La langue française

Agenda

Sommaire

  • Définitions du mot agenda
  • Étymologie de « agenda »
  • Phonétique de « agenda »
  • Évolution historique de l’usage du mot « agenda »
  • Citations contenant le mot « agenda »
  • Images d'illustration du mot « agenda »
  • Traductions du mot « agenda »
  • Synonymes de « agenda »

Définitions du mot agenda

Trésor de la Langue Française informatisé

AGENDA, subst. masc.

A.− Petit carnet, réservant chaque page à un ou plusieurs jours de l'année dans l'ordre du calendrier pour inscrire ce que l'on a à faire ou ce qu'on a fait, et qui comprend éventuellement un répertoire d'adresses et divers renseignements pratiques. Tenir un agenda, consulter son agenda :
1. En consultant son agenda de l'année passée, il pouvait toujours savoir ce qu'il avait fait au mois, au jour et à l'heure où il se trouvait dans l'année courante. H. de Balzac, Le Médecin de campagne,1833, p. 196.
2. Il était (...) vêtu d'un pantalon de velours marron et d'une jaquette de même étoffe, dont les poches innombrables semblaient bourrées de calepins, d'agendas, de carnets, de portefeuilles, et de mille objets aussi embarrassants qu'inutiles, sans parler d'une longue-vue qu'il portait en bandoulière. J. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,1868, p. 49.
3. Tenir un agenda; écrire pour chaque jour ce que je devrai faire dans la semaine, c'est diriger sagement ses heures. On décide ses actions soi-même; on est sûr, les ayant résolues d'avance et sans gêne, de ne point dépendre chaque matin de l'atmosphère. Dans mon agenda je puise le sentiment du devoir; ... A. Gide, Paludes,1895, p. 95.
4. Non, vraiment, n'insistez pas, mon chéri. Qu'y verriez-vous d'ailleurs? c'est un carnet, cela doit suffire, un classeur, moitié agenda, moitié fichier. Avec les éphémérides. (Elle rit). C'est mon pense-bête, quoi! A. Camus, L'État de siège,1948, p. 268.
5. Guère le temps d'écrire aujourd'hui. Trop d'observations à consigner dans l'agenda noir. M'aperçois que je l'ai un peu négligé, l'agenda, depuis l'achat du carnet. Me suis contenté de notations trop abrégées. Pourtant, c'est l'agenda qui mérite effort, qui doit passer avant. Faire deux parts : le carnet, pour les « spectres »; et l'agenda, pour tout ce qui est santé, température, traitements, ... Sans m'exagérer leur valeur, je crois que ces prévisions quotidiennes prises depuis le premier jour, par un gazé qui est en même temps un médecin, pourront constituer, en l'état actuel de la science, un ensemble d'observations cliniques d'une incontestable utilité. R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 922.
Rem. 1. Ac. 1798 donne encore ,,Mémoire des choses qu'on a à faire. Il fait tous les matins un agenda des choses qu'il se propose de faire le reste du jour.`` 2. Syntagmes rencontrés : petit agenda (J. Renard, Journal, 1910, p. 706), un agenda de poche (G. Sand, Histoire de ma vie, 1855, p. 21), chercher sur son agenda un numéro de téléphone (S. de Beauvoir, Les Mandarins, 1954, p. 311), écrire sur son agenda (G. de Maupassant, Contes et nouvelles, t. 2, La Petite Roque, 1883, p. 209), feuilleter son agenda (R. Martin du Gard, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 482), inscrire sur son agenda au jour le jour (Ch. Du Bos, Journal, 1923, p. 364), marquer sur son agenda le jour précis où (F. Mauriac, Journal, 1945, p. 63).
B.− Au fig., fam., rare. [En parlant d'une pers.] :
6. ... comme mes rendez-vous sont souvent pris huit, dix jours à l'avance, comme j'en ai huit à douze par jour, je suis devenu un agenda vivant. Comment encore avoir des idées? Voilà deux ans que je n'ai plus que des dates et des lieux dans la tête... R. Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 55.
7. Le pouvoir qui m'était donné n'a servi qu'à m'abstraire encore un peu plus au genre humain. « Pas de domestique, pas d'amis, pas de maîtresse, pas de loisirs, pas de « vie personnelle », même pas de soucis d'argent : je ne suis pas un homme, rien qu'un conspirateur, c'est-à-dire un agenda. » R. Vailland, Drôle de jeu,1945p. 56.
Rem. Dans l'ex. 7, l'agenda est considéré comme une mécanique imposant un emploi du temps impersonnel soigneusement prévu et ne laissant aucune place aux rapports humains.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aʒ ε ̃da]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 notent pour [ε ̃] une demi-longueur. En ce qui concerne le groupe orth. en, Kamm. 1964, p. 165 précise que : ,,Les mots savants, entrés dans la langue plus récemment, se prononcent généralement par ẽ : agenda, pensum, memento, compendium, in extenso, modus vivendi, hendécasyllabe, pentagone, pentamètre, Pentateuque, Penthésilée, mentor, menthol, rhododendron, placenta. Et aussi appendice, sempiternel, quoique anciens.`` On peut ajouter qq. mots apportés par la liste de Nyrop Phonét. 1951, p. 163 : bengali, benjoin, benzine (cf. aussi Grammont Prononc. 1958, p. 56 et Rouss.-Lacl. 1927, p. 111). Enq. : /aʒẽda/. 2. Dér. et composés : agende. − Rem. Besch. 1845 : ,,Ce mot prend-il la marque du pluriel? C'est ce que l'Académie a oublié de nous dire. Or, comme le fréquent usage d'un mot étranger suffit pour l'assimiler aux autres mots de la langue, agenda doit subir la règle grammaticale et prendre l's au pluriel.``
Étymol. ET HIST. − 1535 « livre où sont consignés les comptes (d'une ville) » (Coutumes de la Salle et Chastellenie d'Ipre, 142, 3 ds Nouveau Coutumier Général, éd. Ch. A. Bourdot de Richebourg I, 848 a : il est ordonné que chaque Amman donnera caution suffisante jusques à la somme de XXX florins carolus ès mains de la Loy, pour recouvrer sur ladite caution tels dommages que les parties pourroient avoir, laquelle caution sera inserée dans l'agenda de la Chambre pour la conservation d'un chacun) d'où p. ext. 1662 « carnet sur lequel on note ce que l'on a à faire » (J. Loret, La Muze hist. ou Recueil des Lettres en vers, 13 mai 1662 v. 13-15, ds Brunot t. 4, p. 595 : Mais je n'ay ni billet, ny mémoire Et, depuis long-temps, je n'ay vû Mon Agenda si mal pourvû). Empr. au b. lat. agenda plur. neutre de l'adj. verbal de agere « faire » (agende*); cf. lat. médiév. agenda neutre plur. « ordre du jour » (mil. xiies., Otto Frising, G. Friderici, lib. 1, col. 61, éd. Waitz-Simson, p. 87 ds Nierm. t. 1 1954-58 s.v. : Haec pauca ex multis de illius concilii agenda dixisse sufficiat); sans doute aussi influence du lat. médiév. agenda diei « office liturg. du jour » (Bened. Reg., c. 12, ibid. : Agenda matutina vel vespertina non transeat).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 89.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Comm. t. 1 1837. − Delorme 1962. − Fér. 1768. − Hanse 1949. − Jeanjaquet (J.). Le Livre liturgique des ayndes dans le diocèse de Lausanne. In : [Mélanges Jud (J.)]. Genève-Zürich, 1943, pp. 374-377 [Cr. Roques (M). Romania. 1942/1943, t. 67, p. 534]. − Jossier 1881. − Kuhn 1931, p. 169, 221, 231, 234. − Lar. comm. 1930. − Prév. 1755. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

agenda \a.ʒɛ̃.da\ masculin

  1. Livret sur lequel on note les choses qu’on se propose de faire.
    • Acheter un agenda, des agendas.
    • Un agenda élégamment relié.
    • Mettez cela, écrivez cela sur votre agenda.
    • « Nous ne saisissons notre personnalité que comme une nébuleuse d’états de conscience qui fulgurent. Dans cette voie lactée d’éclatements, où est le pivot autour duquel tourne l’ensemble ? Pourquoi dit-on « Henriette » et non pas « les Henriettes » ? Pendant des siècles les philosophes se sont posé cette question. Au XXe siècle le centre de la personnalité est l’agenda. » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 132)
    • L’agenda ! Pour partager le temps en petites bouchées. Ma mère, autrefois, divisait ainsi mes tartines. Elle m’empêchait de racler la confiture, et de ne garder, après, que le pain !…
      Il fallait éviter les agendas minuscules dont chaque page comportait deux ou trois jours. Ces traîtres chassaient le temps à coups de balai. Il fallait adopter l’agenda qui retenait le temps : « l’Agenda Mignon ».
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 133-134)
    • Le fait de noter son sommeil sur un agenda permet cette évaluation. — (Damien Léger, Troubles du sommeil, 2001)
  2. Emploi du temps.
    • Un directeur d’administration centrale, le directeur de cabinet d’un Ministre ou d’un Secrétaire d’Etat, un Préfet vivent, comme tous les décideurs, avec un agenda surchargé, des réunions incessantes, des audiences quotidiennes. — (Raymond-François Le Bris, Les universités à la loupe : prof, préfet. Éd. Atlas et Économica, 1985, page 66)
    • On ne peut pas espérer reconstituer un agenda complet des concerts auxquels Valéry assista, d’autant moins que de nombreuses notes sur Wagner, bien que certainement inspirées par une audition quelconque, ne font mention ni de l’occasion, ni de l’œuvre dont il est question. — (Paul Valéry, éd. Champion et Slatkine, coll. « Littérature moderne » n° 2, 1991, page 71)
    • Pour prendre un exemple, un prêtre, en général, a un agenda « surbooké ». S’il vous le montre, vous pouvez vous demander s’il vaut la peine d’être prêtre pour vivre cette vie-là. — (André Vingt-Trois, Croire, espérer, aimer, Presses de la Renaissance, 2007)
    • Il a aussi pour avantage de signaler au client qu’il est face à un « bon tatoueur ». Si son agenda est complet des mois à l’avance, cela signifie qu’il offre un travail de qualité. — (Valérie Rolle, L’art de tatouer : la pratique d’un métier créatif. Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2013)
  3. (Anglicisme) Plan d’action ou programme, qu’il soit économique, idéologique, personnel, politique, professionnel, le plus souvent caché ou supposé tel.
    • L’inscription des problèmes sur l’agenda politique va évidemment se trouver affectée par la configuration diversifiée de ces demandes initiales. — (Madeleine Grawitz et Jean Leca (dir.), Traité de science politique, vol. 4 : Les politiques publiques. Presses universitaires de France, 1985, page 442)
    • Le processus dans lequel s’inscrit la création du mythe est le cheminement d’une demande d’intervention gouvernementale : un groupe d’intérêts tient à ce que sa demande de faveurs s’inscrive à l’agenda gouvernemental au titre de problème politique, de dossier que l’appareil gouvernemental doit traiter. — (François Lacasse, Mythes, savoirs et décisions politiques. Presses universitaires de France, coll. « Sociologies », 1995, pages 28-29)
    • Des polémiques complexes où se mêlent faits, propagande et xénophobie sont débattues entre spécialistes, parfois avec virulence et accusations croisées d'agenda politique. (Contributeurs, Guerre des mots dans le conflit israélo-palestinien, Wikipédia en français, 30 août 2015)
    • La désignation de Quim Torra, un nationaliste radical connu pour ses Tweet antiespagnols, ne marque cependant pas l’abandon de l’agenda indépendantiste. — (Sandrine Morel, « Déblocage en vue en Catalogne pour la formation d’un gouvernement ». Le Monde n° 22808, 12 mai 2018, page 7)

Forme de verbe

agenda \a.ʒɛ̃.da\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de agender.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGENDA. (GEN se prononce GIN.) n. m.
Mot emprunté du latin. Choses à faire. Il désigne un Livret sur lequel on note les choses qu'on se propose de faire. Acheter un agenda, des agendas. Un agenda élégamment relié. Mettez cela, écrivez cela sur votre agenda.

Littré (1872-1877)

AGENDA (a-jin-da) s. m.
  • Petit livret destiné à noter les choses qu'on doit faire. J'oubliais la principale affaire ; je ne l'ai pas mise sur mon agenda, Lesage, Turc. III, 9.

    Au plur. les agendas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AGENDA, adj. pris subst. (Comm.) tablette ou livret de papier sur lequel les Marchands écrivent tout ce qu’ils doivent faire pendant le jour pour s’en souvenir, soit lorsqu’ils sont chez eux soit lorsqu’ils vont par la ville.

Ce mot est originairement latin : agenda, les choses qu’il faut faire, dérivé du verbe ago ; mais nous l’avons francisé.

L’agenda est très-nécessaire aux Négocians, particulierement à ceux qui ont peu ou point de mémoire, ou qui sont chargés de trop grandes affaires, parce qu’il sert à leur rappeller des occasions importantes, soit pour l’achat, soit pour la vente, soit pour des négociations de lettres de change, &c.

On appelle aussi agenda un petit almanach de poche que les Marchands ont coûtume de porter sur eux pour s’assûrer des dates, jours de rendez-vous, &c. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « agenda »

(Date à préciser) Du latin agenda, adjectif verbal au neutre pluriel du verbe agere (« faire », « agir »), littéralement agenda signifie « les choses à faire », « ce qui doit être fait ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Agenda, choses qui doivent être faites, participe futur passif de agere, faire (voy. AGIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agenda »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agenda aʒɛ̃da

Évolution historique de l’usage du mot « agenda »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agenda »

  • Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine : mon agenda est déjà plein. De Henry Kissinger
  • L’agenda du comédien, c’est de ne pas savoir ce qu’on fait un mois à l’avance. De Virginie Hocq / Evene.fr - Mars 2007
  • Ce scénario d’une accélération du calendrier politique est cependant a priori écarté. Ne serait-ce que pour une raison d’agenda. Aussitôt après avoir reçu les participants de la Convention, Emmanuel Macron s’envolera en effet pour Meseberg, près de Berlin, pour rencontrer Angela Merkel. Ce choix n’est pas neutre. Le chef de l’État veut souligner Le Figaro.fr, Guillaume Tabard: «Ce que révèle l’agenda présidentiel»
  • L'agenda culture de Virginie , Agenda de Virginie du 26 juin
  • l'agenda des sorties dans la Loire , Toutes vos sorties dans la Loire! - Agenda des sorties - TL7, Télévision loire 7
  • Ce qui préoccupe le directeur, c’est l’agenda de septembre et octobre : « On avait prévu d’organiser des ateliers avec des artistes et des étudiants en lien avec des événements festifs de la Ville comme le Festival International des Textiles Extraordinaires ou l’Étonnant Festin. Avec la rencontre entre les professionnels et les diplômés qu’on doit aussi organiser, tout se bouscule, il faudra sans doute faire des choix et cette ambiance d’incertitude n’aide pas à prendre des décisions », déplore le directeur. www.lamontagne.fr, La crise sanitaire a bousculé l'agenda de l’École nationale d’architecture et l’École supérieure d’art de Clermont Métropole - Clermont-Ferrand (63000)
  • En Story de son compte Instagram, Kelly Vedovelli a partagé une vidéo où elle s'est affichée en pleine séance de dédicace pour son agenda ! MCE TV, Kelly Vedovelli en pleine séance de dédicace pour son agenda !

Images d'illustration du mot « agenda »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « agenda »

Langue Traduction
Anglais agenda
Espagnol agenda
Allemand agenda
Portugais agenda
Source : Google Translate API

Synonymes de « agenda »

Source : synonymes de agenda sur lebonsynonyme.fr
Partager