Bosseler : définition de bosseler


Bosseler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOSSELER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Domaine des arts décoratifs.Exécuter un travail en relief sur (une pièce d'orfèvrerie, etc.). Bosseler de la vaisselle (Ac.1835-1932).
2. Déformer (quelque chose) par des bosses (cf. bossuer A) :
1. Jeanne, répondis-je avec la gravité d'un maître, je crois que, s'il s'agit de briser les assiettes, d'ébrécher les plats, de bosseler les casseroles et de défoncer les bouillottes, la créature sordide que Thérèse a placée dans la cuisine suffira à sa tâche, car il me semble entendre en ce moment dans la cuisine des bruits désastreux. A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 450.
P. métaph. (cf. Taine, Derniers Essais de critique et d'hist., 1893, p. 38 : consteller et bosseler la trame du style) :
2. Aimer les trompettes, les flûtes, Être prêt à s'évanouir Quand le son qui se répercute Bosselle l'âme de plaisir. A. de Noailles, Les Éblouissements,1907, p. 382.
P. ext. :
3. Dépouillée, sans bois, sans herbes, la montagne même est sculpture. Les pierres affleurent partout, semblables à des ossements. D'énormes vertèbres, des ischions monstrueux bossellent le sol. É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 81.
Arg. Battre (qqn). (Le) frapper sec (cf. Le Breton 1960).
B.− Emploi pronom. [Surtout en parlant d'un obj. de métal] Être déformé par des bosses. En tombant, ce plat d'étain ancien s'est bosselé (Dub.).
P. ext. :
4. ... l'hôpital change de couleur, devient rouge. Sa forme nette ne tient qu'à sa masse : sous chaque coup du 155 qui le pilonne, il se creuse, se bosselle ou s'aplatit légèrement, comme le fer rouge sous les coups du marteau. Malraux, L'Espoir,1937, p. 780.
Prononc. et Orth. : [bɔsle], (je) bosselle [bɔsεl]. Fait partie des verbes en -eler qui doublent l devant un e muet (cf. Besch. Conjug. 1961, p. 26). Étymol. et Hist. 1. 1170-1191 « déformer par des bosses » (Béroul, Tristan, éd. E. Muret & L. M. Defourques, 3626); 2. av. 1643 « travailler, modeler en bosses » (Phil. de Hurges dans Mém. de la sté hist. de Tournai, V, 183 dans Gdf. Compl.). Dér. de bosse1*; suff. -eler*. Fréq. abs. littér. : 13.

bosseler (de bocer, -ier, xiies. « former une bosse »), verbe trans.« Former des bosses ». Ces entassements de rocs gris jetés pêle-mêle, qui (...) bossellent les pentes (Taine, Notes Paris,1867, p. 251)

Bosseler : définition du Wiktionnaire

Verbe

bosseler \bɔ.s(ə.)le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bosseler)

  1. Travailler en bosse.
    • Bosseler de la vaisselle.
  2. Couvrir de bosses.
    • À l’infini, les sables ardents sont bosselés de touffes pâles, vaguement teintées d’un mélange de vert, de bleu et de gris, —les touffes de hâd arrondies, basses, compactes, hérissées de menus piquants. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, p. 22)
  3. (Pronominal) Se faire des bosses.
    • Cette écuelle s’est bosselée en tombant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bosseler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOSSELER. (Je bosselle; nous bosselons.) v. tr.
Travailler en bosse. Il ne se dit guère qu'en parlant de la vaisselle, de l'argenterie. Bosseler de la vaisselle.

SE BOSSELER signifie Se bossuer. Cette écuelle s'est bosselée en tombant. Le participe passé

BOSSELÉ, ÉE, se dit adjectivement de Certaines feuilles de plantes qui ont des saillies creuses en dessous. Les feuilles des choux sont bosselées.

Bosseler : définition du Littré (1872-1877)

BOSSELER (bo-se-lé) ; je bosselle, je bosselais, je bosselai, je bossellerai, je bossellerais, que je bosselle, que je bosselasse, bosselant, bosselé v. a.
  • 1Travailler en bosse de la vaisselle, de l'argenterie.
  • 2Déformer par des bosses. Que vous êtes maladroit ! vous avez bosselé cette cafetière d'argent.
  • 3Se bosseler, v. réfl. Être déformé par des bosses. Cette écuelle s'est bosselée en tombant.

REMARQUE

L'Académie admet que l'on peut dire bosseler pour bossuer, surtout se bosseler pour se bossuer ; et de la vaisselle toute bosselée, pour de la vaisselle toute bossuée. Des grammairiens réprouvent cette confusion de bosseler et bossuer, et demandent que les deux verbes soient tenus séparés dans le Dictionnaire de l'Académie, qui doit défendre, tant qu'elle peut, la correction du langage. Mais l'Académie est aussi la gardienne de l'usage ; et l'usage de bosseler pour bossuer est fort ancien.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tous plains de nouz [nœuds] et bocerés Fu li ars [arc] dessous et dessore [dessus], la Rose, 916.

XVIe s. Aucunes fois aussi les os se cavent et bossellent, comme l'on voit aux pots d'estain et de cuivre, Paré, XIII, 1. Tels meubles sont jettés sur le pavé indiscretement, où ils se bosselent et percent, De Serres, 882. Tableaux, tapisseries eslevées et bossées d'or et d'argent, Ronsard, 585. La nape grande et large est couverte de plas Entaillez en burin, où s'enlevoient bossées Des Dieux et des Titans les victoires passées, Ronsard, 902.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bosseler »

Étymologie de bosseler - Littré

Bosse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bosseler - Wiktionnaire

(Date à préciser) De bosse, avec le suffixe diminutif -eler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bosseler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bosseler bɔsle play_arrow

Conjugaison du verbe « bosseler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe bosseler

Évolution historique de l’usage du mot « bosseler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bosseler »

  • La Sampdoria, après les adieux d’Edgar Barreto (qui aime Vitesse), cherche autour de lui un nouveau milieu de terrain expérimenté en vue de la prochaine saison qui débutera en septembre. Un profil que la société Blucerchiata évalue sur la recommandation de Claudio Ranieri, selon ce que TMW a collecté, est celui de Fernando Tissone. Milieu de terrain avec un passé en Sampdoria (ainsi qu’en Udinese et Atalanta) et de retour de l’expérience au Portugal avec Nacional, la classe de 86 serait un succès sans frais qui pourrait être le cas pour le club ligure sans aller à bosseler le budget de la campagne d’achat. Breakingnews.fr, Marché non stop - rumeurs, négociations et historique du 2 juin
  • « Ils m’ont claqué sur la cagoule de mon ami Skylar, ont utilisé mon visage pour bosseler sa cagoule », a déclaré Phillips sur le site. « Ce n’est pas correct. » Breakingnews.fr, Des amis du Texas arrêtés violemment pour `` bavarder en public '' alors qu'ils filmaient l'arrêt de la circulation d'un ami noir
  • Iron Man, Captain America et Ant-Man ont affronté Thor dans une bataille épique. Lorsque Thor a utilisé son marteau sur le bouclier de Captain America, il a réussi à bosseler le métal indestructible. Mais cela n’a pas duré longtemps. Lorsque Thor s’est calmé et a repris connaissance, il a utilisé son marteau pour frapper la dent et restaurer le bouclier. C’était le moins que l’on puisse faire. Breakingnews.fr, 15 fois le bouclier de Captain America a été brisé

Traductions du mot « bosseler »

Langue Traduction
Portugais amassar
Anglais dent
Source : Google Translate API

Synonymes de « bosseler »

Source : synonymes de bosseler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bosseler »



mots du mois

Mots similaires