Veilleur : définition de veilleur, veilleuse


Veilleur, veilleuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VEILLEUR, -EUSE, subst.

A. − Subst. masc. ou fém.
1. Personne qui assiste à une veillée. Les vieux veilleurs m'ont raconté (...) que, certaines nuits (...) les mécaniques causent entre elles (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 218).
2. Personne qui ne dort pas. La lumière venant d'un veilleur solitaire, d'un veilleur obstiné prend une puissance d'hypnotisme (Bachelard, Poét. espace, 1957, p. 50).
3. Personne qui veille un malade ou un mort. Veilleurs du mort adoré (Goncourt, Journal, 1889, p. 965).Le marmottement des vieilles femmes, des veilleuses funèbres (Bernanos, Mouchette, 1937, p. 1291).
Empl. subst. ou adj., p. métaph. Le coq chante, veilleur exact et diligent (Verlaine, Œuvres compl., t. 1, Jadis, 1884, p. 354).Ce que j'entends, c'est bien, comme à nos fermes, les animaux veilleurs échanger une minute leurs cris, le chien hululer, la chouette aboyer (Giraudoux, Suzanne, 1921, p. 217).
B. − Subst. masc.
1. Personne qui est de garde la nuit. Synon. garde2, surveillant.On organisait la défense: vers la tombée du jour, des veilleurs se tenaient à l'entrée des villages, prêts à donner l'alarme (A. France, Île ping., 1908, p. 108).Il fallait veiller ces carrés de choux comme un trésor. Les gens avaient donc établi des baraques où dormait un veilleur armé d'un bâton (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 322).
2. En partic.
a) Soldat de garde, en particulier la nuit. Synon. garde2, sentinelle.Mon tour de veille est terminé, et les autres veilleurs, enveloppés de toiles de tente humides et coulantes (...) se dégagent de la terre où ils sont encastrés, se meuvent et descendent (Barbusse, Feu, 1916, p. 251).
b) Vieilli. Veilleur (de nuit). Employé municipal chargé de surveiller la ville la nuit et d'annoncer les heures. À Douai ou Cambrai, le veilleur doit encore, à minuit, sonner la trompe aux quatre vents. Quant aux heures, elles ne sont plus dites que par une crécelle (Michelet, Chemins Europe, 1874, p. 194).Les cris du veilleur de nuit disent l'heure et le temps qu'il fait (Morand, Londres, 1933, p. 44).
c) [Dans un bâtiment, une entreprise] Veilleur (de nuit). Gardien de nuit. Synon. vigile2.La consigne du veilleur était des plus rigoureuses. Il devait s'occuper, jusque vers une heure du matin, à laver les bagnoles (...). Ensuite, il était libre de s'asseoir sur un pliant, à la condition, toutefois, d'arpenter toute la bâtisse au moins deux fois l'heure, de veiller à la porte et de répondre au téléphone (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 215).Un paquebot vide que parcourt un veilleur de nuit (Gracq, Beau tén., 1945, p. 189).
[Dans un hôtel] Employé chargé du service de nuit, en particulier de la réception de la clientèle. Le téléphone sonna. Le veilleur y alla, y parla, revint. Ce sont, dit-il, les deux dames du 15 qui demandent des citronnades (Queneau, Pierrot, 1942, p. 201).
REM.
Veilleux, subst. masc.,région. Personne qui participe à une veillée. Un baquet de bois placé à l'envers reçoit l'unique chandelle fournie à tour de rôle par chacun des veilleux et qui projette sur l'assemblée sa lumière jaunâtre (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 87).
Prononc. et Orth.: [vεjœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. I. 1. 1200 veilliere subst. « celui qui surveille, qui exerce une garde » (Jehan Bodel, Jeu St Nicolas, éd. A. Henry, 486); 1355 villeur (Instr. ann. 1355 ex. Tabul. Duac. ds Du Cange, s.v. vigilator); 2. 1832 veilleur de nuit « personne qui parcourait autrefois les villages en annonçant les heures de la nuit » (Dumas père, Tour Nesle, I, 1ertabl., 1, p. 4); 1833 veilleur (Quinet, Ahasvérus, p. 178); 3. 1845 veilleur « personne chargée de surveiller un établissement public ou privé la nuit en effectuant des rondes » (Besch.); 1922 en partic. dans un hôtel veilleur de nuit (Proust, Sodome, p. 1117). II. Mil. xixes. adj. ou subst. « celui, celle qui participe aux veillées » (d'apr. Rob. 1985). Dér. de veiller*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 556. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 289, b) 595; xxes.: a) 1 102, b) 1 135.

Veilleur, veilleuse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

veilleur \vɛ.jœʁ\ masculin (pour une femme on dit : veilleuse)

  1. Personne qui veille.
  2. (Religion) Ecclésiastique ou religieux qui veille un mort.
  3. (Militaire) Celui qui est de garde, de surveillance, spécialement la nuit.
    • Il faut placer deux veilleurs au parapet de la tranchée. — C’est le moment de relever les veilleurs.
  4. (Par ellipse) (Désuet) Veilleur de nuit.
    • Comme il posait le pied sur le seuil de l’hôtel, le veilleur de Saint-Germain-l’Auxerrois venait d’annoncer une heure du matin. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
  5. (En particulier) Salarié qui effectue de la veille stratégique en entreprise.

Nom commun 1

veilleuse \vɛ.jøz\ féminin

  1. Petite lampe que l'on laisse allumée toute la nuit.
    • Je tournai la tête du côté de la muraille ; mais, comme il me fut impossible de m’endormir, deux au trois fois je me retournai, et deux ou trois fois, à la lumière de ma veilleuse, je le vis dans le même fauteuil. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Le Chat, l’huissier et le squelette)
    • Vraiment, ce que nous appelons chez nous le soleil n’est à côté de cela qu’une pâle veilleuse à l’agonie sur la table de nuit d’un malade. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • L’on y voyait à peine, le sanctuaire n’étant éclairé que par des veilleuses pendues au plafond, des veilleuses couleur d’orange sanguine et d’or trouble. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La veilleuse éclairait Carmen d’une pâle lueur rose. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
  2. (Par extension) (Désuet) Petite mèche enduite de cire, qui brûle dans cette lampe et qui est maintenue sur l’huile par une petite rondelle de carton doublée de liège.
    • Dans un verre posé près de la pendule, une couche d’huile sur de l’eau supporte une rondelle de liège argenté et une courte mèche. C’est la veilleuse. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 124)
    • Acheter une boîte de veilleuses.
  3. (Par extension) (France) Phare de voiture dit aussi, feu de position.
    • Tu devrais remplacer ta veilleuse avant droite qui est grillée.
  4. Femme qui veille.
  5. Femme - souvent une religieuse - qui veille un mort.
    • Quand, vers quatre heures, je revenais de l’école, je trouvais rassemblées à la cuisine, près de ma grand-mère, trois ou quatre femmes, toujours les mêmes : Octavie, la mère de mon cousin Abel, la servante de la Grande et parfois une vieille aux gestes lents, à la voix douce, que l’on appelait la Veilleuse des morts. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 153)
  6. (Militaire) Celle qui est de garde, de surveillance, spécialement la nuit.
  7. (Par ellipse) (Désuet) Veilleuse de nuit.
  8. (En particulier) Salariée qui effectue de la veille stratégique en entreprise.

Nom commun 1

veilleuse \vɛ.jøz\ féminin

  1. Petite lampe que l'on laisse allumée toute la nuit.
    • Je tournai la tête du côté de la muraille ; mais, comme il me fut impossible de m’endormir, deux au trois fois je me retournai, et deux ou trois fois, à la lumière de ma veilleuse, je le vis dans le même fauteuil. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Le Chat, l’huissier et le squelette)
    • Vraiment, ce que nous appelons chez nous le soleil n’est à côté de cela qu’une pâle veilleuse à l’agonie sur la table de nuit d’un malade. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • L’on y voyait à peine, le sanctuaire n’étant éclairé que par des veilleuses pendues au plafond, des veilleuses couleur d’orange sanguine et d’or trouble. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La veilleuse éclairait Carmen d’une pâle lueur rose. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
  2. (Par extension) (Désuet) Petite mèche enduite de cire, qui brûle dans cette lampe et qui est maintenue sur l’huile par une petite rondelle de carton doublée de liège.
    • Dans un verre posé près de la pendule, une couche d’huile sur de l’eau supporte une rondelle de liège argenté et une courte mèche. C’est la veilleuse. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 124)
    • Acheter une boîte de veilleuses.
  3. (Par extension) (France) Phare de voiture dit aussi, feu de position.
    • Tu devrais remplacer ta veilleuse avant droite qui est grillée.
  4. Femme qui veille.
  5. Femme - souvent une religieuse - qui veille un mort.
    • Quand, vers quatre heures, je revenais de l’école, je trouvais rassemblées à la cuisine, près de ma grand-mère, trois ou quatre femmes, toujours les mêmes : Octavie, la mère de mon cousin Abel, la servante de la Grande et parfois une vieille aux gestes lents, à la voix douce, que l’on appelait la Veilleuse des morts. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 153)
  6. (Militaire) Celle qui est de garde, de surveillance, spécialement la nuit.
  7. (Par ellipse) (Désuet) Veilleuse de nuit.
  8. (En particulier) Salariée qui effectue de la veille stratégique en entreprise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Veilleur, veilleuse : définition du Littré (1872-1877)

VEILLEUR (vè-lleur, lleû-z', ll mouillées, et non vè-yeur) s. m.
  • 1Celui, celle qui ne dort pas, ou dort peu la nuit. Pour moi je ne dors point ; voyez-vous là mon maître ? C'est le plus grand veilleur qui se trouve peut-être, Scarron, Jodelet ou le maître valet, I, 2.
  • 2Gardien ou gardienne de nuit. Mme de Montespan couchait tous ses rideaux ouverts, ses veilleuses autour d'elle, Saint-Simon, 180, 155.
  • 3Celui qui veille un mort.
  • 4Celui qui, dans certaines fabriques, est chargé de parcourir pendant la nuit les bureaux, les ateliers, les corridors, etc. pour s'assurer que le feu ne couve sur aucun point.
  • 5Le veilleur de nuit, celui qui, la nuit, en Allemagne et en Suisse, annonce en chantant les heures.

HISTORIQUE

XVIe s. Le veilleur, saisi de mon manteau, commençoit à…, Noel du Fail, Contes d'Eutrapel, ch. 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « veilleur »

Étymologie de veilleur - Wiktionnaire

→ voir veiller
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « veilleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
veilleur vɛjœr play_arrow

Citations contenant le mot « veilleur »

  • Une femme peut mettre ses fards en veilleuse quand elle a de beaux yeux pour éclairer son visage. De Jean Delacour
  • Dix veilleuses ne valent pas une lampe. De Proverbe chinois
  • Comme tous les étés, Sébastien Baer revient sur les événements marquants de l'année. Et ce sont ceux qui les ont vécus qui les racontent. Lundi, Lise Tornare "veilleuse de mémoire" depuis les nombreuses profanations de cimetières juifs dans sa région, l'Alsace, l'an dernier. Franceinfo, Ils ont fait l'actu. "Ce cimetière est devenu notre jardin" : Lise Tornare, "veilleuse de mémoire" contre les profanations de cimetières juifs en Alsace
  • © Wikimedia Commons - La Madeleine à la veilleuse par Georges de La Tour (détail) , La Madeleine à la veilleuse par Georges de La Tour
  • En outre, la récente pandémie de COVID-19 au début de 2020 a un impact sur le marché mondial de Unités complètes de veilleuse. En raison de la propagation sans précédent du coronavirus à travers le monde, le marché mondial de Unités complètes de veilleuse est entravé dans divers secteurs tels que l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique, etc. De nombreux fabricants sont confrontés à ce problème en raison de la pandémie du coronavirus. De nombreuses industries connaissent aussi des fluctuations de la demande, qui peuvent principalement changer les tendances chez les consommateurs. Journal l'Action Régionale, Marché Unités complètes de veilleuse mondial 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | Schneider Electric, Siemens, ABB, Eaton, Bartec – Journal l'Action Régionale
  • Une participante à «Affaire conclue» est parvenu à vendre une veilleuse acquise pour 2,50 euros 60 fois son prix d'acquisition en brocante.  , "Affaire conclue" : un objet vendu 60 fois son prix d'acquisition
  • Le veilleur de nuit reprend ses rondes en entonnant son célèbre chant, dans les rues de Fénétrange. Un parcours d'une heure tout public. Instauré au Moyen-Age, le veilleur de nuit avait pour mission de veiller à l'extinction de tous les feux pour limiter les risques d'incendie. De chasser manants et autres personnes indésirables qui n'avaient pas le droit de résider à l'abri des murs de la ville fortifiée pendant la nuit. Vêtu de la tenue officielle et ancestrale, effectuait encore ses rondes à Fénétrange jusqu'au milieu du XXe siècle. , Les rondes du veilleur de nuit de Fenetrange : Visite guidee a Fenetrange
  • Lors du conseil municipal du 27 juillet Véronique Le Chevert, référente Mission locale, une association créée en 1985 par les acteurs locaux, a expliqué sa mission principale qui est l’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans, pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle. La Mission Locale est un partenaire naturel des principales collectivités locales et elle demande aux collectivités locales d’avoir un « veilleur municipal » proche des jeunes. Le veilleur municipal participe aux informations collectives, il devra identifier les situations individuelles qui méritent une attention particulière, être le référent pour les équipes de la Mission locale Le Telegramme, Nathalie Le Treust, veilleur municipal des jeunes - Pléhédel - Le Télégramme
  • Le jour où le veilleur s’arrêta , Edition Colmar - Guebwiller | Turckheim : le Veilleur a repris ses balades nocturnes
  • Un veilleur de nuit ne peut surveiller deux villages. De Kalman Mikszàth / La Discussion de Szolnok
  • On me crie de Séïr : Veilleur, où en est la nuit ? Le veilleur répond : Vient le matin, et puis la nuit. , Ancien Testament, Isaïe XXI, 11-12
  • Toujours l'homme en sa nuit trahi par ses veilleurs ! Victor Hugo, Les Contemplations, Ponto, V, 11

Traductions du mot « veilleur »

Langue Traduction
Corse fighjolu
Basque vigilante
Japonais 警備員
Russe сторож
Portugais vigia
Arabe رجل مراقبة
Chinois 守望者
Allemand wächter
Italien guardiano
Espagnol sereno
Anglais watchman
Source : Google Translate API

Synonymes de « veilleur »

Source : synonymes de veilleur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « veilleur »



mots du mois

Mots similaires