La langue française

Assommoir

Sommaire

  • Définitions du mot assommoir
  • Étymologie de « assommoir »
  • Phonétique de « assommoir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « assommoir »
  • Citations contenant le mot « assommoir »
  • Traductions du mot « assommoir »
  • Synonymes de « assommoir »

Définitions du mot assommoir

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSOMMOIR, subst. masc.

A.− Instrument qui sert à assommer; spéc. bâton court garni à une extrémité d'une balle de plomb, encore appelé casse-tête :
1. Si Philippe reçut un coup de sabre qui lui coupa le front et une partie de la figure, il fendit obliquement la tête de Max par un terrible retour du moulinet qu'il opposa pour amortir le coup d'assommoir que Max lui destinait. Balzac, La Rabouilleuse,1842, p. 543.
2. Un des « fumistes » dont la chandelle éclairait le visage barbouillé, et dans lequel Marius, malgré ce barbouillage, reconnut Panchaud, (...) levait au-dessus de la tête de M. Leblanc une espèce d'assommoir fait de deux pommes de plomb aux deux bouts d'une barre de fer. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 947.
Au fig.
1. Coup d'assommoir. Événement accablant par sa soudaineté et sa brutalité :
3. Et il [des Supeaulx] présenta à madame l'État Volé par Dutocq (...). Célestine reconnut l'écriture, lut, et pâlit sous ce coup d'assommoir. Balzac, Les Employés,1837.
2. Fam. Personnage très ennuyeux.
P. ext. :
4. Les travaux et les affaires sont de terribles assommoirs. Balzac, Lettres à l'étrangère,t. 1, 1850, p. 305.
B.− CHASSE et PÊCHE. Piège destiné aux bêtes nuisibles et se composant d'un appât et d'un poids de pierre ou de bois qui assomme l'animal dès qu'il touche l'appât :
5. Devant lui, deux clayons de genêt étrécissaient encore le sentier, que barrait complètement, entre eux, la trappe d'un assommoir : une lourde planche de chêne, et qu'alourdissaient davantage deux grosses briques liées d'un fil de fer. À côté, jeté hors du chemin, gisait un écureuil mort. Il était tombé sur le dos, aplati par le poids du piège; ... Genevoix, Raboliot,1925, p. 282.
1. Trébuchet employé pour capturer certains oiseaux (d'apr. Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. encyclop.). Assommoir du Mexique (Baudr.Chasses1834).
2. ,,Boule de fer ronde qui termine généralement un dégorgeoir et sert à assommer le poisson d'un coup sec sur la tête, ce qui permet de le décrocher aisément`` (Pollet 1970).
C.− Pop. Débit de boisson de bas étage où les consommateurs « s'assomment » à force de consommer de l'alcool :
6. Trois semaines plus tard, vers onze heures et demie, un jour de beau soleil, Gervaise et Coupeau, l'ouvrier zingueur, mangeaient ensemble une prune, à l'Assommoir du père Colombe. Zola, L'Assommoir,1877, p. 466.
7. Un soir, comme nous étions attablés dans un assommoir de Montmartre, nous vîmes entrer une vieille femme en guenilles, qui tenait à la main un jeu de cartes crasseux. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Misti, Souvenirs d'un garçon, 1884, p. 910.
PRONONC. : [asɔmwa:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1700 « instrument (piège) pour assommer » (Liger, Nouv. Maison rust. ds DG : Broyon ou assommoir pour prendre les bestes puantes); 1834 fig. (d'une pers.) (Land. : en parlant d'un homme dont le bavardage nous fatigue, on dit : c'est un assommoir! quel assommoir!); av. 1755 « événement soudain qui assomme, qui porte un coup fatal » (St-Simon, 104, 161 ds Littré : La lâcheté si punissable de ce refus de secours fut le dernier assommoir qui détermina la victoire d'une part, le désordre et la fuite de l'autre); 1877 L'Assommoir, titre d'un roman de Zola [cabaret où les consommateurs s'assomment d'alcool]. Dér. de assommer*; suff. -oir*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 123.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Baudr. Chasses 1834. − Bréz. Pierre 1968. − Bruant 1901. − Burn. 1970. − Canada 1930 (s.v. assomouère). − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − France 1907. − Larch. Suppl. 1880. − La Rue 1954. − Pollet 1970. − Sain. Lang. par. 1920, p. 52, 268, 541.

Wiktionnaire

Nom commun

assommoir \a.sɔ.mwaʁ\ masculin

  1. Arme qui sert à assommer : bâton garni, à l’une de ses extrémités, d’une balle de plomb enveloppée de ficelle, massue, etc.
    • […], il rêve d’un châtiment exemplaire : un assommoir pour le bigle, une bille de bois qui lui cherrait de très haut en plein crâne; […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Architecture militaire) Ouverture servant au défenseur à jeter des projectiles pour assommer son adversaire.
  3. Sorte de piège que l’on tend à certaines bêtes telles que renards, blaireaux, etc., et qui est disposé de manière à les assommer lorsqu’elles s’y prennent.
  4. (Familier) Débit de boissons où les gens du peuple s’assomment d’alcool, auberge de basse catégorie.
    • Le policier aurait aussi bien pu trouver Bobinette dans un de ces assommoirs ou louches débits de vins, comme il en pullule dans les quartiers excentriques. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1076)
    • Nous arrivâmes devant le bar rustique des Quatre-Saisons. C'était, à la bifurcation de la route, une petite maison cachée sous deux grands platanes, derrière une haute fontaine de rocaille moussue. Une eau brillante, qui sortait de quatre tubes coudés, murmurait à l'ombre une chanson fraîche. Il devait faire bon, sous les arceaux de ses platanes, devant les petites tables vertes : mais nous n'entrâmes pas dans cet « assommoir », dont le charme faisait justement le danger. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 136.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSOMMOIR (a-so-moir) s. m.
  • 1Instrument pour assommer, et, spécialement, bâton court garni, à une extrémité, d'une balle de plomb. Debout sur la chaussée, un assommoir à la main, les chasseurs [du castor] sont attentifs, Chateaubriand, Amér. 129.

    Fig. et familièrement, un coup d'assommoir, un événement soudain qui assomme, qui porte un coup fatal. La lâcheté si punissable de ce refus de secours fut le dernier assommoir qui détermina la victoire d'une part, le désordre et la fuite de l'autre, Saint-Simon, 104, 161.

  • 2Piége qui assomme les bêtes qui s'y prennent.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assommoir »

De assommer, avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assommoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assommoir asɔmwar

Évolution historique de l’usage du mot « assommoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assommoir »

  • La pensée d'une femme est douée d'une incroyable élasticité. Quand elle reçoit un coup d'assommoir, elle plie, paraît écrasée, et reprend sa forme dans un temps donné. De Honoré de Balzac / Une Fille d'Eve
  • Et cet environnement magnifique et exaltant offre un contraste saisissant avec le désolant spectacle d'un monde frappé par une pandémie ravageuse, qui est non seulement un agent d'exécution de la grande faucheuse, mais qui est aussi et surtout un grand assommoir de l'esprit humain. Club de Mediapart, 2020, année "horribilis" ? | Le Club de Mediapart
  • Personne n’était préparé à ce coup d’assommoir. Les pertes financières sont grandes, le traumatisme psychologique aussi. La France est le pays du bien vivre. On aime partager un repas préparé avec des produits frais, cueillis ou élevés à deux pas de là, s’asseoir en terrasse pour boire un café entre copines : "C’est notre patrimoine la gastronomie." ladepeche.fr, Les restaurateurs craignent de ne pouvoir se relever - ladepeche.fr
  • Si ce coup d’assommoir était attendu, il n’en est pas moins douloureux pour l’opposition hongkongaise. La loi dévoilée en mai dernier punira les crimes de séparatisme, de subversion, de terrorisme et de collusion avec des Etats étrangers. Ces concepts vagues, qui restent à définir, octroient une large marge de manœuvre aux autorités. rts.ch, Pékin dévoile son projet de loi sécuritaire visant à museler l’opposition à Hong Kong - rts.ch - Monde

Traductions du mot « assommoir »

Langue Traduction
Anglais stunner
Espagnol persona maravillosa
Italien storditore
Allemand stunner
Chinois 击晕者
Arabe مذهل
Portugais atordoante
Russe привлекательный
Japonais 気絶
Basque stunner
Corse stunner
Source : Google Translate API

Synonymes de « assommoir »

Source : synonymes de assommoir sur lebonsynonyme.fr
Partager