La langue française

Appartenance

Définitions du mot « appartenance »

Trésor de la Langue Française informatisé

APPARTENANCE, subst. fém.

I.− Le fait d'appartenir à ...
A.− [En parlant de pers.] Le fait d'appartenir à un milieu, une collectivité, un parti, etc. :
1. Donc le statut territorial de la région rhénane n'est pas fixé définitivement et la constitution allemande elle-même permet à ses ressortissants de décider de leur appartenance territoriale et politique. Barrès, Mes cahiers,t. 12, 1919-20, p. 139.
2. De son côté, Joliot-Curie attaquait ouvertement la politique gouvernementale, lié par son appartenance au parti communiste qui paraissait le pousser vers une révocation qui aurait fait de lui une victime de ses idées politiques. La révocation fut effectivement décidée le 28 avril 1950. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 81.
SOCIOL. Groupe d'appartenance. ,,Groupe primaire (groupe où chaque membre connaît tous les autres et où les relations sont directes) auquel appartient (dont fait partie actuellement) un individu.`` (Mucch. Sc. soc. 1969) :
3. Chacun de nous a plusieurs groupes d'appartenance (famille, village, groupe professionnel, équipe sportive, cellule politique ou religieuse, etc...). Par son appartenance à un groupe, l'individu participe à une vie collective qui l'imprègne de certaines valeurs, de normes (règles de conduite), de stéréotypes (jugements tout-faits sur les autres groupes), etc. et subit une pression de conformité à laquelle il se plie habituellement sans problème. Un conflit surgit si l'individu prend pour valeurs, normes, critères de jugement et de conduite, les idées et les idéaux d'un autre groupe (appelé alors groupe de référence) représentant ses aspirations personnelles ou morales. Des conflits intérieurs peuvent aussi surgir de l'incompatibilité entre les pressions des différents groupes d'appartenance d'une même personne. Mucch.Sc. soc.1969s.v.
B.− [En parlant de pers. ou de choses]
LING. Rapport d'appartenance. Rapport exprimé par exemple par le génitif, ou en français par la préposition de :
4. ... ainsi, les cas ne peuvent exprimer qu'en général, les principaux de ces rapports. Par exemple, le génitif indiquera généralement le rapport de génération et d'appartenance; le datif, celui d'attribution et de donation; l'accusatif, celui de tendance et de dépendance, etc. Destutt de Tracy, Éléments d'idéol.,Gramm., 1803, p. 115.
LOG., MATH. Relation d'appartenance. ,,Relation exprimant la propriété pour certains objets d'être éléments d'un ensemble, c'est-à-dire de lui appartenir.`` (Uv.-Chapman 1956).
PSYCHOL. Appartenance. ,,Notion introduite par Thomdike dans sa théorie de l'apprentissage : il y a appartenance entre deux éléments quand ceux-ci font partie d'un même ensemble constituant une unité.`` (Piéron 1963).
II.− Ce qui appartient à ...
A.− Vx. Propriété :
5. Enfin notre plus proche voisin habitait et habite encore un joli château de la Renaissance, ancienne appartenance de Diane de Poitiers. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 398.
B.− Au plur. Éléments qui appartiennent à une chose avec laquelle ils forment un tout. Les appartenances de la selle :
6. Article IV. Des cavités situées entre le labyrinthe et l'élément extérieur, ou de la caisse du tympan et de ses appartenances. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 478.
DR. vx. Synon. de dépendances :
7. Monseigneur l'évêque d'A possédoit une terre voisine de celle de Vernyct, et les appartenances de ces deux propriétés étoient tellement encadrées les unes dans les autres, que Maxendi et Vernyct se rendirent exprès à A, pour acheter la propriété de monseigneur l'évêque d'A. Balzac, Annette et le criminel,t. 3, 1824, p. 246.
PRONONC. ET ORTH. : [apaʀtənɑ ̃:s]. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. apartenance avec un seul p.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) Ca 1170 apurtenánces « ce qui appartient à qqc., dépendances d'un bien foncier » (Rois, éd. Curtius, 150 : Tutes les choses ki furent Saül é sun maisníl é tutes les apurtenánces, tut rend al fiz tun séignur); b) 1751 spéc. équit. (Encyclop. : Appartenance [...] se dit de toutes les choses nécessaires pour composer entièrement le harnois d'un cheval de selle [...] on dit une selle avec toutes ses appartenances, qui sont les sangles, la croupiere, etc.); 2. 1536 « fait d'appartenir, de faire partie de » (Calvin, Instit., IV, p. 283 ds Hug. : La remission des pechez − sans laquelle nous n'avons aucune aliance ne appartenances avec Dieu−). Dér. de appartenir* étymol. 2, 3; suff. -ance*. Voir aussi le lat. médiév. appertinentia « ce qui est attaché à, dépend de » (716/20 Chartae Sangallenses, A 3 ds Mittellat. W. s.v., 790, 42).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 70.
BBG. − Battro 1966. − Cap. 1936. − Chamb. 1970. − Dupin-Lab. 1846. − Lal. 1968. − Mucch. Psychol. 1969. − Mucch. Sc. soc. 1969. − Piéron 1963. − Uv.-Chapman 1956.

appartenance « le fait d'appartenir »

Wiktionnaire

Nom commun

appartenance \a.paʁ.tə.nɑ̃s\ féminin

  1. Fait d’appartenir.
    • Le groupe dʼappartenance peut être défini comme celui auquel lʼindividu est reconnu appartenir. — (Nathalie Guichard, Régine Vanheems, Comportement du consommateur et de lʼacheteur, 2004)
    • L'important, pour le moment, est de constater que l’identification des musulmans est passée, pour assurer leur sécurité totale, de la désignation vague d’appartenance à un groupe (ahl) à celle, beaucoup plus précise, d'une kabila, symbolisée par un nom qui l’individualise durablement. — (Jean-Pierre Chrétien & Gérard Prunier, Les Ethnies ont une histoire, Karthala, 1989, page 113)
    • On n'est pas un juif, un musulman ou un catholique, on appartient seulement, par un hasard heureux ou non, à un groupe qui partage certaines croyances, certaines habitudes culturelles, certains rituels. Cette appartenance religieuse ne doit en aucune façon pervertir la liberté intellectuelle de chacun de nous.— (Alain Bentolila, Quand l'appartenance dicte sa loi à l'identité, dans La Croix, page 24, 13 octobre 2014)
    • En général, les leffs concernent des familles et non des territoires et l’appartenance à un leff résiste à la pérégrination. — (Marie-France Dartois, Agadir et le sud marocain: à la recherche du temps passé, des origines au tremblement de terre du 29 février 1960, Courcelles, 2008, page 337)
  2. Dépendance d’une propriété foncière, d’un domaine.
    • Vendre une maison avec toutes ses appartenances et dépendances.
    • Cette métairie est une des appartenances de ma terre.
    • Ce village était une appartenance de telle châtellenie.
  3. (Par analogie) (Équitation) Méronymes de la selle.
    • Les appartenances de la selle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPARTENANCE. n. f.
Le fait d'appartenir. Il se dit spécialement de la Dépendance d'une propriété foncière, d'un domaine. Vendre une maison avec toutes ses appartenances et dépendances. Cette métairie est une des appartenances de ma terre. Ce village était une appartenance de telle châtellenie. Par analogie, on dit, en termes d'Équitation, Les appartenances de la selle pour désigner les Étriers, la croupière, les sangles.

Littré (1872-1877)

APPARTENANCE (a-par-te-nan-s') s. f.
  • 1Ce qui appartient à une chose, ce qui en dépend. Faire les lois, donner les dispenses sont des appartenances de l'autorité souveraine, Bossuet, II, Conc. 1. Souhaitant que le feu du ciel ne laissât dans les appartenances du Carmel aucune trace d'une grandeur et d'une magnificence séculière, Fléchier, Panég. II, 266. Il fallait [à Marly] des cuisines aux princesses, et d'autres appartenances, Saint-Simon, 268, 113.
  • 2Les appartenances de la selle, les parties qui ne la composent pas essentiellement. Les appartenances de la selle sont : les sangles, le surfaix, le poitrail, la croupière, les étriers ; la housse est un accessoire.

HISTORIQUE

XIIe s. Tutes les choses ki furent Saül, e sun maisnil, e tutes les apurtenances, tut rend al fiz tun seignur, Rois, 150.

XIIIe s. Il auroient Andrenoble et toutes les apartenances, Villehardouin, CLIX. Car icel jor, bien le recors, Ne nous toldra fors que le cors, Et toutes les apartenances De par les corporex sustances, la Rose, 8173. S'il brise ou depiece ou pert aucune coze qui est des apertenances du pressoir, Beaumanoir, XXXVIII, 19. Et ces deux freres tindrent du conte Henri touz leur heritages et leur apartenances, Joinville, 205.

XIVe s. La qualité et la quantité de la fortune, et l'appartenance ou procheneté et valour de la personne, Oresme, Eth. 26. Yconomie est art de gouverner ung hostel et les appartenances pour acquerir richesses, Oresme, ib. 11.

XVe s. Lille, Douay et Bethune et toutes les appartenances qui doivent estre tenues de la comté de Flandres, Froissart, I, I, 97.

XVIe s. La remission des pechez, sans laquelle nous n'avons aucune alliance ni appartenance avec Dieu, Calvin, Instit. 829. Ils avoient une maison spacieuse accompagnée de grands jardins et appartenances, D'Aubigné, Hist. II, 162. La beatitude remplit toutes les appartenances et advenues de la vertu, Montaigne, I, 70. Ces cognoissances ne sont pas de leur appartenance, Montaigne, II, 278. Seulement luy laissa l'on par pitié le royaume de la Macedoine, avec les appartenances, Amyot, Aratus, 64.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPARTENANCE, s. f. (Manége.) se dit de toutes les choses nécessaires pour composer entierement le harnois d’un cheval de selle, de carrosse, de charrette, &c. quand on ne les détaille pas. Par exemple on dit une selle avec toutes ses appartenances, qui sont les sangles, la croupiere, &c. Voyez Selle. (V)

Appartenance, s. f. (en Droit.) est synonyme à dépendance, annexe, &c. Voyez l’un & l’autre.

Ce mot est formé du Latin ad, à, & pertinere, appartenir.

Les appartenances peuvent être corporelles, comme les hameaux qui appartiennent à un chef lieu ; ou incorporelles, telles que les services des vassaux ou censitaires. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « appartenance »

Appartenir ; provenç. apartenensa ; ital. appartenenza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir appartenir et suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appartenance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appartenance apartœnɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « appartenance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appartenance »

  • L'être humain n'a aucun standard de qualité, hormis son besoin d'appartenance. De Bernard Arcand / Quinze lieux communs
  • Le sentiment d’appartenance à la République n’avait, en 2015, pas disparu, mais il s’était effacé. De Michel Winock / Le Monde Culture et Idées, 17 janvier 2015
  • Les hommes doivent, partout dans le monde, reconnaître leur appartenance au genre humain, avec l’ensemble des droits et des devoirs qui découlent de cette idée. De Mikhaïl Gorbatchev
  • Le sentiment d’appartenance est une conviction intime qui va de soi ; l’imposer à quelqu’un, c’est nier son aptitude à se définir librement. De Fatou Diome / Le ventre de l’Atlantique
  • L'appartenance à la famille humaine confère à toute personne une sorte de citoyenneté mondiale, lui donnant des droits et des devoirs, les hommes étant unis par une communauté d'origine et de destinée suprême De Jean-Paul II / Message de Jean-Paul II pour la célébration de la journée mondiale de la paix le 1er janvier 2005.
  • Si la crise que nous traversons doit avoir une vertu, c'est celle de nous faire prendre conscience que le sentiment d'appartenance à l'entreprise est loin d'être démodé, écrit Jean-Christophe Conticello. Les Echos, Opinion | Préserver le « sentiment d'appartenance » à l'entreprise | Les Echos
  • Quelles sont les raisons de l'engagement des entreprises ? C'est avant tout la fierté d'appartenance à un territoire et son ancrage local. Les entrepreneurs ne sont pas hors-sols. Ils appartiennent à un écosystème et ont tout intérêt à ce que celui-ci se porte bien s'ils veulent que leurs entreprises soient elles aussi être en bonne santé. Ainsi, on note que 75 % des entreprises qui s'engagent le font pour participer à l'essor du territoire. Une affirmation d'autant plus vraie en province qu'à Paris, où les mécanismes de l'engagement sont différents. Et puis il y a aussi la loi Pacte qui, en introduisant la raison d'être au sein des entreprises, remet en avant la question de leur engagement et de leur implication. L'entreprise redevient un acteur local important. Nouvelles Publications, « La fierté d'appartenance au territoire explique l'engagement des entreprises »
  • Alors que chaque pays a son approche pour définir les catégories démographiques comme l’« appartenance ethnique » et la « race », la France s’oppose fermement à l’utilisation de ce genre d’étiquettes pour catégoriser officiellement les individus. L’absence de classification raciale permet d’éviter une interprétation fallacieuse, courante au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, selon laquelle certaines inégalités que l’on observe indiqueraient l’existence de prédispositions génétiques, comme le rappelle un article publié par la journaliste scientifique Angela Saini (« Stereotype threat ») dans The Lancet, le 23 mai. Le Monde.fr, « La réaction biologique au Covid-19 n’est pas une question d’appartenance raciale »
  • L’UNC lance un appel « vibrant au président de la république, chef de l’Etat, garant de la constitution, de la paix et de la cohésion nationale de veiller au bon fonctionnement des institutions, y compris de la justice ». Le parti qui réagit à la condamnation de Vital Kamerhe à de lourdes peines pour détournements et corruption aggravée, réaffirme son appartenance au Cap pour le Changement (CACH) et recommande la formalisation de son organisation et de son fonctionnement tout en soutenant la coalition gouvernementale FCC-CACH.  Actualite.cd, RDC: après la condamnation de Kamerhe, l’UNC réitère son appartenance au CACH et recommande la formalisation de son organisation | Actualite.cd

Images d'illustration du mot « appartenance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « appartenance »

Langue Traduction
Anglais membership
Espagnol afiliación
Italien membri
Allemand mitgliedschaft
Chinois 会员资格
Arabe عضوية
Portugais filiação
Russe членство
Japonais 会員
Basque berri
Corse appartenenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « appartenance »

Source : synonymes de appartenance sur lebonsynonyme.fr

Appartenance

Retour au sommaire ➦

Partager