La langue française

Chiasme

Sommaire

  • Définitions du mot chiasme
  • Étymologie de « chiasme »
  • Phonétique de « chiasme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chiasme »
  • Citations contenant le mot « chiasme »
  • Traductions du mot « chiasme »
  • Synonymes de « chiasme »

Définitions du mot « chiasme »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIASME, subst. masc.

A.− Signe en forme de χ (khi) indiquant, en marge d'un manuscrit, un passage désapprouvé.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du xixes. ainsi que ds Lar. 20e, Lar. encyclop. et Quillet 1965 qui l'enregistre sous chiasma.
B.− RHÉT. Figure de style consistant à inverser l'ordre des termes dans les parties symétriques de deux membres de phrase de manière à former un parallèle ou une antithèse. C'est bonnet blanc et blanc bonnet; il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger :
1. Le chiasme ne serait qu'une sotte coquetterie de style s'il n'était motivé par une raison supérieure : désir de variété, besoin d'euphonie ou d'harmonie expressive. Morier1961, p. 77.
Au fig. :
2. ... l'herméneutique ne se réduit plus à une induction rectiligne, ni même à un chiasme simple, elle nous engage dans les méandres tortueux d'un labyrinthe. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 14.
Prononc. et Orth. : [kjasm̥]. Rob. admet chiasma ou chiasme, également pour le terme de rhét. (à comparer avec le reste des dict. qui réserve la forme chiasma au terme d'anat.). Étymol. et Hist. 1538 « signe figurant la lettre χ » (FEW t. 2, 1, s.v. chiasmos, p. 635b); 1554 (J. de Maumont, trad. des Œuvres de St Justin ds Hug.), attest. isolées; repris au xixes. 1. 1838 diplomatique (Ac. Compl. 1842); 2. 1838 rhét. (ibid.). Empr. au gr. χ ι α σ μ ο ́ ς « disposition en croix » d'où les emplois comme termes de rhét. iies. et de diplomatique vies. (ds Liddell-Scott). Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

chiasme \kjasm\ masculin

  1. (Rhétorique) Figure de style qui consiste à placer deux groupes de mots dans un ordre inversé :
    • […] mieux vaut une vérité de droite qu'une erreur de gauche. Ce chiasme du préférable n’est pas du cru d’Onfray. — (Jacques-Alain Miller. « Mais pourquoi s’en prend-il aux papous? », Le Point, n° 2218, 12 mars 2015, page 59) Note : À noter qu'il ne s'agit pas ici d'un chiasme (forme ABBA) mais d'un parallélisme (forme ABAB)
    • Le chiasme est une figure très belle qui prouve que les Dupondt sont une créature de la syntaxe. On les prend pour des imbéciles notoires, mais en fait, ce sont des personnages qui ont recours à une syntaxe alambiquée et codée pour déjouer l’ennemi. — (Le capitaine Haddock et les Dupondt : à chaque personnage son langage Albert Algoud sur France culture le 28 septembre 2016)
    • Tristan Bernard jamais en reste :
      Un journal coupé en morceaux n’intéresse aucune femme, alors qu’une femme coupée en morceaux intéresse tous les journaux.
      Un joli chiasme (figure consistant à utiliser les mêmes mots mais en ordre inversé) […]
      — (Jacques Le Goff, L’Humour c’est sérieux !, Apogée, 2014, page 22)
  2. Croix mise en marge des manuscrits, en forme de χ, et indiquant un passage désapprouvé.
  3. (Anatomie) Lieu d’entrecroisement des nerfs optiques sur le corps de l’os sphénoïde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CHIASME (ki-a-sm') s. m.
  • 1Croix mise en marge des manuscrits, en forme de χ, et indiquant un passage désapprouvé.
  • 2 Terme d'anatomie. Chiasme ou chiasma, lieu d'entre-croisement des nerfs optiques sur le corps de l'os sphénoïde.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chiasme »

Du grec ancien χιασμός, khiasmós (« croisement »), dérivé de la lettre grecque χ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Χίασμα, croisement : mot formé de la lettre grecque χ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chiasme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chiasme kjasm

Évolution historique de l’usage du mot « chiasme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chiasme »

  • Qui ne ferait qu’écouter les commentaires sur le résultat des élections municipales (insistons sur le pluriel, car il n’y a pas une élection, mais des élections dans des contextes et des histoires très différents) se trouverait confronté à un véritable chiasme : d’un côté, il entendrait parler d’une abstention abyssale de plus de 60 % des électeurs, du jamais vu lors de ces élections de proximité ; d’un autre, à grand renfort de superlatifs, dans ce champ démocratique déserté par les citoyens, une vague verte submergerait nos villes, à défaut de nos campagnes ! The Conversation, Vague verte ? Abstention record ? Des élections municipales atypiques plus complexes qu’il n’y paraît
  • Antoine Guillot "Je crois que l'ennui est presque programmé dans le film. On est dans cette vie répétitive qui est faite d'aires d'autoroutes, de bureaux, de tout ce qui n'est absolument pas séduisant mais qui est le quotidien du monde d'aujourd'hui. Je pense que le film veut, volontairement, nous plonger dans l'ennui. [...] Mais c'est un cinéma qui semble réinventer ses règles en permanence. De même que le personnage principal réinvente le monde en se mettant à chanter, en organisant, sans le vouloir forcément, le monde autour de lui, le film semble s'inventer sans arrêt, et donc invente sa propre narration. [...] Il affiche sa façon même d'être fabriqué, y compris dans les plans de studio les plus artisanaux. Je trouve ce chiasme permanent entre la haute technicité du monde d'aujourd'hui et cette façon très artisanale de la raconter assez passionnant." France Culture, "Technoboss", portrait filmé chanté d'un VRP
  • Vous avez sans doute entendu parler de métaphores, de comparaisons, d’oxymores et d’hyperboles. Mais savez-vous ce que c’est qu’un chiasme, une anaphore, une litote ou une synesthésie? Ce sont toutes des figures de style qui peuvent s’avérer très utiles au moment d’écrire un texte. l-express.ca, Ces expressions qui font bonne figure - l-express.ca
  • Sur  la  scène  du  théâtre,  Duras  met en  valeur  le récit  et  rejette  le  drame,  tandis  que  son roman fait  reposer  la  conduite  narrative  sur  la  promotion  de  la  scène,  au  détriment  du  sommaire,  de  la description  ou  de  l’analyse.  Ainsi  privilégie-t-elle  le  récit  à  la  scène  et  la  scène  dans  le  récit.  En  ce chiasme  se  joue  chez  l’auteure  la  nature  des  relations  entre  texte  et  représentation. Sur  scène,  Marguerite  Duras  appelle  de  ses  vœux  un  théâtre  «  lu  pas  joué  »,  concentré  sur l’énonciation  et  donnant  à  percevoir  le  processus  de  l’œuvre  en  train  de  se  faire.  Elle  exige  dès lors  de  repenser  la  séance  théâtrale  comme  une  expérience  esthétique  singulière,  qui  s’affranchit des  pouvoirs  illusionnistes  de  la  représentation  et  des  séductions  du  visible  pour  qu’apparaisse  un récit  toujours  recommencé,  mélancoliquement  attaché  à  faire  resurgir  –  voir  –  la  scène  originelle où  s’ancrent  l’écrit  et,  tout  autant,  l’amour  ou  le  désir  du  crime.   Dans  le  roman  de Marguerite  Duras,  que  la  scène  présente  un  arrière-plan  convenu  («  scène typique  »)  ou  qu’elle  mette  en  relief  un  événement  décisif  («  scène  dramatique  »), elle  accorde  à  la dimension  visuelle  une  importance  de  premier  plan.  Le  lecteur  est  convié  à  assister  à  une  action comme  sous  ses  yeux  se  déroulant  mais  par  les  mots  s’exécutant.  Rhétoriquement,  la  scène  est proche  du tableau ou de l’hypotypose  :  chez  Duras,  elle  ouvre  sur  l’Autre  scène, celle  des  scénarios fantasmatiques,  accordant  une  place  particulière  aux  scènes  originaires.   Du côté  du  théâtre,  cette  journée  d’études  propose  d’interroger  les  potentialités  scéniques  du récit  durassien  et  les  dispositifs  de  convocation,  diversifiés,  que  le  théâtre  «  lu  pas  joué  »  a  inspirés ou  implique  sur  la  scène  actuelle.  Les  communications  pourront  s’appuyer  sur  des  spectacles  mis en  scène  par  Duras  mais  aussi  d’autres  metteurs  en  scène  ou  chorégraphes,  se  concentrer  sur  le travail  des  acteurs,  des  scénographes,  des  concepteurs  son  ou  lumière. Du  côté  du  roman  ou  du  récit  de  Marguerite  Duras,  l’interrogation  pourra  porter  sur  les relations  entre  la  scène  et  la  structure  narrative  d’ensemble  (la  scène  porte-t-elle  atteinte  au  récit comme totalité  ?  force-t-elle  à  la  répétition  ?  modifie-t-elle  le  déroulement  de  l’histoire,  son  climax ou  sa  chute  ?),  mais  également  sur  les  topoï  que  chez  Duras  la  scène  mobilise  et  renouvelle.   Au  théâtre  comme  dans  le  roman,  les  communications  pourront  également  s’attacher  à examiner  la  question  de  la  voix  au  sein  des  relations  entre  scène  et  récit  ou  bien  penser  la  nature esthétique  ou  sémiologique  des  liens  entre  texte  et  représentation  qui  animent  l’œuvre  de Marguerite  Duras. , Journée d’étude annuelle Marguerite Duras : le récit à la scène / la scène dans le récit (Lille)
  • Achtung, danger ! Dès qu’on écrit sur Audiard, on écrit comme Audiard. Le style du vélocipédiste le plus célèbre du cinéma français déteint. On y touche, on a les doigts pleins d’Audiard. L’hyperbole, l’asyndète, le zeugma, la paronomase, l’anaphore, le chiasme et la synecdoque pullulent, j’ai vérifié dans « les Figures du discours », le traité de style de Pierre Fontanier, grammairien cantalou, qui fit entrer à l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen son pote Jean Labouderie, prédicateur occitaniste et curé rosicrucien, qui signa « le Christianisme de Montaigne » et traduisit la Bible en auvergnat (« Der tens dei dzudzes d’Israël, diaguet ena ronda famina dien tout lou païs d’Ephrata, en homùe mourtiguet de Bethlem de Dzuda... », Lou Libre de Ruth, Tzapitre 1). L'Obs, Michel Audiard : « C’était quelqu’un ! »
  • Faisant preuve d'une grande inventivité, les manifestants usent ainsi des figures de style littéraires comme le chiasme ("La démocratie des riches, la dictature des pauvres"; "Sans craindre, le peuple vaincra. Sans transiger, le peuple gagnera"), l'anaphore ("Si la révolution est nécessaire, la révolution est possible"), l'antithèse ("des balles contre des cris"), l'oxymore ("Stop à l'exploitation de la terre. Libérez l'eau") etc. Le Point, Pochoirs, graffitis, slogans: Santiago du Chili maquillée par la contestation - Le Point
  • Je n’en suis pas si sûr. Je demande à voir dans la durée. Le vieux clivage a survécu à tant d’enterrements! Plutôt, en effet, qu’à une extinction, c’est à une sorte de chiasme, d’échange de rôles, d’«inversion des valeurs» (Nietzsche) entre les deux camps qu’à mon avis on a affaire. Le Figaro.fr, Jacques Julliard: «La gauche et la honte d’être soi»

Traductions du mot « chiasme »

Langue Traduction
Anglais chiasmus
Espagnol quiasma
Italien chiasma
Portugais quiasma
Source : Google Translate API

Synonymes de « chiasme »

Source : synonymes de chiasme sur lebonsynonyme.fr
Partager