La langue française

Bancal, bancale

Définitions du mot « bancal, bancale »

Trésor de la Langue Française informatisé

BANCAL, ALE, ALS, adj. et subst.

I.− Adj. et subst.
A.− [En parlant d'une pers., d'un animal] Qui a une jambe ou les jambes tortues :
1. L'instituteur n'avait pas d'accent, mais il n'avait pas de voix. Je ne l'ai jamais vu qu'essoufflé, enroué. Toujours bancal aussi, toujours boiteux, toujours gaucher. Giraudoux, Simon le Pathétique,1926, p. 13.
Emploi subst. [En parlant d'une pers. seulement] :
2. Extraordinaire cortège! de bancroches, de bancals, mutilés, vineux de sang, qui gémissaient au long des chemins. J. de La Varende, Nez-de-cuir, gentilhomme d'amour,1936, p. 14.
[En parlant des jambes d'une pers.] Tortu :
3. ... sa grosse tête triangulaire au crâne aplati, ses jambes bancales, son torse à bedon, sa peau noire inspiraient la plus vive répulsion au ministre; ... A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 17.
B.− P. anal. [En parlant d'un meuble, d'un bâtiment, des jambages de lettres, etc.] Qui a des pieds de longueur inégale, qui présente une hauteur inégale. Chaise bancale, fauteuil bancal, maison bancale :
4. La salle était absolument déserte. Des mouches grésillaient dans l'air. Dans une cage jaune posée sur le comptoir bancal, un perroquet, toutes plumes retombées, était affaissé sur son perchoir. Camus, La Peste,1947, p. 1333.
C.− Au fig. Qui n'est pas établi sur des bases solides, qui est mal équilibré, qui manque de rigueur. Budget bancal, paix bancale, raisonnement bancal :
5. Les pensées trompent et mentent; notre adversaire a toujours raison sur quelque point. Quel raisonnement n'est bancal? Mauriac, Journal 2,1937, p. 176.
Spéc., arg. Qui n'est pas en situation régulière vis-à-vis de la loi, qui présente un caractère illicite. Maison bancale. Maison de jeu clandestine (L. Larchey, Dict. hist. d'arg., Nouv. Suppl., 1889).
Subst. La bancale était pleine de Grecs! (France1907).
II.− Subst. masc. Sabre de cavalerie recourbé :
6. Ils [les deux soldats] arpentèrent successivement, (...) les chaussées de l'une et de l'autre [la Ville Haute et la Ville Basse], les faubourgs bêtement bourgeois de la seconde et les carrefours pittoresques de la première, frôlèrent alternativement, de leurs coudes et de leurs bancals, des devantures baissées de confiseries modernes et des bicoques sapées par l'âge, (...). Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2mepartie, 5, p. 153.
7. ... lorsque le hussard prit congé et qu'il sentit trembler la main d'Hélène dans la sienne, il murmura son prénom, puis s'échappa aussitôt en trébuchant dans son bancal. Aymé, La Jument verte,1933, p. 129.
PRONONC. ET ORTH. : [bɑ ̃kal]. Ortho-vert 1966, p. 105, précise des bancals.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1426 subst. « pièce d'étoffe servant à recouvrir un banc » (R. des Stés sav. des départements, t. 6, p. 135 : .ii. bancs, .i. bancal rouge peu naillant armoyé des armes de Beauffort), attest. isolée; 2. a) 1747 adj. et subst. fam. « (d'une pers.) qui a les jambes tordues » (Caylus, Œuvres badines, p. 17 − Guillaume − : l'autre [de ces demoiselles] qui étoit bancale, ... Oh, dam!, dit la bancale), usité en parlant d'une femme tandis qu'on emploie bancroche à propos d'un homme jusqu'à la fin du xviiies. (Ac. 1762-1798); b) p. ext. 1831 adj. « (d'un objet) mal équilibré » (Lamartine, Correspondance, p. 227 : j'envoie ce matin à Ladvocat pour le livre bancal une grande Harmonie); 1833 « (d'un objet muni de pieds) » (T. Gautier, Albertus, p. 127); 3. p. anal. 1819 arg. milit. « sabre à lame courbe » (Le Farceur du Régiment, 21 dans R. Dagneaud, Les Eléments pop. dans le lex. de La Comédie Humaine d'H. de Balzac, Quimper, 1954, p. 101). 1 empr. à l'a. prov. bancal « id. », 1240-50 (Roman de Flamenca, 381 dans Levy (E.) Prov. : Entretan fai ben adobar La vila et encortinar De bancals e de bels tapitz, De bels palis, de bels samitz); à rapprocher du lat. médiév. bancalis « id. », 507-877 (Capitularia reg. franc., 32, 42 dans Mittellat. W. s.v., 1335, 11); 2 dér. de banc*, étymol. 1; suff. -al*, les pieds d'un banc étant souvent faits selon des tracés divergents.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 65.
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 296. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 28. − Sain. Lang. par. 1920, p. 138.

Wiktionnaire

Adjectif

bancal \bɑ̃.kal\

  1. Qui a une jambe ou les jambes tordues, en parlant d'une personne ou d'un animal.
  2. Qui n'est pas d’aplomb, en parlant d'un objet.
    • Le directeur de création est comme un ébéniste à qui son client ordonnerait de fabriquer une table bancale sous prétexte que c’est lui qui la paie. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 232.)
    • Sur le trottoir, devant l’école primaire, tous les après-midi, un groupe de six à huit femmes installait un stand de petites tables bancales. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 315)
  3. Boiteux, tordu.
    • Il était le premier à rire de sa jambe bancale.
    • Imaginez un horrible petit avorton, si petit que c’en était ridicule ; avec cela disgracieux, sale, mal peigné, mal vêtu, sentant le ruisseau, et, pour que rien ne lui manquât, affreusement bancal. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 57)
  4. (Par extension) Qui manque de clarté, de logique, de rigueur.
    • Un raisonnement bancal, une démonstration bancale.
    • Je déteste les situations bancales !

Nom commun

bancal \bɑ̃.kal\ masculin (pour une femme on dit : bancale)

  1. Personne ayant une ou les deux jambes tordues.
    • C’est Quasimodo, le bossu de Notre-Dame ! Quasimodo le borgne ! Quasimodo le bancal — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Les jeunes, les vieux, les gras, les maigres, les grands et les petits, les droits, les tortus, les bancals, les boiteux recommencèrent à danser de plus belle, jusqu’aux chiens se dressaient sur leurs pattes de derrière pour danser aussi. (Charles Deulin, Cambrinus, Librairie internationale, 1868, page 20.)
  2. Sabre recourbé.
    • Il se prit les pieds dans son bancal et s'écroula en poussant des jurons.
    • Lorsque le hussard prit congé et qu’il sentit trembler la main d’Hélène dans la sienne, il murmura son prénom, puis s’échappa aussitôt en trébuchant dans son bancal. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 108.)
    • — Tu tenais ton bancal comme une seringue, m’annonça-t-il, quand je le retrouvai à la popote, seul, une heure plus tard. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, pages 36-37.)
    • Au maniement d’armes, certains d’entre eux s’étaient fait sévèrement punir pour avoir laissé tomber leur bancal, que ne soutenaient plus leurs doigts gourds. — (Marcel-E. Grancher, 5 de campagne, Éditions Lugdunum, 1937, page 27.)

Forme d’adjectif

bancale \bɑ̃.kal\

  1. Féminin singulier de bancal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BANCAL, ALE. adj.
Qui a une jambe ou les deux jambes tortues. Il se dit aussi des Choses. Un siège, un tabouret bancal. Il est aussi nom. Un bancal. Une bancale.

Littré (1872-1877)

BANCAL (ban-kal, ka-l') adj.
  • 1Qui a une jambe ou les jambes tortues.

    Substantivement. Un bancal ; des bancals.

  • 2 Populairement. Un bancal, un sabre de forme recourbée.

REMARQUE

Ce mot n'est ni dans les anciennes éditions de l'Académie, ni dans les dictionnaires de Furetière et de Richelet. Celui de l'Académie, édit. de 1762, ne donne que le féminin bancale, avec cette explication : " Il se dit populairement d'une femme dans le même sens qu'on dit bancroche en parlant d'un homme. " Depuis, cet adjectif est devenu des deux genres, mais, comme bancal n'avait été usité qu'au féminin, le masculin pluriel bancaux ne s'était pas présenté : aujourd'hui l'usage a admis de dire des bancals.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BANCAL. - ÉTYM. Ajoutez : À propos de bancal, on pense naturellement à cette expression populaire : il a les jambes en pied de banc, pour il est bancal, les pieds d'un banc étant rapprochés par le haut et éloignés par le bas (Note communiquée par M. B. M. Petilleau).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bancal »

Il y a dans le provençal et le bas-latin bancal, qui signifie un banc et qui vient de banc. Se serait-on servi de ce mot, par une vague assimilation, pour désigner ce que nous nommons un bancal ? ou bien serait-ce un mot venu du nord de la France, et où entrerait l'allemand Bein, jambe ? L'absence d'historique laisse tout dans le doute.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle)[1] Dérivé de banc avec le suffixe -al première attestation avec le sens de « pièce d'étoffe servant à recouvrir un banc », attesté en latin médiéval sous la forme bancalis (« coussin où l'on s'assied »). Le sens moderne vient de ce que « les pieds d'un banc étant souvent faits selon des tracés divergents[1]. »
Littré[2] note : « ce mot n'est ni dans les anciennes éditions [du dictionnaire] de l'Académie, ni dans les dictionnaires de Furetière et de Richelet. Celui de l'Académie, édit. de 1762, ne donne que le féminin bancale, avec cette explication : "Il se dit populairement d'une femme dans le même sens qu'on dit bancroche en parlant d'un homme." Depuis, cet adjectif est devenu des deux genres, mais, comme bancal n'avait été usité qu'au féminin, le masculin pluriel *bancaux ne s'était pas présenté : aujourd'hui l'usage a admis de dire des bancals. »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de banc avec le suffixe -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bancal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bancal bɑ̃kal

Évolution historique de l’usage du mot « bancal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bancal »

  • Evidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal ; et l’existence est fragile comme une vertèbre cervicale. De Grand Corps Malade / Je dors sur mes deux oreilles
  • L'hypothèse la mieux élaborée ne saurait prévaloir sur la réalité la plus bancale. De Frédéric Dard
  • Notre démocratie est parfaitement bancale. Elle n'avance que sur une seule jambe. Elle écarte de sa représentation plus de la moitié des citoyens. De Alain Juppé / Discours devant le Parlement - mars 1997
  • Je n'écris pas vraiment des romans , plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries, qui relèvent de l'imaginaire. De Patrick Modiano / Magazine Télérama - 02/02/2014
  • Je n'écris pas vraiment des romans, plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries, qui relèvent de l'imaginaire. De Patrick Modiano / Entretien à Télérama, 2 février 2014
  • Il y avait ce couple, depuis le début un peu bancal. Mais avec énormément de sentiments qui transpiraient dans les silences. Je trouvais ça tellement vrai et fort que c’est par cette histoire d’amour que j’ai choisi d’attaquer le roman. Franceinfo, BD, bande dessinée. Une histoire d'amour électrique
  • Natacha Lindinger : Non, pas autant qu'on ne le pense. Il y a beaucoup de femmes qui essaient de donner le meilleur d'elles-mêmes mais qui n'y arrivent pas vraiment. La seule différence, c'est que Sam culpabilise moins que les autres. Avoir une héroïne aussi bancale, ça détend un peu... Telestar.fr, Natacha Lindinger (Sam) : "Malgré la Covid, 2020 m'a amené de très belles choses" - Télé Star
  • Je n'écris pas vraiment des romans, plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries, qui relèvent de l'imaginaire. De Patrick Modiano / Entretien à Télérama, 2 février 2014
  • Je n'écris pas vraiment des romans , plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries, qui relèvent de l'imaginaire. De Patrick Modiano / Magazine Télérama - 02/02/2014
  • Notre démocratie est parfaitement bancale. Elle n'avance que sur une seule jambe. Elle écarte de sa représentation plus de la moitié des citoyens. De Alain Juppé / Discours devant le Parlement - mars 1997
  • L'hypothèse la mieux élaborée ne saurait prévaloir sur la réalité la plus bancale. De Frédéric Dard
  • L'anacoluthe désigne une rupture dans la construction d'une phrase. Employée volontairement, une anacoluthe est une figure de style, sinon, une faute de syntaxe qui consiste souvent à oublier le sujet d'une phrase pour la finir avec un autre, créant une phrase bancale. CNEWS, Le capitaine Haddock fête ses 80 ans : ses dix insultes et jurons cultes | CNEWS
  • Je trouve que la solution Apple avec ce MagSafe peut être bancale. Où se trouve les aimants ? Dans l'iPhone ou le MagSafe ? Si ils sont dans l'iPhone, ce dernier devient un attrape poussière métallique et le risque d'endommager le tel est importante. Dans l'inverse c'est le cas aussi. La charge sans fil c'est bien mais la solution optimale n'est pas encore trouvée. Pour augmenter le rendement Apple a fait ce choix. Les autres chargeur ont obligatoirement n rendement de charge aléatoire car tout dépend de la position de l'appareil sur le chargeur. iGeneration, Deux socles pour le chargeur MagSafe chez Elago | iGeneration
  • Du côté du rectorat, on se risque à une première explication assez bancale. « Le problème c’est qu’aujourd’hui il y a une mutualisation des heures dans différents établissements. Cela ne concerne plus un seul établissement ou un enfant. Une même AVS s’occupe de plusieurs enfants et, des fois, elle ne peut pas effectuer toutes les heures auquel l’enfant à droit. » Sauf que la famille Gervais n’a pas bénéficié d’une seule minute d’accompagnement, la vérité, plus gênante, se trouverait-elle ailleurs ? « Concrètement sur le cas de cette dame et sa petite, l’AVS qui devait s’occuper d’elle est en arrêt maladie, et on ne peut que subir la situation, c’est malheureux mais elle n’a pas eu de chance, c’est un concours de circonstances. On ne peut qu’attendre que cette personne revienne travailler... » www.lamarseillaise.fr, À Marseille, une petite fille en situation de handicap, privée d’auxiliaire de vie scolaire

Traductions du mot « bancal »

Langue Traduction
Anglais wobbly
Espagnol flojo
Italien traballante
Allemand wacklig
Portugais vacilante
Source : Google Translate API

Synonymes de « bancal »

Source : synonymes de bancal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bancal »

Bancal

Retour au sommaire ➦

Partager