La langue française

Alizé

Sommaire

  • Définitions du mot alizé
  • Étymologie de « alizé »
  • Phonétique de « alizé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alizé »
  • Citations contenant le mot « alizé »
  • Traductions du mot « alizé »
  • Synonymes de « alizé »

Définitions du mot alizé

Trésor de la Langue Française informatisé

ALIZÉ, ÉE, adj. et subst. masc.

(Vents) alizés. Vents réguliers régnant toute l'année dans l'Océan Atlantique :
1. La nature est consonnante avec elle-même. Le soleil donne par sa chaleur, à l'atmosphère comme à l'océan, des courants généraux, qui sont les vents alizés, et des marées en sens souvent contraires, qui sont les brises. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 142.
2. Lorsqu'on approche des tropiques, on rencontre ce qu'on appelle les vents alizés, vents éternellement de la partie de l'est. La science explique ce phénomène d'une manière satisfaisante. Lorsque venant d'Europe on commence à atteindre ces vents, ils soufflent du nord-est; à mesure qu'on s'avance vers la ligne, ils se rapprochent de l'est; on a généralement à craindre les calmes sous la ligne. Lorsqu'elle est dépassée, les vents gagnent graduellement vers le sud jusqu'au sud-est; et, quand enfin on dépasse les tropiques, on perd les vents alizés, et l'on rentre dans les vents variables, comme dans nos parages européens. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, pp. 110-111.
3. Sous les doux vents alizés qui règnent dans ces climats la mer uniformément irait d'un flot régulier, si elle ne trouvait ces digues vivantes qui la forcent de reculer sur elle-même, dissipent la vague en poussière et lui donnent un éternel tourment. J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 36.
4. ... nous naviguions encore dans la zone bleue des alizés. Et c'était tous les jours, tous les jours, toutes les nuits, le même souffle régulier, tiède, exquis à respirer; et la même mer transparente, et les mêmes petits nuages blancs, moutonnés, passant tranquillement sur le ciel profond; ... P. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 75.
5. Ils allaient conquérir le fabuleux métal Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines, Et les vents alizés inclinaient leurs antennes Aux bords mystérieux du monde Occidental. J.-M. de Hérédia, Les Trophées,Le Moyen Âge et la Renaissance, Les Conquérants, 1893, p. 111.
6. Ce que j'aime le plus au monde, c'est la Sicile, vous voyez bien, et encore du haut de l'Etna, dans la lumière à condition de dominer l'île et la mer. Java, aussi, mais à l'époque des alizés. Oui, j'y suis allé dans ma jeunesse. D'une manière générale, j'aime toutes les îles. A. Camus, La Chute,1956, p. 1496.
Rem. 1. Alizé s'emploie le plus souvent dans le syntagme vents alizés (ex. 1, 2, 3, 5). Le mot se rencontre rarement seul et au sing. 2. ,,Dans l'hémisphère nord entre le Tropique et l'Équateur, ces vents soufflent du N.-E. au S.-O.; dans l'hémisphère sud, dans la zone correspondante, ils soufflent du S.-E. au N.-O. Ces vents sont causés par l'échauffement continu de l'air dans la zone intertropicale et par la rotation de la terre.`` (Gruss 1952). 3. Dér. Alizéen, éenne, adj. Qui a rapport aux vents alizés, où règnent les vents alizés. Phénomènes alizéens, contrées alizéennes. (Attesté ds Littré, Nouv. Lar. ill., Lar. 20eet Quillet 1965).
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [alize]. 2. Dér. : alizéen. 3. Forme graph. − L'ensemble des dict. écrivent le mot avec z. Rob. écrit : alizé ou alisé (Besch. 1845 : alisé). Dér. Alizéen. Seule transcription ds Littré : a-li-zé-in, è-n'.
Étymol. ET HIST. I.− 1573 alizé (Dict. François-Lat., Paris, J. Du Puys, d'apr. Z. E. Dutko ds Fr. mod. t. 3, p. 162 [sans attest.]); 1643 alisée (Jannequin, Voyage de Lybie ds Arveiller ds Fr. mod., t. 25, p. 305 : un petit vent du Nort Alisée); 1678 alizé (Guillet, Dict. du gentilhomme ds Quem. t. 1 1959 : vents alizés). II.− Alizéen, 1575-84 (Jamyn, Œuvres, p. 924 ds Gdf. Compl. : Contrees alizeennes), attest. isolée; 1877 (Littré Suppl.). I orig. incertaine. Peut-être à rattacher aux descendants du lat. lixare « lisser », proprement « lessiver », croisé avec allisus (voir lisser, lisse adj.) : cf. a. prov. lis « lisse, doux (en parlant du temps) », bas berr. alizer « rendre uni, lisse », langued. alisá « polir, lisser », béarnais alisá « lisser » (ds S. Palay, Dict. du béarnais et du gasc. modernes, 1932), etc. (voir FEW t. 5, s.v. lixare). L'empr. à l'esp. (vientos) alisios « vents alizés » (Dauzat 1968, DEI, EWFS2), n'est pas possible, ce mot esp. n'étant attesté que dep. 1884 (d'apr. Cor. t. 1 1954, s.v.) et étant au contraire prob. emprunté au fr. Une dér. du m. fr. au lis du vent « dans la direction où le vent souffle » (Dutko ds Fr. mod., t. 3, pp. 162-163) est difficile à comprendre tant du point de vue sém. que du point de vue phonét. D'autre part cette expr. assez rare est elle-même d'origine très obsc. : Dutko, loc.cit., la fait remonter au frq. *listia, FEW t. 5 au lat. lectus « lit », et Jal 1848, s.v. lit du vent, au lat. licium « chaîne de l'étoffe ». II dér. de alizé; suff. -éen*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 66.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Barber. 1969. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Dainv. 1964. − Darm. 1877, p. 194 (s.v. alizéen).Delc. t. 1 1926. − Dutko (Z.-E.). Remarques étymologiques Fr. mod. 1935, t. 3, pp. 162-163. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Musset-Lloret 1964. − Thomas 1956. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Adjectif

alizé \a.li.ze\ masculin

  1. Qualifie certains vents qui règnent entre les deux tropiques et qui soufflent de l’est à l’ouest.
    • Je compte me servir des vents alizés, dont la direction est constante. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Cette zone forestière correspond à la région humide des nuages qui ceignent les flancs du pic pendant la majeure partie de l'année et qui se dissipent généralement le soir pour reparaître peu après le lever du soleil. Leur formation est due aux vents alizés du nord-est qui, dans ces parages, règnent deux jours sur trois et soufflent presque sans interruption pendant tout l'été. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1041)
    • […], le 12 mars, par 20 degrés de latitude Nord, je rencontrai les vents alizés, je pouvais compter dorénavant sur une plus faible et agréable navigation dans les mers tropicales. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Nom commun

alizé \a.li.ze\ masculin

  1. (Par substantivation) Ces vents eux-mêmes.
    • […], et dans la mer des Antilles je faisais une bonne moyenne de marche poussé par les alizés qui soufflaient frais et réguliers du Nord-Est. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le renforcement des alizés depuis vingt ans y a créé un énorme réservoir de chaleur, « les eaux chaudes y forment une couche plus épaisse », explique Cazenave. Est-ce un effet du changement climatique ? Mystère, […]. — (Sylvestre Huet, Une vue plongeante sur les eaux, dans Libération (journal), 1er mars 2013, p.38)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALIZÉ. adj. m.
T. de Marine. Il se dit de certains vents qui règnent entre les deux tropiques et qui soufflent de l'est à l'ouest. Vents alizés.

Littré (1872-1877)

ALIZÉ (a-li-sé) adj.
  • m Vents alizés, vents qui soufflent généralement entre les tropiques, de l'est à l'ouest. Ils se servirent des moussons et des vents alizés qui étaient une espèce de boussole pour eux, Montesquieu, Esp. XXI, 9. Sur le soir, la pluie cessa, le vent alizé du sud-est reprit son cours ordinaire, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. Pour l'observateur qui se croit immobile, l'air paraît souffler dans un sens opposé à celui de la rotation de la terre, c'est-à-dire d'orient en occident, c'est en effet la direction des vents alizés, Laplace, Exp. IV, 13.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « alizé »

Espagn. alisios. On a fait venir ce mot de l'italien alito, souffle, étymologie bien peu probable ; car il faudrait que les Espagnols et les Français eussent pris à l'italien alito qui n'est pas dans leur langue pour en former un mot qui n'est pas dans l'italien. « Grande question, dit l'abbé de Choisy, Journal du voyage de Siam, in-4, 1087, p. 392 : L'avis le plus suivi est qu'il faudrait dire vents elisez, comme qui dirait vents electi, vents choisis. » On a cité le bas-breton avel e-leiz, le vent en plein ; mais comment admettre sans document qu'un mot bas-breton a pris domicile dans l'espagnol ? L'espagnol alisios fait penser à alisar qui signifie lisser, rendre uni ; à l'ancien français alis, uni ; par conséquent alisios, alisés, seraient les vents unis, réguliers (voy. LISSE). Voici des exemples de cet ancien adjectif alis : Vestue fu la dame par cointise ; Moult est bele, grele, gente et alise, Romanc. p. 9. Si ot [Beauté] le vis [visage] cler et alis, la Rose, 1006. Pain trop levé, pain aliz, Livre des Mét. 16. Atant [ils] manjuent aus dens la miche alise, Tant que chascune a sa force reprise, Du Cange, assisioe. Alizes sont les choses serrées comme le caillou, et le pain broyé auquel n'a esté donné lieu de se lever, et toutes choses qui sont si bien condensées qu'il n'y a aucuns pores apparens, Palissy, 377.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’espagnol alisio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alizé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alizé alize

Évolution historique de l’usage du mot « alizé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alizé »

  • Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal, Fatigués de porter leurs misères hautaines, De Palos de Moguer, routiers et capitaines Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal. […] Et les vents alizés inclinaient leurs antennes Aux bords mystérieux du monde occidental. […] Ou penchés à l'avant des blanches caravelles, Ils regardaient monter en un ciel ignoré Du fond de l'océan des étoiles nouvelles. José Maria de Heredia, Les Trophées, les Conquérants , Lemerre
  • J’ai vu des alizés déployer. Des nuages de paysage en gouttelettes. De Michel Butor
  • Ce vendredi, c'est toujours un alizé soutenu qui concerne La Réunion, ou du moins la moitié Est du département qui subit la grisaille. Des éclaircies sont toutefois prévues, entre les averses passagères sur les régions littorales de Sainte-Marie à Saint-Philippe. Les hauts sont sous les nuages du volcan à Salazie en passant par Takamaka ou la Plaine des Palmistes, avec quelques averses par intermittence, précise le bulletin de Météo France.  Clicanoo.re, [Société] Encore une journée marquée par le vent, grisaille sur la moitié Est | Clicanoo.re

Traductions du mot « alizé »

Langue Traduction
Anglais trade wind
Espagnol alisio
Italien aliseo
Allemand schnaps
Portugais alizé
Source : Google Translate API

Synonymes de « alizé »

Source : synonymes de alizé sur lebonsynonyme.fr
Partager