La langue française

Bécot

Définitions du mot « bécot »

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉCOT1, subst. masc.

Arg. Bouche (cf. bec D 1). Fam. Baiser. Donner un bécot; un gros bécot :
Il avait bien calculé son coup. La femme passait devant lui. Il sortait de l'ombre, il lui barrait la route : « Eh, la petite, on passe pas sans me donner un bécot ». Presque toujours il gagnait la partie. Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 57.
PRONONC. ET ORTH. : [beko]. Passy 1914 donne également la possibilité de prononcer [ɔ] ouvert à la finale (cf. abricot). Var. graph. relevées chez qq. aut. du xixes. : becquau (L. Larchey, Les Excentricités de la lang. fr. en 1860, 5eéd., 1865, p. 84), béquot (J. Vallès dans Quem.; Verlaine, Correspondance, 1893, p. 296).
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1794 pop. bécot « baiser » (Hébert, Père Duchesne [sans citat., ni réf.] dans Quem.). Dér. de bec* étymol. 2; suff. -ot*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 42.

BÉCOT2, subst. masc.

ORNITH., pop. Petite bécassine (cf. Baudr. Chasses 1834, Littré, DG, Bél. 1957, Quillet 1965); ou bécassine sourde (cf. Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.); ou bécasse (cf. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Nouv. Lar. ill., Bél. 1957); petit de la bécasse (cf. Mont. 1967). Bécot, alouette de mer (...) À Paris, se vend sous le nom de bécassine (H. Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 100).Synon. bécasseau, bécasson.
PRONONC. ET ORTH. : [beko]. Var. graph. béquot attestée dans Ac. Compl. 1842 et Besch. 1845 (« petit de la bécasse »), Lar. 19e, Littré, Guérin 1892, Bél. 1957 (« petit de la bécassine »), DG (« petite bécassine »).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xviies. ornith. béquot « petit de la bécassine » (Liger dans Delb., Rec. d'apr. DG); 1838 (Ac. Compl. 1842); 2. 1834 bécot (Baudr. Chasses : Bécot. C'est la petite bécassine). Dér. du rad. de bécasse* ou de bécassine*; suff. -ot*.

Wiktionnaire

Nom commun

bécot \be.ko\ masculin

  1. (Familier) Baiser.
    • Mercredi t'es parti sans me faire un bécot ?!
    • Avec un bref mugissement destiné à simuler la tendresse il posa un bécot sur son front, qui était aussi froid que du fromage blanc. — (Vladimir Nabokov, L'enchanteur, Trad. Gilles Barbedette. Paris, Seuil (Points), 1986, page 52)
    • Les miennes, mes grand-tantes, ma grand-mère, n’étaient pas commodes, elles n’aimaient pas qu’on leur saute dans le tablier, perdu l’habitude, juste le bécot de l’arrivée et du départ […] — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, pages 325-326)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BÉCOT (bé-ko) s. m.
  • L'un des noms de la bécasse.

    Petite bécassine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bécot »

Diminutif de bec.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Déverbal sans suffixe de bécoter ou diminutif de bec dans le sens de « baiser », avec le suffixe -ot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bécot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bécot bekɔ

Évolution historique de l’usage du mot « bécot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bécot »

  • Il y a 50 ans encore, on n’embrassait pas une personne lors d’une première rencontre, rappelle Dominique Picard, dans son ouvrage "Politesse, savoir vivre et relations sociales" (Collection Que sais-je, 2019). Jusqu’en Mai 68, les amoureux qui se bécotaient sur les bancs publics, se foutaient donc bel et bien "du regard oblique des passants honnêtes", comme le chantait Georges Brassens en 1953. SudOuest.fr, Bise, bisou, baiser, bécot, poutou… Zoom sur une spécialité française victime du coronavirus
  • Savez-vous vraiment comment faire la bise à Marseille ? À Lille ? Quelle joue tendre ? Et combien de fois ? Ce rituel et son nom demeurent parfois bien incompréhensibles pour ceux qui sont peu coutumiers de ce « bisou » ou « bécot » à la fois si familier et routinier. Le Point, Tout sur la bise ! - Le Point
  • Sept minutes. C'est le temps de câlins dont nous aurions besoin chaque jour pour être heureux. Et qu'importe leur forme -bisous, bécots ou poutous- pourvu qu'il y ait de l'amour! Plus que de simples échanges, les caresses et baisers sont aussi vitaux pour les mortels que nous sommes, que le soleil pour nos os ou l'eau, pour notre peau. Alors, toi, lecteur qui lis ce papier dans le métro, seul à ton bureau ou dans ton lit prêt à faire dodo, rappelle-toi qu'un simple sourire peut changer une vie. A fortiori aujourd'hui, jour mondial du câlin! Le Figaro.fr, «Bisou», «poutou», «bécot»... C'est la journée mondiale des câlins !
  • Savez-vous vraiment comment faire la bise à Marseille ? À Lille ? Quelle joue tendre ? Et combien de fois ? Ce rituel et son nom demeurent parfois bien incompréhensibles pour ceux qui sont peu coutumiers de ce « bisou » ou « bécot » à la fois si familier et routinier. www.paris-normandie.fr, De droite à gauche, deux ou trois fois : et vous, comment faites-vous la bise en Normandie ?

Traductions du mot « bécot »

Langue Traduction
Anglais kiss
Espagnol beso
Italien bacio
Portugais beijinho
Source : Google Translate API

Synonymes de « bécot »

Source : synonymes de bécot sur lebonsynonyme.fr

Bécot

Retour au sommaire ➦

Partager