La langue française

Appeau

Sommaire

  • Définitions du mot appeau
  • Étymologie de « appeau »
  • Phonétique de « appeau »
  • Évolution historique de l’usage du mot « appeau »
  • Citations contenant le mot « appeau »
  • Images d'illustration du mot « appeau »
  • Traductions du mot « appeau »
  • Synonymes de « appeau »

Définitions du mot appeau

Trésor de la Langue Française informatisé

APPEAU, subst. masc.

CHASSE
A.− Instrument avec lequel on imite le cri des animaux (spéc. le chant des oiseaux) pour les appeler, les attirer. Appeaux à sifflet, à languette (pipeaux), à frouer :
1. J'appelais, à la pipée, tantôt en craillant comme un geai, tantôt en sifflant comme un merle. Je n'avais pas besoin d'appeau : rien que ma bouche, et c'était ça! Fallait voir les oiseaux rappliquer, ... Genevoix, Raboliot,1925, p. 138.
2. (98). Est interdit l'emploi des appeaux, c'est-à-dire des instruments imitant le cri des animaux pour les attirer, des appelants, c'est-à-dire des oiseaux servant d'appeaux et des chanterelles, femelles de la perdrix et de la caille. La simple détention d'appeaux n'est pas punissable en dehors de leur usage. Nouv. rép. de dr., chap. 6, section 6, Paris, Dalloz, t. 1, 1962, p. 631, s.v. chasse-louveterie.
B.− Oiseau dressé pour appeler ceux de son espèce et les attirer dans des pièges. Synon. appelant :
3. Quand au printemps, il commence [l'oiseau rappeleur] à chanter, on lui arrache les plumes; et si on ne parvient pas à le faire taire par ce procédé, on lui bouche les yeux et il se tait jusqu'à l'automne, où on lui rend la lumière. Alors, le pauvre oiseau, placé comme appeau, se donne à cœur joie de chanter, et les oiseaux de passage entendant ce petit être de leur espèce qui ramage sa chanson du printemps et de l'amour, se précipitent autour de lui et sont pris avec des gluaux ou tués à coups de fusil. E. et J. de Goncourt, Journal,1894, p. 626.
Rare. Appeau! Cri des paysans pour signaler un vol aperçu :
4. ... tout à coup, des cris partent. Ce sont des paysans qui de leur champ où ils labourent signalent un vol aperçu. Ils crient : « Appeau! Appeau! » Le chasseur se dresse. À l'horizon un vol arrive : ... Pesquidoux, Chez nous,t. 1, 1921, p. 28.
Au fig. Ce qui attire, ce qui sert à leurrer :
5. Un des appeaux les plus séduisants qui fût à l'usage de ce gouvernement de ruses et d'amorce, c'était l'offre de la pairie. Vigny, Mémoires inédits,1863, p. 131.
6. On dirait que le combat, l'apocalypse, l'espoir, sont des appeaux dont se sert la guerre pour prendre les hommes. Malraux, L'Espoir,1937, p. 852.
PRONONC. ET ORTH. : [apo]. Grammont Prononc. 1958, p. 90 met en garde contre une prononc. géminée de la consonne double. Appau ds Ac. Compl. 1842; Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. apeau (simplification des consonnes doubles).
ÉTYMOL. ET HIST. − a) 1280 sing. chasse apel « sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les attirer dans un piège » (J. de Meung, Rose, éd. Langlois, t. 4, 17 819 : Jamais oiseaus pour nul apel Ne metrait en perill sa pel); 1380 plur. appeaulx (Chanson s. Hugues Aubriot pendant sa disgrâce ds Chron. de S. Denis, t. VI, p. 478 ds Gay, p. 39); b) 1671 « oiseau dont on se sert pour attirer les autres oiseaux » (Pomey), appelant est plus en usage que appeau en ce sens (Trév. 1704); c) 2emoitié xves. fig. « ce qui sert à attirer et prendre au piège, leurre » (Repues franches [attribué à tort à Villon] ds Littré : Aussi il fist si bonne mine Qu'il fut esleu sans nul appeau Pour estre varlet de cuysine). Doublet de appel* étymol. 2, dont il est le cas sujet sing. ou le cas régime plur. en a.fr.; il s'est vite spécialisé et p. méton. est devenu polysémique.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 50.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Baudr. Chasses 1834. − Bouillet 1859. − Bourguignon (J.). Qq. arch. ds les Fables de La Fontaine. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 88. − Burn. 1970. − Dupin-Lab. 1846. − Encyclop. méthod. Mécan. t. 2 1783; t. 5 1788. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Lep. 1948. − Lew. 1960, p. 32. − Privat-Foc. 1870. − Réau-Rond. 1951. − St-Edme t. 1 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

appeau \a.po\ masculin

  1. (Chasse) Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire approcher ou pour les attirer dans quelque piège.
    • Un appeau pour prendre des cailles.
    • Nʼimporte quel appeau imitera vaguement le cri du corbeau si vous soufflez dedans; mais, pour réussir, il faut que votre imitation soit parfaite. — (Au bord de lʼeau; plaine et bois - Numéros 222 à 233, 1955)
    • Le chant artificiel propre à attirer les oiseaux se nomme un appeau. Les Sirènes sont la revanche des oiseaux sur les appeaux qui en font des victimes de leur propre chant. — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection, Folio, pages 167-168)
  2. (Chasse) Oiseau dont on se sert pour appeler et attirer les autres oiseaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPEAU. n. m.
Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire approcher ou pour les attirer dans quelque piège. Un appeau pour prendre des cailles. Des appeaux. Il se dit également d'un Oiseau dont on se sert pour appeler et attirer les autres oiseaux.

Littré (1872-1877)

APPEAU (a-pô) s. m.
  • 1Engin imitant le cri des oiseaux, et servant à les appeler et à les attirer dans un piége.
  • 2 Fig. Et ce beau cuisinier armé d'un grand couteau ? Reviendrais-tu pour cet appeau ? La Fontaine, Fab. VIII, 21.
  • 3Oiseau dressé à attirer les autres.
  • 4Petit timbre qui sert à sonner les quarts et les demi-heures.

    Au pluriel, des appeaux.

HISTORIQUE

XVe s. Aussi il fist si bonne mine Qu'il fut esleu sans nul appeau Pour estre varlet de cuysine, Villon, Repues fr. Leurs maris, qui avoient assez bien bu le soir, et qui s'attendoient à l'appeau [appel] de leurs femmes, dormoient au plus fort, Louis XI, Nouv. XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPEAU, vieux terme de Palais, qui s’est dit autrefois pour appel : on dit même encore dans quelques jurisdictions, le greffe des appeaux. (H)

Appeau, s. m. c’est un sifflet d’Oiseleur avec lequel il attrappe les oiseaux en contrefaisant le son de leur voix : l’appeau des perdrix rouges est différent de celui des perdrix grises ; il y en a aussi pour appeller les cerfs, les renards, &c. ce sont des hanches semblables à celles de l’orgue, qui ont différens effets, selon les petites boîtes qui les renferment. On donne aussi le nom d’appeau aux oiseaux qu’on éleve dans une cage, pour appeller les autres oiseaux qui passent, & que l’on nomme plus communément appellans.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « appeau »

Appel, dans l'ancien français, fait au nominatif singulier apels, apex, apax, prononcé apeu ou apau ; de là le mot appeau (voy. APPEL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Double lexical de appel avec spécialisation de sens en termes de chasse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appeau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appeau apo

Évolution historique de l’usage du mot « appeau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appeau »

  • Alors que le tir d’été ouvre dans moins d’une semaine, nous avons souhaité en savoir un petit plus sur l’utilisation des appeaux pour le chevreuil. Pour cela, nous nous sommes rapprochés d’un expert en la matière, Edouard Lavallart, qui chasse à l’arc et à la carabine le brocard depuis de nombreuses saisons. Chassons.com, Appeau à brocard: les modèles phares - Chassons.com
  • Un sublime labrador sable jouant de l’appeau à canard, vous y croyez ? Chasse Passion, Vidéo : un labrador joueur d'appeau à canards ! - Chasse Passion
  • Bertrand Mandico, en quelques 30 films, n'a cessé d'illustrer une conception magique et orphique du cinéma, mué en rituel païen, en diorama panique, monde voué à la mise en place d'un folklore imaginaire pour tous les temps et pour tous les corps. Entre Cocteau et Ken Russell, Borowczyk et Franju, il filme comme on souffle dans l'appeau à chimères : elles accourent !! France Culture, L'appeau aux chimères : rencontre avec le cinéaste Bertrand Mandico
  • Dans tout le pays, les Robertson ont remis à la mode les barbes, les cheveux longs et les «camos» - les tenues de camouflage qu’ils portent en toute occasion. Dans les supermarchés Walmart, on trouve leurs camos, leurs appeaux ou les mêmes gobelets en plastique dans lesquels Si sirote son thé glacé, le vieil oncle bourru de la série qui radote ses histoires du «’Nam» (la guerre du Vietnam). Libération.fr, «Duck Dynasty», l’Amérique dans l’appeau - Libération
  • Le mois d'Octobre arrive et c'est bientôt la période de la chasse à la palombe. Avant de pouvoir tirer sur les oiseaux dans les bois, il faut d'abord vérifier que la palombière soit dans un bon état. C'est le cas de Claude, il a demandé à Philippe Couture, de s'occuper de ses appeaux. France Bleu, Dans les palombières landaises, Philippe monte et répare les appeaux
  • La fuite des chevreuils ayant sonné la fin de la chasse, je décidais de revenir le surlendemain. Le jour venu, le scénario fut le même : je me postais entre les deux meules et attendis. Après une petite heure, n’y tenant plus, je sortis à nouveau mon appeau de ma poche et sifflai trois fois (au loin le TER Toulouse/Auch passait…) Dans les secondes qui suivirent j’entendis un bref aboiement dans le champ d’orge, cette fois c’était pour de bon, mon doigt se raidit à nouveau sur la détente. Devant mes yeux écarquillés deux longs cous se dressèrent dans le champ, avec au bout de ces cous, deux bestiaux ressemblant à des chevreuils mais beaucoup plus gros avec des taches blanches sur les flancs et le ventre très blanc, des daims, probablement évadés d’un élevage voisin. Je sortis de ma cachette et me montrais, cela eut pour effet d’intéresser les deux daims  qui me scrutèrent longuement avant de me tourner le dos dédaigneusement et de disparaitre le plus tranquillement du monde, en sautant sur leurs quatre pattes, comme montés sur ressort. Chassons.com, Un appeau pour faire venir sanglier, daims et brocard... - Chassons.com
  • Alain Carpentras fabriques plusieurs centaines d'appeaux pour imiter le chant du coucou, du rouge-gorge, de la chouette hulotte ou de la tourterelle. Cet artisan d'art de Sorgues (Vaucluse) utilise un tour à bois historique. Il confectionne aussi des pièces uniques, comme des totems. France Bleu, VIDÉO - Métiers d'art : un fabricant d'appeaux à Sorgues

Images d'illustration du mot « appeau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « appeau »

Langue Traduction
Anglais call
Espagnol llamada
Italien chiamata
Allemand anruf
Chinois 呼叫
Arabe مكالمة
Portugais ligar
Russe вызов
Japonais コール
Basque deiaren
Corse chjamà
Source : Google Translate API

Synonymes de « appeau »

Source : synonymes de appeau sur lebonsynonyme.fr
Partager