. à l'esp. cabo « id. »; mais comme ce mot est rarement et tardivement attesté (1614-38 d'apr. FEW t. 2, p. 344) alors que caboter est prob. bien antérieur (cf. caboteur), il peut paraître préférable de rattacher caboter directement à cap* avec, à l'intérieur du mot, passage de p à b dont on trouve maints exemples notamment en prov. (cf. FEW t. 2, p. 335a, 339-340a, etc.). La chronol. des faits semble s'opposer également à une dérivation à partir de Cabot, nom de deux navigateurs ital. des xveet xvies. (DEI, s.v. cabotare; Boulan, p. 64). Une dérivation à partir de cabot « têtard, crapaud » (L. Spitzer dans Z. rom. Philol., t. 46, pp. 593-594 et t. 48, p. 98) ou « tête » (P. Barbier dans R. Philol. fr., t. 20, pp. 249-250) est sémantiquement invraisemblable; cabot « tête » ne semble d'ailleurs pas attesté (v. FEW, loc. cit.). Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Barbier (P.), fils. Sur un groupe de mots de la famille de caput. R. de Philol. fr. 1906, t. 20, pp. 249-250. − Boulan 1934, p. 64. − Gamillscheg (E.). Zur Methodik der etymologischen Forschung. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 50, pp. 256-258. − Nyrop t. 3 1936, p. 60. − Rupp. 1915, p. 108. − Schmidt 1914, p. 128. − Spitzer (L.). Ein neues Französisches etymologisches Wörterbuch. Z. rom. Philol. 1926, t. 46, pp. 593-594; Zur Methodik der etymologischen Forschung. Z. rom. Philol. 1928, t. 48, p. 98.

Wiktionnaire

Verbe

caboter intransitif \ka.bɔ.te\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Naviguer le long des côtes, de port en port, pour le transport des marchandises.
    • Nous ne fîmes que caboter.
    • (Par analogie) — […] je fus transféré, raté déjà, au trimbalage du petit chariot rempli de rondelles, celui qui cabotait d’une machine à l’autre. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CABOTER. v. intr.
T. de Marine. Naviguer le long des côtes, de port en port, pour le transport des marchandises. Nous ne fîmes que caboter.

Littré (1872-1877)

CABOTER (ka-bo-té) v. n.
  • Faire le cabotage.

    Se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CABOTER. - ÉTYM. Ajoutez : M. Ch. Berthoud, Journ. de Genève, 3 déc. 1874, dit : " J'ai rencontré un Américain du Nord, appartenant à la famille des grands navigateurs du XVIe siècle, Jean et Sébastien Cabot… il m'apprit que, d'après une tradition de famille, le mot de caboter se rattachait au nom de ses ancêtres. " Cette tradition couperait court à toute conjecture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CABOTER, v. neut. terme de Marine, pour dire aller de cap en cap, de port en port, naviguant le long des côtes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caboter »

Mot dérivé de cap avec le suffixe -oter avec passage de \p\ à \b\ avec influence (emprunt à ?) de l’espagnol cabo (« cap »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On indique l'italien capo, ou plutôt l'espagnol cabo, cap, parce que le cabotage se fait de cap en cap : mais cela est douteux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « caboter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caboter kabɔte

Évolution historique de l’usage du mot « caboter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caboter »

  • Ce petit défaut de place est compensé par le fait qu'il soit très facilement transportable. Pas besoin d'avoir une grosse cylindrée pour transporter son petit voilier sur la route. Ses qualités marines sont également mises en avant par les aficionados et certains propriétaires partent même une semaine entière pour caboter le long des côtes. Bateaux.com, Blue Djinn et Djinn 7, des petits voiliers habitables et transportables tout équipés
  • Ici le principe du catamaran, c’est de caboter d’île en île, pour plonger, se ressourcer, s’amuser ou découvrir. Ce que nous avons plaisir à vivre ! Forbes France, Cabotage En Famille Dans Les Iles Vierges Britanniques | Forbes France
  • Elle prévoit non seulement un accord commercial qui doit rapprocher les deux partenaires au plus près de la situation actuelle de libre-échange, mais aussi un accord capital sur la pêche, sans lequel aucun bateau européen ne pourra caboter en mer du Nord. Les Echos, Brexit : les pièges de la « relation future » | Les Echos
  • Pour franchir les phares et dépasser la digue, on embarque sur ce Speranza, convoyé de Bonifacio en Corse, avec Alain Bourmaud, son capitaine. Tous les matins et soirs, il emmène les apprentis pêcheurs tremper leurs lignes selon les vents dominants. Et il passe ses après-midi avec les estivants, à caboter le long de la côte. 45 minutes jusqu’à Vendres, à la limite de l’Aude. Ou deux heures sans escale, jusqu’à Saint-Pierre-la-Mer à l’ouest ou, à l’est, jusqu’au Cap-d’Agde, sa flore sauvage, sa baie des cochons... midilibre.fr, Valras-Plage : caboter au large des plages à bord du Speranza Lily III - midilibre.fr

Traductions du mot « caboter »

Langue Traduction
Anglais coast
Source : Google Translate API

Synonymes de « caboter »

Source : synonymes de caboter sur lebonsynonyme.fr

Caboter

Retour au sommaire ➦

Partager