La langue française

Accueil > Articles > Le guide complet de l'usage des majuscules en français

Le guide complet de l'usage des majuscules en français

Sommaire

  • 1/ Au début d’une phrase, après un point
  • 2/ Pour un nom propre
  • 3/ Pour certains noms communs utilisés comme noms propres pour éclairer leur sens
  • 4/ Pour marquer une certaine déférence

Alors que je me lance dans l’écriture de cet article sur l’usage des majuscules, je me rends compte que la langue française est particulièrement riche sur ce point grammatical. J’espère brosser dans cet article les principales règles et exceptions sur l’usage des majuscules.

Si elles sont parfois négligées, ces règles d’usage de la majuscule sont néanmoins importantes et peuvent donner lieu à une faute d’orthographe. Je vous propose donc un véritable guide de l’usage de la majuscule en français : quand les utiliser ?

1/ Au début d’une phrase, après un point

Règle 1 : à chaque début de phrase on met une majuscule.

Règle 2 : on met toujours une majuscule après un point à part dans le cas de l'usage d'un point pour une abréviation ("etc."). En revanche, on ne met pas de majuscule après le point-virgule. On met une majuscule après un point d'exclamation à part si c'est une interjection (voir l’article sur les règles de la ponctuation).

Exemples : Hier j’ai écrit une lettre. Aujourd’hui que vais-je faire ? Je voudrais faire autre chose.

Majuscule pour les titres ou sous-titres

Règle 3 : seul le premier mot d’un titre ou d’un sous-titre prend une majuscule en français (contrairement à l’anglais).

Exemple : le titre de cet article est : « Le guide complet de l’usage des majuscules en français », le sous-titre de cette section est « Titre ou sous-titre ».

2/ Pour un nom propre

Un nom propre se distingue des noms communs dans la mesure où il se réfère à quelqu’un ou quelque chose en particulier, de non commun. Les noms propres prennent toujours une majuscule.

Majuscule pour les prénoms, noms, surnoms

Règle 4 : les prénoms, noms et surnoms prennent toujours une majuscule.

Exemples : Bernard Tibourin, Juliette Dupont, Nico.

Règle 5 : les noms et adjectifs employés comme surnoms prennent une majuscule

Exemples : Alexandre le Grand, Alger-la-Blanche, Montréal la Chic.

Exceptions : les noms propres de personne pris comme noms communs après un long usage. Ces noms propres deviennent alors des noms communs du fait de leur usage.

Exemples : Elle est un peu tartuffe (= elle est une peu hypocrite selon la pièce de Molière et son célèbre personnage).

Majuscule pour les fonctions, titres

Règle 6 : les noms de fonctions, titres et charges civiles sont toujours en minuscules.

Exemples : Le préfet, le curé, l’avocat

Exception : on écrit toujours le président avec une majuscule quand on parle du président de la République sans mentionner "de la République". Exemple : "Le Président est venu hier à la réunion des ministres", "Le président de la République est venu hier à la réunion des ministres".

Règle 7 : le terme caractérisant une fonction, un titre ou une charge civile prend toujours une majuscule

Exemples : le ministre de l’Environnement, l’archevêque de Lyon, le Président

Exceptions : les titres honorifiques prennent une majuscule

Exemples : Sa Majesté, Votre Sainteté.

Majuscule pour les noms géographiques : nom de pays, province, ville...

Règle 8 : on ne met pas de majuscule aux adjectifs adjoints aux noms propres géographiques

Exemples : L’Italie méridioniale, la France basque

Exceptions : sauf si l’appellation fait office de nom propre, de quasi nom composé

Exemples : l’Asie Mineure, le Grand Nord.

Règle 9 : les noms communs d’entités géographiques ne prennent pas de majuscule

Exemples : lac, mer, montagne, pic, mont…

Règle 10 : si les noms communs d’entités géographiques sont suivis par un nom qualifiant, alors celui-ci prend la majuscule

Exemples : la mer Méditerranée, le pic du Midi, le golfe du Lion.

==> Mêmes règles pour les monuments ou les jardins (tour Eiffel, le pont des Arts…).

Règle 11 : les planètes, les étoiles et les signes du zodiaque prennent toujours une majuscule

Exemples : la Lune, la Terre, la planète Jupiter, le Soleil, le signe du Verseau…

Exceptions : les noms de villes ou de régions qui désignent un produit très connu, dans la désignation de ce produit, ne prennent pas de majuscule, devenant un nom commun.

Exemples : un havane, du gruyère, un bourgogne, un camembert.

Majuscule pour les noms d’organisation (associations, noms d’établissement, ministères, journaux)

Règle 12 : les noms d’organismes qui ne sont pas uniques ne prennent pas de majuscule

Exemples : le conseil général, le ministère, le lycée, le musée…

Exception : les mots Secrétariat et Département prennent une majuscule

Exemples : le Secrétariat à la jeunesse du Québec, le Département d’économie de Sciences Po.

Règle 13 : si les noms d’organismes non uniques sont suivis par un nom propre ou un nom de spécialisation, alors celui-ci prend une majuscule

Exemples : la cour d’appel de Versailles, la mairie de Paris, le ministère de la Culture…

Règle 14 : si un organisme est unique, alors il prend une majuscule

Exemples : l’Académie française, la Bibliothèque nationale, la Haute Cour de justice…

3/ Pour certains noms communs utilisés comme noms propres pour éclairer leur sens

Majuscule pour les noms d’habitants

Règle 15 : les noms de peuples ou d’habitants prennent toujours une majuscule

Exemples : les Français, les Canadiens, les Tunisiens, les Celtes, les Berbères, les Blancs, les Noirs, les Juifs (en tant que peuple).

Règle 16 : en revanche on n’utilise pas de majuscule pour les groupes religieux, adeptes d’une doctrine ou d’une idéologie

Exemples : les musulmans, les chrétiens, les juifs, les communistes, les capitalistes…

 Majuscules de noms de sigles ou d’acronymes et points cardinaux

Règle : les sigles prennent toujours une majuscule

Exemples : SNCF, ONG

Règle : les acronymes ne prennent une majuscule qu'à la première lettre

Exemples : Unesco, Onu, Nasa

Règle 17 : on emploie une majuscule pour les points cardinaux désignant une région

Exemples : l’Allemagne de l’Est, l’Amérique du Sud, le pôle Nord, la Corée du Nord.

Règle 18 : les points cardinaux désignant une orientation ne prennent pas de majuscule

Exemples : se diriger vers le sud du pays, le nord-est de la France. Allons vers l’est.

Majuscule des noms journée, semaine, mois et année

Règle 19 : les noms « journée », « semaine », « mois » et « année » prennent la majuscule lorsqu’ils représentent une fête ou un événement spécial.

Exemples : la Journée du Seigneur, la Semaine Sainte.

Règle 20 : sinon les noms de jours, mois et saisons s’écrivent en minuscule

Exemples : lundi, dimanche, février, le printemps.

Majuscules à propos de faits historiques

Règle 21 : on assimile souvent les périodes géologiques, préhistoriques et historiques à des noms propres. Elles prennent donc une majuscule

Exemples : le Tertiaire, l’Antiquité, l’Ancien Régime, le Crétacé supérieur.

Règle 22 : les noms désignant de grands évènements prennent généralement la majuscule, étant considérés comme des noms propres

Exemples : la Première Guerre mondiale, la Libération, la Fronde

4/ Pour marquer une certaine déférence

Majuscules à propos de noms religieux

Règle 23 : le terme « église » prend une majuscule lorsqu’il désigne l’institution ou l’ensemble des fidèles tout comme l’ « Ouma » pour les musulmans. En revanche, la minuscule est utilisée pour désigner le bâtiment. On applique cette règle à d’autres situations comme par exemple avec le mot « état », permettant de préciser la signification du mot

Exemples : l’église du village va être réparée. L’Eglise se rassemble autour du Pape.

Règle 24 : les mots Dieu, Jésus et leurs synonymes (le Verbe, le Créateur), Allah, Bouddha prennent une majuscule.

Règle 25 : les mots « bible », « écriture » et « évangile » prennent une majuscule s’ils désignent le recueil de textes religieux, ainsi que les mots « Ancien Testament », « Nouveau Testament » et « Coran »

Exception : « bible » s’écrit avec une minuscule lorsqu’il désigne un livre faisant autorité

Exemple : ce livre est la bible de l’histoire de Napoléon.

Règle 26 : le mot « saint » est écrit sans majuscule lorsqu’il désigne le personnage lui-même (nom commun)

Exemples : les trois saints de glace sont saint Mamère, saint Pancrace et saint Servais

Exception : Saint Louis  est considéré comme un nom propre et prend donc une majuscule.

Règle 27 : « saint » prend une majuscule dans une formation composée d’un trait d’union pour former un nom de famille, de lieu, de rue, de ville, de fête…

Exemples : les feux de la Saint-Jean, le duc de Saint-Simon, l’île Saint-Louis

Majuscule pour exprimer la politesse

Règle 28 : les titres honorifiques et les appellations de politesse prennent une majuscule

Exemples : J’ai parlé au Président. Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Conclusion

Vous êtes arrivé au bout de toutes ces règles ? Félicitations ! J’espère maintenant que vous ne ferez plus de fautes concernant les majuscules.

Un dernier conseil : la non-accentuation des majuscules peut constituer une faute d'orthographe et il est donc important de la respecter. J’écrirai prochainement un article sur ce point et vous donnerai des astuces pour pouvoir écrire simplement les majuscules accentuées sur un ordinateur.

Sujets :  orthographe

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

periscope

Bonjour,
J’avais appris d’un professeur de français ( il y a très longtemps ) Qu’en début de phrase, on ne pouvait aligner deux majuscules.
Orb est le nom de la rivière qui traverse Béziers. doit-on écrire après un point ou en début de phrase ;
l’Orb ou bien L’Orb ?
merci de votre réponse

Répondre
sh

Bonjour,

Majuscule lorsqu’il s’agit d’un titre de civilité ou encore désigne une personne spécifique associée à un statut (Monsieur le Prince), ou personnage unique non nommé dans une pièce de théâtre : Monsieur : « … ».

La majuscule marque la politesse et/ou le caractère singulier, unique.

Répondre
Ginny Martineau

Bonjour, je suis à l’écriture d’un roman dans lequel, un prêtre devient un ami de la famille. Il s’agit de l’abbé de la paroisse. Je vous site une phrase: Mireille demanda à monsieur l’Abbé si elle pouvait ouvrir la porte. Est ce que « monsieur  » dans ce contexte prend un M majuscule, ainsi que Abbé ?

Dans le cadre de ce roman, un peu plus loin, l’abbé devient le surnom du prêtre que les hommes appellent couramment : l’Abbé, est-il opportun de mettre une majuscule à Abbé ? Merci cela m’aidera beaucoup.

Répondre
Pascale

Bonjour,
Si le titre d’un texte est de deux lignes, le premiere mot de la deuxieme commence-t-il par une majuscule?
Merci d’avance

Répondre
Lavialle

Bonjour à tous

Personne ne donne d’informations concernant le fait de mettre une majuscule après les 2 points : ?

Merci !

Répondre
La langue française

Bonjour,
Il n’y a pas de majuscule après les deux points.

Nicolas.

Répondre
Jojo

Très intéressant: est-ce que les noms d’épices prennent une majuscule?
Marjolaine, Poivre de Cayenne, Thym etc.
Merci de me répondre

Répondre
Djamel med

Je remercie beaucoup .je rester toujours médiocre françaisand, aider moi svp.

Répondre
Christophe Saiget

Bonjour,

J’écris actuellement un livre sur le Mölkky et je suis amené régulièrement à utiliser des mots finlandais liés à la règle du jeu . Quelle est la règle des majuscules pour les mots étrangers ? je n’arrive pas à trouver l’information.
Merci

Répondre
La langue française

Bonjour Christophe,
C’est une bonne question, à laquelle je ne peux malheureusement pas vous apporter une réponse exhaustive… Je dirais que vous pouvez appliquer les mêmes règles décrites dans cet article pour les mots étrangers.

Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager