La langue française

Écorcherie

Définitions du mot « écorcherie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCHERIE, subst. fém.

Vx. Endroit où l'on écorche les bêtes (de boucherie). Envoyer un cheval, un chien à l'écorcherie (Ac. 1798-1932). Synon. abattoir, tuerie (vx).Le quai avec ses mille boutiques et ses écorcheries saignantes (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 154):
La grande boucherie, située près du Châtelet, et l'écorcherie, qui était auprès du grand pont, furent démolies. Le Roi ordonna que, pour la propreté et l'embellissement de Paris, il serait construit quatre nouvelles boucheries. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 4, 1824, p. 99.
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀ ʃ ə ʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1320 « lieu où l'on écorche les bêtes de boucherie » (G. de Paris, Les rues de Paris, 529 ds Fabliaux, éd. Barbazan et Méon, t. 2, p. 274 : La rue de l'Escorcherie), ,,vx`` ds Lar. Lang. fr. Dér. du rad. de écorcher*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 8.

écorcherie .« Lieu d'un abattoir où l'on écorche les bêtes »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCHERIE, subst. fém.

Vx. Endroit où l'on écorche les bêtes (de boucherie). Envoyer un cheval, un chien à l'écorcherie (Ac. 1798-1932). Synon. abattoir, tuerie (vx).Le quai avec ses mille boutiques et ses écorcheries saignantes (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 154):
La grande boucherie, située près du Châtelet, et l'écorcherie, qui était auprès du grand pont, furent démolies. Le Roi ordonna que, pour la propreté et l'embellissement de Paris, il serait construit quatre nouvelles boucheries. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 4, 1824, p. 99.
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀ ʃ ə ʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1320 « lieu où l'on écorche les bêtes de boucherie » (G. de Paris, Les rues de Paris, 529 ds Fabliaux, éd. Barbazan et Méon, t. 2, p. 274 : La rue de l'Escorcherie), ,,vx`` ds Lar. Lang. fr. Dér. du rad. de écorcher*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 8.

écorcherie .« Lieu d'un abattoir où l'on écorche les bêtes »

Wiktionnaire

Nom commun

écorcherie \e.kɔʁ.ʃə.ʁi\ féminin

  1. Lieu où l’on écorche les bêtes.
    • Ribera a peint, dans ce genre, des choses à faire reculer d’horreur el verdugo lui-même, et il faut réellement l’affreuse beauté et l’énergie diabolique qui caractérisent ce grand maître pour supporter cette féroce peinture d’écorcherie et d’abattoir, qui semble avoir été faite pour des cannibales par un valet de bourreau. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […] : l’abatage des animaux destinés à l’alimentation de la population se faisait encore en ville où chaque boucher possédait son écorcherie particulière; […]. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950)
  2. (Figuré) Établissement commercial où l’on fait payer les clients trop cher.
  3. (Figuré) Action de faire payer un prix exagéré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCORCHERIE. n. f.
Lieu où l'on écorche les bêtes. Envoyer, traîner un cheval, un chien à l'écorcherie.

Littré (1872-1877)

ÉCORCHERIE (é-kor-che-rie) s. f.
  • 1Voirie où l'on écorche les bêtes.
  • 2 Fig. Auberge où l'on fait payer plus cher qu'il ne faut. C'est une vraie écorcherie.

    Demande excessive. L'indemnité annuelle de cinquante mille francs, demandée par la ferme générale, serait une écorcherie dont il n'y a point d'exemple, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 10 oct. 1775.

HISTORIQUE

XVe s. Se fusse des hoirs Hue Capel [Capet], Qui fut extraict de boucherie, On ne m'eust parmy ce drapel Faict boyre à celle escorcherie, Villon, Ball. sur l'appel.

XVIe s. Mais Françoys endurcis à la tuerie Les assomoient comme en escorcherie, Marot, J. V, 133. Trois cents [Huguenots] furent liez deux à deux et menez à l'escorcherie [à la mort], D'Aubigné, Hist. I, 130. ès poissonneries, escorcheries, cemetieres…, Paré, XXIV, 3.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCORCHERIE. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Et disoient encore lidit Herbers et Aubers, que cis Jehans tient une maison en l'escorcherie, à roie des escorcheries lesdiz Herbert et Aubert (1302), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 1re part. p. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écorcherie »

ÉCORCHEUR.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du verbe écorcher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écorcherie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écorcherie ekɔrʃœri

Évolution historique de l’usage du mot « écorcherie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « écorcherie »

Langue Traduction
Anglais flaying
Espagnol desollado
Italien scuoiamento
Allemand enthäuten
Chinois 剥皮
Arabe سلخ
Portugais esfolar
Russe свежевание
Japonais ほつれ
Basque flaying
Corse flaying
Source : Google Translate API

Synonymes de « écorcherie »

Source : synonymes de écorcherie sur lebonsynonyme.fr

Écorcherie

Retour au sommaire ➦

Partager