La langue française

Astronomique

Sommaire

  • Définitions du mot astronomique
  • Étymologie de « astronomique »
  • Phonétique de « astronomique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « astronomique »
  • Citations contenant le mot « astronomique »
  • Images d'illustration du mot « astronomique »
  • Traductions du mot « astronomique »
  • Synonymes de « astronomique »
  • Antonymes de « astronomique »

Définitions du mot « astronomique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTRONOMIQUE, adj.

A.− Anc. Synon. de astrologique :
1. Mais dès 1902 Ballet se demandait si nous n'étions pas tous, à quelque degré, des circulaires, des « lunatiques », comme disait la vieille caractériologie astronomique, qui attribuait ces oscillations aux influences de la lune. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 290.
Relatif aux croyances à la nature divine des astres et à leur influence sur les événements et sur la vie humaine :
2. Les adorateurs de Bacchus disaient de ce bélier ou de cet agneau équinoxial, que c'était lui qui, dans le désert et au milieu des sables, avait fait trouver des sources d'eau pour désaltérer l'armée de Bacchus, comme Moïse en fit aussi jaillir, d'un coup de baguette, dans le désert, pour appaiser la soif de son armée. Toutes ces fables astronomiques ont un point de contact dans la sphere céleste, et les cornes de Moïse ressemblent beaucoup à celles d'Ammon et de Bacchus. Dupuis, Abr. de l'orig. de tous les cultes,1796, p. 233.
3. La piété populaire est astronomique aussi. Elle reconnaît la source de toute puissance en ce soleil, que Platon nommait bien le dieu des choses sensibles, mais que j'aimerais encore mieux nommer le dieu des choses telles qu'elles sont. Le feu, le végétal, l'animal, le vent, le torrent, tout est soleil; ... Alain, Propos,1928, p. 788.
B.− Usuel. Relatif à l'astronomie. Phénomène, observation, calcul astronomique :
4. ... il n'est permis d'accorder à ce peuple [le peuple hébreu] aucune science quelconque; il ne connoissoit pas la moindre vérité physique ni astronomique : pour lui la terre n'étoit qu'une platitude et le ciel qu'un baldaquin; ... J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 2, 1821, p. 56.
5. J'avais trente ans alors, et j'étais lieutenant de vaisseau, quand on me chargea d'une mission astronomique dans l'Inde centrale. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Châli, 1884, p. 445.
En partic. Réfraction astronomique (cf. réfraction); unité astronomique (cf. unité); tables astronomiques (cf. table); cartes astronomiques, atlas astronomique. Cartes du ciel ou d'une portion du ciel permettant de repérer les étoiles et constellations :
6. Je regarde les étoiles. Pour savoir leurs noms, je fais flamber une allumette-bougie, et je regarde mon atlas astronomique. Mais, l'allumette éteinte, les yeux éblouis, je ne reconnais plus, au ciel, l'étoile dont j'ai trouvé le nom. Renard, Journal,1902, p. 780.
Qui est propre, qui appartient à l'astronomie. Instrument, technique astronomique; lunette astronomique.
Qui donne des indications sur le temps dans ses relations avec le mouvement des astres. Horloge astronomique.
Spécialement
Année, jour, période, heure astronomique :
7. Les Hindous se servent du système de numération duodécimale. Ils divisent le jour civil, qui commence au lever du soleil, en 60 parties, chaque partie en 60 autres, et celles-ci encore en 60. Le jour astronomique est divisé huit fois de suite en 60 parties. Chauve-Bertrand, La Question du calendrier,1920, p. 41.
Navigation astronomique. Celle qui utilise les données de l'astronomie.
C.− Au fig.
1. Souvent fam. Caractérisé par une précision, une régularité rigoureuse :
8. ... comme le timbre de la pendule se mettait en branle (...) MlleJocelyne de Porhoët-Gaël (...) entra dans le salon avec une précision astronomique. O. Feuillet, Le Roman d'un jeune homme pauvre,1858, p. 138.
9. Les trois abonnés que je vous ai procurés à Prague n'ont pas encore reçu le numéro de mai. Rien n'est plus important pour une revue qu'une exactitude astronomique. Claudel, Correspondance[avec Gide], 1899-1926, p. 134.
2. Énorme :
10. Carrel, repiquant de 1912 à 1939 une souche de fibroblastes de poulet, prouve que les cellules, isolées de l'organisme, sont potentiellement immortelles. Mais la prolifération astronomique manifestée par une catégorie d'éléments sélectionnés (culture pure) est freinée brutalement par la mise en contact d'un autre groupe tissulaire (culture mixte). Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 620.
a) Chiffres, nombres astronomiques. Les très grands nombres.
b) Souvent fam., en partic. dans l'expr. cour. Prix astronomiques. Prix excessivement élevés :
11. ... le patron de l'Opéra était ravi de mon assiduité, dégoûté qu'il était de la tambouille qu'il se voyait contraint de servir à sa clientèle d'étudiants, de petits commis, de demoiselles de magasin dont la bourse était mince et qu'il s'évertuait à nourrir honnêtement malgré la pénurie, les imbéciles prescriptions économiques, la surveillance bébête de la police et les prix astronomiques du marché noir depuis juin 1940, date à laquelle il avait été évacué d'office de Menton, « après le coup de poignard dans le dos des Italiens ». Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 275.
PRONONC. : [astʀ ɔnɔmik].
ÉTYMOL. ET HIST. − xives. (E. Deschamps, V, 189, S.A.T. cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 265 : La voie astronomique d'Alixandre, qui a sa diction Mist le monde); 1547 année astronomique (Mizault, Mirouer du temps, 89, ibid.). Empr. au gr. α ̓ σ τ ρ ο ν ο μ ι κ ο ́ ς « id. » (Platon, Prot., 315c ds Bailly); est empr. au gr., le b. lat. astronomicus, de même sens (fin IIIe-début xives., Chalcidius, Comm., 2 ds TLL s.v., 968, 28).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 218. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 508, b) 301; xxes. : a) 247, b) 182.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Duch. 1967, § 13. − Uv. _ Chapman 1956.

Wiktionnaire

Adjectif

astronomique \as.tʁɔ.nɔ.mik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport à l’astronomie.
    • Mais l'astronome préféra demeurer à terre. Il désirait faire quelques observations astronomiques et déterminer avec précision la longitude et la latitude du Fort-Confidence. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Toutefois, c'est finalement le recours à la photographie astronomique qui a rendu possible, plusieurs années après le décès de Lowell, le succès de cette entreprise. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
  2. (Figuré) Énorme (surtout en parlant d’un nombre ou d’une somme d’argent).
    • Les compagnies pharmaceutiques dépensent des sommes astronomiques chaque année en publicité pour influencer les décisions thérapeutiques des médecins – 60 milliards de dollars par an rien qu'aux États-Unis, l'équivalent du PIB de la Bolivie ou du Kenya, et trois fois celui du Laos. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 563)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ASTRONOMIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport à l'astronomie. Tables astronomiques. Observations astronomiques. Calculs astronomiques. Chiffres astronomiques.

Littré (1872-1877)

ASTRONOMIQUE (a-stro-no-mi-k') adj.
  • Qui appartient, qui a rapport à l'astronomie.

    Carte astronomique ou céleste, celle qui représente les constellations dans leurs rapports réciproques.

    Substantivement et au masculin, l'astronomique, la partie astronomique. Le célèbre M. Halley, premier astronome du roi de la Grande-Bretagne, a déjà écrit pour soutenir tout l'astronomique du système [de chronologie de Newton], Fontenelle, Newton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ASTRONOMIQUE, adj. Astronomicus ; on entend par ce mot tout ce qui a rapport à l’Astronomie. Voyez Astronomie.

Calendrier astronomique. Voyez Calendrier.

Heures astronomiques. Voyez Heure.

Observations astronomiques. Voyez Observations celestes.

Ptolomée nous a conservé dans son Almageste, les observations astronomiques des anciens, entre lesquelles celles d’Hipparque tiennent le premier rang. Voyez Almageste.

La plûpart des ouvrages ou traités d’Astronomie, qui ont été publiés sous les regnes de François I. & de ses successeurs, n’étoient que des extraits de l’Almageste de Ptolomée, traduit de l’Arabe ou sur les manuscrits Grecs ; ceux-ci furent recueillis, & les passages restitués dans la belle édition de Bâle de 1538. Cet ouvrage renferme non seulement les hypotheses, les méthodes pratiques, & les théories des anciens, mais encore plusieurs observations astronomiques faites en Orient & à Alexandrie, depuis la 27e année de Nabonassar, qui est le tems de la plus ancienne éclipse qu’on sache avoir été observée à Babylone, jusques vers l’année 887, qui répond, selon nos chronologistes, à l’année 140 de l’ere chrétienne. Cet ouvrage avoit été publié sous l’empire d’Antonin, & il ne restoit guere que ce livre d’Astronomie qui eût échapé à la fureur des barbares ; les autres livres qui s’étoient sans doute bien moins multipliés, avoient été détruits pendant les ravages presque continuels qui se firent durant cinq cents ans dans toutes les provinces Romaines.

L’empire Romain ayant fini, comme l’on sait, en Occident l’an 476 de l’ere chrétienne, & les nations Gothiques qui en avoient conquis les provinces, s’y étant pour lors établies, une longue barbarie succéda tout d’un coup aux siecles éclairés de Rome ; & cette grande ville, de même que celles de la Gaule, des Espagnes & de l’Afrique, ayant été plusieurs fois prise & saccagée, les manuscrits furent détruits & dissipés, & l’univers resta long-tems dans la plus profonde ignorance. Inst. Astr. de M. le Monnier.

En 880 le Sarrasin Albategni se mit à observer. En 1457, Regiomontanus se livra à la même occupation à Nuremberg. J. Wernerus & Ber. Waltherus ses éleves continuerent depuis 1475 jusqu’en 1504 : leurs observations réunies parurent en 1544. Copernic leur succéda, & à Copernic le Landgrave de Hesse, secondé de Rothman & de Byrgius : Tycho vint ensuite, & fit à Uranibourg des observations depuis 1582 jusqu’en 1601 : toutes celles qu’on avoit jusqu’alors, avec la description des instrumens de Tycho, sont contenues dans l’Histoire du ciel, publiée en 1672, par les ordres de l’empereur Ferdinand. Peu de tems après, Hevelius commença une suite d’observations, avec des instrumens mieux imaginés & mieux faits que ceux qu’on avoit eus jusqu’alors : on peut voir la description de ces instrumens dans l’ouvrage qu’il a donné sous le titre de Machina cælestis. On objecte à Hevelius d’avoir observé à la vûe simple, & de n’avoir point sû ou voulu profiter des avantages du télescope. Le docteur Hook donna à ce sujet en 1674, des observations sur les instrumens d’Hevelius, & il paroît en faire très-peu de cas, prétendant qu’on n’en peut attendre que peu d’exactitude. A la sollicitation de la Société royale, M. Halley fit en 1679 le voyage de Dantzik, examina les instrumens d’Hevelius, les approuva, & convint que les observations auxquelles ils avoient servi, pouvoient être exactes.

Jer. Horrox & Guill. Crabtrée, deux Astronomes Anglois, se sont fait connoître par leurs observations qu’ils ont poussées depuis 1635 jusqu’en 1645. Flamsteed, Cassini, Halley, de la Hire, Roemer & Kirch leur succéderent.

M. le Monnier fils, de l’Académie royale des Sciences, & des Sociétés royales de Londres & de Berlin, a publié en 1741 un excellent recueil des meilleurs observations astronomiques, faites par l’Acad. royale des Sciences de Paris, depuis son établissement. On n’en a encore qu’un volume qui doit être suivi de plusieurs autres : l’ouvrage a pour titre, Histoire céleste ; il est dédié au Roi, & orné d’une préface très savante.

Lieu astronomique d’une étoile ou d’une planete ; c’est sa longitude ou le point de l’ecliptique auquel elle répond, en comptant depuis la section du Bélier in consequentia ; c’est-à-dire, en suivant l’ordre naturel des signes. Voyez Lieu, Longitude.

Astronomiques, noms que quelques auteurs ont donné aux fractions sexagésimales, à cause de l’usage qu’ils en ont fait dans les calculs astronomiques. Voyez Sexagésimal.

Tables astronomiques. Voyez Tables.

Théologie astronomique, c’est le titre d’un ouvrage de M. Derham, chanoine de Windsor, & de la Société royale de Londres, dans lequel l’auteur se propose de démontrer l’existence de Dieu par les phénomenes admirables des corps célestes. Voyez Theologie. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « astronomique »

Du latin astronomicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Astronomicus, du grec ἀστρονομιϰὸς, d'ἀστρονομία, astronomie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « astronomique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astronomique astrɔnɔmik

Évolution historique de l’usage du mot « astronomique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astronomique »

  • Vous souvenez-vous des temps heureux où l’adjectif astronomique s’adressait aux étoiles et non aux prix ? De Anonyme
  • Si l'homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu'il mange, le nombre des végétariens augmenterait de façon astronomique. De Christian Morgensen
  • A l'échelle astronomique, la lumière progresse à pas de tortue. Les nouvelles qu'elle nous apporte ne sont plus fraîches du tout ! De Hubert Reeves / Patience dans l'azur
  • Ne pas exprimer sa douleur au compte-gouttes ni la payer à crédit avec des intérêts astronomiques. De Elizabeth Taylor (écrivain) / Le Coeur lourd
  • Mon découvert prenait des proportions astronomiques. Ce n’était plus un découvert, c’était du nudisme bancaire. De Frédéric Beigbeder / Mémoires d’un jeune homme dérangé
  • L’Association Astronomique de Belle-Ile s’est réunie pour débattre de la marche à suivre concernant les activités astronomiques de cet été. « En raison des problèmes de distanciation et des règles sanitaires en vigueur, il ne nous est pas apparu opportun d’assurer sereinement nos manifestations pour l’été. Nous n’organiserons donc pas la traditionnelle « nuit des étoiles » du 6 août sur le site de Baluden, car nous n’avons pas les moyens humains et techniques de recevoir entre 600 à 800 personnes ». Le Telegramme, L’Association Astronomique en retrait pour tout l’été - Bangor - Le Télégramme
  • Le travail acharné des astronomes du monde entier utilisant des instruments comme le télescope spatial Kepler a montré qu’il n’y a pas de pénurie de planètes dans le cosmos. La plupart de ces exoplanètes sont loin, mais une poignée se trouve juste à côté (à l’échelle astronomique). L’équipe « RedDots » de l’Université de Göttingen a signalé la découverte de deux nouvelles exoplanètes à quelques étoiles en orbite autour de Gliese 887, et elles sont de la variété potentiellement habitable. Breakingnews.fr, Des astronomes découvrent deux super-terres en orbite autour du nain rouge à proximité
  • Après la joie pour le titre de Premier League, Sadio Mané, Mohamed Salah et les autres joueurs vont toucher une somme astronomique en guise de récompenses. Afrique Sports, Titre de Premier League, la prime astronomique que vont toucher Sadio Mané et ses coéquipiers
  • Vous ne le saviez peut-être pas, mais l'été calendaire ou astronomique, c'est-à-dire celui que nous connaissons, n'est pas le même que l'été météorologique. En effet, le passage des saisons se fait avec les équinoxes (pour le printemps et l'automne) et avec les solstices (pour l'été et l'hiver), mais il se fait plus tôt pour les saisons météorologiques. RTL.fr, Été : pourquoi les saisons météorologiques sont-elles différentes des saisons astronomiques ?
  • Une lumière a été détectée dans le cadre du relevé astronomique Zwicky Transient Facility. Selon les scientifiques, elle correspondrait à un événement de fusion entre deux trous noirs. Si l'origine de l'émission est confirmée, ce serait une première. Numerama, La lumière d'une fusion de deux trous noirs aurait été détectée pour la première fois
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/michael-jordan-fait-un-don-astronomique-pour-la-lutte-contre-les-inegalites-1371927 Capital.fr, Michael Jordan fait un don astronomique pour la lutte contre les inégalités - Capital.fr

Images d'illustration du mot « astronomique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « astronomique »

Langue Traduction
Anglais astronomical
Espagnol astronómico
Italien astronomico
Allemand astronomisch
Chinois 天文
Arabe فلكي
Portugais astronômico
Russe астрономический
Japonais 天文学的
Basque astronomikoa
Corse astronomical
Source : Google Translate API

Synonymes de « astronomique »

Source : synonymes de astronomique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « astronomique »

Partager