La langue française

Amoral

Sommaire

  • Définitions du mot amoral
  • Étymologie de « amoral »
  • Phonétique de « amoral »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amoral »
  • Citations contenant le mot « amoral »
  • Traductions du mot « amoral »
  • Synonymes de « amoral »
  • Antonymes de « amoral »

Définitions du mot « amoral »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMORAL, ALE, AUX, adj.

A.− PHILOS. [Gén. en parlant d'une entité abstr.] Qui est étranger à la morale :
1. ... l'homme n'est un être moral que parce qu'il vit en société, puisque la moralité consiste à être solidaire d'un groupe et varie comme cette solidarité. Faites évanouir toute vie sociale, et la vie morale s'évanouit du même coup, n'ayant plus d'objet où se prendre. L'état de nature des philosophes du xviiiesiècle, s'il n'est pas immoral, est du moins amoral... É. Durkheim, De la Division du travail social,1893, p. 394.
2. L'arbitraire de la vision chrétienne devenant trop évidente, on supposa par réaction la nature amorale ou plutôt immorale; car au fond on prenait surtout le contrepied de toutes les assertions classiques. J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,lettre de J. R. à A.-F., juill. 1906, p. 161.
3. ... on regarde (...) l'activité politique et sociale comme une activité amorale en elle-même, les faits sociaux comme de simples faits physiques particuliers, qu'il suffit de traiter suivant des lois purement techniques du moment que notre conduite privée reste soumise aux règles de la morale personnelle. J. Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 228.
4. La psychanalyse qui, comme toute science descriptive, est amorale, croit pourtant à un développement affectif qui rejoint à la limite la morale la plus haute. M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanalyse?1950, p. 44.
Rem. Parfois amoral est proche d'immoral :
5. La notion du bénéfice légitime varie suivant les métiers, les années, les circonstances extérieures, et les hommes. Un système d'échanges basé sur ce principe-là est vicieux, pensait Decraemer, − et amoral. M. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 468.
B.− [En parlant d'une pers.] Qui est naturellement indifférent aux idées de bien et de mal :
6. La réalisation de la justice anéantirait l'idée même de justice. On n'arrive à concevoir le monde plus heureux qu'en dehors de toute notion de mérite : et qui aurait le courage de cette suppression? S'il n'est immoral, il faut qu'il soit amoral. J. Lemaître, Les Contemporains,1885, p. 67.
7. La Renaissance est au contraire le triomphe de l'individu sur la collectivité. C'est le temps des monstres : César Borgia, Henry VIII (...). César Borgia est amoral, c'est-à-dire anti-social; c'est le carnassier. A. Maurois, Mes songes que voici,1933, p. 175.
8. Un grand nom de France, Thucydide pour la résistance. Un mercenaire au demeurant et qui nous coûte cher... sympathique quand même (à mes yeux), car cynique... foncièrement amoral ou plutôt très naturellement persuadé que ce qu'il fait est bien parce que c'est lui qui le fait... R. Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 237.
9. Il [Raoul] se croyait amoral, comme tout esthète. Mais l'amoralisme ne s'apprend pas dans les livres... R. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 362.
10. Beau garçon, le type qui plaît aux femmes, le genre d'homme avec lequel on n'aura pas de surprise, parce qu'on sait exactement ce qu'il va faire, tout en espérant qu'il ne le fera pas, cette fois-ci. Un être dur, pas immoral, mais amoral. A. Camus, Requiem pour une nonne,adapté de W. Faulkner, 1956, p. 882.
11. Un être amoral n'est pas simplement celui qui enfreint les règles morales, mais celui qui n'attache aucune importance à cette infraction, celui qui conteste ou ignore la valeur de l'impératif éthique. Leroux (Lal. 1968).
Emploi subst., rare :
12. L'immoral va contre la morale avec une conscience plus ou moins claire de ce qu'il fait; l'amoral n'a pas conscience de l'existence des jugements moraux. Brunschwig (Lal. 1968).
Rem. 1. Attesté ds Ac. t. 1 1932, Rob., Lar. encyclop., Quillet 1965, Dub., Lar. Lang. fr. 2. Dans plusieurs emplois (cf. ex. 7, 8) le sens est très fortement péj., et avoisine immoral ou amoral.
Prononc. : [amɔ ʀal].
Étymol. ET HIST. − 1885, supra ex. 6. Dér. de moral*; préf. a-2*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 22.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bénac 1956. − Goblot 1920. − Lafon 1963. − Lal. 1968. − Moor 1966. − Thomas 1956.

amoral « qui est moralement neutre, étranger au domaine de la moralité; qui est immoral par défaut de sens moral » (cf. moral, immoral)

Wiktionnaire

Adjectif

amoral \a.mɔ.ʁal\

  1. Qui est étranger à la morale, qui ne l’attaque ni ne la défend, qui se place en dehors d’elle.
    • Ce roman est amoral plutôt qu’immoral.
    • L’alcoolique est toujours immoral ou amoral ; mais, en dehors des alcooliques, il y a beaucoup d’amoraux, beaucoup d’êtres qui naissent amputés du sens moral. — (La Revue: Volume 69, 1907)
  2. Qui est neutre par son refus de porter un jugement sur la nature morale ou immorale d’un fait.

Nom commun

amoral \a.mɔ.ʁal\ masculin (pour une femme on dit : amorale)

  1. (Par substantivation) (Péjoratif) Personnage amoral.
    • Il laissait un fils Pierre Lenoir, qui ne valait pas cher. Un amoral, un de ces coureurs et de ces faibles qui sont capables de toutes les folies pour la première femme qui passe […] — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMORAL, ALE. adj.
Qui est étranger à la morale, qui ne l'attaque ni ne la défend, qui se place en dehors d'elle. Ce roman est amoral plutôt qu'immoral.

Étymologie de « amoral »

(1885) Composé du préfixe privatif a- et de moral.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amoral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amoral amɔral

Évolution historique de l’usage du mot « amoral »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amoral »

  • Le monde est amoral ; parler de morale, c’est vouloir que rien ne change. De Gilles Martin-Chauffier / Une vraie Parisienne
  • La nature n'est ni morale ni immorale, elle est radieusement, glorieusement, amorale. De Théodore Monod / Carnets
  • Actionnaire : personne morale amorale, affectée d’un trouble oculaire spécifique : dans des comptes financiers, elle ne peut lire que la ligne du bas, celle du résultat. De Luc Fayard / Dictionnaire impertinent des branchés
  • La jeune génération n'est ni plus ni moins libre ou amorale que les générations qui l'on précédée. Seulement, elle néglige, elle, de tirer les rideaux. De Edwige Feuillère
  • La politique, pour arriver au pouvoir, et plus encore la politique pour l'exercer est, dans une très large mesure et en mettant les choses au mieux, amorale et dans un grand nombre de cas, immorale. [...] C'est la raison pour laquelle je suis resté en marge de la politique, ou, si je veux me critiquer moi-même, un voyeur de la politique. Mais il y a d'autres raisons : je suis terriblement impatient. Lorsque les gens parlent lentement je termine leur phrase avec une grossièreté incontestable. Je support difficilement les imbéciles,  je supporte extraordinairement mal ceux qui ont besoin de dix minutes pour dire ce que l'on peut dire en trois ou en quatre. Or la vie politique démocratique -la seule que j'aime- exige de la part des hommes politique une patience inépuisable, j'en suis totalement dépourvu ! France Culture, Raymond Aron "La politique est amorale et, dans un grand nombre de cas, immorale"
  • Impériale, Marina Hands est très bien accompagnée à l’écran par Mathieu Demy, qui campe la caricature du mari loser volage mais l’emmène ailleurs, vers plus de complexité et d’émotion contrariée. Il faut le voir presque souhaiter la maladie de sa femme pour pouvoir se racheter. « On ne sait pas très bien qui on aime et qui on n’aime pas, qui a tort et qui a raison, commente Marina Hands. C’est amoral. Les choses sont laissées en suspens, les gens peuvent interpréter, se réapproprier ces histoires. C’est important pour moi, je n’aime pas qu’on me dise comment vivre ma vie. » , VIDEO. « Mytho » : Drôle, amorale, imprévisible… La série événement d’Arte montre la famille dans tous ses états
  • « Lord of War » est une comédie noire, très noire, avec un aspect documentaire : tout y est vrai, ou presque. Andrew Niccol, scénariste de « The Truman Show », réalisateur de « Bienvenue à Gattaca » et de « Simone », est un polémiste décapant : il aime renverser les genres. Ici, son trafiquant n’est pas une ordure ou un dealer suiffeux. C’est un commerçant new-yorkais, drôle, terrifiant, amoral : c’est le DJ de la planète guns. Le film est drôle, terrifiant, moral : c’est la comédie humaine, version dum-dum. L'Obs, « Lord of War », portrait d’un trafiquant sans scrupules

Traductions du mot « amoral »

Langue Traduction
Anglais amoral
Espagnol amoral
Italien amorale
Allemand unmoralisch
Portugais amoral
Source : Google Translate API

Synonymes de « amoral »

Source : synonymes de amoral sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amoral »

Partager