La langue française

Aboiement

Sommaire

  • Définitions du mot aboiement
  • Étymologie de « aboiement »
  • Phonétique de « aboiement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aboiement »
  • Citations contenant le mot « aboiement »
  • Images d'illustration du mot « aboiement »
  • Traductions du mot « aboiement »
  • Synonymes de « aboiement »

Définitions du mot aboiement

Trésor de la Langue Française informatisé

ABOIEMENT, subst. masc.

A.− Sens propre. Cri naturel du chien ou d'autres animaux d'espèce voisines :
1. Il y avait dans ce courant d'air harmonieux toutes les pensées des temps héroïques de la noblesse, fondues en notes attendrissantes pour le cœur : la joie des hauts chasseurs, les aboiements des lévriers, les hennissements des chevaux, les sanglots du cerf, la voix des nobles damoiselles intercédant pour lui. L. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 79.
2. ... le chien se mit à hurler de toutes ses forces. Je n'y gagnais pas beaucoup : aboiements ou hurlements, cris de fureur, ou cris d'angoisse allaient toujours au même but, c'est-à-dire aux oreilles d'Hadgi-Stavros. E. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 218.
Rem. 1. Le vocab. de la vén. préfère aboi*. 2. Autres assoc. attestées : aboiements de sirènes, aboiements de chacals. 3. Un emploi exceptionnel :
3. Que c'est solennel le milieu de ces longs jours d'été, quand parmi l'aboiement des cigales ininterrompu dans la lumière qui fait tout disparaître, on entend comme le bruit d'un dieu qui aiguise son épée! P. Claudel, Protée,1reversion, 1914, II, 3, p. 344.
P. ext. (cf. aboyer) :
4. La voix suprême de notre temps, celle qui fait taire tout amour, tout génie, toute conscience, c'est l'horrible aboiement du canon. J. Green, Journal,1931, p. 42.
B.− Au fig. [En parlant de l'homme, comparé à un chien] .
1. Voix désarticulée, cri :
5. La musique nous recompose peut-être encore mieux. Plus profondément; car le cri est au-dessous du mot; c'est l'animalité pure; et c'est à ce niveau que la musique nous reprend, voulant nous faire entendre qu'avant de bien penser, avant même de régler la parole, il faut régler le gémissement et l'aboiement, qui sont nos premières erreurs et peut-être nos seules erreurs. Si tu veux penser, commence par ne pas crier. Un cri c'est une chose qui tombe, c'est une chose qui vieillit. Le son au contraire est un miracle de constance; le son est un cri qui ressemble à lui-même; le son prend comme loi d'être ce qu'il est, de demeurer ce qu'il est. Alain, Propos,1927, p. 716.
6. De l'un des lits du centre partaient sans arrêt ces gémissements où la douleur devient plus forte que toute expression humaine, où la voix n'est plus que l'universel aboiement de la souffrance, le même chez les hommes et les animaux : des jappements qui suivent le rythme de la respiration, et dont celui qui écoute sent qu'ils vont s'arrêter avec le souffle. A. Malraux, L'Espoir,1937, p. 509.
7. Au loin, Siry entendait l'aboiement incompréhensible d'un haut-parleur espagnol où parlait le père Barca, ... A. Malraux, L'Espoir,1937, p. 807.
Rem. A la différence du suivant, cet emploi n'est pas toujours péj.
2. Péj. Domaines de la pol., du journ., etc.Parole, discours parlé ou écrit :
8. ... faire préconiser ses exploits par toutes les trompettes de la renommée, et revenir triomphant, précédé des aboiemens de l'intrigue qui vous proclame le libérateur de la France et le héros de tous les mondes possibles; voilà l'une des chances innombrables que peut présenter un tel système de guerre; ... M. Robespierre, Discours,1792, p. 142.
9. Du reste, insurrection, émeute, en quoi la première diffère de la seconde, le bourgeois, proprement dit, connaît peu ces nuances. Pour lui tout est sédition, rébellion pure et simple, révolte du dogue contre le maître, essai de morsure qu'il faut punir de la chaîne et de la niche, aboiement, jappement; jusqu'au jour où la tête du chien, grossie tout à coup, s'ébauche vaguement dans l'ombre en face de lion. V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 276.
10. Lui-même, de temps en temps, publiait, ou faisait publier, quelque remarque caustique, quelque petit aboiement aux talons de confrères dont le succès (ou insuccès) l'agaçaient. V. Larbaud, Journal,novembre 1934, p. 335.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [abwamɑ ̃]. Enq. : /abwamɑ ̃/. 2. Dér. et composés : cf. aboyer. 3. Forme graph. − Ortho-vert 1966 indique encore la possibilité de la graph. aboîment bien que Ac. 1932 ne la retienne plus. 4. Hist. Au xiiies., on relève les var. graph. abaiement (cf. étymol.) et abeiement (cf. Gdf. Suppl.), ei alternant avec ,,ai qui avait pris la prononciation de èi`` (Beaul. t. 1 1927, p. 170). Pour la substitution de y à i dans la graph. abayement (cf. étymol.), cf. aboyer. − Rem. Ac. 1694 donne abboyement, Ac. 1740 aboiement; Ac. 1798 signale pour la 1refois l'orth. aboîment, maintenue conjointement avec aboiement ds Ac. 1835 et 1878, Besch. 1845, Littré, Guérin 1886, DG.
Étymol. − xiiies. « action d'aboyer » sens propre (Abaiement au lop, Sermons écrits en dialecte poitevin, 88 ds Le Dialecte poitevin, éd. A. Boucherie, Paris 1873 ds T.-L.); fin xiiie-déb. xives. « id. » (Li chien donent abayement, Macé de la Charité, Bible BN 401 fo86c ds Gdf.). Dér. de aboyer*; suff. -ement/-ment1*. HIST. − D'abord concurrent litt. de aboi plus anc. d'un s. (par commodité de versif. Cf. ds Gdf. 1resattest. souvent en poésie); est devenu cour. à mesure que aboi était restreint à la lang. de la vén. (cf. aboi, hist.). Au terme de l'évolution on trouve l'oppos. actuelle : aboiement(s) « cri du chien au sens propre et au fig. » (sauf en cynégétique)/aboi(s) var. styl. litt. « cri du chien » (dans des expr. figées de la cynégétique). − Rem. En dehors de la vén. l'oppos. aboiement(s)/aboi(s) est donc restée styl. (mais avec renversement des valeurs originelles). L'oppos. sém. proposée par Lav. 1820 (reprise par Besch. 1845, Littré, Guérin 1886) semble précaire, voire artificielle (cf. aboi, sém. I, ex. 1 à 3 notamment, qui ne la justifie pas) et relève quelque peu du goût fr. pour la résolution des synon. : Aboi se dit particulièrement en parlant de la qualité naturelle du cri : un chien qui a l'aboi rude, aigre, perçant; (...). Aboiement se dit plutôt des cris mêmes; de longs aboiements (...). On dit : faites cesser les aboiements de ce chien et non pas faites cesser son aboi ou ses abois. I.− Disparition av. 1789. − Constr. aboiement + prép. + subst. sur la base de la constr. verbale aboyer à : attest. unique ds étymol. II.− Hist des sens et emplois attestés apr. 1789. − A.− Au propre, en parlant du cri du chien ou d'un animal assimilé (cf. sém. A) : xives. : L'air font tentir et resonner Li chien pour leur abaiement. Fables d'Ov. (Gdf.). xviies. L'abboyement d'un chien, de longs abboyements. Ac. 1694. xviiies. 5 ex. de Buffon ds Besch. 1845 : L'aboiement de la chienne était encore moins décidé que celui du mâle. B.− P. ext. et au fig. (cf. sém. B) : xvies. : Ils [les ignorants] m'ont enseigné de m'endurcir à leurs aboiements. J.-J. Scaliger, Lett. 21 (DG). xviiies. [En parlant du chant] : On n'entend qu'un aboiement confus, et le duo ne fait point d'effet. J.-J. Rousseau, Dict., I, 352. xviiies. : Fermons l'oreille aux aboiements de la critique. Buffon, Disc. à l'Acad. (DG). xixeet xxes. cette figure, que Besch. 1845 juge fam., devient cour. : cf. sém. ex. 5 à 10 et IGLF 4 attest. (de Mérimée et L. Daudet) sur 8 données pour le mot.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 341. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 323, b) 1 024; xxes. : a) 4 014, b) 370.

Wiktionnaire

Nom commun

aboiement \a.bwa.mɑ̃\ masculin

  1. Son émis par le chien et par d’autres canidés.
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • La porte ayant été ouverte, les chiens s'échappèrent en jetant de longs aboiements de satisfaction. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ils fuyaient, et déjà les aboiements des chiens s’étaient lassés. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • Je passe une nuit excellente dans mon lit de camp, et mon long sommeil réparateur n'est interrompu que pendant quelques instants par des aboiements furibonds répondant aux glapissements lointains d'un chacal. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 40)
    • Le chant des coqs, l’aboiement des chiens, les appels des oiseaux l’éveillèrent. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 99 de l’éd. de 1921)
  2. (Par extension) Bruit ou cri désarticulé ressemblant à un aboiement.
    • Au loin, Siry entendait l'aboiement incompréhensible d'un haut-parleur espagnol où parlait le père Barca. — (André Malraux, L'Espoir, 1937)
  3. (Figuré) Paroles, discours violents ou haineux.
    • Lui-même, de temps en temps, publiait, ou faisait publier, quelque remarque caustique, quelque petit aboiement aux talons de confrères dont le succès (ou insuccès) l'agaçaient. — (Valery Larbaud, Journal, novembre 1934)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABOIEMENT. n. m.
Action d'aboyer. L'aboiement d'un chien.

Littré (1872-1877)

ABOIEMENT (a-boi-man) s. m.
  • 1Cri du chien. Les aboiements redoublés des chiens de garde réveillèrent les habitants de la maison.
  • 2Au fig. Les aboiements de l'Envie.

REMARQUE

Ce mot était anciennement de quatre syllabes, a-boi-ye-man ; et quelques personnes ont conservé cette prononciation. L'usage tend à contracter les mots de cette nature. On a demandé à l'Académie de se prononcer entre les deux orthographes ; il n'est peut-être pas nécessaire absolument qu'elle le fasse ; mais il serait nécessaire qu'elle fût conséquente et que tous les mots de cette catégorie fussent traités de même, autant que faire se peut.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aboiement »

 Dérivé de aboyer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aboyer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aboiement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aboiement abwamɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « aboiement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aboiement »

  • Fermons l'oreille aux aboiements de la critique. De Georges-Louis Leclerc de Buffon / Discours à l'Académie
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial Collier anti-aboiement (No aboiement) présente une évaluation approfondie de lindustrie. Avec une attention aux tendances clés Collier anti-aboiement (No aboiement), il met laccent paysage regulative, les conducteurs et les défis. Il définit explicitement les possibilités Collier anti-aboiement (No aboiement), la normalisation avec les dernières technologies. Le rapport Collier anti-aboiement (No aboiement) prévu sert 2020-2026 afin de clarifier la feuille de route de lavenir. Les modèles de déploiement, des études de cas de lopérateur, les profils des joueurs Collier anti-aboiement (No aboiement) sont expliqués en détail. , Impact de Covid-19 sur lindustrie Collier anti-aboiement (No aboiement) 2020: croissance mondiale du marché, la taille, la demande, les tendances, les idées et prévisions 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Rapport sur le marché Collier anti-aboiement (No aboiement) préparé sur la base d’une analyse de marché complète avec la participation des meilleurs experts de l’industrie, ce qui aide à prendre des décisions commerciales à jour en ayant des informations complètes sur le marché et en effectuant une analyse approfondie des segments de marché Collier anti-aboiement (No aboiement) (types, applications, régions ). , Marché Collier anti-aboiement (No aboiement) 2019-2024 Fabricants, régions, consommation, capacité, production, processus de fabrication – The Fordactu
  • Létude sur le marché mondial Collier anti-aboiement (No aboiement) 2020 contient une création sur les nouvelles tendances qui peuvent aider les entreprises de mise en œuvre dans lindustrie pour comprendre le marché Collier anti-aboiement (No aboiement) et rendre les politiques de leur évolution commerciale en conséquence. Le rapport de recherche analyse la taille du marché, la part de lindustrie Collier anti-aboiement (No aboiement), les conducteurs principaux pour lextension, les principaux secteurs et CAGR. , Impact de Covid-19 sur le marché Collier anti-aboiement (No aboiement) 2020: Taille de lindustrie mondiale, la demande, analyse la croissance, Partager, Revenu et prévisions 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • L’étude sur l’industrie mondiale du collier anti-aboiement (sans collier anti-aboiement) aide chaque entreprise afin de fournir des opportunités importantes aux entreprises spécifiques ainsi que l’avenir de l’industrie mondiale du collier anti-aboiement (sans collier anti-aboiement). L’objectif principal du rapport sur le marché du collier anti-aboiement (sans collier anti-aboiement) est d’inclure des informations de profil récemment mises à jour pour tenir un registre du marché du collier anti-aboiement (sans collier anti-aboiement) à travers le monde, parallèlement aux décisions commerciales. Thesneaklife, Recherche sur le marché du collier anti-aboiement (sans collier anti-aboiement) (impact de COVID-19) 2020-2026: Dogtra, High Tech Pet, ALEKO Products, Motorola – Thesneaklife
  • Elle se destine ainsi avant tout aux personnes souffrant de problèmes d'audition, et pourra être personnalisée pour permettre, par exemple, à l'iPhone d'avertir l'utilisateur uniquement en cas d'aboiement du chien, et rien d'autre. Clubic.com, Avec iOS 14, l'iPhone va écouter notre environnement, pour notre sécurité
  • Les leçons d’éducation pour les chiens adultes visent à faire comprendre à l’animal les ordres du maître : assis, couché, attente, renoncement. Par des ateliers ludiques "1, 2, 3 soleil", treibball, agility, toutes ces notions sont plus facilement intégrées par l’animal. L’éducateur comportementaliste gère aussi les troubles du comportement du chien : destruction, agressivité, aboiement, peur… lindependant.fr, Un centre d’éducation et de loisirs canins à Eus - lindependant.fr
  • Mais cette affaire avait fait apparaître le fossé qui sépare souvent les gens des campagnes et les gens des villes. Des cloches qui sonnent toutes les heures, les coqs qui chantent, les odeurs de la ferme trop présentes, le chant des cigales, plusieurs cas de querelles de voisinage étaient apparus. Le maire de Saint-Pierre d'Oléron, Christophe Sueur (DVD) irrité par ce genre de plaintes avait pris un arrêté pour préserver les modes de vie liés à la campagne. Un élu de Gironde était même allé jusqu'à réclamer que le chant du coq, l’aboiement familier du chien, la cloche de l’église, le meuglement des vaches, le braiment de l’âne et le pépiement des oiseaux soient proclamés patrimoine national. La demande était allée jusqu'au Palais Bourbon, et une loi protégeant le patrimoine immatériel des campagnes face à des recours en justice excessifs a été adoptée par le parlement, le 30 janvier dernier. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Île d'Oléron : le coq Maurice ne dérangera plus ses voisins
  • De plus, installer son chien dans une caisse de transport vous permettra de lui cacher la vue de ce qui pourrait éventuellement déclencher chez lui des aboiements (voiture qui roule, passants dans la rue, etc.) Woopets, Mon chien aboie en voiture : causes et solutions

Images d'illustration du mot « aboiement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aboiement »

Langue Traduction
Anglais barking
Espagnol ladrido
Italien abbaio
Allemand gebell
Portugais latido
Source : Google Translate API

Synonymes de « aboiement »

Source : synonymes de aboiement sur lebonsynonyme.fr
Partager