Bouquet : définition de bouquet


Bouquet : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOUQUET1, subst. masc.

A.− Ensemble de végétaux.
1. Vx. Bois de petite étendue, groupe d'arbres. (Quasi-)synon. boqueteau, bosquet :
1. Il y avait, à un des angles du petit jardin qui entourait de deux côtés la maison paternelle, un petit bouquet d'arbres composé de deux ou trois tilleuls, d'un chêne vert, de sept ou huit tortueuses charmilles, reste d'un bois planté depuis des siècles, et qu'on avait respecté sans doute comme le génie du lieu, quand on avait défriché la colline, bâti la maison, muré le jardin. Ces beaux arbres étaient le salon en plein air de la famille, les jours d'été. Lamartine, Raphaël,1849, p. 305.
SYNT. Bouquet de bois, de chênes, de sapins, de verdure.
2. Usuel. Assemblage de fleurs généralement réunies en faisceau de façon à composer une harmonie de formes, de couleurs, de parfums. (Quasi-)synon. botte.Bouquet de fleurs :
2. Elle n'avait plus de fleurs pour les vases de son salon gris. Je m'élançai dans les champs, dans les vignes, et j'y cherchai des fleurs pour lui composer deux bouquets; mais tout en les cueillant une à une, les coupant au pied, les admirant, je pensai que les couleurs et les feuillages avaient une harmonie, une poésie qui se faisait jour dans l'entendement en charmant le regard, (...), j'entrepris, sur les dernières marches du perron où nous établîmes le quartier-général de nos fleurs, deux bouquets par lesquels j'essayai de peindre un sentiment. Figurez-vous une source de fleurs sortant des deux vases par un bouillonnement, retombant en vagues frangées, et du sein de laquelle s'élançaient mes vœux en roses blanches, en lys à la coupe d'argent? Sur cette fraîche étoffe brillaient les bluets, les myosotis, les vipérines, toutes les fleurs bleues dont les nuances, prises dans le ciel, se marient si bien avec le blanc; ... Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 115.
3. ... elle vendit des bouquets de violettes d'un sou, piqués dans un lit de mousse, sur un éventaire d'osier pendu à son cou. (...), elle tournait ses violettes en marchant, elle les tournait comme des fuseaux, avec une merveilleuse légèreté de doigts; elle comptait six à huit fleurs, selon la saison, pliait en deux un brin de jonc, ajoutait une feuille, roulait un fil mouillé; et, entre ses dents de jeune loup, elle cassait le fil. Les petits bouquets semblaient pousser tout seuls dans la mousse de l'éventaire, tant elle les y plantait vite. (...). Ses bouquets gardaient ses méchantes humeurs et ses attendrissements; il y en avait de hérissés, de terribles, qui ne décoléraient pas dans leur cornet chiffonné; il y en avait d'autres, paisibles, amoureux, souriant au fond de leur collerette propre. Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 770.
SYNT. Bouquet fané, funèbre, magnifique; charmant, énorme, maigre bouquet; semé de bouquets; bouquet de giroflées, de lilas, de muguet, d'œillets, de roses; bouquet de mariée (Flaubert, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 36); avoir (à la main), acheter, apporter, cueillir, envoyer, offrir, porter un bouquet.
3. Spécialement
a) BOT. Groupe de fleurs, etc., ayant même point d'insertion. Bouquet de cerises, de feuilles :
4. Les primevères formaient leurs bouquets sur le sol et des narcisses commençaient à poindre... Chardonne, Claire,1931, p. 129.
SYNT. Bouquet parfait/tout fait. Synon. de œillet de poète.
Rem. Attesté dans Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. 20e, Quillet 1965.
b) GASTR. Petit paquet lié de plantes aromatiques servant à parfumer les sauces, etc., pendant la cuisson. Bouquet garni. Bouquet de persil, thym, laurier, etc. (Les gdes heures de la cuis. fr., J. Gouffé, 1877, p. 184; Pourrat, Gaspard des montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 242).
B.− P. anal. Groupe de choses dont la disposition en faisceau rappelle la forme courante d'un bouquet ou groupe d'êtres dont le rapprochement offre un spectacle agréable :
5. C'est un pot-pourri extravagant de modes sous le feu clair et pétillant des lustres, et comme un bouquet de jolies femmes, − jamais je n'en ai vu pareille réunion, et presque pas de laides! − noué par le Carnaval avec l'arc-en-ciel. E. et J. de Goncourt, Journal,1863, p. 1235.
6. ... en avançant un peu plus, il découvre, en face de lui, par delà les champs de fleurs étagés et les petites maisons à toits roses, un paquet serré de cimes blanches, une touffe, un bouquet d'Alpes neigeuses. Romains, Les Hommes de bonne volonté,La Douceur de la vie, 1939, p. 75.
SYNT. Bouquet de plumes, de poils. Bouquet de Phaéton. Les mules... fières de leur bouquet de phaéton, ce panache de plumes écarlates qui les coiffait (Morand, Le Flagellant de Séville, 1951, p. 77).
C.− Spécialement
1. ARCHIT. ,,Élément de décoration gothique en forme de fleur de lys, mais à feuilles latérales recourbées vers le haut`` (Barb.-Card. 1963) :
7. De gros bouquets de plomb d'un enjolivement touffu se dressaient à chaque angle de ces toits d'un bleu violâtre, où par places luisait joyeusement le soleil. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 88.
2. MAR. Bouquet de basse-voile. Groupe des poulies d'écoute, d'amure, de cargue-point (cf. J. Galopin, Cours de Lang. mar., Matelotage et technologie, 1925, p. 73).
3. MÉDECINE
ANAT. Bouquet anatomique, bouquet de Riolan. Faisceau de muscles, de ligaments qui s'insèrent sur l'apophyse styloïde du temporal (cf. G. Gérard, Manuel d'anat. hum., 1912, p. 51).
PATHOL. Petit amas de vésicules qui caractérise l'herpès. ... les bouquets d'herpès aux coins des lèvres (Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 319);(cf. aussi Ravaut [F. Widal, G.-H. Roger, P.-J. Teissier, Nouv. traité de méd., fasc. 2, 1920-24, p. 400]).
4. PYROTECHNIQUE. Groupe de fusées tirées simultanément à la fin d'un feu d'artifice, en vue de produire un effet particulièrement remarquable :
8. Le 3 de ce mois, nous avons eu la fête ordinaire de Peterhoff.... nous nous rapprochâmes le soir avec quelques dames pour voir le bouquet. C'est un faisceau de trente mille fusées partant sans interruption, éclatant toutes à la même hauteur, avec des feux de différentes couleurs et un crescendo tout à fait merveilleux. J. de Maistre, Correspondance,t. 3, 1796-1821, p. 270.
P. compar. Ce qui rappelle un bouquet d'artifice par une multiplicité d'effets lumineux :
9. « ... − Les magnifiques gerbes de feu! » s'écria Harbert. En ce moment jaillissait du cratère une sorte de bouquet d'artifices dont les vapeurs n'avaient pu diminuer l'éclat. Des milliers de fragments lumineux et de points vifs se projetaient en directions contraires. Quelques-uns, dépassant le dôme de fumée, le crevaient d'un jet rapide et laissaient après eux une véritable poussière incandescente. Cet épanouissement fut accompagné de détonations successives... Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 589.
P. métaph. Ce qui évoque un bouquet d'artifice par une accumulation de faits prodigieux, etc. :
10. Mais où la plaisanterie leur [aux Grimoard] paraîtra excessive, ce sera lors de la proclamation de l'Empire. Ils y voient l'apothéose de la Révolution. Le bouquet de ce feu d'artifice retombe en une pluie de croix, de titres de fortunes. Radiguet, Le Bal du comte d'Orgel,1923, p. 18.
Au fig. Personne, chose qui, dans le cours d'une œuvre, etc., représente le plus haut degré de raffinement, l'achèvement parfait. (Quasi-)synon. apogée, conclusion, finale :
11. On peut dire de cette bataille de saint Louis à la Massoure, et des prodiges de valeur qu'y fit le noble croisé, que ce fut le suprême épanouissement en sa personne et comme le bouquet de la chevalerie sainte, ... Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 7, 1851-62, p. 517.
12. Ou bien ils parlaient tous les trois ensemble. Mais lorsque, pour garder comme dénouement, comme bouquet, l'épisode homérique de la glace cassée, Rougon voulut dire ce qui s'était passé en bas dans la cour, lors de l'arrestation du poste, Roudier l'accusa de nuire au récit en changeant l'ordre des événements. Zola, La Fortune des Rougon,1871, p. 235.
P. iron., fam. C'est le bouquet! C'est le comble!
13. Elle se tenait plus d'inquiétude. « Vois-tu Auguste, qu'il aille nous faire une méningite? Ce serait bien encore notre veine! ... Il nous manquait plus que ça comme tuile! ... Alors vraiment ça serait le bouquet! ... » Céline, Mort à crédit,1936, p. 103.
D.− Au fig.
1. Ensemble de choses abstraites (valeurs morales, etc.) qui ornent l'esprit, l'âme :
14. ... je n'irai point porter sur sa tombe les fleurs coutumières... Mais ces fleurs, que je n'irai point porter sur sa tombe, j'en ferai un bouquet plus durable et qui ornera, et qui parfumera sa mémoire chérie mieux que les fleurs de cimetière, le coin de terre où il dort... car les fleurs dont sera composé le bouquet que je lui ferai, j'irai les cueillir, une à une, dans le jardin de mon cœur... Dans le jardin de mon cœur où ne poussent pas que les fleurs mortelles de la débauche, où éclosent aussi les grands lys blancs de l'amour... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 128.
2. Spécialement
a) Littér., vieilli
Recueil de morceaux choisis. (Quasi-)synon. anthologie, florilège :
15. ... il nous sera permis bientôt d'étudier deux manuels de la littérature française aux temps primitifs de la langue, complément de l'œuvre précédente. Titres : Morceaux choisis d'un des grands écrivains du xviesiècle, accompagnés d'une grammaire et d'un dictionnaire du xviesiècle, et Recueil de morceaux choisis des écrivains français du ixesiècle à la fin du xve, par A. Brachet, Paris, Hachette, 1874. Les fleurs d'abord; puis, fussent-elles de rhétorique, le bouquet : les mots du langage et sa littérature. Mallarmé, La dernière mode,1874, p. 828.
Poème galant ou poème composé pour célébrer la fête de quelqu'un. Bouquet à Chloris, à Iris, etc. :
16. ... en France la littérature n'est jamais descendue au niveau de la grande foule; les poètes académiques du xviieet du xviiiesiècle n'auraient pas plus compris de telles inspirations, que les paysans n'eussent admiré leurs odes, leurs épîtres et leurs poésies fugitives, si incolores, si gourmées. Pourtant comparons encore la chanson que je vais citer à tous ces bouquets à Chloris qui faisaient vers ce temps l'admiration des belles compagnies. Nerval, Les Filles du feu,Chansons et légendes du Valois, 1854, p. 629.
17. Je regardais surtout ces tableaux des murs, représentant des fleurs dans des vases. Oh! ces aquarelles qui étaient chez grand'mère, pauvres petites choses naïves! Elles portaient toutes cette dédicace : « bouquet à ma mère, » et au-dessous, une respectueuse poésie à elle dédiée, un quatrain, qu'à présent je savais lire et comprendre. Et c'étaient des œuvres d'enfance ou de première jeunesse de mon père, qui, à chaque anniversaire de fête, embellissait ainsi l'humble logis d'un tableau nouveau. Loti, Le Roman d'un enfant,1890, p. 69.
b) RELIG. Bouquet spirituel. Compilation de quelques pensées pieuses destinées à favoriser, à approfondir la méditation :
18. Au verso de la couverture, je déchiffrai seulement ces quelques mots de la main d'Isa : bouquet spirituel. Et au-dessous : « Je ne m'appelle pas celui qui damne, mon nom est Jésus. » (Le Christ à saint François de Sales). D'autres citations suivaient, mais illisibles. Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 267.
Prononc. : [bukε]. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,Suivant Richelet, on prononce bouqué : c'est une erreur, l'è est moyen et non pas fermé.`` Pour Littré, ,,au pluriel, l's se lie : des bou-kè-z embaumés; bouquet rimes avec traits, jamais, succès``.
BBG. − Darm. Vie 1932, p. 130. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 21, 27, 36, 55.

BOUQUET2, subst. masc.

Arôme qui donne une qualité spéciale à tel vin, telle liqueur. Avoir du bouquet. (Quasi-)synon. baume, montant, odeur :
1. On arrosa le tout de folle-blanche, nommée ici « piquepoult », qui pétille à travers la fumée des reliefs, et de jurançon, dont le goût et l'arome particuliers aiguisent la saveur des blancs-mangers. Ce jurançon est celui du béarnais. (...). Il croît sur de maigres coteaux, dans une terre sèche mêlée de cailloux (...), et là, trempant et baignant dans la flamme, celle qui couve aux veines du terroir, il prend on ne sait quel bouquet, on ne sait quelle senteur de chose incendiée, pareille à l'odeur même de l'étincelle qui jaillit du silex... Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 99.
Rem. ,,L'arome d'un vin est souvent désigné par le mot bouquet pour les vins rouges, par le mot parfum pour les vins blancs`` (Ali-Bab, Gastr. pratique, 1907, p. 130).
P. anal. Parfum de toute autre nature; ce qui fait la valeur propre d'une personne, d'une chose (notamment d'un style) :
2. ... après celle-là, toutes les autres seraient monotones. Il se rappelait mélancoliquement des femmes d'un cru plus recherché, bien supérieur à celui de Florence, des femmes passionnées, elles aussi, et voulant tout, mais comme, en comparaison de cette fille dont le terroir était pour le moins inavouable, elles étaient, au goûter, de bouquet plat et d'arome fade! Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 132.
3. ... je me mis à lui raconter [à son marin] ce que c'était que le bol de lait créole, ces poches d'air chaud, ces bouffées d'un parfum extatique et paralysant qui vous donne le vertige et vous font tourner le cœur quand on voyage, le soir, sur les sentiers qui zigzaguent au pied des mornes... bol de lait créole qui, malgré son bouquet paradisiaque − acacia, mimosa, lis exalté... n'est que l'exhalaison fiévreuse des lagunes et des lagons... Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 47.
Prononc. : [bukε].
Étymol. ET HIST. − 1. Début xves. boucquet « petit bois » (G. de La Buigne, Le Roman des Deduis, éd. A. Blonqvist, Karlshamn, 1951, 9338 [var. mss de la Bibl. nat. fonds français 1619 et 616]); cf. xves. (Chanson du XVes., p. 10 dans Gdf. Compl., s.v. boschet); qualifié de ,,vieilli`` dans DG; 2. 1408 « ornements de fleurs en pierre » (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, éd. G. Saige et H. Lacaille, 1902, t. 2, 597, 33 dans Runk., p. 54); xves. « assemblage de fleurs » (Chans. du XVes., G. Paris, p. 11, v. 15 dans Gdf. Compl.); d'où 1675 art culin. (J.-H. Widerhold, Nouveau dict. fr.-all. et all.-fr., Bâle : Bouquet d'herbes aromatiques pour mettre dans une sauce, pour jeter au pot); d'où p. anal. a) 1798 bouquet du vin (Ac.); b) 1798 pyrotechnique bouquet d'artifice, bouquet de fusées (Ibid.); d'où 1828-29 fam. c'est le bouquet (Vidocq, Mém. II, 47 dans IGLF Techn.). Forme normanno-pic. du francien boscet, boschet, fin xiies.; à rapprocher du normanno-pic. boquet, v. boqueteau, la forme francienne correspondante est bouchet « petit bois » 1325 (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, éd. G. Saige et H. Lacaille, 1902, t. 1, 704, 31 dans Runk., p. 3).

BOUQUET3, subst. masc.

MÉD. VÉTÉR. Gale qui affecte le museau du mouton. Synon. noir museau.
Rem. Attesté dans Ac. 1835-1932, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. 20e, Littré, Guérin 1892, DG, Rob., Quillet 1965.
Prononc. : [bukε]. Étymol. et Hist. 1485 (Ord., XIX, 560 dans Gdf., s.v. bochet). Dér. de bouque, forme normanno-pic. de bouche* (1332, 31 mai pic. bouke, Cart. de Flines, Hautcœur, CCCCLVIII, p. 555 dans Gdf. Compl., s.v. bouche1); bouquet correspond au francien bouchet « id. » (1379 J. de Brie, fo4 ro, s.d., ibid., s.v. bouquet2).

BOUQUET4, subst. masc.

ZOOLOGIE
A.− Petit bouc, chevreau ou lièvre, lapin mâle, bouquin.
Rem. Attesté dans Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop., DG, Rob., Quillet 1965.
B.− Grosse crevette rose. La crevette rose ou bouquet se reconnaît tout de suite à la sorte de scie « rostre » que porte la tête (H. Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 404).
Prononc. : [bukε]. Étymol. et Hist. 1. 1708 (Fur. : Bouquet en terme de vénérie, signifie le mâle du lièvre [...] on le dit aussi d'un chevreau, comme diminutif de bouc); 2. 1859 (Bouillet : Bouquet. Grosse crevette très-estimée). Issu p. anal. de l'a. fr. bouquet « petit bouc » dimin. de bouc* attesté fin xiies. sous la forme bochet (Hermant, Bible, Richel. 24387, fo55bdans Gdf.); 1 parce qu'il s'agit d'autres animaux mâles; 2 prob. à cause des « barbes » de l'animal. Bouquet1, 2, 3 et 4. Fréq. abs. littér. : 2 618. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2.666, b) 6 350; xxes. : a) 4 940, b) 2 484.
BBG. − Barbier (P.). Étymol. et hist. de qq. mots fr. In : [Mél. Haust (J.)]. Liège, 1939, pp. 31-32.

Bouquet : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

bouquet \bu.kɛ\ masculin

  1. Assemblage de fleurs coupées et serrées les unes contre les autres.
    • […] Joseph offre un bouquet de roses à son amoureuse, qui étend la main pour le prendre. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Il était allé lui cueillir un bouquet de coucous pour mettre au pied de la statue de la Vierge qui trônait sur un vieux confiturier reconverti en fourre-tout de laines et de tissus où elle puisait pour occuper ses doigts. — (Élise Fischer, Le Rêve de la Grenouille : une enfance lorraine, Paris : Presses de la Cité, 2011, chap. 9)
  2. (Cuisine) Petit faisceau de plantes aromatiques culinaires.
    • Piquez votre foie de veau de gros lard assaisonné; foncez une braisière de bardes de lard; mettez-y le foie avec des carottes, un bouquet garni, des oignons, […]. — (Alexandre Dumas, Grand dictionnaire de cuisine, Paris : Alphonse Lemerre, 1873, p.565)
  3. Ensemble d’arbres formant un bosquet.
    • Et tout à coup, l’église, qui, en face de moi, montrait son toit gauchi et sa vieille tour d’ardoise, mal d’aplomb au-dessus d’un bouquet d’acacias et de marronniers roses, les cloches tintèrent. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • […] c’étaient de hautes falaises rocheuses, des cascades et de larges fleuves bouillonnants et désolés, des bouquets d’arbres et des fourrés de plus en plus rabougris. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 265-266 de l’éd. de 1921)
  4. (Par extension) Assemblage de choses liées ou qui tiennent naturellement l’une avec l’autre.
    • Un bouquet de plumes, de cerises, etc.
    • Aujourd’hui, l’utilisation de la voiture est tellement satisfaisante qu’aucune offre de transport en commun, aussi performante soit-elle, n’entraînera nécessairement un report. Il est nécessaire de développer un bouquet de services de mobilité beaucoup plus divers. — (Laetitia Van Eeckhout, Quelles alternatives à la voiture individuelle, hors des villes ?, Le Monde. Mis en ligne le 9 novembre 2018)
  5. (Pyrotechnie) Paquet de différentes pièces d’artifice qui partent ensemble.
    • Il la pénétrait bestialement, dans une hébétude sensuelle qui n’atteignait à la lucidité qu’à la minute où l’on voit, par une nuit d’été, la fusée d’un feu d’artifice fondre en un riche bouquet d’étoiles pâmées qui retombent au néant. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 58)
  6. (Figuré) (Familier) Ce qu’il y a de mieux et qui a été réservé pour la fin dans un récit, une fête…
    • Je réservais cela pour le bouquet.
  7. (Ironique) Désagrément qui vient s’ajouter à une série de mauvaises nouvelles.
    • Et j’en passe. Le bouquet, c’est l’énumération de mes récentes tentatives d’extorsion de fonds. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 207)
  8. (Cuisine) (Œnologie) Sensation olfactive parvenant à la cavité nasale par l’arrière, depuis la gorge. Parfum qui distingue certaines qualités de vin.
    • Dans son bouquet tertiaire apparaîtront des arômes suaves de kumquat confit, de fruit de la passion, d’épices douces et d’amande grillée, toujours sur le fond citronné ma foi assagi. — (Muriel Proust de la Gironière, 250 réponses aux questions d'un amateur de vin, Éditions du Gerfaut, 2007, p. 210)
  9. (Vieilli) (Figuré) Petit texte en vers adressé à une personne le jour de son anniversaire.
    • Envoyer un bouquet à une jeune personne.
  10. (Droit) Capital versé par l’acheteur dans le cadre d’une rente viagère.
    • Tout le bouquet de la rente viagère s’était fané dans cette prodigalité musicale. — (Pierre Magnan, L’arbre, Denoël, 1992)

Nom commun 2

bouquet \bu.kɛ\ masculin

  1. (Carcinologie) (Invertébrés) Espèce de beau palémon (ou crevette rose) translucide de la famille des palémonidés, parmi les meilleures espèces comestibles, et que l'on retrouve dans l'Atlantique ainsi que dans la mer Méditerranée et la mer Noire (Palaemon serratus).
    • Cependant la crevette grise, que l'on ne transporte guère, est d'un goût beaucoup plus fin que l'autre, plus généralement appelée bouquet. La crevette grise est au bouquet, pour le goût, ce qu'est le gibier à la volaille. — (Alphonse Karr, Dictionnaire du pêcheur: traitée complet de la pêche en eau douce et en eau salée, Paris : chez Garnier frères, 1855, p. 276)

Nom commun 3

bouquet \bu.kɛ\ masculin

  1. (Zoologie) (Rare) Lièvre ou lapin mâle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bouquet : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUQUET. n. m.
Assemblage de fleurs liées ensemble. Un bouquet de roses. Un bouquet de violettes. Un bouquet de fête. Il se disait figurément d'une Petite pièce de vers adressée à une personne le jour de sa fête. Bouquet à une jeune personne, à ma sœur. Bouquet à Iris. Il se dit, par extension, de l'Assemblage de certaines choses qui sont liées ensemble ou qui tiennent naturellement l'une avec l'autre. Un bouquet de plumes. Un bouquet de barbe. Un bouquet de diamants. Un bouquet de pierreries. Un bouquet de perles. Un bouquet de cerises. Bouquet de bois, Petite touffe de bois de haute futaie. Il a un bouquet de bois auprès de sa maison. En termes de Pyrotechnie, Bouquet d'artifice, bouquet de fusées, Paquet de différentes pièces d'artifice qui partent ensemble. La gerbe de fusée ou girandole qui termine le feu d'artifice se nomme absolument le Bouquet. On dit quelquefois, figurément et familièrement, Réserver une chose pour le bouquet, Réserver pour la fin ce qu'il y a de mieux dans un récit, dans une fête, etc. Je réservais cela pour le bouquet. Voilà le bouquet. Il se dit aussi du Parfum qui distingue certaines qualités de vin. Le bouquet du vin de Bourgogne. Ce vin a du bouquet, a un bouquet agréable. Il s'emploie aussi pour désigner la Variété la plus belle des crevettes. Il a pris beaucoup de bouquet.

Bouquet : définition du Littré (1872-1877)

BOUQUET (bou-kè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des bou-kè-z embaumés ; bouquets rime avec traits, jamais, succès) s. m.
  • 1Bouquet de bois, ou, simplement, bouquet, une partie de bois, un bosquet. Il a voulu vendre un petit bouquet qui faisait une assez grande beauté, Sévigné, 429. Les montagnes commençaient à se couvrir de bouquets de bois, Chateaubriand, Itin. 68.
  • 2Faisceau de fleurs liées ensemble. Un bouquet de violettes, de roses. Puisque c'est à bon droit que je vous recherche, je crois qu'il n'y a point de galanterie que je ne puisse faire ; et qu'après avoir fait des vers pour vous, je puis bien vous envoyer des bouquets, Voiture, Lett. 73. Ramasser les fleurs pour faire des bouquets, Bossuet, II, Ass. 1. Et nous assemblons pour lui plaire, Dans ses vallons et dans ses bois, Les fleurs dont Horace autrefois Faisait des bouquets pour Glycère, Voltaire, Ép. 45. Je préside à tous les banquets, à ma fête j'ai des bouquets, Béranger, Mon curé.

    Bouquet de mariée, bouquet de fleurs d'oranger que portent les mariées le jour de leur mariage.

    Autrefois, donner le bouquet s'est dit pour inviter à dîner, et rendre le bouquet pour rendre la politesse reçue, à cause qu'un bouquet était envoyé dans ces circonstances.

    Avoir le bouquet sur l'oreille se dit des animaux auxquels on met un bouquet sur la tête pour indiquer qu'ils sont à vendre ; et, figurément, cette fille a le bouquet sur l'oreille, elle est à marier ; cette maison a le bouquet sur l'oreille, elle est à vendre.

  • 3Odeur, parfum qu'exhale le vin, par assimilation avec la bonne odeur d'un bouquet. Béni sois-tu, vin détestable ! Bien qu'au maître de ce banquet Des flatteurs vantent ton bouquet, Béranger, Les car.
  • 4Petite pièce de vers pour une fête ; petite pièce galante. La simplicité des temps héroïques, aussi supérieure à tout le clinquant d'aujourd'hui que la poésie d'Homère l'est aux bouquets à Iris, Courier, I, 23.
  • 5Cadeau que l'on fait à une personne à l'occasion de sa fête. Je lui offre chaque année des livres pour bouquet.
  • 6Pièce finale d'un feu d'artifice. Le bouquet fut magnifique.

    Fig. C'est le bouquet, voilà le bouquet, cela couronne le tout, ou, ironiquement, voilà le mécompte, la mésaventure qui comble la mesure.

    Réserver une chose pour le bouquet, la donner, la dire à la fin comme ce qu'il y a de mieux, ou, ironiquement, comme ce qu'il y a de pire.

  • 7Faisceau de certaines choses. Un bouquet de cerises. Un bouquet de persil se met dans les sauces pour les relever. La queue de l'éléphant est terminée par un bouquet de soies rudes. Il porte au menton un bouquet de barbe.

    Bouquet de paille, poignée de paille que l'on met à la queue ou au cou des chevaux, pour indiquer qu'ils sont à vendre.

    Terme de typographie. Une feuille vient par bouquets, quand l'encre y est distribuée inégalement.

    Avoir la barbe par bouquets, l'avoir inégalement répartie sur le visage.

  • 8Outil du relieur.
  • 9 Terme de marine. Réunion des poulies d'amures, d'écoute et de cargue-point, qui a lieu aux angles inférieurs des basses voiles des bâtiments dits à traits carrés.

HISTORIQUE

XVIe s. Selon ce conseil, le jeune homme se mit, comme on dit, le bouquet sur l'oreille ; mais il ne fut longtemps en ce pourchas amoureux, Yver, p. 644. Près du poulailler sera bon d'y avoir des forts buissons ou quelques touffes d'arbrisseaux, servant aussi tel bouquet quelquesfois en esté de retraite à certaines poules, De Serres, 349. Par escusson aussi se sert-on à enter plusieurs plantes à fleurs, à bouquets, à la medecine, De Serres, 670.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. BOUQUET. Ajoutez :
10Bouquet de pieux, réunion de plusieurs pieux. Art. 3 : Pour assurer le service de la navigation sous la passerelle, une passe-marinière de 12 mètres de largeur sera ménagée à 14m, 50 du mur du bas port Henri IV ; un bouquet de trois pieux sera battu en amont de la passe, de manière que les bateaux puissent s'y amarrer, en cas de besoin, Ordonn. de police, 25 mars 1870.
11 En termes de chasse, la réunion de tout le gibier tué. À la fin de la chasse on a formé le bouquet sur une pelouse dite Prato-Campagna ; il se composait de 400 faisans, de 41 chevreuils… en tout 500 pièces environ, le Figaro, 26 oct. 1875.
12 Terme d'hippologie. On dit d'un cheval élégant, qui porte la tête avec fierté et qui a de belles allures, qu'il a du bouquet.

HISTORIQUE

Ajoutez : XVe s. Auprès d'un jolys bouquet [petit bois], L'orée d'une rivière, Je trouvay le filz Marquet Qui prioit s'amye chere, Chansons du XVe siècle, publiées par G. Paris, p. 10. Je vous donray un bocquet De violecte jollie, ib. p. 11. Cuydez que pour ung bouquet Vous ayez m'amour entière ? ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Bouquet : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOUQUET, s. m. on donne ce nom au propre à un amas de fleurs cueillies, liées ensemble, & destinées à parfumer un lieu ou une personne : mais il s’est transporté au figuré à une infinité d’autres choses : en voici quelques-unes.

Bouquet, (en terme de Cuisine.) est un paquet de fines herbes, comme lavande, thym, persil, &c. qu’on met liées ensemble dans les sauces, & dans les bouillons, pour leur donner du haut-goût.

Bouquet, (terme de Doreur sur cuir.) fer dont on se sert pour poser le bouquet dont on fait un ornement sur le dos des livres qu’on relie en veau. Voyez Relieur & les Planches de Relieur.

Il y en a pour in-folio, in-4°. in-8°. in-12. & in-18. Ils doivent être proportionnés à la grandeur & à la grosseur du volume ; anciennement ils étoient quarrés, actuellement ils sont de toutes sortes de figures, tantôt à fleurs, tantôt à d’autres desseins. Pl. II. de la Reliure, figure N.

On pousse les bouquets après que les palettes ont été employées dans les entre-nerfs du dos des volumes. Pour cet effet, on chauffe le fer & on l’applique sur la dorure. On donne aussi le nom de bouquet à la partie de la dorure qui a la forme du fer, & qui reste appliquée sur le dos du livre.

Bouquet, (en terme de Maquignon) se dit de la paille que les marchands de chevaux mettent à l’oreille ou à la queue du cheval qu’ils veulent vendre. (V)

Bouquet, venir par bouquet ; on se sert de ce terme dans l’Imprimerie, lorsqu’on remarque qu’une feuille imprimée, au lieu d’être partout d’une égale & même couleur d’encre, se trouve plus atteinte dans quelques endroits que dans d’autres ; défaut qui vient de la presse quand elle foule inégalement, & auquel on remédie aisément par le secours des hausses. Voyez Hausse.

Bouquet, (en terme de Metteur en œuvre.) est un ornement de femme, qui représente une touffe ou un amas de fleurs, dont les couleurs sont exprimées par les pierres précieuses qui le composent. On y distingue ordinairement une queue, un nœud, des branches & des feuillages, le tout selon le goût, ou la mode du tems.

Bouquet de plumes ; c’est le nom qu’on donne en Plumasserie à diverses plumes montées en divers rangs sur un chapeau. On ne voit plus de ces sortes de bouquets en France ; le plumet a pris leur place. Voyez Panache & Plumet.

Bouquet de Héron, est un amas de quelques plumes d’un oiseau de ce nom, qui n’en porte sur le haut de la tête que deux ou trois dont on se serve pour les bouquets, qui en deviennent par ce moyen fort chers, & d’un usage rare. Voyez Héron.

Bouquet de Phaéton, (terme de Plumassier.) est un faisceau de plumes d’autruche, orné d’or, d’argent fin ou faux, qu’on voit sur les têtes des chevaux, aux entrées d’ambassadeurs & autres cérémonies.

Bouquet de dais, sont plusieurs plumes d’autruche de différentes couleurs, rangées en cercle, & renversées, au milieu desquelles s’éleve un bouquet de plumes d’aigrettes, de crin, ou de verre filé. On en fait à plusieurs rangs pour mettre sur les lits, ou pour servir dans les funérailles.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bouquet »

Étymologie de bouquet - Littré

Bourguig. bôquai ; wall. buscai ; provenç. bosquet, petit bois ; espagn. bosquete, même sens ; ital. boschetto, même sens ; bas-lat. boschettum, du bas-lat. boscum (voy. BOIS). Bouquet signifie proprement bosquet, et, de là, assemblage de fleurs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bouquet - Wiktionnaire

(Nom 1) (XVe siècle) Du normand bosc (« bois » → voir bosquet). Pihan le dérive de l’arabe باقة, baqat ou de son diminutif بويقة bouwayqat (« bouquet »)[1]
(Nom 2) (1859) De bouc, à cause de la vague ressemblance (les barbes). (1119) « petit bouc ».
(Nom 3) (1708) De bouquin, « vieux lièvre », avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouquet bukɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bouquet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouquet »

  • M6 Boutique ne sera plus diffusée dans le bouquet Canal+ à compter du 1er juillet 2020, c'est à dire mercredi prochain. , M6 Boutique quitte le bouquet Canal+
  • À l’occasion de la Fête des mères, la municipalité a souhaité offrir des bouquets à toutes les femmes de la commune. Une opération à la senteur revendiquée du consommer local. Journal L'Est Éclair abonné, Fête des mères : un bouquet solidaire remis à chaque habitante de Fontaine
  • Ce jeudi soir, l'équipe de l'émission Quotidien a, de son côté, retrouvé deux habitants de l'île qui se vantaient d'avoir déplacé, puis piétiné et enfin jeté à la poubelle le bouquet de Marine Le Pen. lindependant.fr, Hommage à de Gaulle: le bouquet de Marine Le Pen jeté à la poubelle - lindependant.fr
  • Glanez des plantes et réalisez un bouquet éphémère, mais si poétique. Et aujourd'hui, dimanche 7 juin, c'est l'occasion pour la fête des mères...  Franceinfo, Jardin. Réalisez votre bouquet champêtre
  • La fête des mères, c'est dimanche 7 juin. Aquarelle et France Bleu Béarn vous offrent votre bouquet de fleur. Pivoinse parfumés roses ou blanches roses rouges, lys ... vous aurez le choix de votre bouquet. Ecoutez France Bleu Béarn et jouez toute cette semaine à 7h20 et 10h40. France Bleu, JEU Fête des Mères - Gagnez votre bouquet de fleurs Aquarelle
  • Avec les insomnies, on peut faire des bouquets noirs de grandes fleurs friables et crissantes comme le sable sous les dents. De Jean-Claude Pirotte / La Pluie à Rethel
  • La Saint Valentin est une fête qui a été inventée par les femmes pour que leur mari dépensent l’argent qu’ils ont durement gagné en achetant des bouquets fleurs vendus deux fois plus cher que les autres jours de l’année. De Josh Ruck
  • Toutes les femmes aiment les bouquets, peu de femmes aiment les fleurs. De Alphonse Karr
  • La veille de la fête des Secrétaires, il y a sûrement de nombreux patrons qui ont dit à la leur : Nicole, vous penserez demain à vous acheter un bouquet de fleurs. De Laurent Ruquier / Je ne vais pas me gêner
  • La paix ressemble à un bouquet de fleurs qui n'a pas été arrosé depuis longtemps et qui s'est desséché. De Shimon Peres / Le Figaro - 29 septembre 2001
  • Au teint, on juge l'étoffe ; au bouquet, le vin ; à l'odeur, la fleur ; au langage, l'homme. De Charles Cahier / Proverbes et aphorismes
  • Poésie et musique sont les suprêmes, délices des choses. Elles sont le bouquet de toutes les connaissances. De Georges Clemenceau / Le Voile du Bonheur (1901)
  • Le bonheur est l'art de faire un bouquet avec les fleurs qui sont à notre portée. De Anonyme / Revue québécoise
  • On n’a pas un enfant comme on a un bouquet de roses. De Federico Garcia Lorca / Yerma
  • Je peux joyeusement endurer une douleur et savourer sans joie le bouquet d’un vin. De Scheler
  • Une femme dans un salon est une fleur dans un bouquet. Chez elle, elle est tout le bouquet. De Alphonse Karr
  • Le bonheur est un seul bouquet : confus léger fondant sucré. De Paul Eluard

Images d'illustration du mot « bouquet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bouquet »

Langue Traduction
Portugais buquê
Allemand strauß
Italien bouquet
Espagnol ramo
Anglais bouquet
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouquet »

Source : synonymes de bouquet sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires