Vigie : définition de vigie


Vigie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VIGIE, subst. fém.

MARINE
A. −
1. Vx. Guetteur placé en observation sur une côte, dans un bâtiment élevé ou un phare, chargé de surveiller le large et de faire des signaux. Si un voyageur inexpérimenté s'égare de quelques pas, le sable trompeur le saisit, l'aspire, l'enveloppe, l'engloutit, avant que la vigie du château et la cloche du port aient eu le temps d'envoyer le peuple à son secours (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 79).
2. Surveillance exercée à bord d'un navire par un matelot de veille, depuis un poste élevé (hune ou nid de pie); ce poste d'observation lui-même. Être en vigie. Le matelot de vigie cria: « Terre à bord! (...) » (Sue, Atar-Gull, 1831, p. 4).Debout à son poste de vigie, entre la mer et les étoiles, il ne tourne pas la tête vers nous, on pourrait le croire inattentif aux querelles de l'équipage (Mauriac, Bâillon dén., 1945, p. 471).
P. méton. Matelot placé en vigie. Synon. sentinelle.Une vigie était placée sur le beaupré, une autre dans le petit hunier du grand mât (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 356).Fabrizio (...) hissa une vigie dans le mât d'avant. Sa lorgnette ne quittait plus le bord de l'horizon (Gracq, Syrtes, 1951, p. 224).
P. anal. Surveillance exercée depuis un endroit élevé. On avait mis Corentine en vigie dans le sentier vert pour annoncer notre retour (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 275).L'invalide (...) montait lui aussi reprendre (...) son service de vigie, surveiller de son observatoire l'ascension des cordées, et signaler par téléphone les disparus (Peyré, Matterhorn, 1939, p. 46).
3. P. anal.
a) AÉRON. ,,Partie supérieure de la tour de contrôle ou du bloc technique disposant de parois vitrées, permettant la vision directe des aéronefs évoluant sur l'aérodrome et à ses abords`` (Industries 1986).
b) CH. DE FER, vx. Cabine surélevée et vitrée, installée sur un wagon en tête ou en queue de train et constituant un poste d'observation. Montant s'asseoir dans sa vigie, il donna, en arrière et en avant, selon son habitude, un coup d'œil sur la voie. Il restait là, assis dans cette guérite vitrée, toutes ses heures libres, en surveillance (Zola, Bête hum., 1890, p. 224).
B. − Vx. Petit écueil isolé et à fleur d'eau dont l'existence a été signalée mais non certifiée; p. méton., balise signalant un tel écueil. Les trois Vigies ou roches situées dans le Sud-Sud-Ouest de l'île de S. Jago, une des îles du cap Vert (...) sont placées d'après la carte anglaise de l'océan Atlantique, publiée à Londres en 1777, en quatre feuilles (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 62).
Prononc. et Orth.: [viʒi]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1. 1686 « guetteur chargé, depuis la terre, de surveiller le large » à propos des colonies esp. de l'Amérique latine (De Frontignières, Hist. des avanturiers qui se sont signalez dans les Indes, p. 280 ds Arv., p. 496); 2. 1714 « matelot posté en sentinelle en haut d'un mât » (Le P. Louis Feuillée, Journal des observations physiques [...] sur les côtes Orientales de l'Amerique Meridionale, t. 1, p. 90, ibid., p. 498); p. ext. 1722 être en vigie « être en sentinelle » (P. J.-B. Labat, Nouv. voyage aux Isles de l'Amerique, t. 1, p. 219); 1872 spéc. ch. de fer (Littré). B. 1687 « rocher caché sous l'eau » à propos des Açores (Desroches, Dict. des termes propres de mar., pp. 549-550 ds Arv., p. 498). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'esp.vigia (v. Arv., pp. 496-498), au port. vigia « guetteur » (dep. le xiiies. d'apr. Mach.; au sens 1 dep. 1508 ds Jal1), déverbal de vigiar « guetter », du lat. vigilare (cf. veiller). FEW t. 14, pp. 437b-438a. Fréq. abs. littér.: 115.

Vigie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vigie \vi.ʒi\ féminin

  1. (Marine) Sentinelle, marin qui surveille les alentours.
    • être en vigie, être en sentinelle, pour découvrir et annoncer les objets qui peuvent se présenter à l’horizon.
    • Tous, d’ailleurs, comme autant de vigies, fouillaient l’horizon du regard. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
  2. (Marine) Poste d’observation d'un navire.
    • Le matelot de vigie signala un énorme poisson qui s’ébattait dans le sillage du yacht. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Par brume la vigie faite par un seul homme ne semble pas constituer une surveillance suffisante, même à bord d'un petit bâtiment. Les prescriptions de l'art. 24 tendent à exiger le fonctionnement d'une vigie à l'arrière. — (Edmond Picard, ‎Napoléon d' Hoffschmidt & ‎Jules Victor Delecourt, Pandectes belges: encyclopédie de législation, de doctrine et de jurisprudence belges, F. Larcier, 1908, page 969)
  3. (Par extension) Poste d’observation.
    • Tout au sommet de la dune, une vigie recouvre, très au loin, le pays; rien ne peut lui échapper. — (Louis Frèrejean, ‎Mauritanie, 1903-1911: mémoires de randonnées et de guerre au pays des Beidanes, Karthala, 1995, page 210)
    • Le clocher n’est autre qu’une épaisse tourelle fortifiée, percée de meurtrières hautes servant à la fois de vigie et de remparts. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 143, 2012)
  4. (Marine) Pointes de rochers isolées au milieu de la mer et à fleur de l'eau.
    • A peu près à 80 lieues dans le N quelques degrés O des Bermudes , il y a une vigie découverte en 1787, située par 36°-15' IN , et par 66°-3o' à l'O de Paris. — (Dictionaire universel de géographie maritime, traduis de l'anglais par L. de Grandprè, t.3, Paris, Delalain fils, an XI(1803), page 483)
  5. (Chemin de fer) Loge établie au sommet d’un fourgon.

Forme de verbe

vigie \vi.ʒi\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de vigier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de vigier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de vigier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de vigier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de vigier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vigie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIGIE. n. f.
Poste d'observation. En termes de Marine, Être en vigie, Être en sentinelle, pour découvrir et annoncer les Objets qui peuvent se présenter à l'horizon.

VIGIE se dit aussi du Matelot même qui est en vigie. La vigie a signalé un vaisseau. Il se dit en outre de Pointes de rochers isolées au milieu de la mer et à fleur d'eau. Cette vigie n'est pas marquée sur les cartes. En termes de Chemins de fer, il se dit d'une Loge établie au sommet d'un fourgon.

Vigie : définition du Littré (1872-1877)

VIGIE (vi-jie) s. f.
  • 1 Terme de marine. Surveillance.

    Être en vigie, être en sentinelle au haut d'un mât, pour découvrir les objets qui peuvent se présenter à l'horizon.

  • 2Matelot qui est en sentinelle. Nous eûmes sans cesse, pendant cette journée, des vigies au haut des mâts ; le temps était par grains et pluvieux, La Pérouse, Voy. t. II, p. 300, dans POUGENS.
  • 3Sur des chemins de fer, vigie vitrée, siége placé au sommet des fourgons qui sont en tête et en queue du train.
  • 4Il se dit quelquefois pour haut-fond, dans la mer. Les Abrolhos, où il y a des vigies, et où l'on voit quelques rochers à fleur d'eau, Buffon, Hist. nat. Pr. th. terr. Œuv. t. II, p. 207. Je ne voulus point trop accoster la terre, jusqu'à ce que j'eusse atteint le 49° degré de latitude, à cause d'une vigie que j'avais reconnue en 1765 par 48° 34' de latitude australe à six ou sept lieues de la côte, Bougainville, Voy. t. I, p. 217.
  • 5 Terme d'argot. Voleur à la vigie, se dit de ceux qui commettent le vol comme voyageurs et sur l'impériale de la voiture.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VIGIE. Ajoutez :
5Rochers en vigie, rochers détachés, isolés. D'énormes rochers en vigie à une certaine distance du rivage ont été arrachés de leur base et roulés à plus de trente mètres, le Toulonnais, dans la Patrie, 30 janv. 1873.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Vigie : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VIGIE, s. f. (Hydrographie.) les vigies sont des bancs de rocailles, ou des sommets de rochers isolés au milieu de la mer, hors de la vue des terres, à des distances considérables des côtes. Ces dangers sont d’autant plus à craindre pour les vaisseaux, que leur peu d’étendue & leur médiocre élévation ne permettent pas de les appercevoir de loin ; d’ailleurs il n’est guere possible de fixer leur véritable situation en longitude. Plusieurs cartes hydrographiques marquent des vigies qui n’existent pas, selon le rapport de quelques navigateurs, qui prétendent avoir passé dans le lieu même où ces vigies sont marquées ; cela n’est pas facile à prouver, attendu l’inexactitude des moyens dont on est obligé de se servir pour estimer la route, & le point fixe d’un vaisseau sur mer. Au reste, un géographe sera moins blâmable de placer sur ses cartes quelques dangers douteux, que d’en obmettre de réels.

Vigies, (Marine.) noms que donnent les espagnols de l’Amérique aux sentinelles de mer & de terre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vigie »

Étymologie de vigie - Littré

Lat. vigilia, surveillance, veille (voy. VEILLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vigie - Wiktionnaire

(XVIIe siècle) Du portugais vigia (« guetteur ») ou de l’espagnol vigía, apparenté au français veille, vigile ; vigier correspondant à veiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vigie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vigie viʒi play_arrow

Citations contenant le mot « vigie »

  • Lancé le 17 juin dernier par ANVCop21 et Extinction Rebellion, le site sur lequel la vigie des Vaîtes a progressivement pris forme. Le collectif (qui compte environ 180 personnes) est établi et s'active sur le site : d'un côté on voit des plantations, d'un autre une cuisine improvisée avec un coin salon et bien sûr une grande table en bois. Des membres s'attèlent au bricolage, fabriquent de la peinture avec des matières naturelles. Ils peindront ensuite des pancartes qui seront exposées à l'entrée du site. Le tout se situe autour de la vigie où une dizaine de personnes "veille" et "monte la garde". macommune.info, Vigie des Vaîtes à Besançon : « Anne, nous t’attendons » • macommune.info
  • Bienvenue à la vigie, située sur la route départementale 223, au Nizan. C’est ici, dans ce lieu interdit au grand public, que chaque jour, entre midi et 19h, vient un sapeur-pompier de la caserne de Bazas. Il est le guetteur, celui qui scrute le massif forestier.  , Gironde. Découvrez la vigie des sapeurs-pompiers de Bazas, à 43 mètres de haut | Le Républicain Sud-Gironde

Images d'illustration du mot « vigie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vigie »

Langue Traduction
Corse feghja
Basque begiratoki
Japonais 外を見る
Russe быть осторожным
Portugais tenha cuidado
Arabe انتبه احذر خذ بالك
Chinois 小心
Allemand achtung
Italien attenzione
Espagnol estar atento
Anglais lookout
Source : Google Translate API

Synonymes de « vigie »

Source : synonymes de vigie sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires