Biaiser : définition de biaiser


Biaiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BIAISER, verbe trans.

A.− Aller ou être de biais :
1. Le jet d'eau laissé libre s'élève en ligne droite; gêné, comprimé, il biaise, il gauchit. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 59.
2. Les paliers se succédaient toutes les dix marches, l'escalier hésitant, biaisant, s'y reprenant à trois fois avant de parvenir à l'étage. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 781.
Prendre une voie, une direction oblique :
3. À une heure, l'ascension fut reprise. Il fallut biaiser vers le sud-ouest et s'engager de nouveau dans des taillis assez épais. Verne, L'Ile mystérieuse,1874, p. 86.
B.− Au fig. Employer des moyens détournés, des subterfuges, user de finesse ou de ruse :
4. Quand je vis qu'il biaisait, j'attaquai de front. − Vous savez bien que je ne suis jamais allé dans le Maroc, lui dis-je. Cette apostrophe directe parut le réveiller; ... Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 35.
Biaiser avec qqc.Biaiser avec les difficultés, avec sa conscience :
5. ... on ne biaise point avec la vie. On ne trompe point l'arbre : on le fait pousser comme on le dirige. Le reste n'est que vent de paroles. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 566.
Sans biaiser. Sans gauchir, sans dévier.
PRONONC. : [bjεze] ou [bje-], (je) biaise [bjε:z]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 et Pt Lar. 1968 (cf. aussi pour les dict. hist. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1844, DG) notent [ε] ouvert pour la 1resyll. de l'inf.; Dub. et Pt Rob. [e] fermé. Warn. 1968 réserve la prononc. avec [ε] au lang. soutenu, celle avec [e] au lang. courant.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1402 « être de biais » (Cart. de Louviers, t. 2, ch. 2, 2 [Bonnin] dans Quem.); av. 1590 « disposer obliquement » (Montaigne, II, 12 [II, 365] dans Hug.); av. 1655 fig. « user de finesse pour éviter qqc. » (Cyrano de Bergerac, Préf. en tête de ses œuvres dans Ch.-L. Livet, Lex. de la lang. de Molière, Paris, Imprimerie Nationale, t. 1, 1895, p. 247). Dér. de biais*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 67.
BBG. − Guiraud (P.). Le Ch. morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, p. 100.

Biaiser : définition du Wiktionnaire

Verbe

biaiser \bje.ze\ ou \bjɛ.ze\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Aller en biais, de travers.
    • Ce chemin biaise.
    1. Disposer en biais.
      • Poches biaisées, poches disposées en biais.
  2. (Figuré) Faire quelque chose sans utiliser la méthode la plus directe, mais en s’y prenant de façon détournée, sans que son intention ne soit trop visible.
    • Il y a de certains esprits qu’il ne faut prendre qu’en biaisant. — (Molière, L’Avare, 1667)
    • D'abord, il est impossible de biaiser avec elle. Essaie et tu verras. Et c'est bien ce qu'il te faut puisque tu es un biaiseur. Oh, pour biaiser tu as réussi des coups fumants. — (Rachel Ertel, Le roman juif américain: une écriture minoritaire, Éditions Payot, 1980, p. 181)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Biaiser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIAISER. v. intr.
Être de biais, aller de biais. Ce chemin, ce mur biaise. Au figuré il signifie User de finesses, employer des moyens détournés. Je vous engage à lui parler franchement; ce n'est pas un homme avec qui il faille biaiser, aller en biaisant. Il signifie aussi Prendre quelque tempérament dans une affaire; alors il se dit en bonne part et suppose de l'adresse et de la prudence. Il est des circonstances où l'on doit savoir biaiser, où il faut aller en biaisant. Il est familier dans cette acception.

Biaiser : définition du Littré (1872-1877)

BIAISER (bi-ê-zé) v. n.
  • 1Être de biais, aller de biais, en parlant des choses. Ce mur biaise.

    Aller de biais, en parlant des personnes. S'il trouve une barrière de front, il biaise naturellement, et va à droite et à gauche, La Bruyère, 6.

  • 2 Fig. User de finesse, de subterfuge. Nous ne pouvons souffrir qu'on biaise sur les principes de la religion, Bossuet, Relat. Quand on a mal dit, on biaise, on dissimule, Bossuet, Préf. Ils biaisent sur beaucoup d'articles, ils mentent sur d'autres, Bossuet, Var. 11. Mélanchthon biaisait avec lui sur ce sujet, Bossuet, Var. 6. Il me paraît indigne de l'Assemblée de biaiser sur une question de l'importance de celle qui nous occupe, Mirabeau, Collect. t. II, p. 133.
  • 3User de tempérament, de ménagement. Il est des circonstances où l'on doit savoir biaiser.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVe s. Les mines se tournent souvent en biaisant et sont estroictes, et courts bastons y sont necessaires, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1420. Et estoient ces pieux plantés en biaisant, les pointes tournées devers nos gens, Bouciq. I, chap. 24.

XVIe s. Timagoras juroit que, pour presser ou biaiser son œil, il n'avoit jamais apperçu doubler la lumiere de la chandelle, Montaigne, II, 361. Epaminondas tira toute son armée en biaisant sur le costé gauche, Amyot, Pélop. 40. Biaizant la rondeur de ce grand univers, Belleau, t. I, f° 207, dans RAYNOUARD, Lexique. Biaisant ceste mer, cherche un port asseuré, Du Bartas, p. 233, dans RAYNOUARD, ib.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BIAISER. Ajoutez : - REM. Biaiser s'est dit, dans le XVIIe siècle, au sens de se rapprocher de. Cette pensée, dont la hardiesse biaisait à mon humeur, Cyrano de Bergerac, Hist. comique des États et empires de la lune, Paris, 1855, p. 98.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « biaiser »

Étymologie de biaiser - Littré

Biais ; provenç. biaisar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de biaiser - Wiktionnaire

Dénominal de biais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « biaiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
biaiser bjɛze play_arrow

Conjugaison du verbe « biaiser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe biaiser

Évolution historique de l’usage du mot « biaiser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « biaiser »

  • Elle ne le dit qu’à demi-mot, de peur de biaiser le débat, mais elle aussi a perdu son fils, en 2005. Un dossier qui a été classé sans suite. Depuis Catherine Bourgoin, basée à Béziers, a monté une association nationale, qui comporte des antennes aux quatre coins du pays*, pour que les victimes soient reconnues en tant que telles. ladepeche.fr, "Une victime ne peut pas être un algorithme !" - ladepeche.fr
  • « Même si le confinement va probablement biaiser les chiffres, on enregistre une baisse significative de l’accidentologie sur la circonscription de Verdun », souligne le commandant divisionnaire Lesznewski. « Il n’y a eu aucun accident mortel en 2020. » , Faits-divers - Justice | La police traque l’usage du téléphone au volant
  • Les subtiilités de la cognition. L'exploration cérébrale de notre fonctionnement cognitif révèle sa complexité et ses paradoxes. Ainsi, les illusions de la perception entraînent des erreurs que l'enfant doit apprendre à inhiber pour raisonner. Les automatismes résultant de tout apprentissage sont à la fois un avantage - ils évitent au cerveau d'explorer à chaque instant le choix des possibles -, mais aussi un frein à la créativité - ils ralentissent l'adaptation à des situations nouvelles. Quant aux émotions, elles modulent tellement notre activité cérébrale qu'elles peuvent biaiser nos jugements et nos prises de décision. , Le cerveau | larecherche.fr
  • Se pose, dès lors, la question des moyens d'action. Une fois identifiés les secteurs et chaînes de valeurs jugés stratégiques - un travail déjà amorcé par la Commission- comment les inciter à produire en Europe ? D'éventuelles subventions seraient forcément délicates sans biaiser le fonctionnement du marché. « L'idée serait plutôt de créer un cadre réglementaire qui incite à la relocalisation », précise une source au Conseil. Les Echos, Vaccins, industrie : l'Europe en quête d'autonomie stratégique | Les Echos
  • Voici, enfin, l'heure des répliques politiques. Elles se sont traduites par la montée progressive d'une colère populaire, longtemps ignorée des élites, qui s'est exprimée dans un vote populiste et dans une désagrégation des formes traditionnelles de l'expression politique. Elles se révèlent désormais aussi par un retour en force d'une régulation motivée non plus par la volonté de promouvoir l'efficacité économique au bénéfice des consommateurs, mais de plus en plus par des considérations qui viennent s'insérer et biaiser cet objectif de maximisation. Les Echos, Réguler oui, mais jusqu'où ? | Les Echos
  • Comme tous les hommes, ça vous jure tout ce qu’on veut mais, dans le fond, ça ne pense qu’à biaiser ! De Jacques Faizant / Chaud devant !

Images d'illustration du mot « biaiser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « biaiser »

Langue Traduction
Portugais enviesar
Allemand verzerren
Italien falsare
Espagnol sesgar
Anglais bias
Source : Google Translate API

Synonymes de « biaiser »

Source : synonymes de biaiser sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires