La langue française

Accolade

Définitions du mot « accolade »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOLADE1, subst. fém.

A.− Témoignage donné en public, consistant à embrasser quelqu'un.
1. FÉOD. (Témoignage donné en public, consistant à embrasser quelqu'un) En lui passant les bras autour du cou, en vue de lui conférer, dans la cérémonie de l'adoubement, le titre de chevalier :
1. Puis après lui avoir donné l'accolade et l'avoir frappé trois fois de son épée sur le cou, il ajouta : au nom de Dieu, de saint Michel et de saint Georges, je te fais chevalier : sois preux, hardi et loyal. V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 67.
2. Jean-Marie de Villacourt s'attachait au service de la France. Après la Journée de Landrecies, le roi le faisait chevalier et lui donnait l'accolade. E. et J. de Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 245.
Rem. La tradition lexicogr. du xixeet du xxes. a souvent confondu l'accolade avec la colée, grand coup que du plat de la main, ou de l'épée selon l'usage du Moy. Âge finissant, le parrain assenait sur la nuque (le cou) ou l'épaule du jeune aspirant.
2. Cérémonies milit., patriotiques.(Témoignage donné en public, consistant à embrasser quelqu'un) En appuyant les joues les unes contre les autres en vue de manifester à quelqu'un l'estime officielle :
3. Philippe n'était pas au bout de ses épreuves; il avait encore bien des mains à serrer, bien des accolades à recevoir; il lui fallait encore envoyer bien des baisers, saluer bien bas les passants, venir bien des fois, au caprice de la foule, chanter la Marseillaise sur le balcon des Tuileries. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 632.
4. Et c'est ainsi que Joseph Rouletabille, de l'époque, fut créé officier de Sainte-Anne de Russie par l'empereur lui-même, qui lui donna l'accolade. « Ils embrassent tout le temps dans ce pays! » se dit Rouletabille, qui était si ému qu'il s'essuyait les yeux avec sa manche. G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 175.
5. Tous les Officiers, pendant l'accolade, claironnant l'air « Au drapeau ». Tarata ta taire, etc. G. Feydeau, La Dame de chez Maxim's,1914, II, 1. p. 30.
6. Accolade. Roulement de tambour, sonnerie de trompettes. Changement de position dans le port des armes sur les côtés du grand carré. − Au nom du ministre de la guerre... M. Druon, Les Grandes familles,1948, p. 165.
P. anal.
Entre ecclésiastiques ou religieux. Synon. baiser de paix :
7. Cependant, les deux novices sont allés ensuite donner l'accolade à chacun des religieux, dans un geste plein de tendresse et qui demeurait à la fois spirituel et humain, ressuscitant à mes yeux tout un Moyen âge que je croyais aboli. J. Green, Journal,1946, p. 10.
Dans certains sports, entre adversaires avant le combat :
8. Après l'accolade classique, les lutteurs échangèrent quelques coups, plus d'exploration que de prise réelle. G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 224.
3. (Témoignage donné en public, consistant à embrasser quelqu'un) En accomplissant le même geste, ou encore en serrant quelqu'un dans ses bras pour lui manifester de l'amitié, de l'affection :
9. Le laboratoire d'Isaac Zaphara... (Entre Maurice, Zaphara veut l'embrasser.) Ne me touche pas, vieux maudit! isaac. − Vous m'affligez sensiblement, Maurice : refuser mon accolade, c'est me donner quasiment à croire que vous ne m'aimez plus. O. Feuillet, Scènes et proverbes,1854, p. 114.
10. Marc-Aurèle avait ... pour Rusticus l'affection la plus tendre ... toujours il lui donnait l'accolade avant de la donner au préfet du prétoire. E. Renan, Hist. des origines du Christianisme,Marc-Aurèle et la fin du monde antique, 1881, p. 33.
11. Le gendarme qui avait amené Guillergues se précipita dans ses bras. Le président l'appela et lui donna l'accolade fraternelle. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 153.
12. C'était Lesueur, les trois hommes commencèrent par se donner l'accolade. J. Romains, Les Copains,1913, p. 145.
13. Weissberger, organisa la fête, nettoya la penderie et le derrière des volets en son honneur, força la Weissberger à l'embrasser publiquement, et nous avons su depuis que de cette fausse accolade était reparti l'amour. J. Giraudoux, Siegfried et le Limousin,1922, p. 232.
14. Renonçant à cette accolade qu'elle se préparait déjà à donner, elle se contenta de tendre sa main au jeune homme; et il fut seul à percevoir le tremblement de cette main, l'émotion, l'acquiescement caché, la tendresse, que la pauvre femme mettait dans cette banale étreinte. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 656.
15. Il faut donc, si l'on peut dire, commencer par l'accolade et le reste viendra de surcroît, sans même qu'on y pense. C'est cela la vraie Pentecôte des bonnes volontés. Car tout est dans la bonne volonté. Tout est simple si le cœur y est : ... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 196.
Syntagmes communs aux emplois 1, 2 et 3 : donner, recevoir l'accolade; Syntagmes rencontrés pour l'emploi 3 : refuser l'accolade; accolade fraternelle, tendre, vigoureuse, furieuse, particulière, etc.
Rem. 1. L'ex. 11 reprend un syntagme accolade fraternelle qui avait cours dans les premières années de la Révolution. On appelait ainsi ,,un baiser que le président d'un corps constitué ou d'une société patriotique accordait à quelqu'un en signe de fraternité ou d'amitié.`` (Besch, 1845). 2. L'emploi 3 est parfois voisin de embrassement ou de étreinte, avec lesquels il a dès lors en commun la valeur superl. et l'absence de toute référence à des témoins de la scène, cf. notamment l'usage dans un certain style poétique noble et solennel :
16. Oui, partout où je marche une voix me rappelle, Voix du berceau lointain qui ressaisit le cœur, (...) Étreinte dans l'absence, accolade éternelle, Mystérieux sanglot dont les pleurs sont en nous, Que de fois, comme un cri de frayeur maternelle, M'avez-vous fait bondir et tomber à genoux! M. Desbordes-Valmore, Élégies,Départ de Lyon, 1859, p. 94.
17. On dit que je suis fort malade, Ami; j'ai déjà l'œil terni; Je sens la sinistre accolade Du squelette de l'infini. V. Hugo, Les Chansons des rues et des bois,Nivôse, 1865, p. 274.
B.− Fam. ou région.
1. Fam. Donner l'accolade à une bouteille, pour la vider (cf. accoler I A, rem. 2) :
18. Les comédiens firent de leur mieux honneur au menu de maître Chirriguirri, et, sans y trouver les exquisités promises, assouvirent leur faim, et surtout leur soif par de longues accolades à l'outre presque désenflée, comme une cornemuse d'où le vent serait sorti. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 65.
Arg., p. iron. :
19. Accolade, s. f. ... soufflet (sur la joue). A. Delvau, Dict. de la langue verte,1866, p. 3.
2. Région. Canada 1930 offre les accept. suivantes :
a) Galanterie. Ce garçon-là est d'une accolade qui plaît à tout le monde : la galanterie de ce garçon-là plaît à tout le monde.
b) Croc-en-jambe.
c) Croc-en-jambe (au fig.). Ruse pour supplanter quelqu'un.

ACCOLADE2, subst. fém.

A.− ÉCRITURE, IMPRIM., MUS. Signe graphique à double courbure que réunit un sommet médian utilisé pour regrouper plusieurs lignes, plusieurs articles, etc. formant un ensemble.
1. Dans l'écriture, notamment dans les comptes :
1. Trait de plume qui, dans un compte, etc. joint plusieurs articles. C.-M. Gattel, Nouveau dict. portatif de la langue française,1797.
2. Son écriture n'est pas très-nette, et il me fait des accolades qui ne sont pas exemptes de reproche; ... A. de Musset, Le Chandelier,1840, II, 1, p. 47.
3. Le plan avait le droit de rester étranger au groupement rationnel des idées; mais il était essentiel qu'il se traduisît en tableaux synoptiques avec accolades et tirets. É. Estaunié, L'Empreinte,1896, p. 313.
4. N'essayez pas d'avancer de pareilles énormités devant un économiste armé de ses tableaux à deux entrées et de ses statistiques hérissées de reports et d'accolades. F. Coppée, La Bonne souffrance,préf., 1898, p. 43.
2. En imprim. :
5. Les accolades sont des crochets faits dans ce goût }, qui servent surtout dans les généalogies, dans les ouvrages à filets, dans les listes, ... A.-F. Momoro, Traité élémentaire de l'imprimerie,1794, p. 36.
6. L'accolade est comme l'extension et le doublement de la parenthèse; c'est un trait de plume, de dimensions très variables, destiné à réunir, à « accoler » plusieurs parties de texte, à les faire correspondre, de façon que ces diverses parties se présentent à l'œil sous la forme d'un seul tout. E. Leclerc, Nouveau manuel complet de typographie historique,1897, p. 171.
7. En cas d'inégalité, il y a là évidemment une inévitable asymétrie, quelque peu choquante pour l'œil, que la substitution d'accolades dites brisées rendra moins sensible. E. Leclerc, Nouveau manuel complet de typographie historique,1897p. 400.
P. compar. :
8. ... on a pris malgré soi le goût des événements qui s'expliquent, de l'histoire par accolades et paragraphes : primo, secundo... J. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Le 6 octobre, 1932, p. 104.
Rem. Syntagmes : a) accolade verticale, horizontale, isolée; accolades dispersées, successives; b) réunir, joindre par une accolade.
3. En mus. :
9. Accolade, s. f. Sorte de trait placé au commencement des lignes de la portée, pour les réunir... Rougnon1935.
Rem. 1. Besch. 1845 note l'emploi techn. suivant : ,,Paléogr. Espèce de crochet ou de demi-cercle dans lequel sont quelquefois enfermés les mots ou fins de mots écrits au-dessous d'une ligne à l'extrémité. On se sert aussi du mot circonduction.`` 2. La forme de l'accolade d'imprim. semble partic. suggestive et se prête volontiers à des emplois imagés ou figurés; voici quelques ex. :
10. ... une feuille, une tuile, un toit... deux choses comme ça dans le ciel... − et il (Coriolis) dessina du doigt l'accolade d'un vol d'oiseau dans l'air, − c'est signé, c'est de lui... (Decamps). E. et J. de Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 303.
11. Le nouveau à la musette blanche s'était assis sur une brouette. Il semblait épuisé. La sueur, en rigoles noires, avait tracé des accolades de ses tempes au bas de ses joues. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 9.
D'où des loc. comme :
Mettre en accolade. Réunir :
12. Il existe bien en effet une inactivité qui se ramène à de l'inertie : on peut la mettre en accolade de plusieurs « paresses ». E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 398.
Réunir sous l'accolade de :
13. Les faits qu'on peut réunir sous l'accolade du machinal ne sont pas aussi homogènes qu'on pourrait le croire. P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 286.
B.− P. ext.
1. ARCHIT. (Notamment du gothique flamboyant), arc en forme d'accolade à double ou quadruple courbure :
14. De superbes accolades encadrent bien les larges fenêtres [du palais de Justice de Rouen]. L. Hourticq, Hist. générale de l'art,La France, 1914, p. 99.
15. Les arcs du style flamboyant sont de formes diverses : ... l'arc en anse de panier et l'arc en accolade deviennent très fréquents; jusqu'alors ils n'avaient été pour ainsi dire pas employés... En Angleterre, l'accolade ... est usuelle depuis 1300. C. Enlard, Manuel d'archéologie française,3eéd., Paris, Picard, t. 1, vol. 2, 1929, p. 664 et 666.
Syntagmes : arc, ogive en accolade.
Synon. arc en talon.
2. ART CULIN., vx :
16. T. de Rôtisseur : Accolade de lapereaux, deux lapereaux joints ensemble, prêts à rôtir. C.-M. Gattel, Nouveau dict. portatif de la langue française,1797.
P. ext. Deux lapereaux servis ensemble. ,,On nous servit une accolade de lapereaux.`` (Ac.1835).
Rem. L'emploi culin. est absent du dict. de l'Ac. depuis 1878.
Prononc. : [akɔlad]. Passy 1914 note une demi-longueur pour le [a] de la dernière syllabe. Enq. : /akolad/.
Étymol. ET HIST. − 1. 1546 « action de serrer qqn dans ses bras » (Palmerin d'Olive, 125 a, Vaganay ds Rom. Forsch., XXXII, 4 : Apres luy avoir donné plusieurs baisers et acolades); 1546 « id. » (Noël de Fail, Baliverneries, 112 ds Quem. t. 1 1959 : Eutrapel auquel ne tenoit de baiser et moins de rendre ça et la a tas d'accolades...); 1548 « id. ». (Rab., Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, II, 305 [infirme la date de 1532, Rab., donnée par FEW et Bl.-W.5]; 2. 1659 cuis. « deux lapereaux qu'on présente ensemble » (Loret ds la Muse hist., 18 octobre ds Fr. mod., XXIII, 302 : Cent accolades de lapins dont n'en resta pas deux lapins); 3. 1718 impr., Ac. s.v. : (...) Un trait de plume qui joint plusieurs articles pour n'en faire qu'un (...). (Cf. Ac. 1694, s.v. accoler); 4. 1768 mus., J.-J. Rousseau, Dict. de musique, p. 5 : Trait perpendiculaire aux lignes, tiré à la marge d'une partition, et par lequel on joint ensemble les portées de toutes les parties (...). Réfection de l'a. fr. acolée « id. » (dep. xiiies., dér. de acoler*, au sens 1) à l'aide du suff. -ade*. 2 empl. de 1 comme terme de cuis. p. anal. avec estouffade, carbonnade, marinade, etc. Orig. prov. (EWFS2, DEI, Nyrop t. 3 1936, p. 179) ou ital. (Wind 1928, p. 190; Kohlm. 1901, p. 27) improbable, le mot paraissant récent dans ces 2 lang. et le procédé de suffixation en -ade étant très fréq. au xvies.; l'a. prov. ne connaît que colada « coup, tape »; le prov. est prob. empr. au fr.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 99.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bar 1960. − Barb.-Card. 1963. − Bouillet 1859. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Comte-Pern. 1963. − Éd. 1913. − Guiraud (P.). Inventaire des mots français d'origine dialectale. Cah. Lexicol. 1968, t. 12, no1, p. 104. − Mont. 1967. − Pissot 1803. − Rougnon 1935. − Viollet 1875.

accolade « action d'embrasser qqn, en lui mettant les bras autour du cou »

Wiktionnaire

Nom commun

accolade \a.kɔ.lad\ féminin

  1. Action d’embrasser en mettant les bras autour du cou.
    • Crosby lui donna l’accolade exactement comme le font des généraux qui remettent une décoration à un officier. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Donner l’accolade à un officier après l’avoir fait reconnaître.
    • Une accolade fraternelle.
    • De G8 en G20, il a multiplié accolades, embrassades, bourrades. — (Frédéric Pagès, Tous amis avec Manu, Le Canard Enchaîné, 19 juillet 2017, page 1)
    • Aussitôt Arlette a senti que Telcide est son ennemie. Pas un mot de bienvenue ! pas une phrase gentille ! Rien qu’un baiser, plus froid que la plus banale des accolades. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 22)
  2. (Figuré) (Par plaisanterie)
    • Il les trouve tranquillement assis avec les brigands, mangeant un jambon de la Manche cuit au sucre, et donnant de fréquentes accolades à une outre de Val-de-Peñas que l’on avait volée exprès pour eux : attention délicate ! — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  3. (Vieilli) Cérémonies observées dans la réception d’un chevalier, et qui consistait ordinairement à donner trois coups du plat de l’épée sur l’épaule ou sur le cou de celui qu’on armait chevalier, après quoi on l’embrassait.
    • Donner, recevoir l’accolade.
  4. (Typographie) Symbole typographique { ou }, qui servent à rassembler plusieurs objets, soit pour en former un tout, soit pour montrer ce qu’ils ont de commun ou d’analogue entre eux.
    • L’accolade s’emploie souvent dans les comptes, dans la formation des tableaux, etc., et se place, suivant le besoin, horizontalement ou verticalement.
    • Réunir plusieurs articles, plusieurs colonnes par une accolade.
    • On joint par une accolade les portées de toutes les différentes parties d’une pièce de musique.
    • Une accolade ouvrante.
  5. (Architecture) Élément architectural ornemental.
    • Les accolades sont, à leur origine, à peine apparentes ; plus tard, elles se dégagent, sont plus accentuées […] — (Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, tome 1, Accolade, Bance et Morel, Paris, 1854 à 1868)

Forme de verbe

accolade \a.kɔ.lad\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de accolader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de accolader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de accolader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de accolader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de accolader.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCOLADE. n. f.
Action d'embrasser en mettant les bras autour du cou. De grandes accolades. Donner l'accolade à un officier après l'avoir fait reconnaître. Accolade fraternelle. Il s'est dit aussi d'Une des principales cérémonies observées dans la réception d'un chevalier, et qui consistait ordinairement à donner trois coups du plat de l'épée sur l'épaule ou sur le cou de celui qu'on armait chevalier, après quoi on l'embrassait. Donner, recevoir l'accolade. Il se dit, par analogie, d'une Sorte de trait en forme de crochet brisé à son milieu (}), qui sert, dans l'écriture et l'impression, à embrasser plusieurs objets, soit pour en former un tout, soit pour montrer ce qu'ils ont de commun ou d'analogue entre eux. L'accolade s'emploie souvent dans les comptes, dans la formation des tableaux, etc., et se place, suivant le besoin, horizontalement ou verticalement. Réunir plusieurs articles, plusieurs colonnes par une accolade. On joint par une accolade les portées de toutes les différentes parties d'une pièce de musique.

Littré (1872-1877)

ACCOLADE (a-ko-la-d') s. f.
  • 1Embrassade en jetant les bras autour du cou. Dans une accolade bien tendre Nous mêlerons nos cheveux blancs, Béranger, Bouquet.
  • 2Coup du plat de l'épée donné sur le cou d'un chevalier, lors de sa réception. Comme son chevalier en reçut l'accolade, Régnier, Sat. II. Après avoir reçu l'accolade et l'ordre de chevalerie, Hamilton, Gramm. 4. Il ne fallait point avoir reçu l'accolade pour entrer aux diètes de l'Empire, Voltaire, Mœurs, 97. Ce faisant, aurez l'accolade et serez reçu chevalier, Rousseau, Hél. I, 35. L'officiant me chaussa les éperons en me donnant l'accolade, Chateaubriand, Itin. III, 39.
  • 3Sorte de trait de cette forme { servant dans l'écriture à embrasser plusieurs objets.
  • 4 En termes de cuisine, accolade de lapereaux, deux lapereaux servis ensemble.
  • 5 Terme d'architecture. Certaines courbes qui couronnent les linteaux de portes et de fenêtres.

HISTORIQUE

Dans la langue d'oïl on disait non l'accolade, mais plus souvent l'acolée ; elle se donnait avec la main ou avec l'épée sur le chignon du cou, et, par extension, se prenait pour un coup quelconque.

XIIIe s. L'acolée [de chevalier] [le roi] leur donne, puis les ala baiser, Berte, 129.

XVIe s. Lors, que de cheres et grandes accollées, Marot, II, 174.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCOLADE, s. f cérémonie qui se pratiquoit en conférant un Ordre de Chevalerie, dans le tems où les Chevaliers étoient reçûs en cette qualité par les Princes chrétiens. Elle consistoit en ce que le Prince armoit le nouveau Chevalier, l’embrassoit ensuite en signe d’amitié, & lui donnoit sur l’épaule un petit coup du plat d’une épée. Cette marque de faveur & de bienveillance est si ancienne, que Grégoire de Tours écrit que les Rois de France de la premiere race, donnant le baudrier & la ceinture dorée, baisoient les Chevaliers à la joue gauche, en proférant ces paroles, au nom du Pere & du Fils & du Saint-Esprit, & comme nous venons de dire, les frappoient de l’épée légerement sur l’épaule. Ce fut de la sorte que Guillaume le conquérant, Roi d’Angleterre, conféra la Chevalerie à Henri son fils âgé de dix-neuf ans, en lui donnant encore des armes ; & c’est pour cette raison que le Chevalier qui recevoit l’accolade étoit nommé Chevalier d’armes, & en latin Miles ; parce qu’on le mettoit en possession de faire la guerre, dont l’épée, le haubert, & le heaume, étoient les symboles. On y ajoûtoit le collier comme la marque la plus brillante de la Chevalerie. Il n’étoit permis qu’à ceux qui avoient ainsi reçû l’accolade de porter l’épée, & de chausser des éperons dorés ; d’où ils étoient nommés Equites aurati, différant par-là des Ecuyers qui ne portoient que des éperons argentés. En Angleterre, les simples Chevaliers ne pouvoient porter que des cornettes chargées de leurs armes : mais le Roi les faisoit souvent Chevaliers Bannerets en tems de guerre, leur permettant de porter la banniere comme les Barons. Voyez Banneret. (G)

Accolade, en Musique, est un trait tiré à la marge de haut en bas, par lequel on joint ensemble dans une partition les portées de toutes les différentes parties. Comme toutes ces parties doivent s’exécuter en même tems, on compte les lignes d’une partition, non par le nombre des portées, mais par celui des accolades ; car tout ce qui est sous une accolade ne forme qu’une seule ligne. V. Partition. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « accolade »

(XVIe siècle) Dérivé de accoler avec le suffixe -ade ou de l’occitan acolada.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Accoler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « accolade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accolade akɔlad

Évolution historique de l’usage du mot « accolade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accolade »

  • Une fête, une réalisation, une rencontre attendue, tout pouvait être une occasion de se faire une accolade, soit de s’accoler à l’autre personne. Les têtes alors se posaient sur l’épaule de l’autre pour un geste d’affection. , Marne. Montmirail : adieu bises, poignées de main, accolades... | Le Pays Briard
  • Dans ces moments-là, l’accolade est plutôt de rigueur. C’est ce qu’a fait le chanteur de « Lucie » avec son Abi. Music Covers & Creations, The Voice : L'accolade entre Pascal Obispo et Abi agite la toile (Vidéo) | Music Covers & Creations
  • Les élèves en classes d’examen ont repris les cours ce jeudi 25 juin. Au lycée Sacré-Cœur, lycée technique commerciale, lycée de Walia, la reprise est effective. Le constat est fait, pas d’accolade ni de salutation main dans la main. Les chefs des établissements veillent sur le strict respect des mesures barrières. Tchadinfos.com, Vidéo. Reprise des cours, on a fait un tour dans quelques lycées de la capitale – Tchadinfos.com
  • L'avant-match de France - Etats-Unis a donné lieu à une image forte : une longue accolade entre Didier Deschamps et Aimé Jacquet. France Football, Foot - Bleus - Vidéo : l'accolade entre Aimé Jacquet et Didier Deschamps - France Football
  • Peu de spectateurs portaient un masque et la distanciation n’était guère respectée, notamment entre les joueurs : Dimitrov a été vu donnant une accolade à Thiem ​sur le court. Un match de basket a également été organisé en fin de semaine dernière. Quelques jours plus tôt, lors de l'étape précédente du tournoi à Belgrade, tout le monde s'est retrouvé pour une grosse fête. D’après les vidéos diffusées sur Internet, les gestes barrières étaient assez loin des considérations des joueurs. , Coronavirus: Dimitrov testé positif après sa participation au tournoi organisé par Djokovic en Croatie
  • Principal fait marquant : Riek Machar a donné l'accolade et serré la main de son rival de toujours, le président Salva Kiir, avec qui il va tenter de gouverner pour la troisième fois depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011. « Je veux vous assurer que, pour le peuple du Soudan du Sud, nous allons travailler ensemble pour mettre fin à sa souffrance », a affirmé le dirigeant rebelle. Le président Salva Kiir a proclamé « la fin officielle de la guerre », affirmant que la paix était désormais « irréversible », après plus d'un an d'atermoiements autour de questions cruciales. Le Point, Soudan du Sud : enfin la paix ? - Le Point
  • Georges Mela a finalement réussi à raisonner son adjoint, lui offrant une accolade de réconfort, signe de l'amitié qui lie les deux hommes. Corse Matin, Un adjoint s'enchaîne aux portes de la mairie de Porto-Vecchio | Corse Matin
  • Sorti le 28 avril dernier, SnowRunner a reçu un accueil très positif de la part de la presse et des joueurs. Fort de cette réception, Focus Home Interactive publie aujourd'hui le traditionnel trailer accolades. Jeuxvideo.com, Bande-annonce SnowRunner présente ses meilleures critiques dans son accolades trailer - jeuxvideo.com
  • L'accolade entre Kylian Mbappé et Neymar #TeamPSG :camera_with_flash: @le_Parisien_PSG pic.twitter.com/EKdXrMJpAi Paristeam, PHOTO : l'accolade entre Mbappé et Neymar - Actualite - Paris PSG
  • Attention si vous habitez Royan, la police met en garde la population, et plus particulièrement la plus âgée. Les vols par accolade ont fait leur apparition. France 3 Nouvelle-Aquitaine, La police de Royan met en garde contre les "vols à l'accolade"
  • Tel:05.45.82.41.89. ou accolade[email protected] CharenteLibre.fr, Segonzac: accolade cherche un local - Charente Libre.fr
  • Juste avant la rencontre, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus a échangé une franche accolade avec son ancien capitaine Didier Deschamps. Les deux hommes ont ensuite rapidement discuté. leparisien.fr, France-Belgique : la belle accolade entre Thierry Henry et Didier Deschamps - Le Parisien
  • La scène fait chaud au coeur. On y voit l'Allemand, tout sourire, venir saluer l'un de ses plus grands rivaux depuis le début de sa carrière. L'accolade transpire le respect, alors que ces deux pilotes totalisent, à eux deux, dix couronnes mondiales. Un geste salué sur les réseaux sociaux et qui démontre l'immense respect qu'il y a entre ces champions en puissance. "Il est temps d'écrire autant de bonnes choses que tu le peux", aurait déclaré l'Allemand à Hamilton. Dans les médias, il a ensuite étalé son admiration pour le pilote Mercedes. "Quand tu gagnes six titres mondiaux, honnêtement, c'est que tu le mérites".  RTL sport, Dix titres mondiaux en une image: la belle accolade entre Vettel et Hamilton après le sixième sacre du Britannique (vidéo) - RTL sport
  • L'instant de l'accolade fut si spontané et si simple que l'émotion prévalut sur l'étonnement. Le Figaro.fr, Traité de l'Élysée : l'accolade historique du 22 janvier 1963
  • Vous avez intitulé votre article « Une accolade entre Orient et Occident », en assimilant l’Islam à l’Orient et le Christianisme à l’Occident. On pourrait aussi l'appeler un geste de fraternité entre Islam et Christianisme. Dire haut et fort, que la fraternité est un antidote au fanatisme, à la violence, au rejet de celui qui est différent et au fantasme du grand remplacement. Les populismes surfent sur les vagues de la peur pour inciter au repli identitaire, en laissant croire que l’autre est une menace pour mes valeurs et pour mon identité. La fraternité est une de nos valeurs républicaines, mais sans elle, il ne peut pas y avoir de vraie liberté ou de vraie égalité. La mondialisation nous fait comprendre que, que nous le voulions ou non, nous avons tout intérêt à jouer la solidarité parce que nous sommes tous embarqués dans le même navire qui, s’il coule, nous fait couler tous ensemble. Tel est en particulier le défi de l’écologie mais aussi celui de bien d’autres domaines. Un lien pour un ensemble de fiches sur la fraternité. Ce sont des fiches de la colonne centrale d'un de mes blogs. https://georgesheichelbech.blogspot.com/search/label/Fraternit%C3%A9 , Une accolade entre Orient et Occident : États d'âme
  • Martin Fayulu a été aperçu dimanche à la messe faisant une accolade au nouveau président congolais Felix Tshisekedi mais pour l'opposant cela relève de sa vie privée. BBC News Afrique, Selon Fayulu, l'accolade avec Tshisekedi à l'Eglise, relève de sa vie privée - BBC News Afrique
  • Hier coéquipiers, aujourd'hui adversaires. L'entraîneur de l'équipe de France Didier Deschamps et l'adjoint du sélectionneur belge Thierry Henry ont échangé une accolade, mardi 10 juillet, avant le coup d'envoi de la demi-finale de la Coupe du monde entre les Bleus et les Diables rouges. Franceinfo, EN IMAGES. Coupe du monde 2018 : l'accolade entre Didier Deschamps et Thierry Henry avant France-Belgique
  • Depuis le sacre des Bleus en Russie l'été dernier, les deux hommes semblent nouer une petite amitié. Preuve en est, ils se sont donnés une chaleureuse accolade aux yeux de tous, des sourires et des petits mots doux. Mbappé a justement relayé une photo de leurs retrouvailles sur son compte Instagram. Il est toutefois resté très sobre dans sa légende. , Déjeuner chez Bocuse, accolade avec Emmanuel Macron... La folle journée de Kylian Mbappé (PHOTOS)
  • Mais s'il ne multiplie pas les accolades avec ceux qui pourraient potentiellement voter pour lui, pourquoi le ferait-il avec un parfait inconnu ? Lyonmag.com, Une note de la préfecture confirme l’accolade entre Gérard Collomb et Alexandre Benalla le 1er mai
  • Un hommage a été rendu au petit garçon ce jeudi à Rubi, une commune de la province de Barcelone. En quittant la mairie, devant laquelle s'étaient réunies quelque 700 personnes, le père de l'enfant a pris dans ses bras l'imam de la commune, Dris Salymar, submergé par l'émotion. Leur accolade a été suivie d'applaudissements. Le HuffPost, L'accolade déchirante entre un imam et le père d'une victime de l'attentat de Barcelone | Le HuffPost
  • Applaudi par le public de Santiago Bernabéu à sa sortie du terrain, le gardien italien de 40 ans a été aussi salué par Cristiano Ronaldo. Alors qu'il passait derrière le champion du monde 2006 qui répondait à la presse, le Portugais lui a tapé sur l'épaule avant de lui donner une franche accolade, lui glisser quelques mots à l'oreille et lui faire une petite bise.  RMC SPORT, VIDEO: la belle accolade entre Ronaldo et Buffon après le match
  • En 2010, je me suis trouvé dans le même véhicule que lui pendant un périple de plus d'une heure à travers la campagne landaise. Une voiture envoyée par un châtelain à l'occasion du dîner qu'il donnait ce soir-là, auquel il avait convié des écrivains, des journalistes, des personnalités de passage dans la région. J'étais à l'arrière avec quelqu'une et Gonzague avait pris place à l'avant. Après les salutations d'usage, il a entrepris une conversation avec le chauffeur qui dura tout le trajet. Quand nous avons été dans la cour du château, il lui a donné l'accolade. Marianne, Gonzague Saint Bris, l'accolade | Marianne
  • L'accolade, chargée d'émotion, a duré une quinzaine de secondes devant le Hartmannswillerkopf, sur le versant alsacien des Vosges (Haut-Rhin), vendredi 10 novembre. Les présidents français, Emmanuel Macron, et allemand, Frank-Walter Steinmeier, se sont recueillis avant d'inaugurer un "historial" consacré à l'un des plus sanglants champs de bataille de la première guerre mondiale. Ce musée abrite un ossuaire où reposent les restes de 12 000 soldats inconnus.  Franceinfo, VIDEO. L'accolade des présidents français et allemand devant l'historial de la Grande Guerre
  • Juste avant le match, les deux champions du monde se sont donnés une sympathique et conviviale accolade. Mais plus question de faire de cadeaux une fois le match démarré... Le HuffPost, L'accolade entre Didier Deschamps et Thierry Henry avant et après France-Belgique | Le HuffPost
  • Léon Gautier a débarqué à Colleville, le 6 juin 1944, vers 7h55 du matin, sous les ordres du commandant Philippe Kieffer. En 2014, son accolade avec l'allemand Johannes Börner devient un symbole de la réconciliation. Il nous raconte leur amitié, alors que Börner vient de s'éteindre. France 3 Normandie, Léon Gautier raconte son amitié avec Johannes Borner : image symbole du 6 juin 2014
  • Au Melbourne Cricket Ground, le plus grand stade de l'hémisphère Sud, la foule était venue voir des buts, des chocs, des plaquages et comme souvent, du sang couler. Du classique en Australian Football League, le sport roi du pays, mélange de football et de rugby joué à dix-huit contre dix-huit. Mais vendredi, alors que le leader Richmond accueillait victorieusement Essendon (81-73) dans le sprint final du Championnat, le temps fort de la soirée fut pacifique : une accolade entre deux adversaires avant le coup d'envoi. Les 76 424 spectateurs ont vu Bachar Houli (30 ans), milieu de terrain de Richmond, et Adam Saad (24 ans), défenseur d'Essendon, les deux joueurs de confession musulmane de la ligue, s'étreindre lors de la cérémonie du toss. L'Équipe, Football australien : une accolade qui en dit long entre Bachar Houli et Adam Saad - Foot australien - AFL - L'Équipe

Traductions du mot « accolade »

Langue Traduction
Anglais hug
Espagnol abrazo
Italien abbraccio
Allemand umarmung
Portugais abraço
Source : Google Translate API

Synonymes de « accolade »

Source : synonymes de accolade sur lebonsynonyme.fr

Accolade

Retour au sommaire ➦

Partager