La langue française

Abonnir

Sommaire

  • Définitions du mot abonnir
  • Étymologie de « abonnir »
  • Phonétique de « abonnir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abonnir »
  • Citations contenant le mot « abonnir »
  • Images d'illustration du mot « abonnir »
  • Traductions du mot « abonnir »
  • Synonymes de « abonnir »

Définitions du mot abonnir

Trésor de la Langue Française informatisé

ABONNIR, verbe trans.

A.− Emploi trans. Rendre bonne une chose antérieurement mauvaise, rendre meilleure une chose déjà bonne :
1. Le feu est en marche, le feu multiple et brutal, qui réchauffe ou brûle, qui débusque le gibier, détruit les serpents, effraie les fauves, abat l'orgueil des herbes et des arbres, le feu qui défriche les terrains propices aux prochaines semailles et, en passant, les abonit. R. Maran, Batouala,1925, p. 169.
2. Les caves fraîches abonnissent le vin. Rob.
Rem. Selon Besch. 1845, ce verbe ne devrait signifier que « rendre bon » et non pas « rendre meilleur ». Ce même lexicographe note que le verbe a pourtant auj. ces 2 signif.
TECHNOL. ,,Faire sécher à demi une terre molle, afin de la mettre en état d'être rebattue.`` (Chesn. 1857).
B.− Emploi intrans. et pronom. Devenir bon, devenir meilleur. [En parlant d'une chose] :
3. Le vin s'abonnit en vieillissant. Pt Lar.1962.
4. Cette liqueur n'a pas abonni en vieillissant. Quillet1965.
Rem. Au sens propre, le verbe ne semble pouvoir s'employer, selon les dict. des xixeet xxes., qu'en parlant de terres, de vins, de liqueurs.
[En parlant d'une pers.] :
5. C'est un méchant homme qui n'abonnira jamais. Besch.1845.
Stylistique − Abonnir et ses dér. sont peu usités aux xixeet xxes. (cf. Mots rares, 1965). L'emploi intrans. de abonnir est fam. (cf. Ac. 1835, etc.). Les emplois intrans. et pronom. de ce même verbe sont considérés comme vieillissants dès la 1remoitié du xixes. (cf. Ac. 1835, 1878, 1932). Le dér. abonnissement présente des marques styl. identiques à celles du verbe : Au xixes., ,,ce mot a vieilli et ne s'emploie que familièrement. Bonification, amélioration, sont préférables dans le discours.`` (Besch., 1845); mêmes indications ds La Châtre, 1865-1870. Au xxes., ,,ce sens est familier et a vieilli.`` (Ac. 1932-1935).
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [abɔni:ʀ], j'abonnis [ʒabɔni]. 2. Dér. et composés : abonnissement, rabonnir. Cf. bon. 3. Hist. − Fér. Crit. 1787 fait la rem. suiv. : ,,Abonnir ou Abonir, avec une seule n (...). La 1reorthographe est l'ordinaire, la 2eserait plus commode.``
Étymol. − 1. Réfl. a) env. 1180 s'abonir à « se donner tout entier à, obéir à qqn » (Renart, 9923-26, éd. Méon : Renart ne hé-ge mie tant Por riens qu'en li voist sus metant Que je le voille encore honir S'il se velt a moi obeir (var. abonir). Cf. éd. Martin, v. 236 : S'il se voult a moi abonir); av. 1243 s'abonir vers « se donner tout entier à qqn » (Mousquet, Chron., 23717, Reiff. ds Gdf. : Apris son grant tresor de pieres Preciouses dignes et cieres, Si donna il a St Denis, Viers qui il s'iert moult abonnis) d'où mil. xvies. (date impression) abonny part. passé adjectivé : « réduit à l'état de soumission totale » (Farce du Cuvier, 53-56 ds B. C. Bowen, Four Farces, p. 19 : Certes Jacquinot, mon amy, vous etes homme abonnyAbonny! Vertu sainct George! J'aymeroys mieulx qu'on me coupast la gorge. Abonny! benoiste Dame!); b) fin xiie-début xiiies. s'abonnir à « trouver bon de, consentir à (+ inf.) » (Rom. de St Graal, 2377, Michel ds Gdf. : A ce soufrir Ne se vourrent plus abonnir); 2. intrans. 1204 « sembler bon (d'une chose) » (Recl. de Molliens, De Charité, éd. van Hamel, 176, 5 ds T.-L. : A Evain li fruiz aboni); 3. trans. 1224 abonni part. passé adjectivé « estimé, regardé comme bon » (G. de Coinci, Miracl. de N. Dame, Kœnig, I, 37, v. 712 : Richece est mais si abonie Et si plaisans a mainte gent Plus convoitent or et argent Que la gloire dou ciel lassus). Dér. de bon*; préf. a*-, suff. -ir*; à distinguer du m. fr. abonnir, terme jur., var. de abonner. HIST. − Mot entré dans la lang. à la fin du xiies. et très vivant en a. fr. (cf. la multiplicité d'emplois ds étymol.). À partir du xvies. ces sens et emplois disparaissent; abonnir connaît alors un autre sens « devenir bon, meilleur; rendre bon, meilleur » où l'étymon bon est mieux senti, peut-être sous l'influence de l'Humanisme, mais il ne cesse de perdre de sa vitalité et semble peu usité de nos jours (cf. styl.). xvies. : Vin s'abonist en fraische cave. Baif, Mimes, L. II (V, 70) (Hug.). xviies. : Les cabaretiers trouvent le moyen d'abonnir leur vin par les drogues qu'ils y mélent. Fur. 1690. On le dit aussi avec le pronom personnel. (...) Les affaires criminels [sic] s'abonnissent, quand on les fait tirer en longueur. Fur. 1690. xviiies. : C'est un vieux pécheur, il n'abonnit point en vieillissant. Ac. 1762. − Rem. Dès Fur. 1701 il est considéré comme fam. Un sens techn. apparaît au xviies. et subsiste jusqu'à Lar. 19e: Terme de potier, faire sécher à demi, et rendre en état de rebatre. [Abonnir le carreau.] Rich. 1680.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1.
BBG. − Chesn. 1857. − Mots rares 1965.

Wiktionnaire

Verbe

abonnir \a.bɔ.niʁ\ 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’abonnir)

  1. (Transitif) (Vieilli) Rendre bon, rendre meilleur.
    • Les caves fraîches abonnissent le vin.
    • Ce vin s’abonnira dans la cave avec le temps.
    • J’avais peut-être l’espoir que la maternité l’abonnirait. — (Henri Calet, Monsieur Paul, Gallimard, Paris, 1950)
  2. (Intransitif) (Vieilli) ou (Familier) Devenir meilleur.
    • C’est un vieux pécheur, il n’abonnit point en vieillissant.
  3. (Pronominal) (Vieilli) Devenir meilleur.
    • Depuis son arrivée, il s'abonnit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABONNIR. v. tr.
Rendre bon, rendre meilleur. Les caves fraîches abonnissent le vin. Ce vin s'abonnira dans la cave avec le temps. Il est aussi intransitif et signifie Devenir meilleur. C'est un vieux pécheur, il n'abonnit point en vieillissant. Ce sens est familier et a vieilli.

Littré (1872-1877)

ABONNIR (a-bo-nir)
  • 1 V. a. Rendre bon. Les caves fraîches abonnissent le vin.
  • 2 V. n. Devenir bon. Le vin abonnit dans la cave. Cet homme n'abonnit pas en vieillissant.
  • 3S'abonnir, v. réfl. Devenir bon. Le vin s'abonnit dans la cave.
  • 4Poterie. Faire sécher la terre à demi, la mettre en état d'être rebattue.

HISTORIQUE

XIIe s. … à ce soufrir Ne se vourrent [voulurent] plus aboenir, Rom. de S. Graai, 2377.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ABONNIR, v. a. terme de Potier de Terre. On dit abonnir le carreau, pour dire le sécher à demi, le mettre en état de rebattre. Voyez Rebattre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « abonnir »

(XIIe siècle) Dérivé de bon.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. abonesir ; ital. abbonire ; de à et bon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abonnir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abonnir abɔnir

Évolution historique de l’usage du mot « abonnir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abonnir »

  • Le choix est éminemment subjectif ? Cela ne retire rien au bonheur du lecteur. C'est bien simple, on en apprend à toutes les pages, ou presque. Personnellement, j'ignorais que palpébral était l'adjectif relatif à la paupière et que zain se disait "d'un cheval dont la robe ne comprend aucun poil blanc". Je ne savais pas qu'abstème désignait "celui qui ne boit pas de vin". Ni qu'abonnir signifiait "améliorer", tandis que confabuler voulait dire "s'entretenir familièrement avec quelqu'un" (pourtant, mon voisin de bureau confabule souvent). Bêtement, je pensais que le tigre rugissait alors qu'il rauque, qu'un sanglier broutait alors qu'il herbeille et qu'une éponge avait des trous alors que ses orifices s'appellent des oscules. Je ne m'étais jamais imaginé que love pouvait désigner un "pain de savon long comme une brique et large comme trois". Et en prenant mon petit noir au troquet du coin, j'avais toujours cru que tiercer avait un rapport avec les canassons alors qu'il faut comprendre "réduire au tiers" (ce en quoi on constate que je ne suis pas percepteur).  LExpress.fr, De confabuler à zain, en passant par palpébral... - L'Express
  • A cet égard, l’Etat devrait prendre des mesures pour abonnir le climat économique. Et ce, notamment par : L'Economiste Maghrébin, Le marché boursier souffre du manque de vulgarisation (Etude)
  • «Suite à une ligne ajoutée dans les règlements pour viser précisément notre logo, on a du apporter les modifications», soutient le leader-adjoint du parti, Yvan Luckhun. De ce fait, 100 % Citoyens a été contraint d’abonnir le logo qu’il utilisait depuis la création du parti, soit en avril dernier. Leur symbole qui était un ‘C’et d’un ‘100% citoyens’ à l’intérieur a été tout bonnement changé. Le ‘100% Citoyens n’y figure plus. «L’Electoral Supervisory Commission considérait le pourcentage dans le symbole comme étant un alphanumérique», souligne Yvan Luckhun. Désormais, le logo compte uniquement d’un ‘C’ et un du symbole d’un pourcentage à l’envers à l’intérieur de la lettre. lexpress.mu, Élections générales: l’actu politique en fil rouge | lexpress.mu
  • Plus de 600 morts au soudan, qui est-ce qui en parles!! C'est un scandale, on préfère abonnir Israel. C'est une honte. Mesdames et Messieurs des médias, reveillez vous!!!! et prenez concience . Liberté d'expression, Les mauvais amis de la cause palestinienne - Liberté d'expression

Images d'illustration du mot « abonnir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abonnir »

Langue Traduction
Anglais improve
Source : Google Translate API

Synonymes de « abonnir »

Source : synonymes de abonnir sur lebonsynonyme.fr
Partager