La langue française

Bougie

Définitions du mot « bougie »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUGIE, subst. fém.

I.−
A.− Petit cylindre de cire, entourant et alimentant une mèche, dont la flamme fournit un moyen d'éclairage habituel ou d'appoint. Allumer, moucher une bougie; à la lueur d'une bougie, être pâle comme une bougie. Synon. chandelle de cire :
1. ... on ne voyait plus que la lueur d'une bougie à la clarté de laquelle lisait Joséphine dans sa chambre ... Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 208.
2. Il haïssait le luxe, il brûlait de la chandelle pour ne pas brûler de la bougie. E. et J. de Goncourt, Journal,1852, p. 57.
Noir de bougie. Le noir de bougie, qui possède une teinte noire intense magnifique et une extrême légèreté, ... (Manuel du fabricant de couleurs,1884, t. 2, p. 202).
[La bougie allumée comme symbole du travail nocturne en chambre]
3. Voltaire fait de la poésie à la bougie, mais Virgile en fait aux rayons du soleil. Voltaire a fait des vers très pompeux, très éclatants, mais il n'y a pas de style en vers; il ne connaît pas le tissu du style poétique. Il a des vers, et point de style. Chênedollé, Journal,1807, p. 21.
4. − Que de réputations aux bougies, mortes au grand jour; d'héritiers de Voltaire que le public a forcés de renoncer à la succession; ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 124.
[La bougie allumée comme symbole de la vie physique ou de la vie spirituelle] :
5. La vie est une bougie qui brûle. C'est vrai, à condition qu'on admette que la bougie pousse toujours et se régénère... C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 133.
6. Garder la foi jusqu'au bout, comme on peut, comme une bougie allumée qu'on défendrait du vent en l'entourant de son manteau, c'est tout ce qu'on peut espérer, ... Green, Journal,1943, p. 67.
Loc., p. plaisant. (à la place de l'expr. usuelle voir trente-six chandelles). Quand on ferme les yeux de parti-pris, on voit trente-six bougies, comme disait le baron de Vidille, qui ne pouvait se résoudre à prononcer le mot plébéien de chandelles (Mérimée, Lettres à Madame de la Rochejacquelein,1870, p. 286).
B.− P. ext. Bâtonnet de même forme dont la matière fusible est autre que la cire. Bougie diaphane. Bougie composée presque en totalité de blanc de baleine. Bougie de l'Étoile, de suif purifié. Bougie stéarique*.
P. anal. :
7. ... Dieu a donné à l'homme l'intelligence pour venir en aide à la pauvreté de ses sens : je me suis procuré de la lumière. − Comment cela? − De la viande qu'on m'apporte je sépare la graisse, je la fais fondre, et j'en tire une espèce d'huile compacte. Tenez, voilà ma bougie. Et l'abbé montra à Dantès une espèce de lampion pareil à ceux qui servent dans les illuminations publiques. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 198.
C.− [Bougie destinée à divers usages]
1. Bougie filée (roulée), pain de bougie. ,,Bougie mince et flexible, pliée en rond ou autrement, qu'on porte dans sa poche pour s'en servir au besoin (...)`` (Ac. 1878). Synon. rat de cave(cf. G. Sand, Histoire de ma vie, t. 3, 1855, p. 106).
2. Bougie utilisée dans une vente par adjudication pour déterminer la durée du temps consacré aux enchères :
8. Tous les yeux étaient fixés sur une table, où Julien aperçut, dans un plat d'étain, trois petits bouts de bougie allumés. L'huissier criait : trois cents francs messieurs! Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 150.
3. [Cf. supra, la bougie allumée, symbole de la vie] Bougies mortuaires (G. Leroux, Le Parfum de la Dame en noir, 1908, p. 143); bougies du sapin de Noël; bougies des gâteaux d'anniversaire.
D.− Pop. et arg.
1. Pop. Figure, tête dans l'expr. faire une drôle de bougie (cf. supra être pâle comme une bougie) :
9. ... Jicky faisait une tête! ... Or, depuis dix ans qu'il travaillait avec moi, je n'étais pas sans connaître cette tête-là. C'était la bougie qu'il faisait chaque fois qu'il venait de commettre une bêtise et qu'il avait des embêtements. Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 77.
2. Arg. (par l'intermédiaire de l'arg. éclairer « payer »), vx. Pièce de cinq francs (cf. A. Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 235).
P. ext. Synon. sou dans l'expr. mettre une bougie de côté (A. Le Breton, Du Rififi chez les hommes, 1953, p. 46).
II.− Emplois techn.
A.− [P. anal. de forme et/ou de fonctions]
1. ÉLECTR. ,,Dispositif d'éclairage électrique comprenant un fourreau en porcelaine ou en autre matière ininflammable, et muni d'une douille à vis du modèle réduit`` (Siz. 1968).
2. MÉD. Sonde pleine, cylindrique, rigide ou flexible, de forme et de dimensions très variables, utilisée pour l'exploration ou la dilatation d'un canal : œsophage, rectum, etc. (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970).
3. TECHNOLOGIE
a) Bougie d'allumage. ,,Dispositif composé de deux électrodes métalliques entre lesquelles éclatent des étincelles électriques à haute tension, utilisées pour allumer le mélange gazeux d'un moteur à explosion`` (Siz. 1968). Changer, essuyer, dévisser une bougie d'automobile; une clef à bougies.
b) Bougie filtrante. ,,Filtre pour micro-organismes constitué par un cylindre creux en matière poreuse, fermé à une extrémité et communiquant par l'autre avec le récipient contenant le produit à filtrer`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Des filtres à bougies (R. Brunet, Le Matériel vinicole,1925, p. 459).
B.− OPT., vx. Unité d'intensité lumineuse. Bougie décimale ou internationale, bougie de violle (J. Escard, Les Lampes électriques, 1912, p. 2); bougie nouvelle. Synon. candela*.
PRONONC. : [buʒi]. Fér. 1768 note [ï] long. Cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787 et Land. 1834. À ce sujet cf. bouffi la rem. dans Rouss.-Lacl. 1927.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1300 bougie « cire fine dont on faisait les chandelles » (Delb. Notes dans Dauzat 1973); 2. 1493 « chandelle faite avec cette cire » (Cptes de la reine, cit. Laborde, Glossaire dans Gay, s.v. bougeoir). 1 de Bougie (de l'ar. Bugāya), nom de la ville d'Algérie d'où cette cire était importée. 2 issu de 1 p. ell. Voir FEW t. 19, p. 35. L'esp. bujía (que Rupp., p. 106, croit être à l'orig. du mot fr.), attesté dep. 1611 (Covarrubias d'apr. Cor. t. 1) et l'ital. bugía (v. DEI) sont empr. au français.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 631. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 310, b) 3 302; xxes. : a) 3 760, b) 1 786.
BBG. − Goug. Mots t. 1 1962, pp. 43-45. − Hagnauer 1968, p. 72. − Henry 1960, p. 248. − Lammens 1890, p. 55. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 84. − Sain. Lang. par. 1920, p. 236.

Wiktionnaire

Nom commun

bougie \bu.ʒi\ féminin

  1. Chandelle de cire ou de stéarine servant d’éclairage ou utilisée dans certains rites religieux.
    • Enfin il faisait si peu de vent que les bougies allumées sur la table à jouer montraient leurs flammes tranquilles, quoique les croisées fussent entr’ouvertes. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Art. 23. — Il est établi sur l’acide stéarique, et autres matières à l'état de bougies ou de cierges, un droit de consommation intérieure, fixé en principal à 25 fr. les 100 kilogrammes. — (Séance du 30 décembre 1873, Annales de l'Assemblée nationale: Compte-rendu in extenso des séances, tome 28, Paris : Journal Officiel, 1874, page 666)
    • Il n’y a dans la chambre qu’une bougie allumée qui tremble sur la cheminée. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Hurtaud alluma un cigare à la flamme d’une bougie qu’on lui tendit, et se rassit lourdement. — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Un campement à la bordure d’une forêt, et éclairé par quelques bougies, donne d’étranges apparences ; je crus voir une falaise et des cavernes ; je revis ce lieu plus d’une fois ; jamais je n’y pus reconnaître ma première impression ; […]. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 16, Hartmann, 1937)
  2. (Médecine) Sonde flexible ou rigide utilisée en chirurgie pour explorer ou dilater un canal de l’organisme (œsophage, rectum, etc.).
    • Ayant introduit mon doigt dans le rectum, je ne reconnus aucun point malade. J'introduisis alors une bougie rectale qui rencontra un obstacle à environ quatre pouces de l'anus; la bougie fut introduite tous les deux jours, et, à la troisième ou quatrième introduction, elle passa librement au-delà de ce que j'avais cru être un rétrécissement. Je ne sais si cette coarctation existait précédemment ou avait été déterminée par l'irritation de la bougie. Une bougie de médiocre grosseur pénétra jusqu'à sept pouces; là, elle fut complètement arrêtée : une bougie urétrale n'alla pas plus loin, et je la ployai en essayant de forcer le passage. Après des tentatives réitérées avec des bougies de diverses grosseurs, le résultat fut si peu satisfaisant qu'il ne fut plus permis d'attendre aucun avantage de ce mode de traitement, je l'abandonnai. — (Jean Zuléma Amussat, Mémoire sur la possibilité d'établir un anus artificiel dans la région lombaire sans pénétrer dans le péritoine, lu à l'Académie royale de médecine le 1er octobre 1839, Paris : chez Germer-Baillière, 1839, p. 138)
  3. (Technologie) Bougie d’allumage ou bougie de préchauffage.
    • Le fonctionnement de cette calotte est, en somme, très analogue à celui du dispositif d'allumage réalisé depuis longtemps dans le moteur à gaz de Crossley : dans ce dispositif, en effet, une cavité placée en prolongement de la culasse renferme une bougie constamment incandescente, mais d'abord noyée dans le gaz inerte laissé par l'explosion précédente, et mise en contact avec le gaz frais combustible à l'instant seulement où la compression produite par le piston est suffisante pour refouler le gaz inerte au delà de l'extrémité de cette bougie. — (La Technique moderne, vol. 16, éd. H. Dunod & E. Pinat, 1924, p. 68)
    • Les bougies comportant deux électrodes séparées par un espacement de 0,5 à 1 mm environ ; l'étincelle jaillit entre les électrodes pour une tension de 12 000 à 40000 V. — (Jean-Claude Guibet, Carburants et moteurs, tome 1, Éditions Technip, 1997, p. 136)
    • La femme par contre est comme une voiture diesel qui a nécessairement besoin de préchauffage des bougies avant de démarrer et se mettre en route. — (Herman Gervais Mouanza Ntsiomo, Prêt pour le mariage, Éditions Edilivre, 2017, p. 114)
  4. (Métrologie) (Désuet) Ancienne unité de mesure de l’intensité lumineuse, égale à 1,018 candela.
    • On compte généralement une lampe de 16 bougies 110 volts par 50 broches de renvideur et par 40 broches de continu. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Pour les plaques à tons chauds et les papiers « Gaslight », employer une forte lampe électrique, 50 à 100 bougies, et exposer, suivant les clichés, à 40 c/m environ de cette lampe, de 10 à 60 secondes. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière et Gauthier-Villars, 1930, page 137)
    • Avant-guerre, on achetait des ampoules « 25 bougies ». La « bougie » valait à peu près un watt. Plus fortes, les ampoules « 40 bougies » coûtaient plus cher. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 266).
  5. (Argot) Drôle de personnage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUGIE. n. f.
Chandelle de cire ou de stéarine. En termes de Chirurgie, il se dit d'une Tige flexible ou rigide que l'on introduit dans un canal de l'organisme pour l'explorer ou le dilater. En termes d'Électricité, il sert à indiquer la Mesure de la quantité de lumière émise. Une lampe de vingt bougies. En termes de Mécanique automobile, il se dit d'un Cylindre destiné à produire les étincelles électriques au moment de l'allumage.

Littré (1872-1877)

BOUGIE (bou-jie) s. f.
  • 1Chandelle de cire. Après que les ruches sans miel N'eurent plus que la cire, on fit mainte bougie, La Fontaine, Fab. IX, 12. Ils rallument le feu de leur bougie éteinte, Boileau, Lutr. III. Un homme qui vit sans réflexion ne regarde le soleil qui l'éclaire pendant le jour, que comme la bougie qui l'éclaire pendant la nuit, Fénelon, Exist. 10. Pontchartrain n'avait [au conseil de régence] d'autre fonction que celle qu'il avait prise, d'y moucher les bougies, Saint-Simon, 428, 199.

    Aux bougies, à la lumière des bougies.

    Pain de bougie, dit aussi rat de cave, bougie mince et flexible pliée en rond, qu'on porte dans sa poche pour s'éclairer au besoin dans une cave ou ailleurs.

  • 2 Terme de chirurgie. Instrument (ainsi dit par assimilation aux bougies de cire) qu'on introduit dans l'urètre, soit pour le dilater, soit pour porter un caustique sur quelque point de sa surface.

HISTORIQUE

XIVe s. Deux livres, bougie grosse et menue, trois sols quatre deniers la livre, Ménagier, II, 4.

XVe s. À Jehan Guerin en faveur de ce qu'il a apporté à madame des chandelles de bougye que envoyoit à ladite dame le comte de Beauvais, De Laborde, Émaux, p. 202.

XVIe s. Des chandelles toutes de cire, l'on fait aussi ; la mere de famille en fera faire de diverses couleurs distinctes ; des bougies aussi pour les usages ordinaires dont elle tirera service agreable avec espargne [la chandelle de cire est la bougie de cire, et la bougie le rat de cave], De Serres, 880.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BOUGIE, s. f. cire employée de maniere qu’on s’en sert à éclairer. Il y a deux sortes de bougie : la bougie de table, & la bougie filée.

La bougie de table ne se fait guere autrement que les cierges à la cuillere. Voyez Cierge. On fait des meches moitié coton, moitié fil blanc & lin ; on les tord un peu ; on les cire avec de la cire blanche, afin de les égaliser sur toute leur longueur, & ne laisser échapper aucun poil qui traverse la solidité de la bougie ; & on les enferre par le bout avec un petit ferret de fer blanc, placé vers le collet de la bougie ; ce ferret couvre l’extrémité de la meche, & empêche la cire de s’y appliquer.

Quand les meches sont enferrées, on les colle chacune séparément, par le côté opposé au collet, à des bouts de ficelle qui sont attachés autour d’un cerceau suspendu au-dessus de la poelle où son tient la cire en fusion pour coller ; il suffit d’appuyer la meche contre le petit bout de ficelle ciré ; cette ficelle enduite de cire pour avoir servi au même usage prend à la meche. Si les bouts de ficelle n’avoient point encore servi, il faudroit tremper dans la cire les bouts des meches.

Quand toutes les meches sont appliquées autour du cerceau, on les jette l’une après l’autre jusqu’à ce que la bougie ait acquis environ la moitié de son poids ; c’est-à-dire, qu’on verse de la cire dessus les meches, comme on le pratique aux cierges faits à la cuillere : puis on retire la bougie du cerceau, & on la met entre deux draps, avec une petite couverture par dessus, pour la tenir molle & en état d’être travaillée. Ensuite on la retire d’entre les draps, on répand un peu d’eau sur une table bien unie & bien propre, on la roule sur cette table avec le rouloir. Voyez Rouloir. On la coupe du côté du collet, on ôte le ferret, on lui forme la tête avec un couteau de bois, & on l’accroche par le bout de la meche qui est découvert, à un autre cerceau garni sur sa circonférence de cinquante crochets de fer ; comme on le voit Planch. du Cirier, fig. 2. Quand le cerceau est garni de bougies, on leur donne trois demi-jets par en bas, puis des jets entiers, qu’on continue jusqu’à ce qu’elles ayent le poids qu’on desire.

Après le dernier jet on décroche la bougie ; on la remet entre les draps sous la couverture ; on l’en retire pour la repasser au rouloir ; on la rogne par le bas avec le couteau de boui ; on l’accroche derechef à des cerceaux de fer ; & on la laisse sécher. La bougie de table est de différente grosseur ; il y en a depuis quatre jusqu’à seize à la livre.

* Bougie filée, c’est un des ouvrages du cirier le plus difficile, non parce qu’il faut beaucoup de précaution pour lui donner sa forme ronde & égale, c’est un simple effet de la filiere par laquelle elle passe ; mais parce que le cordon demande un soin continuel, pour que tous les fils qui le composent soient ou de même force, & de même grosseur, ou un plus gros à côté d’un foible, ensorte que la foiblesse de l’un soit exactement réparée par la force de l’autre. On observe aussi de ne pas tourner les tours trop vîte. Voyez Tour. La matiere ayant trop peu de tems pour se congeler sur le cordon, retomberoit dans le pereau, sans que ce cordon en eût presque rien conservé autour de lui. Premiere raison. En second lieu, le cordon ne pouvant résister à tant de vîtesse, & se devider assez promptement de dessus le tour, se romproit ; ce qui est un inconvénient dommageable au cirier. Pour premiere opération dans la bougie filée, on devide d’abord les écheveaux de coton sur des tournettes, en noüant d’un nœud plat qui n’est pas beaucoup plus gros que le fil, les bouts des uns avec ceux des autres. Rien, comme on peut le penser, ne fixe la quantité de ces écheveaux, que la quantité de bougie que l’on a dessein de faire : le cordon ou la meche ainsi parvenue à la grosseur fixée encore par l’espece d’ouvrage, on trempe le bout dans la cire fondue, on l’attache en le collant sur le tour A, fig. 1. du Cirier ; on l’y devide entierement. On met un autre tour B à quelque distance du premier ; entre les deux est le pereau C. Voyez Tour & Pereau. Le bout du cordon s’amene sur le bec du pereau, se passe dans un petit crochet D au milieu de cet outil, toujours plus bas que la matiere, traverse une filiere, & se roule sur l’autre tour, que l’on met en mouvement avec une manivelle. Tout le cordon ainsi devidé, on met le côté de la filiere qui regardoit le second tour, en dedans du pereau, & celui qui étoit en dedans en dehors, mais à l’autre bec du pereau ; & on retourne le cordon du premier tour sur le second, en le faisant passer sous la filiere par un trou du numero au dessus ; cette opération se répete jusqu’à ce que le cordon soit suffisamment filé, ou chargé. On tient la cire chaude dans le pereau, par le moyen d’une poelle de feu E.

Quant à la fonte de la matiere, elle est bonne ou mauvaise, à proportion que le degré de chaleur a été bien ou mal saisi. Mais une regle générale c’est qu’il ne faut jamais trop mettre de matiere à la fois dans le pereau, autrement les premiers tours seroient blancs & parfaits, les autres viendroient jaunes, la cire ne pouvant être qu’un certain tems sur le feu, passé lequel elle perd sa blancheur, & même sa qualité. On obvie donc à cet inconvenient en mettant de nouvelle cire fondre à mesure qu’on employe celle qui est fondue. Par là on donne du corps à cette derniere, & se mêlant avec l’autre elle supporte encore l’action du feu sans en souffrir. Ainsi de distance en distance jusqu’à la fin. Cette matiere est blanche ou jaune, selon le prix qu’on se propose de vendre la bougie : quand elle est pliée, on la peint quelquefois de diverses couleurs, sur tout celle qui a la forme d’un livre. Les bougies se font de la grosseur qu’on les veut.

Bougie, (terme de Chirurgie.) c’est une petite verge cirée, faite en façon de cierge, qu’on introduit dans l’urethre pour le dilater & le tenir ouvert, ou pour consumer les carnosités qui s’y trouvent. Il y a de deux sortes de bougies ; les unes simples, & les autres composées. Les simples sont faites de cire garnie d’une meche, ou de toile cirée & roulée en forme de petit cierge : on en fait aussi de corde à boyau ou de plomb, dans l’intention de tenir le canal de l’urethre dilaté & comme en forme ; leur grosseur doit être proportionnée au diametre de ce conduit. Les bougies composées sont celles qui sont chargées de quelque remede capable de mettre le canal de l’urethre en suppuration, & de détruire les carnosités ou excroissances qui s’y trouvent. Voyez Carnosité.

Pour faire des bougies il faut avoir des languettes de linge fin, d’une largeur convenable à la grosseur qu’on veut leur donner ; on enduit ces bandelettes du médicament emplastique qu’on croit nécessaire. On les roule avec les doigts aussi serrés qu’on le peut ; & on leur donne la solidité requise en les roulant ensuite sur un marbre, ou sur une planche de bois de noyer huilée, avec une autre planchette qui a une poignée sur le milieu de la surface opposée à celle qui appuie sur la bougie. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bougie »

(Vers 1300) De l’arabe بجاية, Béjaya nom de la ville de Bougie (en kabyle Bgayet) en Kabylie, d’où se faisait au Moyen-Âge le commerce de cire et de bougies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bougie, ville de l'Algérie, où l'on fabriquait cette sorte de chandelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bougie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bougie buʒi

Évolution historique de l’usage du mot « bougie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bougie »

  • La vie est une bougie dans le vent. De Proverbe japonais
  • L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie. De Proverbe coréen
  • La bougie donne plus de lumière quand on la mouche. De Proverbe persan
  • Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres. De Lao-Tseu
  • Notre intelligence, c'est une bougie en plein vent. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte. De Confucius
  • La lumière d’une bougie n’est en rien diminuée si elle en allume une autre. De Anonyme
  • Assure-toi que la bougie est allumée avant d’éteindre l’allumette. De Proverbe créole
  • Un seul fils, c'est comme une bougie dans un courant d'air. De Moses Isegawa / Chroniques abyssiniennes
  • La nostalgie; la fiancé des bons souvenirs qu’on éclaire à la bougie. De Grand Corps Malade / Rencontre
  • La vie d’un vieillard ressemble à la flamme d’une bougie dans un courant d’air. De Proverbe chinois
  • On peut répandre la lumière de deux façons : être la bougie, ou le miroir qui la reflète. De Edith Wharton
  • N'oubliez jamais que lorsque vous parlez à quelqu'un vous parlez à une bougie. De Charlélie Couture / Toi mon père - récits et témoignages
  • Le cerveau des enfants est comme une bougie allumée dans un lieu exposé au vent : sa lumière vacille toujours. De Fénelon / De l'éducation des filles
  • Ce qui me console de souffler bientôt ma soixantième bougie, c’est que dans sexagénaire il y a sexe. De Guy Bedos / Journal d’un mégalo
  • Didier Raoult n'est pas encore canonisé, mais il a déjà sa bougie votive… Un petit atelier de cire de La Ciotat, Le cabinet de cire, est en train de faire un tabac avec sa dernière production : une bougie qui représente le professeur en Christ Roi, manteau rouge et auréole sacrée, tenant dans une main le symbole de la chloroquine tout en désignant le virus à la place de son cœur… L'idée est tout naturellement venue aux fabricants en voyant la soudaine notoriété de Didier Raoult exploser pendant le confinement. Alors que la boutique était fermée, ils décident de concevoir une bougie clin d'œil à l'effigie du nouveau héros de Marseille, comme ils le font déjà pour des stars comme Madonna, Michael Jackson ou Johnny Hallyday, dans une collection baptisée « Saints Pathiques ». Le Point, La bougie du « saint » professeur Raoult s'arrache à Marseille - Le Point
  • Personne n’a oublié le buzz autour de la sortie de la bougie senteur « vagin » de Gwyneth Paltrow. Vendue sur «  Goop » au prix de 75 dollars environ, elle s’était rapidement retrouvée en rupture de stock. Un succès qui a incité Gwyneth Paltrow à remettre le couvert. Elle vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle ligne de bougie parfumée à l’orgasme dans l’émission de Jimmy Fallon, le « Tonight Show » dont elle était l’invitée en vidéo-conférence. , Gwyneth Paltrow sort une nouvelle bougie parfumée à… l’orgasme - Elle
  • Comme sa grande sœur, "qui sent comme mon vagin", cette bougie parfumée coûte la bagatelle de 75 dollars. Grazia.fr, Gwyneth Paltrow lance une bougie "qui sent comme mon orgasme" - Grazia
  • Elles associent senteur planante et design efficace : ces 10 bougies, de la plus éthique à la plus green, feront forcément leur effet le jour J. Vogue Paris, Fête des mères : nos 10 bougies préférées du moment à offrir | Vogue Paris
  • Pas question cependant de faire l’impasse sur ce rendez-vous incontournable de la vie catalane : à Argelès-sur-Mer, associations et mairie ont imaginé une soirée adaptée aux mesures sanitaires en vigueur. Sur la place Gambetta et sur l’esplanade Charles-Trenet, dès 21 h, une bougie sera offerte à chaque habitant, pendant qu’une cobla assurera une ambiance musicale. Chaque Argelésien pourra alors allumer sa bougie auprès de l’association Embarca’t, qui aura symboliquement apporté la flamme de la Saint-Jean, avant d’aller la déposer derrière ses fenêtres. Pour que les façades de la ville resplendissent cette nuit, perpétuant ainsi, malgré les circonstances, une tradition séculaire, tous les Argelésiens sont invités à participer à l’opération. lindependant.fr, P.-O. - Argelès-sur-Mer : une Saint-Jean à la bougie - lindependant.fr
  • Mondiale Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Mondiale Automobile Spark Plug-and-bougie de préchauffage Taille du marché 2020 Aperçu de lindustrie, des acteurs clés Analyse, nouvelles opportunités, étude de recherche complète, du paysage concurrentiel et potentiel de lindustrie 2020-2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Mondiale Spark Plug and bougie de préchauffage marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Spark Plug and bougie de préchauffage. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Spark Plug and bougie de préchauffage par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Spark Plug and bougie de préchauffage rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Spark Plug and bougie de préchauffage rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Taille du marché mondial Spark Plug and bougie de préchauffage 2020: Tendances de lindustrie, la croissance, la taille, Segmentation, Demandes futures, dernière innovation, les ventes du revenu par Prévisions régionales à 2026 – Derrière-l'Entente.com

Images d'illustration du mot « bougie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bougie »

Langue Traduction
Anglais candle
Espagnol vela
Italien candela
Allemand kerze
Portugais vela
Source : Google Translate API

Synonymes de « bougie »

Source : synonymes de bougie sur lebonsynonyme.fr

Bougie

Retour au sommaire ➦

Partager