Ascendant : définition de ascendant


Ascendant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASCENDANT1, ANTE, adj.

A. Qui va en montant :
1. À droite, sur la ligne ascendante d'une berge, s'élève le mur d'un cimetière... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2,1848, p. 8.
2. Deux pages de grand format largement interlignées d'une écriture ascendante et sèche, osseuse, d'une plume, si l'on peut s'exprimer ainsi, de vieux cheval à dents jaunes. A. Arnoux, Le Chiffre,1926, p. 12.
3. [Dans le séparateur à air pour gypse, il se produit] un courant d'air ascendant dans la partie centrale et descendant dans l'espace annulaire ménagé entre les deux enveloppes. J. Cahen, E. Bruet, Carrières, plâtrières, ardoisières,1926, p. 226.
SYNT. Mouvement, sens ascendant; courbe, diagonale, échelle, force, marche, route, voie ascendante; frottements ascendants.
En partic., p. ext. ou p. anal.
1. AÉRON. Qui fait gagner de l'altitude. Machine ascendante.
2. ANAT. [En parlant d'un organe] Qui se dirige de bas en haut. Aorte ascendante. ,,Portion de l'aorte qui s'étend depuis son origine jusqu'à sa courbure`` (Nysten 1814). Côlon ascendant. ,,Portion lombaire droite du côlon`` (Littré-Robin 1865). Veine cave ascendante (ou inférieure). ,,Celle qui rapporte au cœur le sang des parties inférieures`` (Littré-Robin 1865).
3. BOT. [En parlant d'un organe quelconque] Coudé à la base puis redressé :
4. J'allais donc, grattant à la dérobée le jardin d'essai, surprendre la griffe ascendante du cotylédon, le viril surgeon que le printemps chassait de sa gaine. Colette, Sido,1929, p. 43.
SYNT. Collet, pétale ascendant; étamine, graine, lèvre, tige ascendante.
Sève ascendante. ,,Liquide clair qui se déplace dans les vaisseaux`` (L. Plantefol, Cours de bot. et de biol. végétale, t. 1, 1931, p. 365). Synon. sève brute.
4. MATH. Progression ascendante. ,,Celle dont les termes vont en croissant`` (Bouillet 1859).
5. MÉD. [En parlant d'une maladie] Qui progresse en remontant :
5. Quelques cas de myélite ascendante mortelle ont été rapportés. Ravaut ds(F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd.,fasc. 2,1920-24, p. 392).
6. MUS. Qui conduit d'un son à un autre plus élevé, qui va du grave à l'aigu. Mouvement, intervalle mélodique (ou supérieur) ascendant; gamme ascendante.
B.− Au fig. Qui va en progressant, en augmentant, en s'améliorant :
6. À Florence on remarque, dans presque toutes les fresques de la période ascendante, des têtes qui sont évidemment des portraits, et parfois des fonds d'architecture ou de paysage, des costumes même qui sont empruntés à la vie présente. R. Ménard, Hist. des B.-A.,1882, p. 195.
7. ... il peut venir une lassitude, une adaptation aux conditions communes de la vie humaine, et, chez ceux de ces êtres qui s'expriment par l'art, une orientation moins subjective de leur effort esthétique. Mais on ne les voit pas suivre une voie ascendante, accomplir la conquête de leur propre réalité ou de certitudes quelconques. Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 218.
PHILOS. Qui passe ou fait passer à un plan supérieur :
8. On conçoit à ce point de vue une dialectique ascendante où ce pessimisme systématique préparerait immédiatement le passage à un plan supérieur. Marcel, Journal métaphysique,1922, p. 272.
9. Je vois plusieurs traits dans cette expérience confuse de croître et de vieillir; je remarque d'abord le sens ascendant ou descendant de cet « impetus » de la vie : je l'appellerai volontiers la dérivée seconde de mon âge, selon que je monte vers « l'acmé » ou que je descende à partir de cette « acmé ». Cette expérience est d'ailleurs fort complexe : si globalement la marche vers la maturité est la grande montée de mon existence, chaque âge, comme on l'a dit, est à certains égards une « acmé » relative; chaque âge est la montée vers un horizon de valeurs et de pouvoirs qui a en soi sa perfection. Mais par rapport à ces « acmé » relatives, le sommet de la maturité est comme « l'acmé » absolue et la vie est l'inexorable mouvement de montée vers la maturité et de descente vers la vieillesse. Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 406.
PRONONC. : [asɑ ̃dɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Enq. : /asãdã, -t/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1503 anat. « qui va en montant » (Le Guidon en françoys, 40a, éd. 1534 ds Rom. Forsch., t. 32, p. 13 : Les rameaux de la veyne ascendente); 1845 math. progression ascendante (Besch.); id. bot. (ibid. : collet ascendant [...] caudex ascendant [...] étamines ascendantes); id. mus. (ibid. : harmonie ascendante, celle qui naît d'une suite de quintes en montant). Empr. au lat. ascendens, part. prés. adj. de ascendere; v. ascender ou ascendre.
BBG. − Baulig 1956. − Bouillet 1859. − Fromh.-King 1968. − Guilb. Aviat. 1965. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Rougnon 1935. − Spr. 1967. − Springh. 1962.

ASCENDANT3, ANTE, adj. et subst.

GÉNÉALOGIE
I.− Emploi adj. Ligne ascendante. Ligne généalogique dans laquelle on remonte du fils au père. Synon. ascendance :
1. Il y a deux lignes ascendantes, la ligne paternelle ascendante, et la ligne maternelle ascendante. Lar. 19e,1866.
II.− Emploi subst.
A.− Gén. au plur. Les ascendants. Générations dont on est issu en ligne directe. Anton. descendants :
2. Chacun de nous peut affirmer qu'il a eu, certainement, des martyrs par fanatisme religieux parmi ses ascendants. Est-ce qu'une tendance héréditaire ne doit pas résulter de l'accumulation de tant d'années? P. Bourget, Nouv. essais de psychol. contemp.,1885, p. 70.
3. Chaque péché du sang de M. Godeau n'était pas seulement une faute personnelle, mais un crime de toute sa race en lui. Tous ses ascendants et tous ses descendants participaient aux péchés de la chair en lui, où ils trouvaient confusion et communiaient à une souillure ineffable. Ses enfants mêmes seraient responsables des iniquités de son propre corps. Il n'était aucune des voluptés de M. Godeau qui ne songeât à devenir en lui un vice, aucun de ses vices qui ne songeât à se perpétuer dans sa race comme une tare. Chaque plaisir coupable porte en puissance plusieurs enfers, enveloppe une infinité d'enfers. Jouhandeau, M. Godeau intime,1926, p. 177.
4. Dans les entretiens que nous avions avec lui tête à tête, il s'intéressait à notre famille, à nos ascendants, à notre généalogie. De notre région d'origine, nous devions lui dire tout ce que nous savions, pêle-mêle. Billy, Introïbo,1939, p. 62.
Au sing., mais avec une valeur de généralité. L'ascendant :
5. C'est la suppression complète du droit de tester, du droit de disposer en ligne directe. À l'égard des fils ou des petits-fils, la volonté individuelle de l'ascendant ne compte pas : il n'est pas vraiment propriétaire; il n'est que le gérant d'une propriété sur laquelle tous les descendants du même degré ont, par la loi de l'État, un droit égal et souverain. (...) Ce n'est pas d'une moitié, ou d'un tiers, ou d'un quart de sa fortune que le père peut disposer. Les lois de la Convention de 1793 ne permettent à l'ascendant, s'il a des descendants, fils ou petits-fils, de disposer que d'un dixième. Jaurès, Ét. socialistes,1901, pp. 206-207.
6. C'est parce que je suis moi que je peux parler de mes parents; il me faudrait partir de cette présence absolue de mon corps à moi-même pour en irradier la présence à toute mon ascendance. L'ancêtre est mon ascendant en quelque sorte subjectif, et mon moi son descendant subjectif; mais l'expression issu de... exprime une liaison originale, au delà de la causalité, une adhérence que je ne puis précisément éclairer et aviver qu'en la pensant comme descendance objective, comme postérité selon l'ordre descendant. Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 413.
SYNT. Ascendant direct, inconnu, premier, terrible, véritable; connaître, étudier, insulter les ascendants.
Rem. 1. Pour Lafon 1963 ascendant est ,,à distinguer du mot ancêtre (ou aïeux) qui se rapporte à une filiation plus lointaine que les grands-parents ou même aux générations précédentes d'une même communauté naturelle``. Mes ascendants sont ceux qui entrent effectivement dans ma généalogie, qui sont en effet mes parents; mes ancêtres sont ceux qui précèdent les générations actuelles dans la communauté (peuple, nation, etc.) à laquelle j'appartiens. 2. Les deux termes génériques sont ascendants et descendants, mais il ne faut pas oublier, comme le fait remarquer J. Dubois (Les Struct. ling. de la parenté et leurs perturbations dans les cas de démence et de schizophrénie ds Cah. Lexicol. 1966, t. 8, no1, pp. 47-69), que ,,la structure morphologique qui constitue les degrés de génération est faite de l'opposition grand/petit à laquelle s'ajoute une surcomposition à l'aide de l'élément « arrière ». (...) Les morphèmes petit, grand et arrière indiquent une distance sur l'axe des générations.`` 3. Grev. 1964, § 249, signale : ,,Ascendant, conjoint, termes de jurisprudence, n'ont pas de forme féminine; ils se disent au masculin singulier pour désigner indistinctement un homme ou une femme, chacun des conjoints par rapport à l'autre; ce sont des mots « hermaphrodites » : en cas d'absence de l'ascendant auquel eût dû être fait l'acte respectueux (Code civ., art. 155).``
P. plais. Parents (le père et la mère) :
7. Il [Boitelle] attendit la fin du repas (...) pour informer ses ascendants qu'il avait trouvé une fille répondant (...) à ses goûts (...). Les vieux (...) devinrent aussitôt circonspects. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Boitelle,1889, p. 274.
B.− Au fig., rare. Les ascendants d'un écrivain, d'un artiste, etc. Ceux dont il a subi l'influence; modèles.
Au sing. :
8. Sa filiation, des Esseintes la suivait à peine; çà et là, de vagues souvenirs de Mantegna et de Jacopo de Barbarj; çà et là, de confuses hantises du Vinci et des fièvres de couleurs à la Delacroix; mais l'influence de ces maîtres restait, en somme, imperceptible : la vérité était que Gustave Moreau ne dérivait de personne. Sans ascendant véritable, sans descendants possibles, il demeurait, dans l'art contemporain, unique. Huysmans, À rebours,1884, p. 79.
Spéc., LOG. ,,Ascendants d'un terme quelconque, dans une classification : la ou les classes dont fait partie ce terme, dans cette classification. Anton. : Descendants`` (Cros-Gardin 1964).
PRONONC. − 1. Forme phon. : [asɑ ̃dɑ ̃]. Passy 1914 note une durée mi-longue pour la 2esyll. du mot. Harrap's 1963 donne la possibilité d'une prononc. avec [ss] géminées [ass-] (cf. aussi ascendance1). 2. Hist. − 2eet 3esyll. longues ds Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787. [s] simple ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841 et Nod. 1844; [ss] géminées ds Fél. 1851, Littré et DG.
ÉTYMOL. ET HIST. − Av. 1617 subst. masc. plur. (Loysel, Instit., 374 ds Gdf. Compl. : Les ascendans succedent aux meubles de leurs enfans); d'où 1690 adj. ligne ascendante (Fur.). Empr. au b. lat. jur. ascendentes « ascendants » (Paulus, Dig., 23, 2, 68 ds TLL s.v., 758, 81).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 830. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 292, b) 777; xxes. : a) 763, b) 697.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Cros-Gardin 1964. − Dupin-Lab. 1846. − Irigaray (L.), Dubois (J.). Les Struct. ling. de la parenté et leurs perturbations ds les cas de démence et de schizophrénie. Cah. Lexicol. 1966, t. 8, no1, pp. 47-69. − Lafon 1969. − Marcel 1938.

Ascendant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

ascendant masculin

  1. Qui va en montant.
    • Mouvement ascendant.
    • Force ascendante.
    • (Anatomie) aorte ascendante, muscle oblique ascendant, etc.
  2. (Botanique) Se dit d'un organe, généralement la tige, couché à sa base puis se redressant.
  3. (Astrologie) (Astronomie) Se dit des astres qui montent sur l’horizon.
    • Les astrologues prétendaient que le point ascendant avait beaucoup d’influence sur la naissance des hommes et sur les évènements de leur vie.
    • Latitude ascendante.
    • Nœud ascendant.
  4. (Droit) (Généalogie) Désigne une personne d'une génération précédente en ligne directe.
    • Ligne ascendante.
  5. (Didactique) Se dit d'une démarche qui se fonde sur des données, des observations ou des résultats concrets pour aboutir à une explication ou à une modélisation conceptuelle.

Nom commun

ascendant \a.sɑ̃.dɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : ascendante)

  1. (Famille) Définit une personne d’une génération précédente en ligne directe : père, mère, grand-père, grand-mère, etc.
    • Les registres de Mièges, près de Nozeroy, contiennent, à la date du 9 février 1682, l'acte de mariage d'un Denis Pasteur et de Jeanne David. Ce Denis, — qui dans la série des ascendants de Pasteur permet de ne plus perdre de vue la destinée de la famille, — habita le village de Plénisette. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, page 5)
  2. Pouvoir, influence que l'on exerce sur une autre personne grâce à une position hiérarchique ou sociale, force physique, ou stature psychologique supérieure.
    • Il exerce un ascendant sur son entourage.
    • Leur vue a sur notre zèle
      Un ascendant trop puissant.
      — (Molière, Amphitryon, 1668, acte I, scène 1)
  3. (Astrologie) Point d’intersection vers l’est, entre l’horizon et l’écliptique. L’horizon et l’écliptique ont un second point d’intersection vers l’ouest appelé point descendant. C’est une précision donnée après le signe zodiacal. Note : on l’écrit parfois avec une majuscule initiale.
    • Je suis Taureau, ascendant Lion.
  4. Influence supposée des astres sur le destin des êtres humains.
    • […]
      Quel astre d’ire et d’envie,
      Quand vous naissiez, marquoit votre ascendant,
      Que votre courage endurci,
      Plus je le supplie, moins ait de merci ?
      — (François de Malherbe, Chanson à Madame de Rambouillet — sous le nom de À Rodhante, 1622-1623)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ascendant : définition du Littré (1872-1877)

ASCENDANT (a-ssan-dan, dan-t') adj.
  • 1Qui va en montant. Mouvement ascendant. Force ascendante.
  • 2 Terme d'astronomie. Qui monte, qui s'élève, par rapport à l'horizon. Degrés ascendants. Latitude ascendante.

    Nœud ascendant, point où une planète traverse l'écliptique en allant du midi au nord.

    Signes ascendants, ceux pendant lesquels le soleil paraît monter sur l'horizon, savoir le Capricorne, le Verseau, les Poissons, le Bélier, le Taureau, les Gémeaux.

  • 3 Terme de généalogie. Qui a précédé ; dont on est né. La ligne ascendante.
  • 4 Terme d'astrologie. Astre ascendant, celui qui monte sur l'horizon au moment de la naissance.
  • 5En médecine, douches ascendantes, douches que l'on dirige de bas en haut.
  • 6En botanique, tous les organes, tiges ou autres parties, qui sont coudés à la base, puis redressés, sont dits ascendants.
  • 7 En termes de musique, harmonie ascendante, celle qui naît d'une suite de quintes en montant.
  • 8 En termes de mathématiques, progression ascendante, celle dont les termes vont en croissant.

HISTORIQUE

XVIe s. Les ascendans succedent aussi aux meubles et acquests de leurs enfans, Loysel, 334. Durant le berceau de ce prince, l'Europe, comme ayant lors pour ascendant un astre martial, fut esmeuë et rechauffée de toutes parts par diverses guerres, D'Aubigné, Hist. I, 13. Les muscles obliques ascendans de l'epigastre, Paré, I, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ascendant : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ASCENDANT, adj. m. est sur-tout en usage dans l’Astronomie & dans l’Astrologie. C’est de l’ascendant qu’en Astrologie l’on tire l’horoscope, c’est-à-dire, du degré de l’écliqtique qui se leve sur l’horison au moment de la naissance de quelqu’un. Voyez Horoscope. Les Astrologues prétendent que ce degré a une influence considérable sur la vie & sur la fortune du nouveau né, en lui donnant du penchant pour une chose plûtôt que pour une autre ; mais on ne croit plus à ces chimeres.

L’ascendant s’appelle encore, dans le theme céleste de quelqu’un, la premiere maison, l’angle de l’orient, ou l’angle oriental, ou le significator vitæ. Voy. Maison, Theme, &c. On dit : telle planete dominoit à son ascendant ; Jupiter étoit à son ascendant, &c.

On prend ce terme dans un sens moral, pour marquer une certaine supériorité qu’un homme a quelquefois sur un autre, & par laquelle il le domine & le gouverne, sans qu’on puisse quelquefois en apporter de raison. Ainsi on dit un tel homme a un grand ascendant sur l’esprit d’un autre, pour dire, qu’il tourne cet esprit à son gré, & le détermine à ce qu’il veut.

Ascendant se dit, en Astronomie, des étoiles ou des degrés des cieux, &c. qui s’élevent sur l’horison dans quelque parallele à l’équateur. Voyez Lever & Horison.

Latitude ascendante, c’est la latitude d’une planete, lorsqu’elle est du côté du pole septentrional. Voyez Latitude.

Nœud ascendant, c’est le point de l’orbite d’une planete, où cette planete se trouve lorsqu’elle traverse l’écliptique pour s’avancer vers le nord. Voy. Orbite, Planete, &c.

On l’appelle aussi nœud septentrional, & on le distingue par ce caractere ☊. Voyez Nœud, &c.

Signes ascendans, en Astronomie, ce sont ceux qui s’avancent vers le pole septentrional, & qui sont compris entre le point du ciel le plus bas, qui est le nadir, & le point du ciel le plus haut, qui est le zénith. Ces signes sont le Capricorne, le Verseau, les Poissons, le Bélier, le Taureau, les Gemeaux, &c. qui sont les signes que le soleil décrit en s’approchant de nous. Ils ne sont ascendans que pour notre hémisphere, & descendans pour l’autre. Si on entend par les signes ascendans ceux qui sont les plus proches du pole septentrional, alors ces signes seront le Bélier, le Taureau, les Gemeaux, le Cancer, le Lion, & la Vierge. Voy. Signe, Zénith, Nadir, &c. (O)

Ascendant, adj. n. en Anatomie, se dit des parties qui sont supposées prendre naissance dans une partie, & se terminer dans une autre, en s’approchant du plan horisontal du corps. Voyez Corps.

L’aorte ascendante, c’est le tronc supérieur de l’artere qui fournit le sang à la tête. Voyez Aorte & Artere.

La veine cave ascendante est une grosse veine formée par la rencontre & la réunion des deux iliaques. Voyez Veine-cave.

Plusieurs des anciens Anatomistes l’ont appellée veine cave descendante, parce qu’ils s’imaginoient que le sang descendoit du foie par cette veine, pour fournir du sang aux parties qui sont au-dessous du diaphragme : mais les modernes ont démontré qu’elle avoit un usage tout-à-fait contraire, & qu’elle servoit à porter le sang des parties inférieures au cœur ; d’où lui est venu son nom d’ascendante. (L)

Ascendans, adj. pl. pris sub. terme de Droit, sont les parens que nous comptons en remontant vers la souche commune, comme pere & mere, ayeuls, bisayeuls, &c.

Les premiers sont seuls héritiers naturels de leurs enfans ou petits enfans qui n’ont point d’enfans.

Ils ont même, dans les pays de droit écrit, une légitime : mais ils n’en ont pas en pays coûtumier. Voyez Légitime. Ils partagent par têtes, & non par souches.

Les coûtumes sont fort différentes par rapport à la succession des ascendans. La plus grande partie néanmoins leur donnent les meubles & acquêts, & les freres & les sœurs n’y sont point appellés avec les ascendans : elles leur adjugent même les propres.

1°. Quand ils sont de l’estoc & ligne dont sont échus les héritages.

2°. Même sans être de l’estoc & ligne, mais simplement en qualité de plus proches parens, lorsque les parens de la ligne manquent.

3°. Dans le cas où un ascendant est donateur par contrat de mariage de l’héritage que le donataire a transmis à des enfans qui sont tous morts : car si le donataire étoit mort sans enfans, l’autre conjoint, quoique donateur, ne joüiroit pas du retour. Voyez Ayeul & Retour.

Dans quelques coûtumes, comme en particulier celle de Paris, les peres & meres succedent aussi à leurs enfans en usufruit seulement, aux immeubles acquis pendant la communauté du pere & de la mere, & avenu par le décès de l’un d’eux aux enfans, pourvû que l’enfant décédé n’ait laissé aucuns descendans, ni frere ou sœur du côté dont lesdits immeubles lui sont échûs. Cette succession s’étend aussi dans la coûtume de Paris aux ayeuls & ayeules.

Il n’y a aucune prérogative d’aînesse en faveur des mâles dans la succession des ascendans.

En pays de droit écrit, ils excluent les freres utérins & consanguins, & même les neveux qui sont conjoints des deux côtés : mais ils n’excluent pas les freres germains du défunt, lesquels succedent avec eux ; & en ce cas la succession est divisée en autant de portions qu’il y a de têtes ; chaque frere prend une part, & les ascendans prennent le surplus & le divisent entr’eux en deux parts, l’une pour les paternels, & l’autre pour les maternels, qui chacun entr’eux partagent la portion qui est échûe à leur ligne. Par exemple, s’il y a trois freres, un ayeul & une ayeule du côté paternel, chaque frere aura un sixieme, l’ayeul & l’ayeule paternel un sixieme & demi à eux deux ; & l’ayeul maternel autant à lui seul que les deux autres. Voyez Ayeul.

Lorsqu’il y a des freres germains, les neveux conjoints des deux côtés dont le pere est décédé viennent à la succession du défunt, avec les freres & les ascendans : mais ils n’y viennent que par la représentation de leur pere, & par conséquent ils partagent par souches & non par têtes.

Par rapport à la part que prend une mere dans la succession de ses enfans, voyez à l’article Mere la teneur de l’édit des meres.

Dans les pays de droit écrit, les peres & les meres qui ont donné quelque chose entre-vifs à leurs enfans, succedent aux choses par eux données, lorsque les enfans donataires décedent sans enfans, non pas par droit de succession, mais par un autre droit qu’on appelle droit de retour. Voyez Retour. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ascendant »

Étymologie de ascendant - Littré

Provenç. ascendent ; espagn. ascendiente ; ital. ascendente ; de ascendens, de ascendo, monter, de a pour ad, et de scandere, monter (voy. SCANDER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ascendant - Wiktionnaire

(Circa 1270) Du latin ascendens (« gravissant, montant »), participe présent de ascendere → voir ascender, ascendre et ascension.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ascendant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ascendant asɑ̃dɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ascendant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ascendant »

  • Pour en apprendre plus sur votre personnalité, il est parfois bon d'interroger les astres. Comment êtes-vous perçu en société et comment percevez-vous les autres ? Votre ascendant et votre descendant vous répondent. Femme Actuelle, Thème astral : tout ce qu’il faut savoir pour connaître l'ascendant et le descendant : Femme Actuelle Le MAG
  • La baisse de 3,3 % de Bitcoin signifie qu’il se négocie en dessous du support du triangle ascendant. Les ruptures de prix en dessous de ces niveaux signifient généralement une baisse correspondant à la hauteur du triangle. La tendance actuelle place le retracement potentiel à une hauteur équivalente à 1 800 $, ce qui signifie que les prix pourraient continuer à baisser jusqu’à des niveaux d’environ 7 500 $. Coin24, Si le prix de Bitcoin baisse, les bears sortiront en force | Coin24.fr
  • Disposés dans leur habituel 3-5-2, les Wolves ont rapidement pris l'ascendant dans ce match avec une première tête plongeante de Raúl Jiménez stoppée sur sa ligne par Orjan Nyland (19e), puis sur un tir de Diogo Jota (42e). Un manque de réussite qui a finalement donné confiance aux locaux, proches d'ouvrir la marque juste avant la pause (45e). C'est finalement Leander Dendoncker, avec un enchaînement parfaitement exécuté crochet-frappe aux abords de la surface, qui a débloqué la situation (1-0, 62e) pour des Wolves bien plus en verve après l'entrée de Traoré (60e). Derrière, les Villans ont fortement poussé avec un bloc plus haut, s'exposant par la même aux contres des Loups. Solidaires et disciplinés jusqu'au bout, les Wolves ont tenu bon et réalisent une bonne opération à une semaine d'un déplacement à l'Emirates Stadium. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, Wolverhampton dévore Villa et met la pression sur United et Chelsea
  • Pour les juges, le franchiseur, du fait de son ascendant, doit répondre de manquements aux obligations de conseil qu’il s’est lui-même imposées dans le contrat. Journal L'Union, Vos droits. Le franchiseur doit tenir ses promesses au franchisé
  • Ça ne vous arrive pas souvent, sauf si vous êtes ascendant Vierge, mais vous serez très tatillon aujourd'hui et extrêmement râleur si on ne fait pas tout dans les règles. Cela ne vous ressemble pas trop, mais il est vrai que la Lune en Vierge, pendant la période Cancer, peut activer cette disposition que nous avons tous en nous mais que nous n'utilisons pas forcément. RTL.fr, L'horoscope du 26 juin 2020
  • Depuis mercredi 24 juin se tenait le procès d'une mère de famille devant la cour d'assises du Loiret. Ce vendredi 26 juin, elle a été condamnée à cinq ans de prison dont six mois de sursis pour "privation de soins ou d'aliments suivie de mort sur mineur de 15 ans par ascendant". France 3 Centre-Val de Loire, Cour d'assises du Loiret : une mère condamnée à 4 ans et demi de prison pour avoir laissé mourir son bébé de sept mois
  • Alors bien sûr, avec un tel palmarès, nous présentons d’avance nos excuses les plus sincères. Oui, mille excuses à celles et ceux qui demain vont avoir la malchance d’être élu(e) s et qui devront donc se coltiner pendant six ans les administrés mal embouchés que nous sommes. Râleurs ascendant rouscailleurs, d’une mauvaise foi bien partagée, de plus en plus procéduriers et d’une opinion si changeante qu’il nous arrive d’exiger tout et son contraire. Et inversement. Alors à toutes et à tous les nouveaux élus, nos meilleurs vœux de réussite pour ces six ans. Et surtout, bon courage ! Le Telegramme, [Clin d’œil] Râleurs ascendant rouscailleurs - France - Le Télégramme
  • Généalogie. Liste des ascendants de quelqu'un, à partir d'un lointain ancêtre qui ne se souciait guère en son temps d'établir la sienne. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Tant que la vie est ascendante, bonheur et instinct sont identiques. De Friedrich Nietzsche / Le crépuscule des idoles
  • Les grands hommes n'ont ni aïeuls ni ascendants ; ils composent seuls toute leur race. De Jean de La Bruyère
  • Le langage est foncièrement lié au désir de domination sociale. Il cherche l'ascendant. Sa fonction est le dialogue et le dialogue, quoi qu'on en dise de nos jours, c'est la guerre. De Pascal Quignard / Entretien avec Catherine Argand - Février 1998
  • Dépravé. Celui qui descend le cours ascendant des plaisirs. De Mimi Benoît
  • Je suis un poisson ascendant mayonnaise. De Ettore Scola

Traductions du mot « ascendant »

Langue Traduction
Corse ascendenti
Basque goranzko
Japonais 上昇
Russe по возрастанию
Portugais ascendente
Arabe تصاعدي
Chinois 上升
Allemand aufsteigend
Italien ascendente
Espagnol ascendente
Anglais ascending
Source : Google Translate API

Synonymes de « ascendant »

Source : synonymes de ascendant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ascendant »



mots du mois

Mots similaires