La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « accouplement »

Accouplement

Définitions de « accouplement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOUPLEMENT, subst. masc.

A.− [En parlant d'animaux ou de choses] Action de réunir par couple; fait d'être accouplé.
1. [En parlant d'animaux de trait] Accouplement de bœufs pour la charrue (Ac. 1835, 1878, 1932, Littré, DG, Rob.).
Rem. Les Ac. notent que le mot ,,se dit principalement des animaux``.
2. Emplois techn. [En parlant de choses] .
ARCHIT. [En parlant de colonnes] :
1. Il s'en faut bien que l'architecture, cet art qui a si peu d'artistes, ait fait les mêmes progrès : elle n'emploie guère que les harmonies (...) telles que la symétrie, l'accouplement de colonnes, et des consonnances semblables. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 337.
MÉCAN., CH. DE FER :
2. Accouplement à cliquet. Cet accouplement permet d'arrêter un moteur sans arrêter l'autre, et il compense les variations de vitesse des deux arbres... R. Champly, Nouvelle encyclopédie pratique,t. 3, 1927, p. 8.
3. Accouplements rigides. L'emploi de ces organes de liaison exige que les deux arbres soient exactement dans le prolongement l'un de l'autre... R. Champly, Nouvelle encyclopédie pratique,t. 3, 1927p. 85.
4. Les accouplements élastiques sont employés toutes les fois que les arbres accouplés ne reposent pas sur des assises immuables... R. Champly, Nouvelle encyclopédie pratique,t. 3, 1927p. 98.
5. ... on a été conduit à accoupler entre elles, dans la plupart des machines, deux ou plusieurs paires de roues d'égal diamètre au moyen de bielles d'accouplement. Herdner, Construction et conduite des locomotives à vapeur,t. 1, p. 40.
6. ... l'attelage doit être complété par l'accouplement des boyaux en caoutchouc du tender... Herdner, Construction et conduite des locomotives à vapeur,t. 2, p. 6.
MUSIQUE
Harmonie :
7. Cette agrégation est formée de l'accouplement de l'accord parfait majeur A3avec l'accord parfait mineur B3. C. Durutte, Esthétique musicale,Résumé élémentaire de la technie harmonique, 1876, p. 174.
Facture d'instruments :
8. Accouplement. Mécanisme dans l'orgue, au moyen duquel on fait agir ensemble deux ou plusieurs claviers, soit à l'unisson, soit à l'octave. Rougnon1935, p. 213.
B.− [En parlant d'animaux ou, péjorativement, de pers. ravalées au rang des animaux] Union du mâle et de la femelle pour accomplir l'acte de la génération :
9. ... les hybrides, très-communes parmi les végétaux, et les accouplemens qu'on remarque souvent entre des individus d'espèces fort différentes parmi les animaux, ont fait voir que les limites entre ces espèces prétendues constantes, n'étoient pas aussi solides qu'on l'a imaginé. J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 1, 1809, p. 64.
10. Il bénit leur accouplement en leur promettant la fécondité, puis il leur prêcha les vertus matrimoniales,... G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Le Père Amable, 1886, p. 223.
11. Dans l'exemple qui nous occupe, la nature veut donc, en vue de la fécondation croisée, que l'accouplement du faux-bourdon et de la reine abeille ne soit possible qu'en plein ciel. M. Maeterlinck, La Vie des abeilles,1901, p. 225.
C.− Au fig. [Tantôt par rapport au sens A, tantôt par rapport au sens B, sans qu'un net discernement soit toujours possible]
1. Rapprochement entre des choses de manière à obtenir une harmonie :
12. Vers de Fontanes que Delille a mis dans l'Imagination. Il fut fait chez Barthe où l'on parlait d'alliances de mots, d'accouplements heureux. Ch.-J. de Chênedollé, Extraits du journal,1811, p. 53.
13. ... il pensa à les changer et combina pendant des heures de factieuses harmonies de teintes, d'hybrides accouplements d'étoffes et de cuirs. J.-K. Huysmans, À rebours,1884, p. 281.
14. Il est très difficile d'expliquer à un non-créateur comment ces contradictions non seulement s'harmonisent, mais constituent, par leur accouplement indispensable, la substance et la charpente vivante de toute grande œuvre. R. Rolland, Beethoven,Les Grandes époques créatrices, t. 1, 1903, p. 264.
Péj. [L'harmonie dissimule mal une opposition] :
15. Espion! Pelven! murmura le général, comme si l'accouplement de ces deux mots eût présenté à son esprit une énigme indéchiffrable. O. Feuillet, Bellah,1850, p. 143.
2. Littér. Dans les ex. suiv. l'emploi est nettement fig. par rapport au sens B. Il sert notamment à marquer :
a) La communion entre l'homme et le monde, entre les forces cosmiques :
16. Solitude nuptiale, toute peuplée d'êtres embrassés, chambre vide, où l'on sentait quelque part, derrière des rideaux tirés, dans un accouplement ardent, la nature assouvie aux bras du soleil. É. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1405.
17. Dans cette mesure, toute perception est une communication ou une communion, (...) et comme un accouplement de notre corps avec les choses. M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 370.
b) Une genèse :
18. Le système mythologique du Roman de la Rose (...) s'associait à la théologie, et de cet accouplement bizarre naissaient mille monstres indéfinissables, mille fantaisies d'une mysticité délirante, qui transformaient ces compositions étranges en espèces d'apocalypses. Ch.-A. Sainte-Beuve, Tableau hist. et crit. de la poésie française et du théâtre français au XVIesiècle.1828, p. 201.
19. La nature est le péché; l'esprit est le diable en personne, et le doute est le produit de leur accouplement monstrueux!... G. de Nerval, Le Second Faust,1840, p. 198.
20. Leconte de Lisle, créole et poète, a dit de lui avec une effrayante vérité : « Vacquerie semble né de l'accouplement monstrueux de Hugo et de Gautier. » Ch.-A. Sainte-Beuve, Mes poisons,1869, p. 35.
Rem. Les emplois a et b procèdent d'une analyse des 2 moments ou aspects de l'union entre les sexes.
Prononc. : [akupləmɑ ̃]. Enq. : /akupləmã/.
Étymol. ET HIST. I.− « Union de deux éléments ». 1. 1270 « conjonction d'astres » (Introd. d'Astron., B. N. 1353, fo19b ds Gdf. Compl. : Par l'acouplement de aucuns planetes), attest. isolée; 2. 1538 « action d'attacher, d'atteler ensemble deux animaux » (R. Estienne, Dict., ibid. : accouplement de bœufs, accouplement de chiens); 3. terme techn. « assemblage par couple » a) archit. 1771, Trév. : accouplement de colonnes, arrangement de plusieurs colonnes jointes ensemble, et qui forment groupe. L'accouplement de ces colonnes est admirable; b) électr. 1890, Lar. 19e: Réunion de plusieurs générateurs électriques; c) mécan. 1928, Lar. 20e: Mécanisme pour accoupler deux machines. II.− « Union charnelle ». 1. (En parlant d'êtres humains) xves. (Évangile des Quenouilles, 59 ds Gdf. Compl. : Fillette l'Estroite dist que de tel accouplement viennent enfanz), ds Rob. : accouplement se dit, aujourd'hui, de l'acte sexuel chez l'homme, mais, généralement, en mauvaise part; 2. début du xviies. « union du mariage » (Malherbe, Ode à M. le Grand Ecuyer : De ce fatal accouplement celebrer l'heureuse journée), qualifié de vieilli par DG; 3. « union charnelle » en parlant d'animaux 1680, Rich. t. 1 : Accouplement. Ce mot se dit des bêtes qui se joignent pour la génération. Dér. du thème de accoupler* au sens I 1 et II 2; suff. -ment*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 188.
BBG. − Bénac 1956. − Jossier 1881. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Poignon 1967. − Rougnon 1935. − Soé-Dup. 1906. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Nom commun - français

accouplement \a.ku.plə.mɑ̃\ masculin

  1. (Figuré) Assemblage.
    • Voilà un étrange accouplement d’idées, de mots, de lettres.
  2. (Reproduction) Conjonction du mâle et de la femelle pour la reproduction. — Note : En ce sens, il ne s’emploie guère qu’en parlant des animaux.
    • La psychanalyse en fut pour ses frais qui vit dans l’accouplement inconfortable de la machine à coudre et du parapluie, sur une table de dissection, un coupable fantasme fornicatoire. — (René Hénane, Césaire et Lautréamont: bestiaire et métamorphose, 2006, page 27)
    • L’accouplement d’un chien et d’une chienne.
    • Le mulet vient de l’accouplement d’un âne et d’une jument, et le bardot de l’accouplement d’un cheval et d’une ânesse.
  3. Assemblage par couple, en parlant des animaux, des choses.
    • Accouplement de bœufs pour la charrue.
  4. Formation d'un couple, en parlant des humains.
    • Les prêtres s'entendent à merveille pour procurer de riches dots aux nobles appau­vris, au point qu'on a pu accuser l’Église de considérer le mariage comme un accouplement de gentilshommes vivant en marlous et de bourgeoises réduites au rôle de marmites. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.340)
    • Un homme disgracié de la nature trouvera sans difficulté à épouser une jeune fille même belle s’il a « le sac » : ce sont là des accouplements particulièrement immoraux, […] — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
  5. Rapport sexuel, indépendamment d'une visée reproductive, sentimentale ou spirituelle.
    • Satan poussait dans les feux de la lubricité cavalcadante et dévorante ses troupeaux de nonnes charnues et de moines ityphalliques, gymnasiarques de l'amour et virtuoses des accouplements monstrueux. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)
    • L'être humain ne peut pas vivre sans respirer, mais il peut vivre sans s'accoupler. (Le terme généralement employé est celui d'union sexuelle. Mais il peut y avoir accouplement sans qu'il y ait union. C'est même presque toujours le cas.) — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 262)
    • Elle repense à ce comédien qui, pendant qu'elle ajustait son costume, lui contait avec force détails l’accouplement zoophilique auquel il avait assisté sous un chapiteau en compagnie d'une trentaine d'autres gringos. — (Serge Brussolo, Cheval rouge, Le Masque, 2017, chap. 28)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCOUPLEMENT. n. m.
Assemblage par couple. Il se dit principalement en parlant des animaux. Accouplement de bœufs pour la charrue. En termes d'Architecture, Accouplement de colonnes, Arrangement de colonnes disposées deux à deux. Il s'emploie aussi figurément et signifie simplement Assemblage. Voilà un étrange accouplement d'idées, de mots, de lettres. Il signifie encore Conjonction du mâle et de la femelle pour la génération; en ce sens, il ne s'emploie guère qu'en parlant des animaux. L'accouplement d'un chien et d'une chienne. Le mulet vient de l'accouplement d'un âne et d'une jument, ou d'un cheval et d'une ânesse.

Littré (1872-1877)

ACCOUPLEMENT (a-kou-ple-man) s. m.
  • 1Assemblage par couples. Accouplement de bœufs pour la charrue. Accouplement de colonnes, arrangement de colonnes disposées deux à deux.
  • 2Conjonction du mâle et de la femelle, en parlant des animaux. Le mulet vient de l'accouplement de l'âne et de la jument. Dans l'espèce des cailles il y a des accouplements, et pas un seul couple.
  • 3Conjonction en parlant des hommes ; mais alors ce mot a une acception odieuse, ou bien il est modifié par quelque épithète qui sert de correctif à l'idée trop physique d'accouplement. Des cavités où l'on a dit que ces gens-là faisaient leurs accouplements, Rousseau, Conf. I. Des colosses debout regardant autour d'eux Ramper des monstres nés d'accouplements hideux, Hugo, Orient. I. Accouplement fatal et des dieux détesté, Malherbe. Tu menais le blond hyménée Qui devait solennellement De ce fatal accouplement Célébrer l'heureuse journée, Malherbe, IV, 5.

HISTORIQUE

XVIe s. L'homme en l'accouplement…, Paré, XVIII, 39.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCOUPLEMENT, s. m. jonction du mâle & de la femelle pour la génération. Les animaux s’accouplent de différentes façons, & il y en a plusieurs qui ne s’accouplent point du tout. M. de Buffon nous donne une idée générale de cette variété de la nature dans le 2e vol. de l’Hist. nat. gén. & part. avec la description du Cabinet du Roi, page 311. & suivantes. Voici ses propres termes.

« La plus grande partie des animaux se perpétuent par la copulation ; cependant parmi les animaux qui ont des sexes, il y en a beaucoup qui ne se joignent pas par une vraie copulation ; il semble que la plûpart des oiseaux ne fassent que comprimer fortement la femelle, comme le coq, dont la verge quoique double est fort courte, les moineaux, les pigeons, &c. D’autres, à la vérité, comme l’autruche, le canard, l’oie, &c. ont un membre d’une grosseur considérable, & l’intromission n’est pas équivoque dans ces especes : les poissons mâles s’approchent de la femelle dans le tems du frai ; il semble même qu’ils se frottent ventre contre ventre, car le mâle se retourne quelquefois sur le dos pour rencontrer le ventre de la femelle, mais avec cela il n’y a aucune copulation ; le membre nécessaire à cet acte n’existe pas ; & lorsque les poissons mâles s’approchent de si près de la femelle, ce n’est que pour répandre la liqueur contenue dans leurs laites sur les œufs que la femelle laisse couler alors ; il semble que ce soient les œufs qui les attirent plûtôt que la femelle ; car si elle cesse de jetter des œufs, le mâle l’abandonne & suit avec ardeur les œufs que le courant emporte, ou que le vent disperse : on le voit passer & repasser cent fois dans tous les endroits où il y a des œufs : ce n’est sûrement pas pour l’amour de la mere qu’il se donne tous ces mouvemens ; il n’est pas à présumer qu’il la connoisse toûjours ; car on le voit répandre sa liqueur sur tous les œufs qu’il rencontre, & souvent avant que d’avoir rencontré la femelle.

« Il y a donc des animaux qui ont des sexes & des parties propres à la copulation, d’autres qui ont aussi des sexes & qui manquent de parties nécessaires à la copulation ; d’autres, comme les limaçons, ont des parties propres à la copulation & ont en même tems les deux sexes ; d’autres, comme les pucerons, n’ont point de sexe, sont également peres ou meres & engendrent d’eux-mêmes & sans copulation, quoiqu’ils s’accouplent aussi quand il leur plaît, sans qu’on puisse savoir trop pourquoi, ou pour mieux dire, sans qu’on puisse savoir si cet accouplement est une conjonction de sexes, puisqu’ils en paroissent tous également privés ou également pourvûs ; à moins qu’on ne veuille supposer que la nature a voulu renfermer dans l’individu de cette petite bête plus de faculté pour la génération que dans aucune autre espece d’animal, & qu’elle lui aura accordé non-seulement la puissance de se reproduire tout seul, mais encore le moyen de pouvoir aussi se multiplier par la communication d’un autre individu. »

Et à la page 313. « Presque tous les animaux, à l’exception de l’homme, ont chaque année des tems marqués pour la génération ; le printems est pour les oiseaux la saison de leurs amours ; celle du frai des carpes & de plusieurs autres especes de poissons est le tems de la plus grande chaleur de l’année, comme aux mois de Juin & d’Août ; celle du frai des brochets, des barbeaux & d’autres especes de poissons, est au printems ; les chats se cherchent au mois de Janvier, au mois de Mai, & au mois de Septembre ; les chevreuils au mois de Décembre ; les loups & les renards en Janvier ; les chevaux en été ; les cerfs au mois de Septembre & d’Octobre ; presque tous les insectes ne se joignent qu’en Automne, &c. Les uns, comme ces derniers, semblent s’épuiser totalement par l’acte de la génération, & en effet ils meurent peu de tems après, comme l’on voit mourir au bout de quelques jours les papillons qui produisent les vers à soie ; d’autres ne s’épuisent pas jusqu’à l’extinction de la vie, mais ils deviennent, comme les cerfs, d’une maigreur extrème & d’une grande foiblesse, & il leur faut un tems considérable pour réparer la perte qu’ils ont faite de leur substance organique ; d’autres s’épuisent encore moins & sont en état d’engendrer plus souvent ; d’autres enfin, comme l’homme, ne s’épuisent point du tout, ou du moins sont en état de réparer promptement la perte qu’ils ont faite, & ils sont aussi en tout tems en état d’engendrer, cela dépend uniquement de la constitution particuliere des organes de ces animaux : les grandes limites que la nature a mises dans la maniere d’exister se trouvent toutes aussi étendues dans la maniere de prendre & de digérer la nourriture, dans les moyens de la rendre ou de la garder, dans ceux de la séparer & d’en tirer les molécules organiques nécessaires à la reproduction ; & par-tout nous trouverons toûjours que tout ce qui peut être est ». (I)

ACCOUPLEMENT, s’entend en Architecture de la maniere d’espacer les colonnes le plus près les unes des autres, qu’il est possible, en évitant néanmoins la pénétration des bases & des chapiteaux, comme au portail des Minimes par François Mansard. De tous les ordres, le Dorique est le plus difficile à accoupler, à cause de la distribution des métopes, de la frise, de son entablement ; lesquels, selon le système des anciens, doivent être quarrés, quoique plusieurs Architectes modernes ayent négligé ce précepte, tels que de Brosse à S. Gervais & au Luxembourg, & le Mercier au Palais Royal. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « accouplement »

Accoupler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De accoupler, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accouplement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accouplement akuplǝmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « accouplement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accouplement »

  • C'est un mythe que le mâle soit fait pour compléter la femme dans le mariage. Il n'y a que dans l'accouplement qu'ils ne se dépossèdent pas, parce qu'ils agissent en bêtes. De André Gil / Désormais comme hier
  • Le mariage n'est pas un accouplement : c'est un établissement. De André Maurois / Terre promise
  • L’homme ne peut chercher l’accouplement avec une femme avant vingt ans. Toute précocité à ce propos est mortelle. De Docteur Sapience / Ce que nos fils doivent savoir à dix-huit ans
  • Si l’homme écoutait seulement les appels de son organisme, il ne rechercherait l’accouplement que deux ou trois fois dans le cours d’une année. De Docteur Sapience / Ce que nos fils doivent savoir à dix-huit ans
  • L'accouplement des éléments contraires est la loi de la vie, le principe de la fécondation, et comme on verra, la cause de bien des malheurs. De Marcel Proust / La prisonnière
  • Le Mariage, l’Institution-qui-rend-l’Amour-Chiant, le boulet de l’amour à perpétuité et de l’accouplement à vie. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • L'accouplement passe pour être un comportement universel : il n'est qu'une occupation partagée par une majorité. De Henri Barte / Pourquoi les hommes et les femmes ne s'entendent plus
  • Le rapport du marché de Fixe Cinquième roue d’accouplement étudie le marché mondial, en particulier en Amérique du Nord, en Europe, en Chine, au Japon, en Asie du Sud-Est et en Inde avec la production, les revenus, la consommation, l’importation et l’exportation dans ces régions, de 2013 à 2018 et prévu jusqu’en 2024. Le marché de Fixe Cinquième roue d’accouplement Le rapport fournit des statistiques importantes sur l’état de l’industrie et est une source précieuse de conseils et d’orientation pour les entreprises et les particuliers intéressés par le marché Fixe Cinquième roue d’accouplement. , Le marché mondial Fixe Cinquième roue d’accouplement 2024 fournit des prévisions de croissance et des opportunités de tendances à venir par types et facteurs de développement – La Tribune de Tours
  • Les fourmis volantes sortent en nombre en ce moment dans la Drôme et l'Ardèche. Un phénomène qui correspond à leur accouplement. France Bleu, "C'est leur vol nuptial" : des nuées de fourmis volantes aperçues dans la Drôme et en Ardèche
  • Le rapport du marché de tuyau d’accouplement étudie le marché mondial, en particulier en Amérique du Nord, en Europe, en Chine, au Japon, en Asie du Sud-Est et en Inde avec la production, les revenus, la consommation, l’importation et l’exportation dans ces régions, de 2013 à 2018 et prévu jusqu’en 2024. Le marché de tuyau d’accouplement Le rapport fournit des statistiques importantes sur l’état de l’industrie et est une source précieuse de conseils et d’orientation pour les entreprises et les particuliers intéressés par le marché tuyau d’accouplement. , Marché tuyau d’accouplement 2024: par joueurs, développements majeurs, types, applications, région – The Fordactu
  • Cannibalisme sexuel, mâle parasite… Chez certains animaux, l'accouplement peut prendre une curieuse tournure. Franceinfo, VIDEO. Serpents Thamnophis, mante religieuse… ces animaux ont une façon étonnante de se reproduire

Images d'illustration du mot « accouplement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « accouplement »

Langue Traduction
Anglais coupling
Espagnol acoplamiento
Italien accoppiamento
Allemand kupplung
Portugais acasalamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « accouplement »

Source : synonymes de accouplement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « accouplement »

Accouplement

Retour au sommaire ➦

Partager