La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « abattoir »

Abattoir

Définitions de « abattoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABATTOIR, subst. masc.

A.− Sens propre. Établissement d'abattage des animaux destinés à la consommation. Synon. boucherie (vieilli), écorcherie :
1. [la féroce peinture] ... d'écorcherie et d'abattoir, qui semble avoir été faite pour des cannibales par un valet de bourreau. T. Gautier, Voyage en Espagne,1845, p. 50.
2. Menez deux moutons à la boucherie, deux bœufs à l'abattoir, et faites comprendre à l'un d'eux que son compagnon ne mourra pas, le mouton bêlera de joie, le bœuf mugira de plaisir; ... A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 507.
3. Puis, c'est le marché aux bestiaux et l'abattoir de la Villette qui reprennent l'ossature ferronnière des halles ... J.-K. Huysmans, L'Art moderne,1883, p. 240.
4. « A Rome, l'école des bestiaires était sur le mont Coelius. » Alban se répétait cette phrase lue dans un livre, chaque matin, en allant à l'école des bestiaires, c'est-à-dire à l'abattoir municipal, passé la porte de la viande. H. de Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 431.
Rem. 1. Encyclop. ,,[Les abattoirs] ont pour but de permettre le contrôle sur la qualité des viandes, de prévenir les dangers de l'abattage des animaux et de garantir la salubrité publique par la concentration en un même lieu des mesures de surveillance et de propreté. Les abattoirs sont publics ou privés.`` (Dalloz, Nouveau répertoire de droit, 2eéd., 1962). 2. Ce mot est naturellement lié aux idées de mort, de souffrance, de cruauté, de peur (cf. B) :
5. Il y avait des cris singuliers, des intonations d'une détresse profonde qui semblaient dire des mots qu'on aurait presque pu comprendre. En ce moment, j'ai eu l'idée d'une ville terrible, de quelque ville épouvantable et démesurée, comme serait une Babylone ou une Babel de cannibales où il y aurait des abattoirs d'hommes; et j'ai cherché à retrouver quelque chose des agonies humaines dans ces égorgements qui bramaient et sanglotaient. G. Flaubert, Par les champs et par les grèves,1848, p. 289.
6. Entre Lariboisière et l'abattoir, ces deux souffroirs, je reste rêvant, à respirer un air chaud de viande. Des gémissements, de sourds mugissements viennent jusqu'à moi comme de lointaines musiques. E. et J. de Goncourt, Journal,mai 1863, p. 1279.
7. Oserai-je avouer ce qu'était pour moi la Grèce? Une invention des professeurs, une sorte de paradis à leur usage, créé de toutes pièces par les humanistes. Les temples bariolés, les statues chryséléphantines, l'affreuse odeur d'abattoir des hécatombes − cela me détournait d'être attentif au témoignage de Platon et même des tragiques. F. Mauriac, Journal 2,1937, p. 192.
B.− P. ext. [Appliqué à l'homme] Lieu où sont massacrés des êtres humains (cf. ex. 5) :
8. Le bois formoit un dernier retranchement, lequel n'eût pourtant servi que d'abattoir et non d'abri aux soudoyers qui s'y seroient retirés, en cas de défaite. F.-R. de Chateaubriand, Études historiques,t. 5 ter, 1831, p. 79, 80.
9. Bientôt la croix tombe, pourrit sur le sol. Le nom du misérable s'efface et n'existe plus que sur un registre de néant. Léopold et Clotilde ont grande pitié de ces oubliés, mais ce qui les navre de charité, c'est la foule des petites tombes. Il faut visiter les vastes nécropoles de la banlieue de Paris pour savoir ce qu'on tue d'enfants dans les abattoirs de la misère. L. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 287.
10. ... la mort, invisible, bourdonnait aux oreilles de ces hommes affolés, essoufflés, inutiles dans cette lutte affreusement inégale contre de l'artillerie prussienne. Gaspard s'en rendit compte. Il s'arrêta derrière une meule (sa musette le brûlait) et il dit à Burette : − C'est l'abattoir? ... R. Benjamin, Gaspard,1915, p. 64.
11. Les mouvements de la foule l'ont repoussé vers le haut, vers le drapeau noir d'où il saisit les paroles volantes de Dumoulin : « Sommes-nous de ceux qui sauront sacrifier notre peau comme ceux de 1871? On en est réduit aujourd'hui d'aller exprimer ses sentiments sur un terrain écarté! Nous sommes donc mûrs pour l'abattoir, et non pas pour la révolution? Les anarchistes ne le pensent pas, et en toutes circonstances ils sauront prendre leurs responsabilités! » L. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 342.
12. Vous vous payez des abattoirs d'hommes − dix millions de pièces débitées en trois ans − des révolutions presque aussi coûteuses, sans parler d'autres divertissements, et vous voudriez fermer en même temps les églises et les prisons ... G. Bernanos, Un Mauvais rêve,1948, p. 943.
P. ext. Lieu où sont massacrées des opinions, etc. :
13. Où se trouve donc le véritable esprit de la France? Est-il représenté ... par des censeurs amovibles, assis sur les escabelles de M. de Corbière, dans un abattoir où l'on assomme à huis clos l'opinion? F.-R. de Chateaubriand, Opinion sur le projet de loi relatif à la liberté de la presse,1818, p. 261-262.
C.− Emplois arg.
1. (Audience de) tribunal correctionnel où les sentences sont rendues sans véritable débat :
14. On veut quelque chose de plus sévère. Panama, où je ferai voir dans leur naturel ces bêtes mugissantes, qui, le front ouvert, se sont échappées des abattoirs judiciaires. M. Barrès, Mes cahiers,t. 1, 1897-1898, p. 185.
(Cf. aussi abatteur, ex. 9; il pourrait cependant s'agir dans l'ex. de Barrès d'une création d'aut., dont la coul. arg. est corr. par l'épithète judiciaires).
2. Guillotine :
15. Guillotine (la) ... l'abattoir. Dict. d'argot ou La Langue des voleurs dévoilée,1847, p. 181.
Par ext. Cellule ou cachot des condamnés à mort :
16. Abattoir : cachot des condamnés à mort. A. Pierre, Argot et jargon (1reet seule éd. de l'argot et jargon des filous qui n'est intelligible qu'entre eux),1848, p. 1.
17. Abattoir. Cellule à la prison de la Roquette, occupée par les condamnés à mort, d'où ils ne sortent que pour être abattus. France1907.
3. Atelier ou usine, où les ouvriers sont surveillés comme dans une cellule de condamnés à mort :
18. Si la surveillance y est active [dans votre usine] et que la loupe [fainéantise] soit surveillée, c'est un abattoir. D. Poulot, Le Sublime ou Le Travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être,1872, p. 70.
19. Abattoir. Ateliers malsains où les ouvriers sont maltraités et qui, par le fait, sont de véritables abattoirs d'hommes. France1907.
4. Lieu de rendez-vous suspects :
20. Apprenez encore ceci : les cabarets des chiffonniers s'appellent bibines; les plus célèbres sont la casserole et l'abattoir. Donc, ô guinguettes, goguettes, bouchons, caboulots, bouibouis, mastroquets, bastringues, manezingues, bibines des chiffonniers, caravansérails des califes, ... V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 796.
21. [Un hôtel garni de Paris, fréquenté par la crapule, a pour sobriquet] l'abattoir. L. Rigaud, Dict. de l'argot moderne,1881, p. 191.
22. Abattoir. − Cercle de jeu. On y immole en effet force pigeons (= « dupes »). G. Fustier, Suppl. au dict. de la langue verte d'A. Delvau,1883.
23. Marché aux veaux : le promenoir des Folies-Bergères [nommé] aussi la halle à la viande ... [et] l'abattoir (Argot des filles) ... N[ouveau]. Ch. Virmaître, Dict. d'argot fin de siècle,suppl., 1899, p. 135.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [abatwa:ʀ]. Enq. : /abatwaʀ/. 2. Dér. et composés : cf. abattre. 3. Hist. − Le mot apparaît pour la 1refois ds Ac. 1798 Suppl. 1835, sous sa forme actuelle. On le rencontre cependant dès le xvies. sous la forme abatoir, sans redoublement de t (cf. étymol.).
ÉTYMOL. − 1. xvies. « partie de muraille, abattue, permettant l'accès » (Chron. bordelaise, 1, 274, Delpit ds R. hist. litt. Fr., 1, 178 : Comme Sa Majesté fut arrivée à Chaliot, se tournant vers la dicte ville : « Je n'entreray jamais [dit le roi] dans ton enceinte que par l'abatoir d'une grande et mesurable breche »); 2. 1813 « lieu destiné à l'abattage des animaux de bouch. » terme de bouch. (V. de Jouy, L'Hermite de la chaussée d'Antin, éd. Pillet, t. 4, p. 353 : L'« abattoir » situé au haut du faubourg Montmartre est à peu près terminé); 1818 « id. », emploi fig. (F.-R. de Chateaubriand, Opinion sur le projet de loi relatif à la liberté de la presse, pp. 261-262 : Où se trouve donc le véritable esprit de la France? Est-il représenté ... par des censeurs amovibles, assis sur les escabelles de M. de Corbières, dans un abattoir où l'on assomme à huis clos l'opinion?) Dér. du thème verbal de abattre* 1, sens propre; suff. -oir*. HISTORIQUE I.− Disparition av. 1789. − « Ce qui est abattu » (cf. abattre, sens propre), une attest. isolée, xvies. (cf. étymol. 1). II.− Sens et emplois attestés apr. 1789. − A.− « Lieu destiné à l'abattage des animaux », 1reattest. 1806 (cf. étymol. 2) subsiste (cf. sém. A). B.− « Lieu de massacres humains » (emploi créé p. anal. avec le sens précédent), 1reattest. 1855 (Soldats de Crimée ds Esn.), subsiste (cf. sém. B). C.− Emplois arg. − Apparus au xixes., ils sont cités ci-dessous dans l'ordre chronol. de leur apparition : 1. « guillotine », 1reattest. 1847 (cf. ex. 15); 2. « atelier », 1reattest. 1870 (Esn.); 3. « lieu mal fréquenté », 1reattest. 1894 (Id.); 4. « (audience de) tribunal correctionnel », 1reattest. 1898 (cf. ex. 14).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 172.
BBG. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Chabat 1875-76. − Comm. 1837-39. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Privat-Foc. 1870. − Réau-Rond. 1951. − Spr. 1967.

Wiktionnaire

Nom commun - français

abattoir \a.ba.twaʁ\ masculin

  1. (Élevage) Bâtiment où l’on tue les bestiaux pour les boucheries.
    • Après l’abattage d’urgence, le cadavre dépouillé, éviscéré en en quartiers pourra être transporté à l’abattoir pour y être inspecté à condition qu’il soit accompagné de la totalité des viscères. — (Journal officiel de l’Afrique équatoriale française, volume 55, numéros 1 à 12, 1958)
    • Dans son autobiographie, Henry Ford révèle que sa chaîne d’assemblage a été pensée et créée sur le modèle des abattoirs de Chicago dont l’efficacité lui faisait forte impression.— (Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Éthique animale, 2008, page 42)
    • Chaque semaine, l’Ontario produit 125 000 porcs de boucherie, dont près de 25 000, ou 20 % sont envoyés dans les abattoirs du Québec, selon des chiffres du ministère de l’Agriculture de l’Ontario obtenus par Le Journal. — (Francis Halin, Ça joue cochon dans l’industrie du porc, Le Journal de Montréal, 15 novembre 2020)
    • Cet abattoir est vaste, bien aéré.
    • Les abattoirs de Paris.
  2. (Argot) (Désuet) Guillotine.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Argot) (Désuet) Lieu où la santé, la liberté ou la vie est menacée (tribunal, cachot).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABATTOIR. n. m.
Bâtiment où l'on tue les bestiaux pour les boucheries. Cet abattoir est vaste, bien aéré. Les abattoirs de Paris.

Littré (1872-1877)

ABATTOIR (a-ba-toir) s. m.
  • Lieu destiné à l'abatage des animaux, tels que bœufs, veaux, moutons, etc. qui servent à la nourriture de l'homme. Les abattoirs sont placés hors des murs d'enceinte des villes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abattoir »

(Date à préciser) Dérivé de abattre avec le suffixe -oir. Le sens argotique de « lieu où la santé, la liberté ou la vie est menacée » est attesté dès 1844[1] et le sens de « guillotine » dès 1847[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abattoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abattoir abatwar

Évolution historique de l’usage du mot « abattoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abattoir »

  • Il ne se passe pas de jours que nous menions à l'abattoir les plus purs de nos élans. De Henry Miller / Crucifixion en rose
  • Les bébés sont d’une affligeante banalité. Ils se bornent à pousser des cris incompréhensibles comme s’ils allaient à l’abattoir. De Roland Topor / Journal in Time
  • La tauromachie, c'est les abattoirs de la Villette avec les costumes du Châtelet. De Jacques Martin
  • Et dans les abattoirs Où l'on traîne les boeufs La mort ne vaut guère mieux Qu'aux arènes le soir. De Jean Ferrat / Les belles étrangères
  • Ayez le courage de vos opinions, visitez les abattoirs et continuez de manger de la viande si vous n'avez pas le coeur soulevé par ce que vous avez vu ! De Brigitte Bardot
  • J'ai récolté des choux et cueilli des carottes de la terre et j'ai aussi visité des abattoirs ; ces expériences ne peuvent pas se comparer. De John Robbins
  • Les images sont crues, parfois difficiles à supporter. Dans un élevage, des agneaux sont entassés les uns sur les autres. Certains boitent et peinent à se déplacer. D’autres semblent respirer avec peine. Direction ensuite un abattoir, où l’horreur monte d’un cran. On y voit des agneaux mal étourdis, encore conscients au moment de la saignée ou de l’accrochage. ladepeche.fr, Abattoir de Rodez : L214, une vidéo à forte déflagration pour la filière Roquefort - ladepeche.fr
  • Les salariés de l'abattoir de Tarbes sont inquiets. Ils ont appris de leur employeur la Sogeat, filiale du groupe Arcadie, qu'un repreneur était recherché d'ici mi-juillet. France Bleu, Le groupe Arcadie chercherait à vendre l'abattoir de Tarbes
  • Un panneau stop devant les locaux de l'abattoir allemand Tönnies. Sciences et Avenir, Un cluster dans un abattoir allemand oblige au reconfinement - Sciences et Avenir
  • Hier après-midi, zone d’Arsac, devant le site d’Arcadie de Sainte-Radegonde, personne n’a souhaité commenter la situation actuelle de l’abattoir, secoué par de sérieuses turbulences. ladepeche.fr, Rodez. L’abattoir Arcadie Sud Ouest, un outil indispensable aux acteurs locaux - ladepeche.fr
  • «Tout va bien à L’Abattoir 47 !» Pour une fois ce n’est pas le président de la chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne, Serge Bousquet-Cassagne, qui le dit, mais Véronique Castro, directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Et si elle affiche cette satisfaction , c’est qu’elle a reçu les résultats des tests de dépistage au Covid-19 effectués mercredi auprès de certains salariés de l’abattoir de Villeneuve-sur-Lot et d’agents de la DDCSPP qui y travaillent également. «Ils sont tous négatifs», nous a assuré Véronique Castro, qui s’était elle-même fait dépister aux côtés de Serge Bousquet-Cassagne.  Des résultats négatifs qu’on a pu vérifier auprès de Joris Jonon, délégué départemental de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine : «Dix-huit personnes ont été testées et tout est négatif.» C’est un peu moins de la moitié des personnes présentes sur site qui ont participé mercredi au dépistage. «Les tests restent des actes médicaux et ils ne sont pas obligatoires», rappelle Joris Jonon. Pour ce qui est des salariés qui dépendent de la chambre d’agriculture «deux étaient en congés et un ou deux seulement ne sont pas passés au test», assure Serge Bousquet-Cassagne. Les autres personnes qui n’ont pas souhaité  ladepeche.fr, Coronavirus : 18 tests négatifs à l'abattoir de Villeneuve-sur-Lot - ladepeche.fr
  • L’association de défense des animaux L214, connue pour avoir déclenché de nombreux scandales avec ses vidéos chocs en caméra cachée dans des abattoirs, vise aujourd’hui la filière viande et l’abattoir Arcadie de Rodez. millavois.com, Aveyron. L214 s’attaque à la filière Roquefort et à l’abattoir de Rodez
  • L’abattoir de Rodez est loin d’être le premier sous le feu des projecteurs à la suite d’une vidéo postée par l’association L214 qu’on ne présente plus… Très présente dans le paysage médiatique et dans la cause vegan, son combat pour la protection animale a déjà mené à des décisions historiques. Non loin de l’Aveyron, à l’abattoir du Vigan dans le Gard, une vidéo avait débouché en mars 2017 sur un procès historique des gestionnaires (la communauté des communes) et d’employés de la structure pour "sévices graves et actes de cruauté". À l’époque déjà, le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, avait fait part, comme Didier Guillaume hier, de son "indignation face à des pratiques inacceptables" et une commission d’enquête parlementaire avait même été créée sur les conditions d’abattage d’animaux de boucherie dans les abattoirs de France. centrepresseaveyron.fr, Arcadie : Le Vigan, Alès, Limoges… déjà de nombreux précédents dans les abattoirs - centrepresseaveyron.fr
  • Le nom de l'abattoir allemand de Rheda-Wiedenbrück, en Rhénanie du nord-Westphalie, s'ajoute à la liste des établissements où transite de la viande et qui sont devenus des clusters de l'épidémie. Dans cette société, ce samedi, près de 1000 contaminations au Covid-19 ont été recensées, et certains résultats de tests sont toujours attendus. leparisien.fr, Allemagne : un cluster atteint les 1000 infections au Covid-19 dans un abattoir - Le Parisien
  • PARIS (Reuters) - Le ministère de l'Agriculture a ordonné mercredi la fermeture temporaire d'un abattoir d'agneaux près de Rodez dans le sud de la France à la suite de la diffusion par l'association de défense des animaux L214 d'une vidéo dénonçant des conditions d'élevage et de mise à mort indignes. Boursier.com, Un abattoir de la "filière Roquefort" fermé dans le Sud
  • Plus de 700 salariés du plus grand abattoir d'Europe ont été testés positifs au Covid-19, selon des informations de France Info.  midilibre.fr, Coronavirus : un "méga-cluster" découvert dans un abattoir allemand, plus de 700 cas détectés - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « abattoir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abattoir »

Langue Traduction
Anglais slaughterhouse
Espagnol matadero
Italien macello
Allemand schlachthof
Portugais matadouro
Source : Google Translate API

Synonymes de « abattoir »

Source : synonymes de abattoir sur lebonsynonyme.fr

Abattoir

Retour au sommaire ➦

Partager