La langue française

Accueil > Grammaire > Nom propre et nom commun

Nom propre et nom commun

Faire le quiz

Dans cet article, nous nous intéressons à ce qu'est un nom dans la langue française. Le Grevisse en donne la définition suivante :

Le nom ou substantif est un mot qui est porteur d’un genre, qui est susceptible de varier en nombre, parfois en genre, qui, dans la phrase, est accompagné ordinairement (surtout comme sujet) d’un déterminant, éventuellement d’une épithète. Il est apte à servir de sujet, d’attribut, d’apposition, de complément, de mot en apostrophe.

Grevisse, Le Bon Usage

Selon Maurice Dessaintes, le nom « désigne tout ce qui possède, réellement ou par abstraction, une existence distincte » (Dessaintes, Recherche linguistique et enseignement).

Un nom est donc un mot ou groupe de mots qui sert à désigner une réalité concrète ou abstraite. On divise les noms en deux catégories : noms propres et noms communs.

Comment distinguer les noms propres et les noms communs ? Les premiers n'ont pas de signification véritable (de définition), quand les seconds en ont une. Pour vous rappeler de leur différence, vous pouvez vous dire qu'un nom propre désigne quelque chose d'unique, quand un nom commun désigne, comme son nom l'indique, quelque chose qu'il est commun de trouver.

Qu'est-ce qu'un nom propre ?

Un nom propre n'a pas de signification véritable, il ne peut être défini et être utilisé en fonction de cette définition. Il désigne au contraire quelqu'un (un individu ou groupe d'individus), un lieu ou quelque chose selon une convention qui est connue de tous.

Exemples :

  • La France => on accepte collectivement de nommer le pays situé à l'ouest de l'Europe comme étant la France.
  • Jules Vernes => qui désigne l'auteur célèbre de Vingt Mille Lieues sous les mers.
  • Un stylo Bic => désigne un nom de marque.

Classification des noms propres

On peut classer les noms propres en différentes catégories :

  • Pour désigner un individu : prénoms, noms de famille, pseudonymes ou surnoms : Nicolas, Madame Dupont, Romain Gary, Emile Ajar, Voltaire.
  • Pour désigner un lieu (villes, villages, rues, monuments, régions, pays, îles, montagnes, cours d’eau, mers, étoiles et astres (excepté la terre, la lune et le soleil)) : la France, Dakar, le Nil ; l'océan Atlantique ; la rue Lepic ; l'Himalaya.
  • Pour désigner des habitants d'un lieu : les Français, un Breton, une Suisse.
  • Pour désigner une marque, une entreprise, une institution, une chose revêtant une signification abstraite : La langue française, l'Académie française, le Conseil d'Etat, Nestlé, le Code civil.

Particularités des noms propres

Attention, si on désigne quelque chose d'unique par un nom propre, il peut exister plusieurs noms propres identiques pour désigner des personnes, des lieux, des choses différentes. Prenons l'exemple de la ville de Brest qui existe en France et en Biélorussie. Il existe donc deux noms propres « Brest » qui sont homophones.

À l'inverse, un même lieu, personne ou chose peuvent être désignés par différents noms propres. Paris est une ville parfois désignée par Paname, la Ville Lumière, ou encore en argot Pantruche.

À noter que certains noms propres deviennent, à l'usage, des noms communs. Il s'agit généralement de personnages célèbres dont on utilise le nom pour désigner leur comportement. Par exemple :

  • Cet homme est un tartuffe ! => il est un peu hypocrite, en référence au personnage de la pièce éponyme de Molière.
  • Cet homme est un dom juan => en référence à un autre personnage de Molière, Dom Juan, qui est un séducteur invétéré.

De même, les noms propres d'habitants ou de de lieu, utilisés en tant qu'adjectif ou pour désigner une langue, deviennent des noms communs :

  • J'ai contacté un avocat turc.
  • Du cidre breton.
  • Elle parle couramment le roumain.

Comment écrire un nom propre ?

Noms propres et majuscule

Un nom propre commence toujours par une majuscule. Comme l'explique notre guide complet sur l'usage des majuscules :

  • Les prénoms, noms et surnoms prennent toujours une majuscule. Exemples : Bernard Tibourin. Attention, les noms propres devenus noms communs après un long usage, et les noms d'habitants utilisés en tant qu'adjectif ou désignant une langue, perdent leur majuscule.
  • Concernant les particules, l'Académie française explique : « La particule française de incluse entre le prénom et le nom conserve la minuscule : François de Chateaubriand, Jeanne d’Arc. [...] La particule ne prendra la majuscule que lorsqu’il y a risque de confusion avec la préposition grammaticale, par exemple dans l’intitulé de sociétés : les automobiles De Dion-Bouton. »
  • On ne met pas de majuscule aux adjectifs adjoints aux noms propres géographiques (L’Italie méridioniale), sauf si l’appellation fait office de nom propre : l’Asie Mineure, le Grand Nord.

Noms propres et déterminant

Les noms propres s'accompagnent parfois d'un déterminant :

  • On écrit les noms d'habitants et les noms propres qui désignent des lieux (sauf les villes) avec l'article défini. Exemples : les Français, le Sénégal, la Seine etc.
  • les autres types de noms propres (désignant un individu, une marque, une institution etc.) et les noms de ville s'emploient généralement sans déterminant. Exemples : Pierre, Voltaire, Carrefour, Paris etc.
  • Cas particuliers :
    • Certains noms propres accompagnés d'un adjectif qualificatif ou d'un complément du nom sont écrits avec un déterminant. Exemples : Mon cher Henri, ma Lucie chérie, le Grand Paris.
    • On peut ajouter un déterminant pour désigner une personne de manière affective ou péjorative. Exemples : Ça c'est bien mon Pierre ! Ce Christian est un malotru.
    • On peut ajouter un déterminant au pluriel pour désigner plusieurs personnes (J'ai parlé avec les Dupont) ou une dynastie (Il est passionné par l'histoire des Bourbons).
    • Certains noms d'artistes peuvent être utilisés, par métonymie, pour désigner leur œuvre. Dans ce cas, on les accompagne d'un déterminant. Exemple : J'ai acheté un Gauguin. Il paraît qu'au musée d'Orsay ils ont exposé des Van Gogh inédits. Il en va de même pour les noms de marque ou produits : Il a acheté une Porsche.

Pluriel des noms propres

Enfin, le pluriel des noms propres suit certaines règles particulières :

  • En général, les noms propres sont invariables. Exemple : Je suis allé mangé chez les Mayart hier soir.
  • Les noms propres qui désignent quelque chose par métonymie (œuvre d'artiste, marque, produit) sont également invariables. Exemples : Ils ont exposé des Van Gogh inédits. Il a distribué plusieurs Figaro aux passants.
  • Certains noms dynastiques s'écrivent au pluriel (les Bourbons, les Guises, les Curiaces, les Stuarts etc.), d'autres sont invariables (les Romanov, les Habsbourg, les Bonaparte etc.)
  • Les noms géographiques se mettent au pluriel lorsqu'ils désignent des lieux distincts : les Amériques, les deux Corées.
  • Les noms propres désignant les habitants d'une zone géographique s'accordent en genre et en nombre. Exemples : Un Français, une Française, des Françaises.
  • Les noms propres devenus des noms communs par l'usage s'accordent au pluriel. Exemples : un tartuffe ; des tartuffes.

Qu'est-ce qu'un nom commun ?

Selon la définition du Grevisse, « un nom commun est pourvu d’une signification, d’une définition, et il est utilisé en fonction de cette signification. » Par exemple le nom commun avocat peut désigner n'importe quel avocat, tandis que le nom propre Éric Dupond-Moretti désigne le célèbre avocat du barreau de Paris.

Particularités des noms communs

Les noms communs possèdent un genre. Ils sont soit masculin soit féminin, à l'exception de certains noms communs qui s'écrivent des deux genres comme un / une après-midi.

On note quatre cas particuliers qui changent de genre en fonction de leur emploi :

  • délice est un nom commun masculin au singulier mais féminin au pluriel.
  • amour est un nom masculin, qu'on peut trouver parfois au féminin au pluriel (langage soutenu).
  • orgue est un nom masculin mais le mot s'emploie parfois au féminin pluriel, surtout dans la locution « les grandes orgues », où il désigne de façon plus solennelle un instrument unique.
  • orge est un nom féminin, à part dans les expressions orge mondé et orge perlé où il est masculin.

De plus, les noms communs s'accompagnent généralement, contrairement aux noms propres, d'un déterminant. Cependant, dans des cas rares, on peut les écrire sans déterminant, comme dans un serpent à sonnette ou errer comme une âme en peine (Le Robert).

Quiz : révisons les particularités des noms propres et noms communs

Le mot « France » est :

  • Un nom propre
  • Un nom commun

La « lune » est :

  • Un nom propre
  • Un nom commun

Le « Code civil » est :

  • Un nom propre
  • Un nom commun

Choisissez la phrase correctement orthographiée :

  • D'une manière générale, les Gaulois aiment la potion magique.
  • D'une manière générale, les gaulois aiment la potion magique.

Choisissez la phrase correctement orthographiée :

  • Arrêtez de jouer au tartuffe avec moi !
  • Arrêtez de jouer au Tartuffe avec moi !

J'aimerais boire un peu de jus d'orange ____.

  • espagnol
  • Espagnol

Choisissez la phrase correctement orthographiée :

  • J'aimerais goûter les raffinées délices de l'amour.
  • J'aimerais goûter les raffinés délices de l'amour.

Je suis allé me promener ____ de printemps.

  • une après-midi
  • Les deux genres
  • un après-midi

Choisissez la phrase correctement orthographiée :

  • La dynastie des Bonapartes existe-t-elle encore ?
  • Les deux phrases sont correctes
  • La dynastie des Bonaparte existe-t-elle encore ?

La France a vendu plusieurs ____ cette année.

  • rafale
  • rafales
  • Rafale
  • Rafales
Bravo !
Encore un peu d'effort !

Bravo, vous avez fait 0 erreur !

Sauvegarder mon résultat
Créez gratuitement un compte pour enregistrer vos résultats de quiz.

Prochain quiz :

Les véritables angoissés feront un sans faute à ce quiz sur les noms de phobies

Les véritables angoissés feront un sans faute à ce quiz sur les noms de phobies

Taux de réussite moyen : 54.4%

Classement des joueurs enregistrés

Taux de réussite moyen : 69.4 %

Classement Pseudonyme Taux de réussite
1 Jdd 100.0 %
2 Marcus Arbiter 100.0 %
3 Chambaron 90.0 %
4 Aldo 90.0 %
5 Monesie 90.0 %
6 Matsoph 90.0 %
7 JF13MER 80.0 %
8 Dan 80.0 %
9 DavidK 80.0 %
10 Caroline F 80.0 %
11 Kat77 80.0 %
12 Irenina 80.0 %
13 NW 80.0 %
14 Logan0806 70.0 %
15 Doro 70.0 %
16 Marje_Lune 70.0 %
17 Falba 70.0 %
18 Sandrine 70.0 %
19 Génial 60.0 %
20 Bruno 60.0 %
21 Sph_vvn 60.0 %
22 Béa 60.0 %
23 Nicolette 60.0 %
24 Youssef lhouchemt 60.0 %
25 Excellent 40.0 %
26 sakized 40.0 %

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager