Affairement : définition de affairement

chevron_left
chevron_right

Affairement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AFFAIREMENT, subst. masc.

Activité excessive proche du surmenage ou de l'agitation.
1. Péj. [En parlant de pers., d'un groupe, de la vie...] :
1. Quand je compare, à côté, tant de peuples de progrès et de liberté, marqués de ce signe du sinistre affairement moderne, rongés d'impôts, en lutte avec le budget de chaque jour, roulés de révolutions en révolutions, qui augmentent tous les impôts, même celui du sang, enveniment et surexcitent toutes les fièvres d'ambition, empoisonnent toutes les plaies de la malaisance, du mécontentement et de l'envie, je trouve que les mots se payent bien cher! E. et J. de Goncourt, Journal,avr. 1867, p. 332.
2. ... Paris, qui malgré ses occupations innombrables et son affairement fiévreux, a toujours l'œil ouvert sur ce qui se passe ... A. Daudet, Jack,t. 1, 1876, p. 171.
3. Ma tante Félicie Plantier était la meilleure des femmes, mais ni mes cousines ni moi n'avions avec elle grande intimité. Un affairement continu l'essoufflait; ses gestes étaient sans douceur, sa voix était sans mélodie; elle nous bousculait de caresses, prise, à n'importe quel moment du jour, d'un besoin d'effusion où son affection pour nous débordait. A. Gide, La Porte étroite,1909, p. 512.
4. Au petit matin ils [les voisins] arrivent, c'est un affairement. On va, on vient, on se croise; des lumières courent le long de la maison. Qui cherche un sarment, qui fend du bois, qui fourbit les chaudrons. J. de Pesquidoux, Chez nous,t. 1, 1921, p. 80.
5. Dicté pas moins de quatorze lettres aujourd'hui; et il n'y avait pas, presque pas, d'arriéré. Je ne puis appeler travail cet affairement, que je compare à l'effort du nageur pour écarter des algues. A. Gide, Journal,1928, p. 888.
6. La foule oscillait sur elle-même, s'écrasant, rigolant, tandis que, par derrière, là où les badauds s'éparpillaient, le fourmillement des voitures reprenait en tous sens, avec l'affairement d'une vie assez longtemps ralentie comme cela par l'enthousiasme patriotique. L. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 261.
2. P. ext. [En parlant d'animaux, en partic. de fourmis, d'abeilles...] :
7. Il ignorait son métier de chien jusqu'à oublier d'aboyer à tout venant. Il lui avait fallu endurer les sévices de Batouala et les rebuffades de Yassiguindja. La narquoise hostilité des cabris, jointe à l'affairement effaré des volailles, avait failli l'affoler. R. Maran, Batouala,1921, p. 26.
8. Yves prit une aiguille de pin, déterra la fourmi-lion, petite larve molle et désormais impuissante. La fourmi délivrée reprit sa route avec le même affairement que ses compagnes, sans paraître se souvenir de ce qu'elle avait subi − sans doute parce que c'était naturel, parce que c'était selon la nature... F. Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 140.
3. Par métaph., rare. [En parlant de choses plus ou moins personnifiées] :
9. Et vers l'horizon l'affairement de ces vagues pressées, toujours ce branle-bas d'écumes, cette usine d'émeutes, ces embarras de nuages rayés de grains et de soleil, ce train hargneux des houles, cette hâte inépuisable de la mer à l'arrière-plan. J. Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 15.
Rem. Lorsque affairement est suivi d'un compl. prép. (prép. de), celui-ci exprime tantôt l'agent (ex. 10), tantôt (ex. 11) la nature de l'activité (de : « consistant à mettre en mouvement des... ») :
10. Odieux affairement de ma cervelle. Un essaim de menues occupations, harcelantes autant que des mouches, dont on ne peut se délivrer qu'elles ne vous aient pompé la cervelle. Je n'obtiens pas de moi de me mettre au travail avant d'être quitte envers elles; ... A. Gide, Journal,1932, p. 1107.
11. Les forces allemandes et italiennes occupent Tunis. Dans les rues, un grand affairement de camions, de chars, de tanks et de canons de la D.C.A. A. Gide, Journal,1942, p. 146.
Prononc. : [afε ʀmɑ ̃]. Enq. : /afeʀmã/.
Étymol. ET HIST. − 1. Apr. 1160 « affaire, projet (?) » attest. isolée (Wace, Rou, 2ep., 1618, var., Andersen ds Gdf. : Willeame s'entremist de sun affairement); 2. 1865 « état d'une personne affairée », (J. Verne, De la terre à la lune, 26, Journ. des Débats, 14 oct. 1865 ds Littré Suppl. : Cet impassible personnage allait et venait avec son affairement habituel, mais rien ne dénonçait en lui une préoccupation inaccoutumée). 1 dér. de affaire*; 2 dér. du rad. de affaire*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 30.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bél. 1957. − Bénac 1956.

Affairement : définition du Littré (1872-1877)

AFFAIREMENT (a-fê-re-man) s. m.
  • Néologisme. État d'une personne affairée. Cet impassible personnage allait et venait avec son affairement habituel, mais rien ne dénonçait en lui une préoccupation inaccoutumée, J. Verne, De la terre à la lune, 26, dans Journ. des Débats, 14 oct. 1865.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affairement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affairement afɛrmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « affairement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affairement »

  • 1978 |Les chemins de la connaissance - Dans l'affairement des eaux : Jacques Rougerie, architecte (1ère diffusion : 14/06/1978) France Culture, Les chemins de la connaissance avec Jacques Rougerie, architecte et océanographe
  • Durant quelques jours, le confinement avait suspendu l’activité autour des constructions immobilières au sein du bourg. Mais aujourd’hui, l’affairement a repris pour la commune. La construction de l’hôtel, débutée en automne, suit son cours. Près du Skyvall, le bâtiment d’accueil est sorti de terre. Prévu pour héberger la billetterie et une zone de convivialité, avec terrasse extérieure et poste de lavage de vélos, cet espace sera fonctionnel pour l’été qui approche. ladepeche.fr, Loudenvielle. Le village se dote de nouveaux édifices - ladepeche.fr
  • Les déclarations diplomatiques d'apaisement de New Delhi et Pékin n'empêchent pas, sur le terrain, un affairement militaire encore plus fiévreux que d'habitude au Ladakh. Avant cette nouvelle crise, l'armée indienne était pourtant déjà omniprésente dans cette zone montagneuse à la jonction de l'Inde, du Pakistan et de la Chine. Le Point, Confrontation Inde-Chine: bruits de bottes au Ladakh - Le Point
  • Ce qui relie, entre autres choses, Mai 68 et le moment singulier que nous venons de traverser, c’est, outre le caractère imprévisible de ces événements, cet arrêt ou ce quasi arrêt de l’agitation sociale et de l’affairement… et ce qui surgit, ce qui affleure à la faveur de cette pause. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Comme en Mai 68, tout est prêt pour un élan collectif, vital et nécessaire

Vidéos relatives au mot « affairement »

Traductions du mot « affairement »

Langue Traduction
Portugais alvoroço
Allemand betrieb
Italien andirivieni
Espagnol bullicio
Anglais bustle
Source : Google Translate API

Synonymes de « affairement »

Source : synonymes de affairement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affairement »



mots du mois

Mots similaires