La langue française

Bécasse

Sommaire

  • Définitions du mot bécasse
  • Étymologie de « bécasse »
  • Phonétique de « bécasse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bécasse »
  • Citations contenant le mot « bécasse »
  • Traductions du mot « bécasse »

Définitions du mot bécasse

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉCASSE, subst. fém.

A.−
1. Oiseau migrateur de la famille des échassiers, caractérisé par son long bec, d'une taille comparable à celle de la perdrix, et constituant un gibier estimé. Chasser la bécasse; un salmis de bécasses; le passage, la passée [des bécasses] (Rob.); la passe aux bécasses :
1. La bécasse est un oiseau de crépuscule. La pleine lumière, le jour éclatant, ivresse du monde, l'importune et la blesse. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 203.
SYNT. (désignant divers oiseaux à long bec). Bécasse de mer. Nom vulgaire de l'huîtrier et du courlis (Littré, Lar. 19e, Lar. 20e). Bécasse huppée (Guérin 1892). Bécasse d'arbre, bécasse perchante. ,,Nom vulgaire de la huppe`` (DG).
Loc. fig. Brider la bécasse. ,,La prendre dans un lacs`` (Lar. Lang. fr.) ; au fig. ,,engager adroitement quelqu'un de telle sorte, qu'il ne puisse plus s'en dédire; l'attraper, le tromper``(Ac. 1835, 1878). ,,La bécasse est bridée`` (Ac.1835, 1878).Aile de perdrix et cuisse de bécasse. ,,Se dit pour exprimer que ce sont les meilleurs morceaux de ces oiseaux`` (Besch. 1845). Tendre le sac aux bécasses. ,,Tendre un piège, attraper, séduire`` (Besch. 1845). Sourd comme une bécasse. ,,Excessivement sourd`` (Lar. 19e, Lar. 20e).
2. HÉRALD. ,,Oiseau de passage, que l'on rencontre en quelques armoiries et que l'on distingue à son long bec`` (Grandm. 1852).
3. Au fig., fam. Femme stupide ou d'aspect ridicule. Grande, petite bécasse. Synon. dinde, oie :
2. Une élection académique ne produisait aucun effet sur Charles ni « monsieur Chantepie », alors qu'elle met en rumeur, à Paris, une cinquantaine de perruches, de perroquets, de merles et de bécasses, et qu'elle ébouriffe leur volière. L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 253.
Emploi adj. Cf. Rob. Suppl. 1970 :
3. On n'est pas plus grue, plus bécasse que cette femme de talent. Elle jabote d'une manière imbécile sur un tas de choses, qu'elle connaît par ouï-dire, dans un parlage coupé, à tout moment, de petits gloussements mélancoliques... E. et J. de Goncourt, Journal,1872, p. 906.
Rem. On rencontre dans la docum. bécasserie, subst. fém., néol. d'aut. Niaiserie, imbécillité. La bécasserie de la chère femme (E. et J. de Goncourt, Journal, 1874, p. 1002).
B.− [P. anal. de forme]
1. ,,Nom vulgaire des poissons des genres centrisque, scombrésoce et espadon, à cause du prolongement de leur bouche en forme de bec de bécasse`` (Lar. 19e). Bécasse de mer. ,,Nom vulgaire de la bécune`` (Lar. 19e). ,,Nom marchand de diverses coquilles, prolongées à leur base en un long canal offrant une ressemblance grossière avec la tête d'une bécasse; telles sont la tête de bécasse, la bécasse à ramage, la bécasse généreuse et la bécasse à courte-épine`` (Besch. 1845). quelques bécasses épineuses, assez bien conservées, que nous ajoutâmes à la collection de nos coquilles. (Voyage de La Pérouse,t. 2, 1797, p. 336).,,Le lepte bécasse, espèce du genre lepte, insectes diptères`` (Littré).
2. TECHNOL. ,,Outil dont les vanniers font usage pour enverger les vans et les hottes`` (Chesn. 1857). ,,Sonde de fer, au moyen de laquelle on mesure la descente de la charge dans les hauts fourneaux`` (Lar. 19e).
PRONONC. ET ORTH. : [bekas]. Pour Fér. 1768 ce mot ,,et ses composés doivent s'écrire avec deux cc, mais on n'en prononce qu'un``. Ac. Compl. 1842 enregistre encore la vieille forme béquasse.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) Fin xiie-début xiiies. ornith. « oiseau migrateur » (Lambert Le Tort, A. de Bernay, Alexandre, éd. H. Michelant, p. 293, 5, Stuttgart, 1846 : Bleu sont et piés ont vert et bies comme bécasse, Et creste comme cols); 1575 la bécasse est bridée « le tour est joué » (Brantôme, Couronnels françois − V, 348 − dans Hug.); av. 1510 beccasse terme d'injure de femme (Coquillart, Enqueste d'entre la Simple et la Rusée, éd. Ch. d'Héricault, Paris, 1857, t. 2, p. 117 : Guillemette Porte cuirache, Ragonde Michelon beccasse, Regnauldine la Rondelette); av. 1696 fam. « personne crédule, peu intelligente » (Mmede Sévigné dans Lar. 19e: Madame de Nesle est accouchée d'un fils; je ne sais si cette bécasse en est bien aise); b) 1606 p. ext. Becasse de mer « pie de mer » (Nicot); c) 1611 p. anal. ichtyol. beccasse de mer (Cotgr.); 1752 conchyologie (Trév.); 2. 1680 technol. (vannerie) (Rich.); 1806 métall. (Lelivec, Statistique ... du dépt de Mont-Blanc in J. des mines, no120, p. 441 dans Quem.). Dér. de bec* (la bécasse ayant un long bec); suff. -asse*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 133.
BBG. − Kemna 1901, p. 119.

bécasse -

Wiktionnaire

Nom commun

bécasse \be.kas\ féminin

  1. (Ornithologie) Petit échassier migrateur qui a le bec fort long, du genre Scolopax.
    • Quelquefois en plein hiver ou bien aux premières brumes, un matin, un oiseau plus rare s’envolait à l’endroit du bois le plus abandonné avec un battement d’ailes inconnu, très-bruyant et un peu gauche, quoique rapide. C’était une bécasse arrivée la nuit ; elle montait en battant les branches et se glissait entre les rameaux des grands arbres nus ; à peine apparaissait-elle une seconde, de manière à montrer son long bec droit. Puis on n’en rencontrait plus que l’année suivante, à la même époque, au même lieu, à ce point qu’il semblait que c’était le même émigrant qui revenait. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 50)
    • Une bécasse, c’est chère de prince ; et c’était pour se la réserver que les chasseurs avaient obtenu l’arrêté de prohibition ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Ornithologie) (Sens restreint) Synonyme de bécasse des bois.
  3. (Figuré) (Familier) Femme sans esprit.
    • C’est une bécasse, elle répète tout ce qu’elle entend sans réfléchir.
    • Eh, demandez-le lui donc, à cette bécase, elle jure ses grands dieux qu’elle n’en sait rien. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 144)
    • Il n’y a pas écrit « bécasse » ici. — (Maïté, dans les publicités pour la lessive Bonux)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÉCASSE. n. f.
Oiseau de passage de l'ordre des Échassiers, qui a le bec fort long. Tuer une bécasse. Faire un salmis de bécasses. Bécasses rôties. Pâté de bécasses. Fig. et fam., C'est une bécasse, C'est une femme sans esprit.

Littré (1872-1877)

BÉCASSE (bé-ka-s') s. f.
  • 1Nom d'un oiseau de passage, marqueté de gris, qui a le bec fort long, et qui fréquente les bois et les marais ; le temps de son passage est l'hiver.

    Familièrement. La mère des Mailly, que son long nez faisait appeler la bécasse, ne bougeait de chez mon père pendant sa vie, Saint-Simon, 150, 184.

    Fig. Brider la bécasse, attraper, tromper quelqu'un. Ma foi, monsieur, la bécasse est bridée, et vous avez cru faire un jeu qui demeure une vérité, Molière, l'Amour méd. III, 9. Par ce qui s'était passé dans le cabinet du roi, du chancelier et de M. le duc d'Orléans immédiatement, la bécasse fut bridée à son égard [à l'égard du duc d'Orléans], Saint-Simon, 405, 57.

    Fig. et populairement. C'est une bécasse, se dit d'une femme sans esprit.

  • 2Bécasse d'arbre ou perchante, nom vulgaire de la huppe

    Bécasse de mer, nom vulgaire de l'huîtrier et du courlis.

  • 3Nom vulgaire de divers poissons.
  • 4Bécasse, instrument des vanniers pour enverger leurs ouvrages de clôture.

    Sorte de balance ou de jauge pour peser ou mesurer la mine de fer.

  • 5 Terme de blason. Oiseau qui se distingue à son long bec.

REMARQUE

La locution brider la bécasse provient d'une chasse qu'on fait aux bécasses avec des lacets et des collets qu'on tend et où les bécasses se brident elles-mêmes et se prennent.

HISTORIQUE

XVIe s. Perdrix, becasses, allouettes, francolins, pluviers, Paré, III, p. 705. Ceste becquasse n'est pas assez rostye, Palsgrave, p. 694.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BÉCASSE. Ajoutez :
6Le lepte bécasse, espèce du genre lepte, insectes diptères.
7 Fig. Une bécasse, une femme sotte.

HISTORIQUE

Ajoutez : XIIe s. Se or l'en lait mener, ne se prise une escace [échasse], Muet [meut, se meut, se met en mouvement] et si priès le tient, com li faus [le faucon] le [la] biecace, li Roman d'Alixandre, édit. MICHELANT, p. 171.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BECASSE, s. f. scolopax, (Hist. nat. Ornith.) oiseau qui est moins gros que la perdrix. Toute sa partie supérieure est bigarrée de trois couleurs, qui sont le roux, le noir & le cendré. Depuis le bec jusqu’au milieu de la tête, les plumes sont presque toutes de couleur rousse mêlée de noir ; la poitrine & le ventre sont de couleur cendrée, & il y a des lignes transversales d’un brun obscur ; le dessous de la queue est un peu jaune ; le menton est de couleur blanchâtre mêlée de jaune : il y a une ligne noire depuis les yeux jusqu’au bec : le derriere de la tête est presqu’entierement noir, avec deux ou trois bandes transversales de couleur de terre cuite. Il y a vingt-trois grandes plumes dans les ailes, elles sont noires, & ont des taches transversales de couleur rousse ; les petites plumes qui sont sous les ailes, ont des bandes transversales de deux couleurs, qui sont le cendré & le roux. La queue a environ trois pouces trois lignes de longueur, elle est composée de douze plumes, dont les pointes sont blanches sur la face inférieure, & de couleur cendrée sur la face supérieure ; les bords semblent avoir des entailles ou des dents de couleur rousse, le reste est noir.

Le bec a trois pouces de longueur ; il est d’un brun obscur à son extrémité, mais auprés de la tête cette couleur est moins foncée, & tire sur la couleur de chair ; la partie supérieure du bec est un peu plus longue que la partie inférieure ; la langue est tendineuse ; le palais est tuberculeux ; les oreilles sont grandes & bien ouvertes, les yeux sont placés plus haut, & plus en arriere que dans les autres oiseaux ; c’est pourquoi la becasse ne les blesse pas lorsqu’elle fouille dans la terre avec son bec : les jambes, les pattes, les doigts sont d’un brun pâle, les ongles sont noirs ; le doigt de derriere est fort court, & son ongle est le plus petit de tous.

Au printems cet oiseau quitte notre pays : mais il s’accouple auparavant. Le mâle & la femelle se suivent par tout : ils vivent dans les forêts humides, le long des petits ruisseaux & des haies. On dit que dans les jours nébuleux, ils ne cessent d’aller & de venir en volant : leurs œufs sont longs, de couleur rougeâtre, pâles & bigarrés d’ondes & de taches bien foncées.

La femelle est un peu plus grande, & pese plus que le mâle, & sa couleur est plus foncée. Ils ont environ treize pouces de longueur depuis la pointe du bec, jusqu’à l’extrémité de la queue ; l’envergure est de deux piés : la chair de la bécasse est excellente, la cuisse est le meilleur morceau. Willughby, Ornithologie. Voyez Oiseau. (I)

* On prend les bécasses à la pentiere ; si vous avez des bois taillis, & proche de-là une haute futaie, coupez-en quelques arbres dans le milieu ; faites-y une clairiere ou passée de sept à huit toises ; & fermez votre passée par la pentiere, comme vous la voyez dans la figure de nos planches de chasse. Ebranchez deux arbres AB ; ajoûtez-y deux perches C D, C D ; ayez des boucles de verre, comme elles sont n° 3. ces boucles serviront à suspendre votre filet aux lieux D, D ; attachez les extrémités EE de votre filet, aux piés des arbres A, B, par deux cordes lâches ; liez des cordes F, F, les deux autres extrémités G, G ; faites passer ces cordes dans vos boucles de verre ; qu’elles se rendent l’une & l’autre en un même lieu R, à sept ou huit toises de la pentiere ; faites-là une loge, avec cinq ou six branches d’arbres ; que cette loge soit ouverte vers le filet. Quand une bécasse se viendra jetter dans la pentiere, le chasseur caché lâchera les extrémités R des cordes ; alors le filet tombera, & la bécasse n’aura pas le tems de s’en debarrasser. Les bécasses ne volent presque jamais de jour ; elles restent dans les bois, pour n’en sortir que le soir à l’approche de la nuit.

On peut aussi les prendre aux lacets dans les bois, ou le long des ruisseaux ; ces lacets n’ont rien de particulier.

Les bécasses se mangent roties, sans être vuidées : quand on en veut faire un ragoût, on ne les laisse cuire à la broche qu’à moitié ; on les dépece ; on les met dans une casserole avec du vin, des capres, des champignons, du sel & du poivre, & on les laisse bouillir jusqu’à ce que la cuisson soit achevée. Le salmi se fait presque de la même maniere ; on ajoûte seulement des trufes & des anchois, & on lie la sausse avec le foie & les entrailles de la bécasse.

La bécasse considérée comme aliment, passe pour être nourrissante, restaurante & fortifiante : mais elle ne se digere pas si aisément que les oiseaux dont la chair est blanche ; ses sels sont fort exaltés par son exercice continuel, ce qui fait que sa chair fait du bien à ceux qui regorgent d’acides. Ses cendres passent pour lithontriptiques. La bécassine se digere moins bien, elle a au reste les mêmes propriétés que la précédente. Voyez Bécassine. (N)

Bécasse de mer, hæmatopus, (Hist. nat. Ornith.) oiseau de la grosseur de la pie ou de la corneille ; cette ressemblance de grosseur jointe à celle des couleurs, a fait donner à cet oiseau le nom de pie de mer. Il pese dix-huit onces, il a dix-huit pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrémité de la queue ou des pattes.

Le bec est droit, long de trois pouces, applati sur les côtés, terminé en pointe, & de couleur rouge : dans une autre bécasse de mer, qui étoit peut-être plus jeune que celle qui a servi à cette description, le bec étoit noirâtre depuis la pointe jusqu’au milieu de sa longueur. La partie supérieure du bec est un peu plus longue que l’inférieure ; l’iris des yeux & les tarses des paupieres sont d’un beau rouge ; dans un autre ils étoient de couleur de noisette : les piés sont rouges, cet oiseau n’a point de doigts de derriere, & le doigt extérieur tient au doigt du milieu par une membrane. On a vû des oiseaux de cette espece, qui avoient les pattes d’un brun pâle, peut-être étoient-ils jeunes. Les ongles sont noirs, de même que la tête, le cou, la gorge, jusqu’au milieu de la poitrine, & le dos. Le reste de la poitrine, le ventre & le croupion sont blancs. Il y avoit dans une autre bécasse de mer, une grande tache blanche sous le menton, & une autre petite sous les yeux : la queue est en partie noire & en partie blanche : la premiere des grandes plumes de l’aile est noire, à l’exception du bord intérieur qui est blanc : dans les autres plumes, l’espace qu’occupe le blanc, augmente de plus en plus jusqu’à la vingtieme qui est entierement blanche, de même que les trois suivantes ; mais depuis la vingt-troisieme, la couleur noire reparoît sur les plumes qui suivent. Les petites plumes de l’aile qui recouvrent les grandes du milieu, sont blanches, ce qui forme un trait blanc transversal sur l’aile.

On trouve dans l’estomac de la bécasse de mer des patelles entieres, ce qui prouve qu’elle fait sa principale nourriture de ce coquillage. On voit fréquemment cet oiseau sur les côtes occidentales de l’Angleterre ; sa chair est noire & dure. Willughby, Ornit. Voyez Oiseau. (I)

Bécasse, scolopax, (Hist. nat. Ichthiolog.) poisson de mer. Il a été ainsi nommé, parce que son bec est long comme celui de l’oiseau appellé bécasse. On lui a aussi donné le nom d’éléphant, par une comparaison plus éloignée que l’on a faite du bec de ce poisson avec la trompe de l’éléphant. Ce poisson a le corps rond, de couleur rouge, couvert d’écailles rondes : il y a auprès de la queue un grand aiguillon garni de dents comme une scie, du côté de la queue qui est menue. Ce poisson est petit. Rondelet. Voyez Poisson & Becune. (I)

Bécasse, est un instrument dont les Vanniers se servent pour renverger leurs ouvrages de clôture. Voyez Renverger. Cet outil n’est autre chose qu’une verge de fer courbée en arc de cercle, dont le bout seroit un peu prolongé en ligne droite : l’autre bout sert de tige à la partie coudée, & se termine par une queue qui s’emmanche dans un morceau de bois. Voyez la Planche du Vannier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bécasse »

(XIIe siècle) Mot dérivé de bec avec le suffixe -asse [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, bécache ; de bec (voy. ce mot), et bas-latin, accia, ancien français, acée ou assée, nom de la bécasse. Accia ou acia est une forme du bas-latin qui se retrouve dans hache (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bécasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bécasse bekas

Évolution historique de l’usage du mot « bécasse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bécasse »

  • Il faut que chaque mot qui tombe soit le fruit bien mûr de la succulence intérieure, la goutte qui glisse du bec de la bécasse à point. Léon-Paul Fargue, Sous la lampe, Gallimard
  • Il aurait trop aimé la bonne chère, la chair tout court et la chasse, en particulier à la bécasse. Même après avoir démissionné, il attirait encore un peu trop l’attention. Le 13 juillet 1757, il était arrêté, jugé deux semaines plus tard et condamné au bûcher : les habitants de Ludres avaient témoigné contre lui, l’accusant de divers crimes. , Insolite | Savez-vous pourquoi les habitants de Ludres étaient des « rôtisseurs » ?
  • Cette rencontre, Laurence Boccolini a pu la faire grâce à un concours organisé par RTL qui permettait à une fan d'interviewer le chanteur. Un article avait retracé ce que l'animatrice a vécu. Voilà ce qu'elle avait confié : "La seule chose qui m'intéresse est d'approcher mon idole. Un dimanche d'hiver, affublée d'un blouson, de deux chemises d'homme superposées, petites lunettes à la Lennon sur le nez, je débarque avec cinq heures d'avance rue Bayard à RTL, un nounours en peluche bleu dans les bras. Il va enfin savoir que, parmi toutes les fans, c'est moi qui le connais le mieux, et qui l'aime le plus ! Aujourd'hui, je réalise que j'étais le stéréotype même de tout ce qui m'insupporte. Une vraie bécasse". Non Stop People, Laurence Boccolini fan d'Elton John : elle partage un drôle de souvenir | Non Stop People
  • La bécasse, c’est un oiseau mythique et tout un langage qui tourne autour : pairon de bécasse, bécasse chirurgienne, mordorée, etc., autant d’expressions qui sont dédiées à ce gibier emblématique. Chasse Passion, Connaissez-vous la bécasse brévirostre ? - Chasse Passion
  • Affectionnant les eaux tempérées, le rouget barbet est présent en quantité en Méditerranée et fait partie des poissons les plus valorisés dans les spécialités de la cuisine du Sud. Il est parfois appelé, au moins par les amateurs éclairés, la bécasse de la mer. En effet, comme ce petit gibier à plumes aussi rare que prisé, on ne le vide pas avant cuisson, tout au moins pour ce qui concerne les spécimens de petite taille. Ses entrailles (en particulier le foie), qui ne sont pas amères et ont un goût assez puissant et iodé, sont utilisées pour élaborer une pommade que l'on tartine sur des toasts grillés servis en accompagnement du plat. Le Point, Accords mets & vins : les rougets à la provençale - Le Point
  • La libération est intervenue environ un mois après que le couple a commencé à déclencher des rumeurs d’amour. Les fans ont commencé à spéculer sur les célébrités après que G-Eazy et Benson aient été photographiés en train de traîner en mai. Depuis lors, les deux ont été repérés se tenant la main et partageant une bécasse. Benson l’a même amené au mariage de sa sœur. News 24, G-Eazy vient de sortir une autre chanson avec Ashley Benson au milieu de rumeurs d'amour - News 24
  • La Fédération Départementale des Chasseurs des Côtes d’Armor vient de battre un joli record ! En effet, les techniciens cynégétiques qui la composent viennent de réaliser une année exceptionnelle dans le cadre de la reprise de bécasse pour les baguer. Chasse Passion, Côtes d'Armor : une année record de baguage de bécasse - Chasse Passion
  • Anonyme 22366 et la véritable bécasse ne prendront jamais feu eux,car ce ne sont pas des poids lourds..de la pensée s'entend... lindependant.fr, Camion en feu sur l'A9 à Sigean : retour à la normale dans les deux sens ce samedi matin - lindependant.fr

Traductions du mot « bécasse »

Langue Traduction
Anglais woodcock
Espagnol tonta
Italien beccaccia
Allemand schnepfe
Portugais galinhola
Source : Google Translate API
Partager