La langue française

Boulimie

Sommaire

  • Définitions du mot boulimie
  • Étymologie de « boulimie »
  • Phonétique de « boulimie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boulimie »
  • Citations contenant le mot « boulimie »
  • Traductions du mot « boulimie »
  • Synonymes de « boulimie »
  • Antonymes de « boulimie »

Définitions du mot boulimie

Trésor de la Langue Française informatisé

BOULIMIE, subst. fém.

A.− PATHOL., PSYCHOL. Sensation continuelle de faim intense, se rencontrant le plus souvent dans les affections du système nerveux et les carences affectives, et entraînant la consommation d'une grande quantité de nourriture. Synon. techn. hyperoxie, hyperphagie, sitiomanie. Anton. anorexie, satiété :
1. J'ai su plus tard que la pauvre femme était sujette à une maladie assez rare que le vulgaire appelle faim canine, et que nous autres savants nous baptisons du nom de boulimie. Lorsque la faim la prenait, elle aurait donné sa fortune pour un plat de lentilles. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 64.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixes. à partir de Ac. 1798.
P. ext., fam. Grand appétit, sans cause pathologique particulière. Une boulimie enfantine (Druon, Les Grandes familles,1948, p. 252).
B.− Au fig. Désir immense et impérieux de quelque chose. Synon. appétit.Boulimie charnelle, intellectuelle; boulimie de puissance, de terres :
2. Que détenons-nous encore qui soit à la mesure de cette grande faim? Cette grande faim, au centre de l'Europe, cette boulimie qu'il nous faut nourrir et que nous avons jusqu'ici nourrie avec la chair et avec le sang des autres... Mauriac, Journal 3,1940, p. 225.
Rem. Sens attesté dans les dict. gén. à partir de Rob.
Prononc. : [bulimi].
Étymol. ET HIST. − [1372 bolisme « appétit insatiable » (Corbichon, Propriét. des choses, Richel. 22533, fo119c dans Gdf.) − B. de Gord., Pratiq., V, 4, ibid.]; 1594 boulimie (Sar. Men. dans Gdf. Compl.). Empr. au gr. β ο υ λ ι μ ι ́ α littéralement « faim » (λ ι μ ο ́ ς) « de bœuf » (β ο υ ̃ ς); cf. l'expr. fr. faim de loup.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 16.
BBG. − Feugère (F.). En marge de l'exposition Charles V. dans le vocab. de Du Guesclin. Déf. Lang. fr. 1968, no45, p. 26; Feugère (F.). La Première Renaissance et notre vocab. d'Oresme à Christine de Pisan. Déf. Lang. fr. 1970, no51, p. 14. − Intermédiaire (L') des linguistes curieux. Vie Lang. 1956, p. 177. − Pamart (P.). Attention! route glissante ou les Promenades étymol. Vie Lang. 1968, p. 293.

Wiktionnaire

Nom commun

boulimie \bu.li.mi\ féminin

  1. (Médecine) Trouble du comportement qui se rencontre dans certaines affections, souvent d’origine nerveuse, consistant à avoir toujours la sensation de faim excessive qui conduit à ingérer une grande quantité de nourriture.
    • Pour compenser cette boulimie de nourriture, la personne se fait souvent vomir.
    • Selon la façon dont les anticorps vont se lier à cette hormone et le temps durant lequel ils vont le faire, cela déclenchera soit une sensation de satiété (anorexie), soit l’absence de cette même sensation (boulimie, hyperphagie). — (Denis Sergent, Des bactéries intestinales mises en cause dans l’apparition de la boulimie et de l’anorexie, Journal La Croix, 8 octobre 2014, page 11)
  2. (Figuré) Besoin irrépressible de consommer.
    • À peine échappée de la terreur jacobine, la bourgeoisie se jeta sur le roman ; on ne pouvait suffire à sa boulimie, tous les jours de nombreux romans nouveaux en deux et quatre volumes étaient mis en vente au Palais-Royal […]. — (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOULIMIE. n. f.
T. de Médecine. Sensation de faim excessive.

Littré (1872-1877)

BOULIMIE (bou-li-mie) s. f.
  • Terme de médecine. Irrégularité de la digestion qui consiste en une faim excessive, en un besoin de prendre une quantité d'aliments plus grande qu'à l'ordinaire.

HISTORIQUE

XVIe s. Le duc de Savoye en avoit aussi pris pour le guerir de la boulimie et gloutonnie, mais il revomit tout, Sat. Mén. p. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boulimie »

Βουλιμία, de βοῦς, bœuf (voy. bœuf), et λιμὸς, faim : mot à mot faim de bœuf, grande faim.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien βουλιμία, boulimía (« faim de bœuf ») [1], composé de βοῦς, boûs (« bœuf ») et de λιμός, limós (« faim ») ; nous disons plutôt faim de loup.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boulimie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boulimie bulimi

Évolution historique de l’usage du mot « boulimie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boulimie »

  • Les troubles de l’alimentation sont des affections graves liées à des comportements alimentaires persistants. Ils ont un impact négatif sur la santé, les émotions et la capacité à fonctionner dans des domaines importants de la vie. Les troubles alimentaires les plus courants sont l’anorexie mentale, la boulimie et les crises de boulimie. Presse santé, Anorexie, boulimie: comment prévenir les troubles alimentaires des adolescents
  • «Après 18 ans d’anorexie-boulimie, j’ai faim de vie» Femina, Femina | «Après 18 ans d’anorexie-boulimie, j’ai faim de vie»
  • Et pourquoi pas une association Solidarité anorexie boulimie (SAB) en Dordogne, comme il en existe déjà 22 en France ? SudOuest.fr, Dordogne : appel à bénévoles pour créer une association d’aide aux personnes boulimiques et anorexiques
  • Car les aveux sont circonstanciés. C’est la preuve irréfutable du tong-tong foncier auquel ils se sont livrés et se livrent encore et toujours dans une boulimie qui n’a d’égal que leur appétit insatiable. Et comme si cela ne suffisait pas de pomper nos terres à leur unique profit, ils nous pompent l’air ! Fed up, on en a marre ! Xibaaru, Boulimie foncière : Mamadou Ibra Kane dit halte au tong tong à la plage
  • A 17 ans, Nathalie Delassy tombe dans la boulimie. Les crises s'accumulent, les pertes de connaissance s'enchaînent. Elle est prise dans une spirale infernale. Ce n'est que 20 ans plus tard qu'elle se rend compte qu'elle peut y laisser sa vie. Elle raconte. Topsante.com, Témoignage : "Boulimique pendant 20 ans, je m'en suis sortie" - Top Santé

Traductions du mot « boulimie »

Langue Traduction
Anglais bulimia
Espagnol bulimia
Italien bulimia
Allemand bulimie
Portugais bulimia
Source : Google Translate API

Synonymes de « boulimie »

Source : synonymes de boulimie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « boulimie »

Partager