La langue française

Accueil > Expressions francophones > Le fil d'Ariane : définition et origine de l'expression

Le fil d'Ariane : définition et origine de l'expression

Le Petit Poucet avait des petits cailloux, Hänsel et Gretel des morceaux de pain pour retrouver leur chemin... Chacun sa méthode. Mais la plus classe reste celle de Thésée et d’Ariane, son aimée. L’expression française « fil d'Ariane » fait référence d’une part à ce mythe de l’Antiquité grecque, d’autre part au procédé auquel il renvoie : retrouver son chemin grâce à un bout de fil (ou une corde, ou de la ficelle alimentaire, selon ce que vous avez sous la main…). Sans plus attendre, nous vous exposons ici l’histoire et les détails de cette expression. N’hésitez pas à parcourir les autres articles de cette section dédiée aux expressions francophones. Bonne lecture !

Définition de l’expression « le fil d'Ariane »

La locution nominale « fil d’Ariane » est le plus souvent utilisée au sens figuré, en référence au mythe de l’Antiquité selon lequel Ariane donna à Thésée un fil pour qu’il ne se perde pas dans le labyrinthe du Minotaure et qu’il puisse en trouver la sortie. On utilisera donc l’expression pour parler d’un fil conducteur, un guide, un « moyen permettant de ne pas se perdre dans les complications d’une situation » selon le TLFi.

Par extension, l’expression a été appliquée à plusieurs objets. Elle désigne ainsi, en ergonomie, un système d’aide à la navigation (la plupart du temps la navigation web). Dans le champ de la plongée sous-marine ou souterraine, il s’agit du câble d’acier dont le plongeur s’aide afin de ne pas perdre son point de départ. Enfin, le fil d’Ariane est aussi le nom donné à la performance des équilibristes, funambules ou fil-de-féristes, qui consiste à effectuer une traversée sur un fil de fer. 

Origine de l’expression « le fil d'Ariane »

La première apparition de l’expression « fil d’Ariane » se trouve dans le Littré de 1862. On en déduit donc qu’elle est apparue au XIXe siècle, du moins que c’est à cette époque qu’elle s’est installée de façon durable dans le langage courant. L'analyse des occurrences de cette locution dans les textes publiés depuis deux siècles confirme une popularisation à partir de la seconde moitié du XIXe siècle :

Usage fil d'ariane
Source : Google Ngram

Pour en comprendre l’origine exacte, il faut remonter à l’Antiquité grecque. Le mythe de Thésée et du Minotaure a été transmis par une épopée aujourd’hui disparue, la Théséide, datant du Ve siècle avant J.-C., mais c’est surtout par le biais d’auteurs plus tardifs que nous est parvenu ce mythe : Cimon, Plutarque ou Hérodote.

Thésée, héros grec par excellence, roi d’Athènes, est notamment connu pour être l’époux de Phèdre. Mais aussi et surtout pour son exploit en Crète. Un peu de contexte : Thésée co-gère la ville d’Athènes avec son père Egée. Pour des questions de souveraineté (nous ne rentrerons pas dans les détails), la Crète, en la personne de son roi Minos, exige depuis un certain temps que la ville d’Athènes lui offre tous les ans sept jeunes hommes et sept jeunes filles en guise de tribut, qui se font dévorer par le Minotaure (aussi connu sous le nom d’Astérion, un homme à tête de taureau, fruit de l’union entre Pasiphaé, femme de Minos et un taureau – oui, les mythes grecs sont rarement à l’eau de rose…).

Thésée décide de mettre fin à cette exigence, se rend en Crète et entreprend de tuer le Minotaure, alors enfermé dans le labyrinthe construit par Dédale (terme qui, par antonomase, désigne aujourd’hui en français un labyrinthe). Heureusement pour Thésée, Ariane – aussi connue sous le nom d’Ariadne –, fille de Minos, tombe follement amoureuse de lui et, pour l'aider à ressortir du labyrinthe, une fois le monstre vaincu, lui donne une pelote de fil. D’où l’idée de fil conducteur…

John William Waterhouse, Ariadne, 1898

Pour aller plus loin : Ariane est aussi le nom générique donné à « une famille de lanceurs civils européens » (Wikipédia), dont la base se situe à Kourou, en Guyane. « Son nom fait référence au récit mythologique selon lequel le fil donné par Ariane permit au héros Thésée de sortir du labyrinthe. Il représente symboliquement un fil entre la Terre et l’espace. Depuis son premier lancement en 1979, Ariane a décollé plus de 250 fois de Kourou et envoyé plus de 450 satellites dans l’espace », dixit Ariane Groupe.

Exemples d’usage de l’expression « le fil d'Ariane »

Nous avons vu, en effet, que, avant Lamarck, la science n'expliquait aucun des phénomènes de la vie. On avait dû supposer que toutes les espèces aujourd'hui connues avaient été créées successivement, et chacune en possession de tous ses caractères actuels. Lamarck a véritablement trouvé le fil d'Ariane du labyrinthe universel.

R. Martin du Gard, Jean Barois, 1913

À quoi se raccrocher ? Quel fil d’Ariane suivre, dans l’asphyxiant labyrinthe ?

Victor Margueritte, Debout les vivants !, 1932

Depuis le départ nocturne, ils avaient tissé, tissé inlassablement leur fil d’Ariane à travers le labyrinthe des glaces, des couloirs sonores, des parois verglacées. C’était comme un lien sûr et réconfortant qui n’avait cessé de les rattacher au monde vivant.

Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940

Nous avons besoin d'un fil d’Ariane qui nous permette de retrouver notre chemin dans ce dédale de préoccupations graves et complexes.

Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l’altruisme, 2013

N'hésitez pas à ajouter vos réflexions sur cette expression française en commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager