La langue française

Bedaine

Sommaire

  • Définitions du mot bedaine
  • Étymologie de « bedaine »
  • Phonétique de « bedaine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bedaine »
  • Citations contenant le mot « bedaine »
  • Traductions du mot « bedaine »
  • Synonymes de « bedaine »

Définitions du mot bedaine

Trésor de la Langue Française informatisé

BEDAINE, subst. fém.

I.− Très fam.
A.− [S'appliquant surtout à un homme, plus rarement à une femme (cf. ex. 2)] Gros ventre rebondi; p. ext., rare, ventre, panse. Remplir, farcir sa bedaine, une grosse bedaine (Ac. 1798); avoir de la bedaine; trouer, percer, transpercer la bedaine. Synon. pop. brioche :
1. fleur d'épée. − (...) Adieu, ventre de Silène! adieu, panse bouffie! adieu, bedaine gonflée! A. Dumas Père, La Tour St-Jacques-la-Boucherie,1856, IV, 6etabl., 2, p. 280.
2. L'hôtesse se glissa dans la chambre. C'était une grosse bonne femme aux seins sur la bedaine, aux joues molles, comme en suif rouge. Pourrat, Gaspard des montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 9.
3. Le Père Ebé du Théâtre des PHynances (transformé génialement par Jarry en Père Ubu) ne garde absolument du professeur H... que son aspect physique : grosse bedaine, démarche lente, un de ces visages que Guignol appelle des têtes en bois de lit, une vaste redingote et un chapeau simili-Cronstadt. Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 169.
Rare. [S'appliquant à un animal] :
4. La chienne retrouva sa route, et, malgré sa bedaine tombante, sans manger sans doute, en un jour, elle fut de retour; et elle rentra tranquillement se coucher dans son écurie. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Histoire d'un chien, 1881, p. 766.
SYNT. Petite bedaine (Hugo, Les Chansons des rues et des bois, 1865, p. 57); tout en bedaine (E. et J. de Goncourt, Journal, 1864, p. 17); devenir bedaine (Flaubert, Correspondance, 1851, p. 295); à bedaine que veux-tu (J. Richepin, Les Blasphèmes, 1884, p. 254).
B.− [P. anal. de forme; s'appliquant à un inanimé] Les ventres énormes des cuves et les bedaines plus rondelettes des tonneaux (Theuriet, Le Mariage de Gérard,1875, p. 194);(les) bedaines renflées d'antiques maisons (Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2epart., 5, p. 146):
5. La vieille Gigogne éternelle [la Nature] Sur sa bedaine maternelle N'a pas encor croisé ses bras ... J. Richepin, Les Blasphèmes,1884, p. 32.
II.− Emplois techn., vx
A.− Vase à grande panse.
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Laborde 1872, Bach.-Dez. 1882, Guérin 1892, DG, Lar. 20e.
B.− ARTILL. Gros boulet qu'on lançait avec des canons. Bedaine à anse (Laborde1872, Bach.-Dez. 1882).
PRONONC. ET ORTH. : [bədεn]. Pour Fér. 1768 ,,le 1ere ne se prononce presque pas. Bedène ou bdène``. Cf. aussi Warn. 1968 qui note [ə] muet entre parenthèses. Lar. 19erappelle : ,,On disait aussi bédanne et besdaine`` (cf. aussi Nouv. Lar. ill.).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1400 « vase à grande panse » (Comptes roy. ap. Laborde, Emaux, p. 162 dans Gdf. : Deux besdaines [sic : cf. errata du 1ervol. dans t. 8, p. 351] d'arain pour servir a porter l'eaue des bains de madame la duchesse de Tourraine) − xves. dans Gdf.; répertorié dans Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Guérin; noté ,,vieux`` dans Lar. 20e; 2. xives. « gros ventre » (Coquill., Droits nouveaux dans Littré : Quant il [son pourpoint] lui couvroit la boudaine, Quelque philosophe ou artiste L'eust plainement pris pour la guaine Ou le fourreau d'un organiste); 3. 1552 « gros boulet de pierre » (Rabelais, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, chap. 40 : C'estoit un engin mirificque faict de telle ordonnance que des gros couillarts qui par rancs estoient au tour, il iectoit bedaines et quarreaux empenez d'assier), qualifié de ,,vieux mot`` dans Trév. 1752. Prob. altération de l'a.fr. boutine, boudine « nombril », fin xiies. (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, 251, 1 dans T.-L.); d'où « ventre, bedaine », fin xiiies. (Chevalier Cygne, éd. de Reiffenberg, 18628 dans Gdf.); boudine, boutine appartient à la famille de mots expressifs, dér. de la racine onomatopéique *bod- désignant qqc. de boursouflé, d'enflé (FEW, REW3) v. bedon, boudin. − L'hyp. de boudine, réfection de boudaine « panse », cf. prov. boudeno « id. », d'un gall.-rom. *boddèna sans doute gaul. (EWFS2) est rejetée par Brüch dans Z. fr. Spr. Lit., t. 49, pp. 303-304, la finale étant douteuse et le prov. étant lui-même empr. au fr.; l'hyp. de Bruch, loc. cit., selon laquelle boutine, boudine serait issu du gallo-rom. *buttina < gaul. *butta (corresp. au kymr. both « partie du bouclier qui fait saillie » v. Thurneysen, Keltoromanisches, 1884, p. 47) avec le suff. de *pectorina (fréq. pour désigner les parties du corps : narine, babine, poitrine) n'explique pas les formes en -d-.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 54.
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, pp. 303-304. − Lammens 1890, pp. 47-48.

bedaine, -

Wiktionnaire

Nom commun

bedaine \bə.dɛn\ féminin

  1. (Familier) Panse, gros ventre.
    • Tacherot s’esclaffa, sa bedaine tressautant d’aise, les paupières plissées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 13)
    • Ce qui me blesse les yeux, quant à moi, vocifère Coselli, ce qui me blesse les yeux, c'est votre louche nombril, votre ombilic obscène, la peau de tambour moisie de votre bedaine, votre exhibitionnisme sénile, Géronte de la galonnaille, Ratapoil de fête nationale, bubon du chancre militaire. — (Pierre Molaine, Les orgues de l'enfer, Éditions Corréa, 1950, Éditions Atramenta, 2014, p.94)
    • J’ai perdu mes bajoues, j’ai perdu ma bedaine,
      Et, ce, d’une façon si nette, si soudaine,
      Qu’on me suppose un mal qui ne pardonne pas,
      Qui se rit d’Esculape et le laisse baba.
      — (Georges Brassens, Le Bulletin de santé, in Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966)
    • Y’a du moelleux dans leurs mouvements et ils se tiennent debout avec les jambes écartées, comme les gens qui possèdent une bedaine et qui en sont fiers. — (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, chap. 11)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BEDAINE. n. f.
Panse, gros ventre. Une grosse bedaine. Il est familier.

Littré (1872-1877)

BEDAINE (be-dè-n') s. f.
  • Gros ventre, dans le parler familier. Quand j'aurai fait le brave et qu'un fer pour ma peine M'aura d'un vilain coup transpercé la bedaine, Molière, Sganar. 17. Veux-tu peindre le bon Silène Riant de voir sa tasse pleine D'un vin délicieux et frais ? Je t'offre en ces lieux ma bedaine Et d'un front serein tous les traits, Lafare, Ode 7.

HISTORIQUE

XIVe s. Deux besdaines d'airain pour servir à porter l'eaue des bains de madame la duchesse de Tourraine, De Laborde, Émaux, p. 162.

XVe s. Une bedanne d'or, couvert, et à une demie poingnie et au dessus ung bouton garni ront, De Laborde, ib. Quant il [son pourpoint] lui couvroit la boudaine, Quelque philosophe ou artiste L'eust plainement pris pour la guaine Ou le fourreau d'un organiste, Coquillart, Droits nouveaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bedaine »

Wallon bodène. Origine incertaine. La forme boudaine paraît le rapprocher de l'ancien français boudin, boudine, qui veut dire nombril. D'autre part, bedaine signifiant un vase à grande panse, et bedaine à anse désignant certains projectiles qu'on lançait, au XVe siècle, avec des canons, (voy. Laborde) font songer à bedon, tambour. C'est à bedon (voy. ce mot) que Diez rattache bedaine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Dérivé en -aine de l’ancien français boude (« nombril »)[1], boudie (« ventre ») ou altération de l’ancien français boudine ou boutine (« nombril »)[2][3] ; boudaine, « gros ventre » ; (Début du XVe siècle) besdaine, « vase à grande panse » ; (1552) bedaine, « gros boulet ». → voir bedon et boudin.
D’autres[4][5][6] dérivent bedaine de l’arabe بطن, batn (« ventre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bedaine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bedaine bœdɛn

Évolution historique de l’usage du mot « bedaine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bedaine »

  • Les grosses bedaines accompagnent les maigres cerveaux ; et si des mets succulents enrichissent le corps, ils ruinent l'intelligence. De William Shakespeare / Peines d’amour perdues
  • Toutefois, en revisionnant la séquence d’une quinzaine de minutes, il est toujours stupéfiant de remarquer que, non seulement certains patineurs des Flyers sont en bedaine, mais que l’un d’eux s’amène sur la glace en... gougounes. Le Journal de Montréal, En bedaine et en gougounes | Le Journal de Montréal
  • Vous n’en pouvez plus de votre bedaine ? Vous aimeriez bien redessiner votre silhouette ? Voici 4 conseils pour dire adieu à votre brioche. Des conseils qui ne se limitent pas à la pratique intensive des abdos ! ladepeche.fr, Comment perdre vos poignées d’amour ? - ladepeche.fr
  • Cette pépite, c’est Misso : un petit traiteur coréen sur lequel on a le bonheur de tomber au détour d’une balade dans le charmant quartier de la Butte-aux-Cailles. Dans le coin, Misso a déjà fait sa réputation, et à en voir les sourires des clients défiler, cheffe LEE ne fait que des ravis. C’est avec ce même sourire qu’elle nous accueille aux côtés de son mari, dans sa petite boutique où les marmites chauffent et les odeurs de viande se mélangent parfaitement avec celles des légumes assaisonnés. Que du bonheur pour nos narines qui narguent déjà notre bedaine en famine. Le Bonbon, Pépite : on a déniché le meilleur Bibimbap de la Butte-aux-Cailles
  • Laurence Jalbert se souvient de ces moments. Elle rappelle que Geneviève était sur le point d’accoucher. Sa guitare était tellement haute sur sa «bedaine» qu’elle cachait la moitié de son visage. Le Journal de Montréal, Une amitié marquante entre Geneviève Jodoin et Laurence Jalbert | JDM
  • Puis la vague s’est rapprochée. Elle a submergé l’Italie. Toujours peinards, on a pris une gorgée de notre verre. Pauvres Italiens. Ça va pas ben. On n’a pas pensé revenir sur notre serviette. On a continué à se faire tremper la bedaine. Le sauveteur ne nous a pas demandé de reculer. Il est même parti en vacances. Tellement tout était sous contrôle. Faut dire que personne ne s’alarmait. Pas plus lui que le monde autour. Même que notre voisin, l’Américain, est allé jouer dans le plus creux. EVERYTHING IS FINE. Tant que le toupet tient. La Presse, Entre deux vagues
  • Te mettre en bedaine et en gougounes et marcher comme s’il n’y avait pas de lendemain dans ton camping favori, tu le peux.  , Tout ce qui rouvre au Québec dès aujourd'hui, 22 juin 2020 - Narcity
  • Je n’ai pas aimé être enceinte. Et ça va au-delà des raisons classiques ou du fait qu'en étant enceinte, on constate rapidement que tout le monde s'accorde un droit de regard sur les bedaines abritant un être humain. , Je n'ai pas aimé ma grossesse | TPL Moms

Traductions du mot « bedaine »

Langue Traduction
Anglais belly
Espagnol barriga
Italien pancia
Allemand bauch
Portugais barriga
Source : Google Translate API

Synonymes de « bedaine »

Source : synonymes de bedaine sur lebonsynonyme.fr
Partager